Archive pour le 10 août, 2008

C’est le soixante deuxième fafiot!

Dimanche 10 août  2008

(de remarquer qu’on ce croirait au mois d’août)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Sous le coup de trois heures du mat, une fois que j’avais bien mater ma voisine Aster au Id, échevelée  dans sa tenue nébuleuse, j’ai laissé le téléscope à mon pote Henry qui voulait voir s’il avait du jus Piter.

Je n’étais pas trop fatigû et je me suis dis, tiens je m’en va aller acheter mon pain en branche.

Boudiou de boudiou, je suis passé devant 4 boulangeries qui affichaient leurs congés annuels sur la lourde, mais, ce qui est le plus grave, je suis passé devant trois autres boulangeries sensées être ouvertes mais qui étaient lourdées quand même, comme un mois d’août.

Cette recherche m’a amené jusqu’à quatre plombes du mat, je me dis tans pis, je vais aller à la ch’tite picerie acheter du pain en feuille.

Il y a des jours, comme cela, où on a l’impression que tout est contre nous. Chez Dos Santos Di Craignos, « aux délices du portugal« , c’était lourdos, comme un mois d’août, Chez Amar Chandage, « aux kistes en boules« , c’était lourduk, comme un mois d’août et chez Alim « à la couscoussière en folie« , c’etait lourdemek itou, comme si on était au mois d’août!!!

Je suis rentru, Henry avait toujours l’oeil collé à l’oculaire de son périscope interstellaire en train de mater une grosse rouge se tapant une naine blanche . Il voulait passer à Uranus, mais je lui ai dit que je n’ai pas ramené de beurre car tout était lourdus, comme si on était au mois d’août!

Du coup, j’ai mis la viande dans les torchons, j’ai fait reposer les paupières du front et j’ai dormi comme un noir.

Au réveil, je courus à la boite aux lettres pour voir si Victor y avait déposé du courrier… que nez ni, il y  avait queue dalle, comme si on était au mois d’août.

Du coup j’allume mon Pêt-C pour aller voir à Déconnoland, personne non plus, et la boite à bafouille toujours squattée par l’araignée.

Dites moi donc, on se croirait-y-pas en plein mois d’août non?

Déconnobloguitons plein pot quand même, car la déconnitude, elle, n’est pas au mois d’août!

(franck77)

————————————-

Info 1 (franck77):

Source Zigonet

Noeux-les-Mines, Pas-de-Calais, France – Deux vaches se sont enfuies de l’abattoir de Noeux-les-Mines. La première a été rattrapée, la seconde s’est engagée dans une conduite d’égout de la ville. Cette dernière, une charolaise, s’est évadée de l’abattoir tôt dans la matinée. Elle s’est ensuite engouffrée dans un conduit de canalisation de la ville. Les services techniques ont commencé par envoyer de l’eau à différents endroits pour lui faire rebrousser chemin mais sans succès.Le bovin a ensuite été localisé sous l’église Saint-Martin, à plus d’un kilomètre de son point de départ. L’animal s’est retrouvé coincé dans un rétrécissement de conduit. Un vétérinaire l’a anesthésié tandis qu’une entreprise de travaux publics creusait une tranchée pour récupérer la vache qui devait être remontée à l’aide d’une grue.La vache a finalement dû être euthanasiée dans la soirée suite aux difficultés rencontrées pour remonter cet animal de 600 kg.

2718563458unevachesenfuitdansunegoutpourechapperl.jpg

—————–

La première copine de chambrée qui a été rattrapée était restée le fion coincée dans une bassine, alors qu’elle avait mis les adjas sans chemise ni pantalon.

Avec son air boriste, Rika (c’est son doux pré non?) a attendri son monde et s’est vue graciée.

Elle  terminera ses jours au service du professeur Tupperware à l’hôpital Beau Jonc les oreilles.

Publié dans:déconno-news |on 10 août, 2008 |14 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique