C’est le dix-huitème fafiot!

(de l’utilité de  souffler dans le biniou en connaissance de causes)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.  

S’cusez moi pour le ch’tiot retard, mais on n’est pas aux pièces non plus pour la déconnitude, et puis j’pense avoir un mot du toubib.  

J’ai vu qu’hier, ça déconnobloguitait sans moi, et c’est farpait ! Car, s’il m’arrive de mettre les adjas une semaine, ce qui risque fort d’arriver fin juillet, faudra sûrement quelques bonnes âmes pour arroser les plantes et changer la caisse du matou.  

Mais arrêtons de tergiverser sa tanique et revenons dans le Courant.  

Je ne sais pas si vous-êtes au parfum, mais hier, c’était la fête de la musique. Ça c’est de la fête,  boudiou, ça décoiffe !

Je ne sais plus qui a dit que la fête de la musique, c’était comme un coup de langue (Ah si, c’est le deuxième déconno-sondage), mais cette nuit les partoches étaient mal léchées, et la plupart des musicos devraient se limiter à la fête des voisins.  

J’vous cause de cela en connaisseur, car figurez vous, que votre serviteur est un musicien, à mateurs dans les bois certes, mais musicos quand même ! Je n’confonds pas la clé de sol avec celle des chiottes. En dehors d’un métier que j’ai du mal à laisser en plan car cela m’aide à payer mon abonnement chez merlanfree.fr pour pouvoir déconnobloguiter, pour arrondir mes fins de jours, je suis joueur de bouze dans une boîte de nazes.  

Mais le jour de la fête de la zizique, je change d’instrument :  

Hier, alors qu’on était à peine à trois bières de l’heure de l’apéro, j’ai commencé à astiquer pieusement mon hélicon, et dans l’état où il était le pauvre, ce n’était pas du luxe.  

Il était tellement craignos que j’ai utilisé trop de  mirror à tel point que je suis tombé dans un état presque comme ma queue comateux. Je m’suis réveillé la tronche dans mon hélicon, et là les hostilités avaient déjà commencées !  

A droite, mon voisin Marcel Sachauffe  jouait du tambourin à énergie solaire, j’l’avais repéré le matin il alignait des faux thons sur sa toiture pour recharger son instrument.  

A ma gauche, mon ami Toyen Nanard, un peu moins mélomane, jouait de la scie circulaire, ce n’est pas très dansant mais ça vous débite vachement de morcifs à l’heure.  

Comme  j’avais vomi dans mon hélicon, sûrement à cause d’une biérouze pas fraîche, j’ai dû dans l’urgence, ressortir un autre instrument de prédilection, c’est à dire mon pied de porc à coulisse picollo et sonalto dont à propos que je joue comme le même nom que l’instrument et même que c’est la finalité (deum).  

Quitte à casser la gueule à la musique, autant employer des moyens iguanes. Surtout que la voisine d’en face s’est mise à brailler  « Ne te cuites pas » à son cher et tendre qui avait décidé de jouer du gourdin tout en se sifflant des topettes de jaja.  

Quelle belle fête s’était, mais comme on était tous de cons cerfs à produire nos sons infâmes, on a vu se pointer une bande d’archers qui nous ont mis au violon ! Moi, scier les caisses en bois ce n’est pas trop mon truc, je ne suis pas ébéniste de concert !  

Mais dans la cellule, on a continué la fête ! Y avait même la grosse Lulu, qui s’était faite embarquée car elle a fait tellement grincé le plumard pendant sa musique de chambre, que des indélicats de l’hôtel l’ont dénoncée et elle a eue le droit à un tour de Renault Poulagane ! Elles s’est jurée que l’année prochaine elle ne jouera que de la flûte traversière, car connaisseuse comme elle est, elle nous expliquait que le plus important, c’était la place des doigts.  

Enfin bref, voilà pourquoi j’s’suis à la bourre, car le temps de relacer mes tongs et de retrouver où je créchais et d’écrire avec mes doigts, il est déjà c’t’heure là !  

Alors continuons dans la déconnobloguitude sans maux des rations, mais toujours dans la limite du raie zonable. 

        

 

Publié dans : déconno-news |le 22 juin, 2008 |40 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

40 Commentaires Commenter.

  1. le 22 juin, 2008 à 9:26 Le quidam écrit:

    Je vous le diait hier qu’il était parti danser le tango … Faut pas déconner Franck, même ici… ! Eh oui, le taf c’est le taf

    Bon, on te pardonne pour une fois mais faudra pas y reviendre.
    C’est dit dans la manche, ok ?

    Répondre

  2. le 22 juin, 2008 à 11:27 Pineau écrit:

    En ce sixième dimanche après la Pentecôte et ce huitième vendredi avant l’Assomption du Tourmalet dans le sens de la descente de lit, pendant que les uns récupèrent de leur torchée musicale et que les unes sont à l’eau fisc tellement elles sont molles de la fesse, moi j’ai décidé de pratiquer la pédale mais je n’avait pas de spade. Aussi sec, que j’me dit, j’en achète un, seulement les vitrines sont fermées. Alors, muni de ma capuche et de trois cents potes, on va en ouvrir une non loin du Champ de Juin. Faut bien se débrouiller si on veut faire du sport! A moi le Tour Mallet en attendant le Col Aunel de gendarmerie.

    Répondre

  3. le 22 juin, 2008 à 12:04 Anonyme écrit:

    Juste bonjour aux déconneurs , pas la forme ce mât teint !

    Alors Pineau , savatte ?

    Répondre

  4. le 22 juin, 2008 à 12:12 Anonyme écrit:

    Moi ce sera le col Ombin , j ‘ y vais !

    Répondre

  5. le 22 juin, 2008 à 12:13 jiji cinqsept écrit:

    Salut tout le monde !!!

    J’ai été invité hier mais la maîtrese de maison était un peu radin…
    A la fin du repas ( qui n’était pas très copieux ), elle me dit :

    « quand aurai-je le plaisir de vous inviter de nouveau » ?

    « Mais, tout de suite, madame » !!! Lui ai-je rétorqué…

    A plus…

    Répondre

  6. le 22 juin, 2008 à 12:24 jiji cinqsept écrit:

    Ha oui ! J’ai omis ( soit qui « mâle » y pense ) de vous préciser le nom de celle qui m’avait invitée : La comtesse « Radin de la Méduse »…

    Répondre

  7. le 22 juin, 2008 à 12:43 franck77 écrit:

    Salut aux fidèles et aux ceuzes et ceusses qui vont viendre.

    Je fais une ch’tiote pub pour deux sorties pote en ciel ce viquinde.

    Aujourd’hui c’est la fête aux barbus à la piscine municipale de Trifouille-Moi-Les-Joyeuses sur les bords de Monchorte, il y aura deux heures réservées pour des seins-chro.

    N’oubliez pas non plus, le vide grenier de Fouzy-les-Doigts avec sa foire à la morue, c’est 3 z’oeufs rôts le mètre linéaire pour les habitants et un coup de pompe dans le derche pour les extérieurs…

    Répondre

  8. le 22 juin, 2008 à 13:17 Le quidam écrit:

    Ben mherde ! Vla déjà que la raie d’action nous annonce qu’elle se tire ailleurs c’est le nez en galet fin juillet. Ella voeux nous refiler le bébé et l’eau du bein .. euh !
    Chouette on jouera avec les fafiots de la médise.
    Ca va être la raie vole l’onction à Deconnoland. On pourra peut-être voter et lire Trouduk, Elle Haine ou Povre Machin à la pet résidence ..
    Fais gaffe Francky au coup des tas !
    C’est les mille qui se terrent qui sont souvent les plus dans g’heureux !

    Répondre

  9. le 22 juin, 2008 à 13:22 jiji cinqsept écrit:

    Je sors de chez Jéjé… Pfff !!!

    Tiens, puisque vous insistez :
    je vais chanter une chanson du Grand Raymond ( Devos )…
    [ Dommage, vous n'aurez pas la musique... ].

    Ha ! Quel été, quel été, quel été,
    Il faisait froid sur la plage où j’étais,
    On sentait bien que l’hiver était proche,
    On se baignait les deux mains dans les poches…

    La P’tite amie avec laquelle j’étais,
    Ha ! Qu’elle était, qu’elle était :

    Qu’elle était moche !!!

    Bon, c’est pas le tout, je vais boire un coup à la santé de Francky… Et des autres Déconnoblogueurs !!!

    Répondre

  10. le 22 juin, 2008 à 13:50 Pineau écrit:

    Bon, avec la bécane que j’ai chouravée au Champ de Mai, j’ai déjà fait Strasbourg-Franckfort en passant par Toulouse et par Merguez. Je me pré si pite à la piscine de Trifouille-Moi-Les-Joyeuses pour partir pisser au 253 mètres, 12 yards, 6 pouces, quel pied et 26 inches (alla). Il me restera la troisième épreuve du Trial Thon: les preuves de tire. Il me reste l’apèm pour m’en griller une petite du côté du Champ Fort comme disain Alain (universitaire et philosophe français: 1868-1951).
    PS: la connerie n’interdit pas d’être cultivé comme un radis.

    Répondre

  11. le 22 juin, 2008 à 13:58 franck77 écrit:

    Que du bonheur les aminches et les amincheuses!

    On sent que l’apéro est passé ce qui a titillé un gros tinet la fibre déconniteuse de nos têtes de gondoles!

    J’viens d’me rendre compte que j’ai fais trop de braises pour faire cuire l’omelette aux z’oeufs, tant pis je congèle le surplus pour la prochaine fois….

    Répondre

  12. le 22 juin, 2008 à 13:59 Pineau écrit:

    @ Anomyme
    Savatte raie bien. Fraudra con se fasse le Col Hique un jour où on se fera chier.

    Répondre

  13. le 22 juin, 2008 à 15:40 jiji cinqsept écrit:

    Hips !!! « Vin » « d(i)oux » [ j'pousse un peu mais on est à Déconnoland... ] le bon picrate : ça m’a remis en place quelques neurones en place… Comme disait René Fallet ( j’sais pas si y’a deux l « au cul », pas le temps de vérifier l’orthographe ), ça vous coule sur le jabot comme la rosé du matin sur les feuilles !!!

    Répondre

  14. le 22 juin, 2008 à 15:44 jiji cinqsept écrit:

    Francky, quand tu seras dans le coin, peux-tu rayer un des deux « en place », parceque je ne veux pas être accusé de « cul-mule »…

    Hips !!!

    Répondre

  15. le 22 juin, 2008 à 16:23 Anonyme écrit:

    ça cogne ! 33° à l ‘ombre et j ‘ ai pas de sombre héros alors petit tour sur Déconneland .

    C ‘ est hoquet pour le col Hique Pineau , mais tu ne Redoute pas la sanction ? Faut quand-même en tenir une couche pour faire ça surtout que ça monte en col Imaçon . C ‘ est un coup à se chaud pet une col ite ( et ça , mon côl on —? ) car ce nez pas un col ifichet celui-là ! Arrivés en haut de la col line on se fera une petite col alation pour con blé le col lapsus . Bien sûr le vain coeur se verrat remettre un pot de col loïde pour col mater les dés gars . Ensuite . , on attaquera le col Os ! Bon , je vais faire plouf – plouf

    Répondre

  16. le 22 juin, 2008 à 16:44 franck77 écrit:

    @jiji cinqsept -le 22 juin, 2008 à 15:44 -

    C’est fait mon gars, comme t’es bon client je ne te compte pas le tarif du dimanche!

    T’en connais beaucoup des blogs où le client a un service après-vente sur le commentaire?

    Reuteuleu, eux, ils ont la gomme grosse largeur, alors que moi, je fous du typex sur l’écran quand le déconnobloguiteur n’est pas content de son commentaire, et tout ça pour peau de balle!

    Déconnoland, c’est la classe! je me tue à le dire à Philémon qui vient se poiler régulièrement ici, mais qui n’en branle pas une pour contribuer à l’ex pension alimentaire de ce putain de beau pays!

    Répondre

  17. le 22 juin, 2008 à 16:53 franck77 écrit:

    @Anonyme -le 22 juin, 2008 à 16:23 -

    Salut l’anneau nimes, tu as l’air d’être un bon client ici, mais ton pseudo me semble un peu compliqué. Si tu as un nom d’artiste, tu peux l’utiliser, on ne te reconnaitra pas.

    Répondre

  18. le 22 juin, 2008 à 16:56 Claude écrit:

    « Je me lève et je te bouscule. Tu n’te réveilles pas. Comme d’habitude. »
    Je parle à mon litron de pinard, vous m’avez tous compris.
    Ouais, je sors de table en rotant. Il est l’heure de préparer l’apéro de tout à l’heure. Avant je me penche sur le blog et j’attrape, presto, le vertige. C’est dont au sujet duquel vous êtes des puits de science et que le puits est plus profond encore que ce qu’une bonne copine (d’ours) m’a montré l’autre jour et alors qu’elle était encore plus bourrée que moi.
    Y a aucun qu’a causé de la fête du çon qui a lieu un jour dans l’année, alors que la fête du con, c’est tous les jours.
    J’ai soif ; alors salut à toutes et tous.
    Claude

    Répondre

  19. le 22 juin, 2008 à 17:02 jiji cinqsept écrit:

    Bon ! Avant de couper la bécane, une petite dernière, puisque c’est le jour du seigneur…

    La preuve que le Christ est mort d’une « angevine » de poitrine, c’est que, sur son passage, tout le monde criait :

    « au sana… Au sana » !!!

    Bye !!!

    Répondre

  20. le 22 juin, 2008 à 17:06 franck77 écrit:

    @ Claude -le 22 juin, 2008 à 16:56 -

    Salut Claude, pendant que j’te tiens, tu m’as l’air d’être un sacré bon client aussi.

    Pour la recette du coq au pinard, on n’est pas rendu, car les gaziers qui sévissent ici s’intéressent plus au jaja qu’au gars linacé (dire de conneries), mais peut-être qu’en créant une rubrique « cul lit n’aire », on pourrait résolutionner ton probloque.

    Répondre

  21. le 22 juin, 2008 à 17:08 franck77 écrit:

    @jiji cinqsept -le 22 juin, 2008 à 17:02 -

    hé jiji, si tu pars au sana, n’oublie pas ton string en croûte de vachette de porc car entre 17heures et 19 heures, c’est réservé aux sécheurs de vêpres.

    Répondre

  22. le 22 juin, 2008 à 17:13 franck77 écrit:

    c’est Pineau qui m’inquiète le plus dans l’histoire, si il s’évertue à fumer son thon qui sent fort, et si elle lui fit le z’oeuf sans bouger les oreilles, risque d’avoir une paternité duraille.

    Répondre

  23. le 22 juin, 2008 à 17:18 franck77 écrit:

    @Le quidam -le 22 juin, 2008 à 13:17 -

    salut le quidam, tu es un bon client aussi (j’amortis le tampon que j’ai fais faire (le tampon pas le tampax, j’connais les bestiaux maintenant)), mais tu m’as l’air pas facile à traire et à l’affut du gars non?

    Je sens que tu aimerais avoir mon calecif à la place du calife et que tu fomentes un punch alambiqué contre Déconnoland, pays qui n’a pas encore votée sa première constipation!

    Fais gaffe, les Hergé sont en train d’éplucher ton I-pêt, et d’après les premières investigations, ton hygiène à lime en terre laisse à Daisy raie.

    Répondre

  24. le 22 juin, 2008 à 17:35 Le quidam écrit:

    le 22 juin, 2008 à 17:18 franck77 écrit

    C’est un punch que je pouse ou un putch que je panse (pour le bestiau) ?
    Que j’élise No Good ou quelqu’un d’autre, c’est justin question de personne comme dit Bridoux.
    Mais si tu me mets sur la table des gouttes, y vont savoir que t’as refilé des tongs à la dine marmite à notre Mireille et tu sais que c’est pas à que septé sur les vols d’Air Vautours….

    Répondre

  25. le 22 juin, 2008 à 17:39 Claude écrit:

    Je reviens sur la ligne.
    Jiji cinqsept y connait pas l’aurtograffe. On cause pas du jour du seigneur, mais du jour du saigneur, c’est Landru (le gardien de but du PSG) qui me l’a dit. Moi, j’en connais un rayon (comme Poupou) sur le jour du saigneur car mon plat préféré est le boudin, celui qui se bouffe, car l’autre je vous le laisse.
    Hic et glou, je vais me recoucher.
    Claude

    Répondre

  26. le 22 juin, 2008 à 17:40 franck77 écrit:

    @Le quidam -le 22 juin, 2008 à 17:35-

    je m’inquiète aussi pour la perle le l’Oxydant le Quidam!

    Je sais qu’elle décolle pour les States de veaux mardi, mais j’ai oublié de lui dire de ne pas se maquiller au frameto comme elle a l’habitude de faire dans son bled à menhirs, car elle risque de restée collée aux ptères et au portique anti bennelamoi chez les ricains.

    Si tu l’as au turlu, cause lui en, je ne voudrais pas qu’elle indique le nord le restant de sa vie.

    Répondre

  27. le 22 juin, 2008 à 17:47 Pineau écrit:

    Il faut d’abord savoir comment distinguer un çon d’un con.
    Con ment çon par le bédut:
    - Le con est à la connerie ce que le çon est à la çonnerie.
    - On dit de l’un que c’est un con alors que l’autre n’est point çon.
    - Tandis que le con dort, le çon meille.
    - N’est pas aussi çon que çà, contrairement au mec si con.

    Répondre

  28. le 22 juin, 2008 à 17:52 franck77 écrit:

    @Pineau -le 22 juin, 2008 à 17:47 -

    Et celui qu’est maçon à Macon, il en tient une couche ou il en remet une?

    Alors, ça a donné quoi à Trifouille-Moi-Les-Joyeuses?

    Répondre

  29. le 22 juin, 2008 à 17:56 Claude écrit:

    Ah, Pineau, belle intervention sur le çon !
    Quelle leçon. Quel beau son !
    J’aime le çon du cor. J’aime le con du sort. Faute de pouvoir dire (car je ne suis pas de cette famille) : j’aime le corps du con…
    Sale hue.
    Claude

    Répondre

  30. le 22 juin, 2008 à 18:00 Pineau écrit:

    @ Franck77
    Pas de blème, j’ai fait deuxième derrière un barbu.
    C’est au troisième preuve du Trial Thon que j’ai merdé: j’ai réussi à cramer que trois tires: une Pingeon Mazarine, un Cabri violet et la Mégane du Commissariat. Je f’rai mieux au kilod’thon.

    Répondre

  31. le 22 juin, 2008 à 18:04 franck77 écrit:

    @Pineau -le 22 juin, 2008 à 18:00 -

    toutes mes ficelles de caleçon pour ta place sur le pot dium, mais le barbu qui t’as chourré le titre du vingt heures, il avait une paire de rames à dents pour crawler aussi rapidos?

    Répondre

  32. le 22 juin, 2008 à 18:08 Claude écrit:

    Nom de Dieu !
    Y a trois pingouins en ligne ; c’est écrit sur mon écran. Les deux autres artis y se causent et y se causent et ma pomme je compte pour du beurre. Y veulent pas m’causer. Est-ce que je pue de la gueule ?
    Pisque c’est ça, je remballe mes gaules et je vais aller tchacher avec des sbires moins snobinards.
    Salut les poteaux.
    Claude.

    Répondre

  33. le 22 juin, 2008 à 18:14 franck77 écrit:

    @Claude -le 22 juin, 2008 à 18:08 -

    Et l’ami, faut-pas être suce et ptible comme ça!
    J’croyais que tu étais reparti voir le père Fusée pour te faire une injection de raisiné par voie intranerveuse!
    J’espère que ton dernier électro-encéphalo-enculogramme a fait remonter ta moyenne, et que t’arrives à renverser moins que ce que tu picoles, ce qui serait un bon cygne de gai rizon.

    Répondre

  34. le 22 juin, 2008 à 18:24 Claude écrit:

    Non, j’ai rencard avec le père fusée et toute son artillerie à la Saint glinglin. Les seuls tuyaux que je gobe sont ceux pour les canassons. D’ailleurs, je vais parier dans la moultième à Chantilly. On me dit que Vanducu sera à huit un quart contre six et demi et que son partenaire d’écurie Vanduba aurait une côte encore meilleure. Un con seil : jouez ces deux canassons en trio avec Vazimou, très bon en terrain dur. Si vous gagnez du pèze, envoyez la soudure pour le tuyau et balancez moi la moitié de vos gains. C’est la régle.
    re très sale hue, comme dit la femme de Robert.
    Claude

    Répondre

  35. le 22 juin, 2008 à 18:31 franck77 écrit:

    @ Claude – le 22 juin, 2008 à 18:24-

    T’as l’air d’être un crac boum hue au niveau du canasson, en plus de les bouffer tu suis les grands prix chevalins.

    Pour ton tuyau sur Vazimou, j’suis plutôt perplexe, car la dernière fois que je l’ai vu courir, c’était à la foire du trône derrière un cochon et une soucoupe volante avec une gravos sur les miches qui boulottait sa troisème barbe à papa!

    je parierai plus sur lui pour servir de tréteau pour une table à tapisser que pour gagner le Grand Prix des Hoquets à Cagnes-sur-Mémère.

    Répondre

  36. le 22 juin, 2008 à 19:01 Pineau écrit:

    @ Franck77
    Il n’avait pas de rames à dents, le barbu, mais il avait mis du gel à bas, ce qui améliore la glisse. De plus, avec le voile dans le fignedé, il ne m’a laissé aucune chance.

    Répondre

  37. le 22 juin, 2008 à 19:18 franck77 écrit:

    @Pineau -le 22 juin, 2008 à 19:01 -

    Merdum, t’aurais dû te loquer avec le slibouze en peau de Dorade qu’utilise Chlore Manaudou!

    T’es sûr que t’as pas oublié de rentrer la quille avant de te foutre à la baille, ça peut en foutre un sacré coup au CX, et ça te fait nager comme un F15 quand il fait le plein! Regarde si le fond de la piscine n’est pas rayé, on sait jamais ça peut servir pour plus tard.

    Répondre

  38. le 23 juin, 2008 à 7:30 Pineau écrit:

    1 visiteur avec un esse. Ce pluriel me paraît bien singulier.
    Un féminin m’eût émasculé.
    Youpi c’est lundi. On va au boulot.
    Au lieu de dire des conneries, on va les subir.

    Répondre

  39. le 23 juin, 2008 à 8:38 Le quidam écrit:

    Bonjour les déconneurs (tant pis si je me trompe)

    mais attention, il y a toujours plus con que vous quelque part..
    et ça … c’est cool !

    Répondre

  40. le 23 juin, 2008 à 9:27 DIDIER 02 écrit:

    Bonjour aux cones land ( une remarque, pas beaucoup de miss)…
    Il est vrai que si elles avaient de l’humour cela se saurait(ou hareng).
    -fête le la zikmu, concert de diam’s, j’ai vu des (z’y va de franck77)
    avoir en laisse des canettes de red bull avec muselières !!( un peu con, non)
    -J’ai entendu que six trucs étaient remplacés par un machin qui se décalotte ( mais je ne sais pas ce que c’est)!! Peut être un sécateur!!
    -Comment allumer un feu sans papier(en vingt scènes) pour que certains partent en fumée en ouvrant la p’horte coupe feux!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique