Archive pour août, 2008

En attendant le cinquante sixième fafiot!

Salut aux ceusses et ceuzes qui fréquentent ce lieu.

Première nouvelle: je suis reviendu!

Deuxième nouvelle: je suis vert!

Troisième nouvelle: je suis justifié!

Quatrième nouvelle, je vais éplucher toutes vos déconnitudes et je va reviendre!

Cinquième nouvelle: je dis merci à Gilbert Pineau avant de tout lire (on ne sait jamais…) pour avoir combler mon moment de rienfoutage.

Sixième nouvelle: tout cela c’est une réaction à froid car j’ai allumé mon Pêt-C, il y a 4’25″ et un pouillième de millièmes.

Ah oui j’écris cela, on est dimanche 3 août à 16 heures bouze pétantes.

franck77

Je suis rouge!

Hier, on m’a dit: « tous les cons sont sur la route ». Qu’est-ce que je fais devant mon ordinateur? J’ai aussitôt enfourché ma voiture et je suis parti.

Je me rends compte en rentrant que Franck77 est rentré. Nous sommes deux sur le blog. Une passation de pouvoir en quelque sorte.

Avec l’autorisation du boss qui est redevenu Boss de chez Boss, je viendrai demain vous faire un petit signe pour vous remercier de la semaine que nous avons passée ensemble à déconnobloguiter.

Pineau

 

 

 

Publié dans:déconno-news |on 3 août, 2008 |9 Commentaires »

C’est le cinquante cinquième fafiot!


Samedi 2 août  2008

(de dire que la culture est un produit qui se fait rare…..)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Tiens, il pleut aujourd’hui, ils ne nous avaient pas parlé de ça dans le poste. Il va falloir trouver des activités aquatiques. j’ai bien envie de me vautrer devant la tété en plumant des escargots. Pour les escargots, ce n’est pas un problème, je vais mettre une gamelle de canigou sous ma fenêtre, ils vont tous rappliquer au grand galop. Je n’aurai plus qu’à tendre des lignes pour qu’ils mordent. C’est la téloche qui va être plus problème à tiques car ils ne présentent que des émissions culturelles, et avec mon Q I flirtant avec le zéro absolu, ce n’est pas gagné. On a bien Collant de Gros tas, mais c’était hier. C’est pourtant bien: le gus qui aspire le plus de gros vers rouges et gluants a le droit de téléphoner 12 secondes à sa bonne femme pour lui dire que « c’est vachement inst………….. »…coupé! Ah si, j’ai peut-être trouvé: Secret story, c’est anglais, secret ça doit vouloir dire secret, c’est sûrement de l’espionnage; story, voyons, c’est une marque de stores. Des agents secrets se planquent derrière les stores pour espionner Benji Cassetoidla. Ca doit être bien, et vu qu’il y a au moins quatre ou cinq épisodes par jour, on a le temps de comprendre. Qu’est-ce qu’on a d’autre? Je ne trouve pas sur mon baveux. Ils ont arrêté l’île de la tentation? C’était pourtant bien…produit par l’Institut Géographique National, (l’IGN), on nous expliquait la vie d’une tribu sauvage vivant complètement à poil sur lîle de Kibaizki au large du Japon. Avant, il y avait le Loft. C’était intéressant pour les enfants: l’histoire naturelle revue et corrigée par une demeurée qui se fait troncher, tel Marat dans sa baignoire.

Je ne trouve rien, c’est trop compliqué. Je vais être obligé de me rabattre sur les experts, mais lesquels? A Miami, à Manathan, à L’Os en Gelée, à Palavas les Flots,…on ne sait lequel choisir. Vivement la Star Ac, au moins, la bonne chanson à texte interprêtée par de vrais chanteurs, c’est quelque chose.

 (n’oubliez pas de déconnobloguiter sur ce que vous voulez, dans la limite du raie zonable)

La pensée du jour: « Pourquoi essayer de faire semblant d’avoir l’air de travailler? C’est de la fatigue inutile! »

 

Publié dans:déconno-news |on 2 août, 2008 |12 Commentaires »

C’est le cinquante quatrième fafiot!



Vendredi 1er août  2008

(de dire que ce n’était pas un OVNI…)

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

J’étais couchu, je dorma, je rêvis même, quand tout à cu, ma surprise fut grande. A travers mes persiennes mi-closes, car j’ai fait équiper ma maison de persiennes mi-closes, vous en trouvez dans toutes les bonnes pharmacies ainsi que chez la paire, donc à travers, je distinguis (l’an n’oeuf) le ciel étoilé, livré aussi avec la maison, dans lequel à peine quelques strato-minibus épars voilaient le rai subtil et parfait des astres de lumière dispensant leur éclat désannélumièrement produit.

C’était une nuit particulière, car comme vous pouvez le constater, je venais de dîner avec Coco Ricco, et c’est lui qui a fourni les ingrédients.

Pourquoi ma surprise fut-elle grande, me diriez-vous, hé bien voilà: Un grésillement, d’abord imperceptible, puis se faisant (le mari de la faisanne) plus distinct, se fit entendre. Je sortis pour en déterminer l’origine, mais plus rien. Deux conclusions hâtives: ou bien le grésillement a eu peur et s’est enfui dans les buissons, ou bien le bruit venait de l’intérieur. J’optais pour cette deuxième hypothèse car il commençait à faire frais. En effet, c’était mon poste à galène, qui me sert aussi de téléphone et de moulin à café, qui me faisait signe que j’étais susceptible de pouvoir capter des sons venus d’ailleurs. Je fis alors quelques réglages à partir des différentes molettes que j’avais à ma disposition, je tournai quelque peu la manivelle, et le son devint plus audible. Encore quelques ajustements et une voix se fit entendre. Je connais cette voix, me dis-je à moi-même car à ce moment précis, je n’avais pas d’autre interlocuteur à portée de main.

Le suce pince est à son comble! Mais qui c’est donc que c’est-ti? La voix se fait plus claire, et je reconnais le Boss. Vous avez bien lu, le BOSS. Il venait de parcourir à pied la Cordillère des Andes du sud au nord par la route des crêtes, et, en ayant ras le poncho de se faire cracher dessus par les lamas, il poursuivait son chemin vers la Colombie, pour voir si par le plus grand hasard Couche Nerf ne passerait pas en avion, ce qui lui permettrait de rentrer au bercail via Ville-à-Gobelet. Comme quoi tout se tient.

Plus sérieusement, il décompresse, ses vacances sont courtes mais réparatrices, et il vous embrasse tous.

Dans l’actualité:

Si vous partez en vacances, ou que vous en reviendez, vous avez le choix entre des routes orange, rouges ou noires. Nous n’avons plus de vertes en magasin. Peut-être une livraison lundi. Problème: si je vais de La Garenne Colombe à La Courneuve, je suis dans le sens des départs ou dans le sens des retours. Il a oublié ce détail bison fumé.

Le soleil s’est éclipsé du nord du Canada à la Chine pour un milliard d’êtres humains. Un autre milliard n’a pas l’électricité. Si l’on retire ceux qui sont c.. comme la lune, ceux qui sont loin d’être des lumières et ceux qui ne sont pas reluisants, comment voulez-vous qu’on y voit clair? Il s’agirait d’apporter un éclairage clairvoyant sur cette affaire là car pour l’instant, c’est une sombre histoire.

Le fleurettiste italien Baldini a été convaincu de dopage. Il a absorbé du « furosémide » qui est un diurétique interdit par la fédération des scrime inatoire. Pour retourner chez lui, il n’a plus qu’à suivre la ligne jaune.

A Merdier, dans le département de la Loire, Madame Landru a accouché, ce qui n’est pas une info, sauf qu’elle a fait brûler le bébé (il faisait froid). Elle devrait (!)  être mise en examen pour « meurtre sur mineur de moins de 15 ans ». Le bébé avait donc moins de 15 ans.

Statistique:

L’INSEE que communique à l’instant même les chiffres concernant la période du 17 juin au 26 juillet: 1248 ; 34984 ; 236 ; 1795 ; 37 ; 1908 ; 754 ; 173589 ; 457. C’est quand même une statistique extrêmement intéressante.

Publié dans:déconno-news |on 1 août, 2008 |18 Commentaires »
1234

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique