C’est le dix septième fafiot!

(de la nécessité de laisser reposer la machine à déconnitude pour faire la révision)

Mes biens chères déconnobloguiteuses, mes biens chers déconnobloguiteurs, le blog de la déconnitude en est à son 16ème jour d’existence.

Que d’eau a coulée dans le sablier de l’horloge du concierge! Quelle belle aventure vivons nous là, en communion blogosphérique dans des jeux de mots rubikscubiques!

A regarder les différents tableaux, indicateurs et autres compteurs Geiger mis à ma disposition pour surveiller de façon mathématique, statistique, ballistique, et tout ce qui s’astique, les totaux s’accumoncellent à en faire peur, c’est pour cela que je ne vais pas vous abreuver de chiffres histoire de frimer devant les copines.

Cependant, la machine a déconnitude est un mamifère bipède constitué de chair, de sang et de poils car les nuits sont fraîches. Et comme toute machine, la mécanique s’use et il faut lui accorder de temps en temps une pause pour la bichonner, la huiler, l’ouindre, l’onguenter, la mirorer, et l’astiquer (comme dirait l’abbé Queutard en se tripotant la robe de bure qui se tend).

Ce qui fait qu’aujourd’hui, je ne vous écris pas de dix-septième fafiot!

Vous avez très bien travaillé, je vous donne une journée de reuteuteu.

Mais, s’il vous titille un tantinet tonton et tontaine de vouloir glisser en loucedet une déconnitude, venez vous lâcher ici, j’ai refais le stock de papiers et y a de la lecture sur l’étagère.

Il y a peu, je me suis amusé à relire quelques fables de La Fontaine, que je me complus à déconnotraduire dans un temps tellement reculé que…………..merdum, je ne trouve pas de saillie drôlatique, voyez qu’il faut faire reposer le bestiau bande de négriers déconnophages!

Toujours est-il, que pour la beauté du ver, je vous fax-simile le ver-texte original Esopien et la Fausto-Copy déconno-véreuse, ce qui justifiera les 5 nuls à chier du 1er déconno-sondage:

Un jour un coq détourna
Une perle qu’il donna
Au beau premier lapidaire.
« Je la crois fine, dit-il,
Mais le moindre grain de mil
Serait bien mieux mon affaire. « 
Un ignorant hérita
D’un manuscrit qu’il porta
Chez son voisin le libraire.
« Je crois, dit-il, qu’il est bon ;
Mais le moindre ducaton
Serait bien mieux mon affaire. »

Jean de La Fontaine (Fables, I, XX).

Un jour Vidocq craqua
Une louise qu’il donna
Au beau milieu des ouatères.
« Je la sens mal, dit-il,
Mais la mettre dans le mil
C’est faire mieux que mon beau frère. « 
Un pet si délicat
D’un air fier il relâcha
Chez son voisin l’Albert.
« Je crois, dit-il, qu’il est bon ;
d’aérer votre caleçon
Pendant qu’il reste de l’air. »

Jacob de la Fond (Innées-Fables, I, XX).

Ce n’est pas parce que je m’absente quelques heures, qu’il faille sismique s’empêcher de déconnobloguiter dans la mesure du raie zonable mais épais quand même bande de voyous.

Et n’oubliez pas le deuxième déconno-sondage de bronze…

Publié dans : déconno-news |le 21 juin, 2008 |15 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

15 Commentaires Commenter.

  1. le 21 juin, 2008 à 7:21 med écrit:

    salut franck !!! bonne journee a toi !!!
    moi j’ai vote pour le coup de langue ! j’aime bien !! ;)

    Répondre

  2. le 21 juin, 2008 à 7:33 Pineau écrit:

    Salut à tousseuses et tousseux,

    C’est la fête de la zique mu? J’ai pêté toute la nouialle. Allo casion, j’ai loué les services sans fin de quelques musiciens chez Avis sans fin aussi:

    - A l’art, MONICA, qui à seize heures taquine le flutiau chez Bill Boquet.
    - Au bande au néon, CHEVAL (de Troyes) qui joue aussi bien qu’un âne.
    - A la batteuse, MASSEY FERGUSSON, aristocrate de la famille des Bourre la Reine.
    - Au violon, JOSE BOVE, pris pour faux et usage de faux.
    - A l’armonium, l’abbé REZINA.
    - Au triangle rectangle, PITT ALGOOR, venu spécialement des states pour nous réchauffer les plats nets.
    - Votre serviteur au piano (je crois que c’est là dessus qu’ils me font taper).

    Au programme, maigre entube, comme:
    - On va s’torcher.
    - Z’oeufs foule.
    - Sous le soleil, t’es trop p’tite.
    - Sans ailes, y’a pas d’poulet.
    - ….et t’essaiera…

    Répondre

  3. le 21 juin, 2008 à 7:50 Le quidam écrit:

    Y a faites de la musique aussi au lieu du picnique. On pourra y faire ce soir une chasse à cour de ferme.
    Le cochon (de payant) sera à la trompette
    Le poulet au violon
    La vache à la grosse caisse
    Le chien au haut abois
    La cuisinière au piano
    Avec la participation exceptionnelle du choeur des oies blanches (et vierges).
    Mais attention à ne pas posez de lapin à Francky..
    Bonne zique à tous, les musiciens de mes deux

    Répondre

  4. le 21 juin, 2008 à 8:00 franck77 écrit:

    Salut aux ceusses qui sont là, et salut aux ceusses et ceuzes qui vont viendre!

    Je vois que la pompe à déconnitudes est bien amorcée. Aujourd’hui, je dois partir pour la journée, donc si je n’interviens pas ce n’est pas parce que j’m'en tape le coquillard de ce que vous dites piaf, mais c’est surtout que j’aurais pas les bras assez longs pour bloguiter! Alors, je compte sur vous pour faire vivre déconnoland, et à mon retour je ne serais pas un gras……..

    Répondre

  5. le 21 juin, 2008 à 8:01 franck77 écrit:

    N’oubliez pas le deuxième déconno-sondage pile poil dans l’actualité.

    Répondre

  6. le 21 juin, 2008 à 9:37 Marie de lyon écrit:

    Moi aussi j’aime bien le coup de langue LOL de LOL
    bises à tous, encore boulot toute la journée.

    Répondre

  7. le 21 juin, 2008 à 10:31 Le quidam écrit:

    Oh Francky c’est pas parce que tu temps t’emponne le coquillard qu’on doit tuer le temps nous !
    Y a le temps qui passe, certes mais on a des temps Tations nous !
    Et Temps qu’il y aura des hommes (n’est-ce pas mesdames ?)
    Je sais que certains iront jouer du temps bourin pendant leurs rombières iront faire la temps bouille mais que Môssieur Franky prenne la temps gente pour aller danser le temps go, là, je trouve qu’il exagère ! C’est temps dancieux tout ça !
    Moi, je vous le dit.
    En a temps dent, je vous dit temps drement à temps tôt.
    Chalut

    Répondre

  8. le 21 juin, 2008 à 12:34 Claude écrit:

    Déconnoblogeurs, ave !
    Fête de la musique, mon cul ! C’est la fête du bruit ; point barre.
    Y en a qui gueulent dans la rue en saccageant le répertoire ; y en a qui ont besoin d’une sono à tout berzingue pour faire entendre leur miaulante…
    Faut pas déconner. Moi qui joue de l’harmonium, je peux pas m’exbiber dans la rue avec mon instrument et, en duo avec le père Cutané, me lancer dans cette belle complainte qui évoque les aventures d’un écclésiastique de Basse Bretagne handicapé dans ses gestes quotidiens par une attrophie singulière, notamment lorsqu’il prend la position assise du fait que ladite attrophie le pénétre alors au plus intime. Comment voulez-vous que je chante ces couplets grandioses à la fête de la musique ? On préfère y entendre un zouave qui hurle dans une autre langue et qui s’efforce de dominer par ses cris lamentables le bruit produit par une guitare électrique à l’agonie.
    L’idée est la suivante : déconneurs et déconneuses, d’ici de là et d’ailleurs, allons tous dans la rue pour y chanter « le Curé de Camaret ». Réhabilitons ce prêtre valeureux ! Et, pour les ceuses qui comme moi n’en sont pas dépourvu, joignons le geste à la parole, et présentons nous avec les c. qui pendent.
    Ave à toutes et tous, ave à Franck, ave Randa, ave Raul, ave Lepetidoi.
    Claude

    Répondre

  9. le 21 juin, 2008 à 12:46 jiji cinqsept écrit:

    Coucou me revoili !!!

    Je raconterai l’histoire de cet accordéoniste : Jean Bombeur, un peu plus tard… J’ai une urgence : mon bar est vide !!!

    Le drame…

    Donc, je vais acheter ce qu’il faut pour ne pas avoir le délirium très gros des « alcooliques non anonymes » du samedi soir !!!

    Comme ont dit à Marseille aux élus du peuples, lorsqu’ils n’ont plus de « pastaga » :

    « Ne sois pas dépité : débouche du rhum » !!!*

    Note : il vaut mieux être « dépité » à Marseille que « dépecée » à Nantes, comme disait la femme aux deux valises ( J’ai honte, mais j’ai pas pu m’empêcher !!! )…

    A plus !!!

    * Traduction de cette blague de « Colle à Rots » : député des Bouches du Rhone…

    Répondre

  10. le 21 juin, 2008 à 14:41 jean michel écrit:

    le 21 juin, 2008 à 12:46 jiji cinqsept écrit:
    Note : il vaut mieux être “dépité” à Marseille que “dépecée” à Nantes, comme disait la femme aux deux valises ( J’ai honte, mais j’ai pas pu m’empêcher !!! )…
    …………………………………………………………….
    de même qu’il vaut mieux être dévoré de remords dans la forêt de forbach plutôt de dévoré de morbacs dans la forêt de francfort

    Répondre

  11. le 21 juin, 2008 à 14:51 jiji cinqsept écrit:

    Ca y est, je suis sauvé, le bar est remis à niveau !!!

    Pour la fête de la musique, entièrement d’accord avec Claude…

    Mais, parlons de cet accordéoniste : Jean Bombeur…

    Devos ( le grand Raymond ) était un de ces amis et, contrairement à ce qu’on croit, la véritable définition qui va suivre est de Jean, non de Raymond :

    « L’accordéon, c’est l’instrument de l’alternance par excellence, car lorsqu’on pousse à droite, ça siffle à gauche, et lorsqu’on souffle à gauche, ça siffle à droite… Et à l’intérieur, c’est du vent » !!!

    Tu m’étonnes que le MODEM ait voulu le récupérer…

    Mais l’ami Jean était indépendant !!!
    Il en avait connu des locataires de la « grande maison » :

    Le grand Charly, qui inaugura le « Quai Béquelibre » et puis l’autre, là… Mais si : celui qui faisait de la bicyclette en Inde… Quand il crevait un boyau, on disait de lui qu’il « Pompe-Hindou » !!!
    Ensuite, il y a eu Valy-Baba et ses quarante Branleurs ( ses avions devaient être enrhumés, ils n’arrêtaient pas de renifler… Zarbi !!! ), puis Tonton qui écrivit ce chef-d’oeuvre intitulé « drame à Latché » ( il avait eu un problème de direct lors d’une interview )…
    On pensait avoir tout connu, et ben non les frangins car apparu le descendant de « Chirakham le rouge » : « Chi-chi valentino » !!!
    Est-ce parcequ’il n’en foutait pas une que, lui, a inauguré le quai Branly et qu’il a appelé son caniche « Titi la Branlette » ?!?
    Enfin, il y eu Nico… Celui-là on le reconnait surtout au bruit… Il devait tenir une cinquaillerie dans le temps et ça lui est resté…
    Il paraît que ça fait « bling-bling » quand il se dépace !!!

    Remarquez, moi, ce n’est pas mieux : c’est un bruit d’évier qu’on entend quand je secoue la tête…

    Je ne sais pas ce que fera Jeannot pour la fête de ce soir : J’en saurai peu-être plus demain…

    Bye !!!

    Répondre

  12. le 21 juin, 2008 à 17:26 Anonyme écrit:

    PUS RAIE—-!

    Je m’ absinthe quelques jours et voilou con en nez déjà au 17eme fafiot !

    A plus tare j ‘ vais à la pisse in , les rides haut sont levées , j ‘ fée vite ( j ‘ prends mon tas pies , on n ‘ sait pas ?

    Sales huches les bars Jo !

    Répondre

  13. le 21 juin, 2008 à 17:31 Anonyme écrit:

    Ce soir , faîtes de la musique , n ‘ oubliez pas vos fayots pour dîner !
    Moi , j ‘ en ai pris à midi pour faire des bulles dans l ‘ eau

    Répondre

  14. le 21 juin, 2008 à 17:35 Anonyme écrit:

    1 visiteur en ligne , c ‘ est moi !

    Répondre

  15. le 22 juin, 2008 à 8:56 Claude écrit:

    Yes, c’est moi le seul visiteur en ligne en ce dimanche matin.
    J’ai jeté un oeil sur le déconoblog avant d’aller à la sainte messe. Je pense que tout le monde est au plumard après avoir entendu les flonflons et les crincrins de la « faites du bruit » durant toute la nuit.
    La nouvelle du jour est importante : la fête de la musique est enfin terminée. La mi ré mi la dit.
    Quelle est la prochaine fête officielle ? Quand aura-t-on, après la fête du çon, la fête du con ?
    Salut ; je cours à la messe.
    Claude

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique