Archive pour le 8 juillet, 2008

C’est le trente deuxième fafiot!

TOUR DE FRANCE 2008 - 4ème ETAPE: CHOLET/CHOLET

 (de l’intérêt de trouver une bonne piaule quand on reste deux nuits à Cholet (marrons?))

Après une nuit réparatrice à « l’Hôtel du Tire-jus », qui a une étoile d’araignée dans le centre de Cholet, on est parti pour ne pas s’exciter aujourd’hui, puisque l’étape c’est Cholet-Cholet.

Disons que c’est comme Liège-Baston-Liège sauf qu’on ne se frite pas en plein milieu.

profiltape4.jpg

En expertisant le profil de l’étape qui ressemble étrangement à l’encéphalogramme de Diam’s, célèbre rapeuse qui a la particularité d’écrire ses « textes » avec un balai à chiottes, ou bien au résultat d’un test d’effort de Doc Gynéco qui remplit ses partoches avec des lignes de beuh, on peut prédire que le maillot à pois ne sera pas en danger sur ce coup là.

Des esprits primaires diraient que l’étape va tenir dans un mouchoir, comme ce n’est pas le genre de la maison de faire des jeux de mots à la con et éculés bien profonds, on va s’en passer.

Dans le genre contre qui voulez-vous lutter, aujourd’hui les couriteurs cyclotymiques vont courir contre la montre, de l’équipe Fesses Tina.

Les costauds vont nous bâcler ça en à peine deux bières, ce qui représente, à la grosse, trente broquilles, soit une demi-plombe.

Si, par hasard, y a un gazier qui est capable de gagner l’étape de trente bornes avec trois minutes d’écart sur le deuxième, je pense qu’on pourra décorer l’ami Ricoré pour avoir gonflé sérieusement les calories de son ch’tit déj.

Etant donné qu’on ne va se péter les furoncles sur la Sapétoku aujourd’hui, j’ai fait un peu de tourisme hier soir dans les rues de Cholet en allant au départ et à l’arrivée.

En examinant les positions de l’arrivée et du départ, il ne faut pas être fin directeur sportif pour se rendre compte que la seule technique payante pour creuser les écarts est de passer par le stade en faisant deux tours de piste et trois lancers du poids histoire de mouiller le maillot et d’avoir la raie du fion qui sert de gouttière: (voir le document qui est sur le site officiel de Cholet actuellement:)

choletcholet.jpg

Le spadophile qui veut aller se griller bêtement les poils qui puent bien en se tapant la départementale 158, puis la RD91 pour traverser un trou appelé La Romagne et enfin revenir avec les guiboles en compote par la départementale 753 pour traverser la Séguinière qui est aussi touristique que le congélateur de ma belle soeur, pour se pointer, en trouillotant le putois et en ayant les nougats collés aux fumantes, à seulement 997 mètres du départ,c’est que vraiment le spad de compèt c’est son truc!

Point à 17h05:

L’allemand Schumacher a fait le bon choix de boyau  en reléguant le spécialiste Cancellara à 33 secondes, n’oublions pas que son spad est une ferrari testarossa-testostérone

point11.jpg

Point à 17h15:

Valverde a pris 48secondes de retard dans la tronche au chrono 1 par rapport à Schumacher, ce qui donne une première indication au toubib du contrôle anti-dopage qui commence à préparer ses flacons en téflons pour récuper l’épice fine qui risque d’attaquer le matos.

A l’arrivée:

classements4jpg.jpg

Le classement général ressemble bigrement au classement de l’étape.

On remarque que 3 coureurs de la Team Columbia sont dans les 8 premiers de l’étape, ce qui confirme bien que les levés matinaux au son de la trompette d’Amstrong avec distribution de capsules à Paulo semblent payer.

L’allemand Schumacher a bien fait de quitter la formule un pour lancer son spad sur une orbite jaune vif.

Je ne voudrais pas être mauvaise langue, mais en zieutant les temps, le Schumi est passé par le stade pour faire l’étape , ou alors il a intérêt à tenir son gobelet de pisse avec des gants en acier pour ne pas ressembler au capitaine crochet s’il en verse à côté.

Publié dans:Tour de France 2008 |on 8 juillet, 2008 |34 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique