C’est le soixante bouzième fafiot!

Dimanche 24 août  2008

(de l’urgence de se culturer le chou en causant de l’élite de lard content pot rein )


Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Et voici la création d’une nouvelle rubrique, sobrement intitulée: « lard content pot rein ».

Cette rubrique, hautement culturelle, est destinée à faire une approche intuitive d’un grand artiste contemporain sévissant dans l’art sous toutes ses formes.

Aujourd’hui, la causerie a jeté son dé velu sur  Christoph Büchel.

Attention les yeux, c’est du lourd!

Cet artiste est un ch’tit suisse né en 1966,  et travaillant dans un trou qui s’appelle Bâle, ce qui, me semble-t-il, a dû inspirer son oeuvre.

Il est un des représentants majeurs d’un nouveau courant d’art politique et subversif qui s’est développé depuis quelques années en Suisse, c’est vous dire s’ il ne déconne pas le gazier!

Moi qui pensais que l’art politique, c’était essentiellement de dire des conneries, Christoph Büchel nous apprend que c’est aussi de pondre des conneries avec ses petits doigts.

Dans une revue d’art contemporain, nous lisons à propos de l’artiste

Christoph Büchel propose des installations où le réalisme de la reconstitution est au service d’ univers paranoïaque et déroutant. Chaque détail, du mégot de cigarette en passant par la mèche de cheveux, augmente le trouble impalpable du visiteur confronté physiquement et mentalement à des hypothèses fictionnelles à la fois dangereuses et politiquement engagées.

Je vais vous faire découvrir l’artiste au sommet de son art.

En première oeuvre, je vous propose celle-ci:

fliegenderhndler.jpg

Le nom de cette première oeuvre est : « fliegender hândler ». (je suputte (aux bois comme d’hab), que le suisse est allemand.)

Nous pouvons traduire par « Youssouf revendant les crachoirs du muezzin et ses tapis percés aux puces de Saint-Ouen ».

D’une manière structurelle, la présence de la chaise de jardin devant la caisse représente l’assise du divin par rapport à Saint-Maclou.

Enchainons, sur une deuxième oeuvre intitulée « conquest of paradize« :

conquestofparadize.jpg

Politiquement subversif, je veux, dans la mesure où l’artiste intitule son oeuvre dans une langue qui n’est pas maternelle.

La téloche noir et blanc symbolise farouchement le refus de tout ce qui est enculeur, la batterie est un cri déchirant suggéré par l’artiste en faveur du développement durable de lapin, et la boite jouxtant l’élément énergétique regroupe sûrement des babioles, qui, sorties de leur contexte, accusent le désespoir dans le fondement intrinsèque de l’humain.

Prix de l’oeuvre : 55 000 Euros! Moi je dis grandiose!

Ne reculons devant rien, et je vous propose dans la foulée la troisième oeuvre:

buchel2.jpg

Cette oeuvre s’intitule « Hole« , ce qui veut dire « festivités d’avant match« .

Le regard inquisiteur que porte l’artiste sur les transports en commun , témoigne de la volonté d’une démarche personnelle solitaire qui lui fait penser que l’introspection évite la promise cuitée dégradante de la civilisation d’une part, et de se faire décalquer la tronche dans les z’y va-teries chauffantes d’autre part.

 

Je vous avais prévenus que c’était du lourd, continuons sur notre lancée, en vous imposant sans cul férir la quatrième oeuvre:

poildemoule.jpg

Je n’ai malheureusement pas pu avoir le titre de cette oeuvre qui a été exposée en 2006 à Londres dans une expo intitulée « simply botiful », comme quoi le ridicule ne tue pas.

Je me permets de légender cette production sans demander l’autorisation au créateur qui ne se gêne pas, lui non plus, pour produire des conneries:

« Qui est le gazier qui n’a pas gratté les moules avant de les mettre au frigo? » me parait un titre correct et bigrement subversif politiquement.

Ne changeons pas de main et au diable les varices! Je vous propose derechef une cinquième oeuvre dont le cachet du compost doit faire foi:

buchel1.jpg

Je dis chapeau-bas, Christoph Büchel!

On a l’impression que c’est une oeuvre collective, et bien non! Tout comme le choix de ses clients, Môssieur Büchel a, dans ses thèmes, un tri plutôt sélectif.

On sent une impression forte d’extériorisation d’un moi intérieur qui ne demande qu’à retourner là où il pourra enfin s’épanouir, c’est à dire, à la déchetterie municipale.

Vous pouvez actuellement, bandes de petits veinards et petites veinardes, au palais de Tokyo à Paris, profiter  d’une exposition de cet immense artiste qu’est Christoph Büchel.

J’y serais bien allé, mais ce matin j’ai piscine, et je dois aller acheter du pain en branche avant que ce soit lourded.

Ce n’est pas pour me vanter, mais je dis que Déconnoland est à la culture, ce que Line Renaud est au Dirla Dalaï Lama: un monument!……….et je baise mes mots.

Profitez de ce beau dimanche pour déconnobliguiter sur tout et n’importe quoi, bande de voyouxes et voyouzes que vous êtes…………..

(franck77)

Publié dans : lard content pot rein |le 24 août, 2008 |20 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

20 Commentaires Commenter.

  1. le 24 août, 2008 à 10:00 Pineau écrit:

    Bonjour à tous, les petits veinards,

    De la culture dépottons l’minet un dimanche matin, c’est la classe.
    De plus, bravo Monsieur Bu Schell, c’est un délire Total, au point que même les Elf n’en reviennent pas. Tex Acco n’aurait pas fait mieux. Au fait, ça me fait penser qu’il faut que je sorte les poubelles.

    Répondre

  2. le 24 août, 2008 à 10:59 Sam Houille écrit:

    Les poubelles le dimanche ???

    Pour décorer la nef ?

    Répondre

  3. le 24 août, 2008 à 11:33 Pineau écrit:

    Bonjour Sam Houille,

    Pourquoi les poubelles n’auraient-elles pas droit à une petite sortie dominicale? Il y a bien Diam’s qui fait un concert à 15 heures sur le parking de la déchetterie.

    Répondre

  4. le 24 août, 2008 à 11:36 Sam Houille écrit:

    Personne , Esso tous à la messe ?

    Bon , encensoir alors !

    Répondre

  5. le 24 août, 2008 à 11:43 Sam Houille écrit:

    Avé pas vu , chat va Pineau ?

    Tu veux un vin de messe avec une petite crêpe pour l ‘ apero ?

    Répondre

  6. le 24 août, 2008 à 11:48 Sam Houille écrit:

    C ‘ est où le con sert ?

    Faudra des bottes car va y ‘ avoir Debbouze ?

    Theuriau pas une place ?

    Répondre

  7. le 24 août, 2008 à 11:53 jiji cinqsept écrit:

    [ Une de ces oeuvres me fait penser à mon dernier appartement, une fois qu'il avait cramé... ]

    Bonjour à tous et à chacun,

    Bienvenue en la chapelle de déconnoland, en direct de Tripotes-moi les-Joyeuses !!!

    Ainsi donc, dimanche dernier, je vous disais que les heures de Jésus étaient comptées.
    Il n’y avait pas que les commerçants et les actionnaires qui se sentaient menacés, il y avait également la « kommandantur »…
    Le général « Ponz-Pilote » était sur les genoux car il avait créé une unité ouverte aux civils intitulée « Kohl-Habeau » et les lettres de dénonciations arrivaient par pelletées.

    Il faut dire qu’un homme qui marche sur l’eau ( nous reviendrons sur cet épisode un peu plus tard ), guérit les paralytiques ainsi que les aveugles, ça trouait le cul des toubibs, pharmaciens ( même mutualistes ) et opticiens !!!
    Le pire fut la résurection de Lazare… Aujourd’hui, ce dernier ne se serait jamais réveillé, la médecine a fait trop de progrès.

    Un employé de la sécu : « Lève-toi et marche : ça va pas, non ?!? Je suis bien, assis derrière mon bureau,moi… Faut l’enfermer, ce type là !!!

    Jésus et ses copains se retrouvèrent à la taverne de « Lulu la Nantaise ».
    Ce repas sentait le sapin, ce qui était bizarre parcequ’il n’y en avait pas bézef dans le quartier…
    C’est là, à cette grande table que jésus inventa le plus vieux fromage du monde, le « rompit », car :

    « Il prit le pain, le vin et le « rompit »…

    Après, j’vous pas la galère avec la « panzer division », venue le chercher : baston générale et tout le toutim !!!
    7000 caisses cramées dans la nuit selon PPDA ( et oui, il était déjà là lui aussi… ).
    C’est pendant cette nuit-là que Pierre ( pas encore canonisé ) piqua une winchester avec laquelle il m’attend pour avoir célébré quelques messes à Déconnoland.

    Un des coqs de claude, un brave homme qui fut sauvé de l’arène ( et oui, il fut sauvé de l’arène : Claude !! ) par Jésus, se mit à gueuler comme jamais…

    Pierre Kiroulenamassepasmousse avait changé son nom, car à l’origine, il s’appelait Simon Cussonnet et avait épousé en premières noces Melle Thoréleur. Les deux noms donnaient « Simon Cussonnet-Thoréleur »

    Jésus étant le seul à ne pas s’être foutu de sa gueule, il l’avait suivit… Et en plus, il lui avait promis d’être la première pierre sur laquelle il bâtirait son église.

    « C’est toujours ça de pris, comme disait ma Grand-Mère !!! », s’exprima Pierrot.

    Pas plus tard que la veille, Jésus avait dit à Pierre : « Avant le chant du coq, tu m’auras renié trois fois… »

    Pierre : « Si c’est celui de claude, tu ne crains rien ! »

    Alors, comprenez le coup de bourdon en entendant le volatile…
    Il expliqua aux copains que, pour une fois, il n’eut plus la foi mais les foies !!!

    Et pendant ce temps, Jésus n’était pas à la noce et Ponz-Pilote avait fait son stock d’aspro, car avoir en garde à vue un mec qui a réponse à tout, ça lui donnait la migraine.

    Mais, nous aborderons la suite un peu plus tard…

    Répondre

  8. le 24 août, 2008 à 12:07 Pineau écrit:

    @ Sam Houille,

    OK, et aux vêpres, on prendra du cidre.

    Répondre

  9. le 24 août, 2008 à 13:29 franck77 écrit:

    Salut à tous et toutes.

    Le pain est en branche, le curé en dimanche et les voisins qui s’emmanc… enfin bref!

    J’ai sorti la braise du congélo pour griller des sardoches que je suis allé z’acheter à la criée sur le port de Fontainebleau.

    C’est y pas intéressant tout cela?

    Et on va arroser la merdaille d’or de nos joueurs de mains-ball chez les Pêts qui noient.

    A la piscine ce matin, j’ai vu une belle raie de piscine, je croyais que c’était Chlore Manaudou, et bien non!

    Répondre

  10. le 24 août, 2008 à 13:44 franck77 écrit:

    @jiji cinqsept

    salut jiji, toujours en grande forme!

    Dis donc, Lulu la Nantaise, ce n’est pas une blonde comaque qui tenait un boxon à Singapour chez qui les tontons allaient rendre leurs hommages?

    Répondre

  11. le 24 août, 2008 à 15:14 jiji cinqsept écrit:

    [ Toc-toc… Un-deux, un-deux… Le micro fonctionne ? Bien !

    Salut Francky,

    Pour Lulu la Nantaise, c’est bien elle !!!
    Elle était maqué à un tordu qui ne travaillait qu’à la dynamite…

    Pour ma part, je ne travaille qu’à la dynamique… Hurps !!!

    Bon, les enfants, reprenons cet évangile selon moi-même pour lequel je suis maudit jusqu’à la treizième génération par Grégoire vingt-douze…

    Donc, Jésus morflait sévère chez le général Ponz-Pilote :

    « Tu as été reconnu coupable. »

    Jésus : « Coupable de quoi ? »

    Ponz : « Non mais, ho ! J’en pose des questions, moi ? Ce qu’on peut pinailler pour des détails, dans cette histoire… »

    Jésus : « Excuse-moi du peu, mais c’est quand même « bibi » qui va se taper le chemin de croix ! »

    Un des conseillers en communication de Ponz, Nicos Encoulopoulos de Théêphos, lui parla en ces termes : « On va faire de l’audimat, sur ce coup-là !!! »

    Ponz : « Ha non : pas les ménagères de moins de cinquante ans !!! C’est vrai, tu fais chier, merde, quoi !!! »

    Jésus : »Chacun sa croix, mon pote… Tu es plus à plaindre que moi car en ce qui me concerne, je n’ai quelques heures à supporter ça, toi, t’en prends pour perpet ! »

    Encoulopoulos : « On va être sponsorisé par toutes les grandes enseignes… Il y a un créneau à prendre »

    Jésus : « Un crédo ?… »

    Encoulopoulos : « Non-non, j’ai bien dit un *créneau. »

    Jésus « Ha , Alors : *gare ! »

    Ponz, craignant le pire, demanda à Encoulopoulos ce qu’il avait derrière la tête.

    [ Que celui qui a dit : "le cul, comme ce moustique qui vient de s'écraser contre un pare-brise" sorte immédiatement !!! ]

    Encoulopoulos : « Nous allons créer la « Passe-Fion Académie » en prime !!! Toutes les pétasses… Pardon, les ménagères de moins de cinquantes bâtons pourront choisir entre :

    touche 1 : sauver Jésus

    touche 2 : sauver Bartabas, un truand notoire qui avait déssoudé à tout va pour passer le temps.

    Tout cela par sms, bien sûr, ce qui nous assurera le soutien de « Bouyguos »… Génial, non ?!? »

    Ponz : « Ca ne marchera jamais, ce genre de programme à la con !!! »

    Jésus : « L’univers est vaste, mais le vide qui existe dans la boite crânienne de celles qui décident de nos programmes : ça vous donne une idée de l’infini… »

    Ponz : « Putain : on n’est pas dans la merde ! »

    Un hallebardier : « Tu l’as dit, bouffi !! »

    Ponz : « On vous a demandé quelque à vous ?!? »

    En attendant le prime, Jésus, dans son cachot, se remémorait certains épisodes de sa vie et particulièrement celui où il avait marché sur l’eau.
    Quelle ne fut pas sa surprise en constatant qu’il y avait des bulles, juste en dessous de lui : c’était la petite Laure Manaudou qui se noyait dans le labyrinthe de ces incertitudes.
    Jésus, bien sûr, l’avait sorti du lac et, devant cette foule qui se moquait d’elle, il déclara :

    « Vas, n’écoute que ton coeur et surtout pas ceux qui te renient, eux ne savent qu’à peine flotter dans leur baignoire… »

    Petite pose, je reviens tout à l’heure…

    Répondre

  12. le 24 août, 2008 à 15:56 jiji cinqsept écrit:

    … Bon, me revoilà !!!

    Troisième épisode, dernier pour aujourd’hui…

    L’eau était une symbolique assez profonde dans le parcours de Jésus.
    Son cousin Baptiste lui avait donné des cours de plongée sans bouteille et soudain, une voix venue du ciel déclara, parlant de Jésus :

    « Celui-ci est mon fils !!! »

    Marie : « Qui c’est qu’a cafté ?!? »

    Frank 77, qui était en déplacement dans le coin cru bon d’ajouter :

    « Tout le monde le savait, ma belle… Par contre j’aimerais bien savoir qui c’est qu’a pété sur le blog à Jéjé !!! »

    Le prime eu lieu et ce fut Bartabas qui fut sauvé par nos chères ménagères.

    Ponz : « Mais quelles bande de cruches !!! Ho, après tout, je m’en tamponne le coquillard… »

    Encoulopoulos : « Hein ?!? »

    Ponz : « Pardon : je m’en lave les mains… Et basta !!! »

    Là-haut, Dieu était plutôt furax et voulait faire sauter la Terre. Il s’adressa à Gabriel en ces termes :

    « Mais qu’est-ce que je leur ai fait pour qu’ils me chient dans les bottes chaque jour que… « Moi-même » fait » ( à part lui, il n’avait pas d’autres références ).

    Gabriel : « J’en ai une petite idée, car en créant la Terre, tu as créé le premier chantier, donc le premier accident de travail »

    Dieu : « Et alors ? »

    Gabriel : « Tu ne te souviens-pas de cet ange qui a dérapé et s’est cassé la gueule de ton nuage ? On n’a jamais retrouvé les morceaux… »

    Dieu : « Non de moi-même, je l’avais oublié celui-là !!! Le pauvre, je l’ai cherché partout et j’ai eu beaucoup de peine : il aurait pu être mon meilleur élément… »

    Gabriel : « Il a gardé une dent contre toi, quoi qu’à l’arrivée, il ne devait pas en avoir beaucoup de reste en embrassant le bitume !!! »

    Dieu : « C’est donc ça ? Mais finalement pouquoi m’en veut-il ? Il détient le record universel de la chute libre… »

    Gabriel : « En attendant, il s’est instauré en contre pouvoir, il a décidé de foutre le bordel en bas. »

    Dieu : « Mais pourquoi j’ai inventé l’être humain, moi ?!? »

    Gabriel : « C’est simple, parceque tu te faisais chier tout seul… »

    Dieu ne répondit que par un soupir.

    Jésus, après avoir eu un léger flottement remis son âme à son Père.

    Dieu : « T’inquiète, fils je prépare ton appart !!! »

    Puis il ajouta : « pendant que je Gabriel a le dos tourné, je vais leur flanquer les pétoches, en bas : histoire de marquer le coup… Et hop !!! »

    Il voila le soleil pendant une petite heure, créant la panique générale.

    Suite, la semaine prochaine, car cette histoire est loin d’être terminée.

    Allez en paix et en paix…

    Répondre

  13. le 24 août, 2008 à 16:00 jiji cinqsept écrit:

    Allez en paix et en pêts ( sinon, ça ne veut rien dire )…

    Répondre

  14. le 24 août, 2008 à 18:27 Sam Houille écrit:

    T as pas fini Jiji , continue !

    Répondre

  15. le 24 août, 2008 à 19:58 franck77 écrit:

    Salut Sam Houille.

    On ne se lasse pas de la prose de jiji cinqsept!

    On va relier les fascicules à la fin, ce sera un régal…….

    Répondre

  16. le 24 août, 2008 à 21:10 Sam Houille écrit:

    Salut Francky

    Ah oui , Jiji nous instructionne bien , c ‘ est un puits de culturation !

    Moi pas trop conne être le sujet , sauf Pierre , le frère de l ‘ autre – là , Ponz !

    Répondre

  17. le 25 août, 2008 à 9:18 Sganarel écrit:

    Salut les déconnos,

    Je vois qu’il reste lézard triste en suisses .

    Pour 55000 euro la téloche , je m’demande si y a l’abonnement au cable dans le prix.

    C’est mieux que les vide grenier , ou qu’les puces de saint-Ouen .Je fonce au pas laid de Tokyo.
    Comme quoi , un compte en suisse ça peut aussi dépendre aussi du recyclage des ordures !

    Répondre

  18. le 25 août, 2008 à 9:20 Hermès écrit:

    Bonjour à toutes les grolandaises et lent des neuronnes LOL

    Y paraît que ce texte pourrait être ici alors…

    J’ajoute que si Mimosa a eue des médailles d’or. Mais, je n’ai eu que du bonze.
    Ouais, j’ai rencontré le Dada laï là-bas ( y avait Ségo qui était passé juste avant moi. Je sais pas ce qu’elle lui avait fait, mais l’était bizarre l’gars. Serait-elle con…tagieuse ?
    Cela dit, y m’a bien expliquer comment profiter de la bêtise humaine.
    C’est-à-dire se dire un dieu vivant, concurence déloyale, lui ai-je fait remarqué au pas sage ( du tout )
    qui se dit pur esprit et pète dans la soie payé par ces adèptes. Y paraît, 6 millions d’euros ( pas d’heureux ) aux Zénith ( à ce prix là c’est sûr il y est au Zénique… les imbéciles heureux ).

    C’est là que l’on voit la supériorité de la religion sur la laïcité ( con et il y en a beaucoup ).

    Lorsque le laïque paye ces impôts, il y va à reculons.
    Le religieux lui, il paye content et en plus y remercie. Alors que tout de même, il n’a acheté que du vent.
    Y sont cons, comme dit…

    Répondre

  19. le 25 août, 2008 à 10:21 franck77 écrit:

    @Hermès

    Bonjour Ô sérieux concurrent de callypage (avec autorisation préfectorale).

    Cette intervention est digne de Déconnoland, et je ne vois pas sur quel autre blog elle pourrait être acceptée…….

    Répondre

  20. le 21 avril, 2010 à 10:03 construireavecphenix12et81 écrit:

    Purée en fait ils ont laissé une mine d’or dur chez moi!!! y’a du flouz a se faire merci du tuyau franck!!!
    http://construireavecphenix12et81.unblog.fr/2010/04/19/notre-terrain-une-decharge/

    bisou!

    Dernière publication sur CONSTRUIRE AVEC MAISON PHENIX: Notre Histoire : groupe de soutien a la réintégration de franck77 au forum d'unblog

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique