Archive pour le 27 août, 2008

C’est le soixante quinzième fafiot!

Petite chronique de la rentrée des crasses.

Fini les vacances, fini la transumance, il faut se bouger la panse, on retourne à la danse, on instructionne la France, on oublie le beurre rance,…

J’ai lu sur un média qui a pignon sur rue que la rentrée pour un djeun’ de 11/14 ans coûte cette année 287,59 rôts. Je prends mon cas: ma fille retriple sa cinquième car elle avait oublié son canabis sur le parking des bus (ça peut arriver). Il faut que je lui achète un nouveau crayon, l’ancien ayant servi à détruire le magnéto du prof d’anglais. Elle aura aussi besoin de trois stylos bille pour touiller le bocal à poissons rouges en salle de sciences nat, l’eau étant un peu raide à cause de Momo qui vide toujours les fioles d’acide dans le récipient. Les feuilles de copie, elle les taxe aux uns et aux autres, la calculatrice, elle l’a volée au premier de la classe, et le cahier de textes, pas besoin, il n’y a jamais de boulot à faire. Pour trouver 287,59 rôts la dedans, bonjour! Je me suis donc posé la question: où passe le pognon? (ça rime)

physique.jpg

Eléments de réponse, comme dit l’autre niaise qu’ils ont collée à T’es Enfin à la place de Pépédéha: Je vis de mon travail, ce qui se fait rare de nos jours. Etant suffisamment con pour aller au taf, je suis considéré comme richissime et je n’attire évidemment pas le respect de ceux dont la principale activité est d’attendre les indemnités, subventions, aides et autres avantages « sociaux », comme ils disent. Cette situation, qui, au demeurant me procure le plaisir de me regarder le matin dans la glace sans faire Raoul, me permet de payer des impôts de façon conséquente, me permet de financer la présence en classe (je ne dis pas « les études ») d’un certain nombre de mômes, me permet de payer la cantine des trois petits de mon voisin qui passe toutes ses journées au bistrot à picoler des bières, à faire son tiercé et à gratouiller des milliers de tickets. Je participe également au coût  du nettoyage des tags sur la façade du collège et à la réfection du gymnase qui a en partie cramé dans la nuit de samedi à dimanche. J’en ai d’ailleurs oublié quelle était la compétition sportive cette nuit là. 

dessinhumour.jpg

Pour en revenir à mon pro-pôt et à mon pré en bulles, effectivement la rentrée coûte cher. Et encore, je ne parle pas de la rentrée des « étudiants » . 2935,17 rôts, que ça coûte, parait-il, une telle rentrée, parfait! On n’a pas dit qui en supportait le coût. Je sais que j’ai une surprime d’assurances parce que je gare ma voiture rue Censier et qu’elle a, de ce fait, une espérance de vie limitée: un bidon d’essence enflammé est vite arrivé sous ces latitudes. Une association, qui s’appelle la FAGE voudrait qu’on instaure également une prime de rentrée aux étudiants, l’idée est excellente: finançons proportionnellement aux résultats scolaires obtenus!

Allez, je pars vite travailler, je suis en retard et ça bouchonne un max sur la nationale. Les millions de touristes qui ont craché des conneries à propos du pouvoir d’achat sur toutes les plages de France, rentrent vite fait pour visiter la boîte à lettre: peut-être le chèque de rentrée des crasses…va savoir…

rentregauloise.jpg

On pourrait deviser des heures sur l’éducation dite « nationale », c’est un sujet inépuisable et riche en c…..es. Le Mont Blanc du Tacul est bien moins dangereux que l’école Salvador Alliende qui fait l’angle de la rue Léon Trotski et du boulevard Krivine.

Dans la même collection: « Les pâtés de sable sur la grève », « Rolland Garros en cours de dessin », « Les 35 heures du prof de musique », « Comparatif commenté entre épreuves du brevet 2008 et BEPC 1965″, « Qu’appelle-t-on un bac? », « Les activités de la pause méridienne », « Ces chers parents d’élèves »,  » Prof ou commando de marine, même combat », etc….

Pineau

 

Publié dans:déconno-news |on 27 août, 2008 |23 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique