Archive pour le 11 septembre, 2008

C’est le quatre vingt neuvième fafiot!

 Jeudi 11 Septembre 2008

(Patience et longueur de temps…………)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

On s’occupe de vous, mais patience!

Merci de comprendre cette interruption momentanée des programmes.

Pineau

18 heures 23:

Je rentre de mon activité pro et j’observe que certains s’inquiètent. je les comprends, mais on fait ce qu’on pneu, on n’est pas des chambres à air. Un remplacement prévu, on prévoit, mais un remplacement pas prévu, on prévoit pas. C’est la palisse qui m’a appris ça, la copine de la ballustrade et de la haie (d’honneur), qu’il ne faut pas confondre avec le bras du même métal.

Je n’ai pas de nouvelles de Franck77, ce qui est en soie, et même en coton, une bonne nouvelle. Il doit s’expliquer en ce moment avec Hippocrate et son orchestre.

L’actu, je l’écoute en même temps que je fafiote sur Reuteuleu. Ils causent de Monsieur Seize qui passe à Paris demain. Il a entendu parler des grèves chez Renault. Il s’est donc dit qu’il était peut-être plus prudent de venir avec sa caisse, une Ben oït Mobil 16. Il doit rencontre jiji cinqsept pour lui apprendre à dire la messe en latin, car, il faut bien l’admettre, « sans le latin, sans le latin, la messe nous emmerde » comme disait Jojo. Du coup, Le Peine à jouir se casse et refile le bébé à sa fille qui bosse dans la marine, mais ça, c’est un détail. Il peut prendre le tunnel sous la manche histoire de lui raffraîchir la mémoire, parce que la-dessous, ils ont allumé des feux de bengaux. Sinon, les instits n’ont pas fait grève aujourd’hui, contre toute attente. Ils ont seulement fait une « journée d’action ». Comme son nom l’indique, une journée d’action, c’est une journée pendant laquelle on se met en action. C’est énorme, le jeu consiste à déposer un préavis pour aller bosser.

Déconnobloguittez épais sur tout et n’importe quoi et toujours dans la limite du raie zonable et merci pour votre compréhenditude.

Pineau

—————————-

Je suis reviendu!

Moi qui pensais juste passer un électro-encéphalo-enculogramme de base, avec une déconnoscopie de vache et un doigté argentin avec numéro de marionnetiste, v’la-t-y pas que les hommes en blanc m’ont chopé par les esgourdes et qu’ils m’ont enfourné, sans cul férir, dans le cycle au tronc du CERN pour voir ce qui se passait au niveau du trou de Bâle.

Ben mon colon (c’est le cas de le dire), ça a décoiffé la dedans,j’en ai encore les yeux CERNés!

En plus, ces cons là se marraient comme des baleines, car ils avaient réussi à reconstituer un trou noir! Tu m’étonnes, avec le coup de pompe au derche qu’ils m’avaient foutu pour me foutre à cheval sur la particule, à un moment donné, j’ai croisé un gazier qui était arrivé sur moi à tout berzingue! J’ai crû reconnaitre un trompettiste à maillot jaune qui pédalait dans l’autre sens avec des baloches de courses.

Je me retourne pour m’en assurer, mais avec la prise au vent, vindiou, mon calebard s’est fendu en deux et la bise s’est engoufrée dans mon anus horibilis, et , avec la vitesse, j’avais mon panier à crottes qui s’est gonflé comme un Spi.

Etant donné, qu’à l’origine, je passais l’examen car je produisais trop de déchêts organiques, les gaziers qui reluquaient l’écran entre deux tournées de 421, on vu apparaitre ce qu’ils croyaient être un trou noir, alors que c’était bibi qui luttait contre les éléments.

Heureusement, je recroise une seconde fois l’occupant de le Capsule à Paulo, ce qui m’a remis dans le sens de la marche.

La fin du parcours a été plutôt sévère, j’ai été stoppé net dans un filet qui m’a fait pousser des stalactiques sur la tronche.

Je suis ressorti de leur déconnotron coiffé comme un dessous de bras, et l’oignon en fleur, ce qui n’est pas raisonnable hors saison.

Ces cons  là, s’étant bien poilés, m’ont dit que l’examen à été trop rapide, que les clichetons étaient flous, et qu’en plus ils étaient bourrés, donc qu’il fallait que je revienne lundi matin.

Je leur ai répondu, droit dans les pneus, « oui mais sous Anne et Stézie pour me caler ». Z’ont dit « d’accord, y a de la place pour trois ».

Résultat des courses, Edvige a rajouté sur ma fiche, qu’avec mon trou de Bâle atomique, j’étais un adepte de l’Enolagay Pride!

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 11 septembre, 2008 |20 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique