Archive pour septembre, 2008

COPINCES Yves

Yves Copinces est une sommité au jasmin de la préhistoire, de l’archéologie, et de l’omis ni dé.  

Il est cht’itulaire depuis 1969, (année érectus), d’une chaire à saucisse, au Collège de France, il dirige un labo au CNRS, il est  membre illustre de l’académie des sciences, de l’académie de mes deux sines, Honary fellow du Royal Canin Antrhopological Song Institute of Great Britain et Scie, Foreign associate de la Royal Society For Fize Of The Motte-Beuvron Academy,  Docteur honoris causa mon cul ma tête est malade des universités de Bologne, de Liège, de Chicago et de Z’y va les Cormeilles, membre actif du club Homo-çapincelesfesses (mais là ça compte moins car c’est une boite à partouze encore en travelo en Malaisie Bismurée), et détient de multiples breloques telle que l’ordre nationale du mérite une baffe, les palmes académiques avec bouée canard et tuba assortis, et la médaille d’or du gratteur de bigorneau en apnée le mardi……et jean passe.

Publié dans:déconno-news |on 6 septembre, 2008 |Pas de commentaires »

C’est le quatre vingt troisième fafiot!

Vendredi 5 Septembre 2008

(d’une bien triste nouvelle)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion, que nous avons appris, dans le courant de la matinée, le décès de Gilbertine Sautopaf, dans sa 110ème année à la maison de retraite « Dumouroir » à Fouzydonc-Ymboncoult.

Gilbertine Sautopaf est décédée d’une maladie courte et poilante, et n’a pas souffert.

Elle est née, le 1er avril 1898 dans la commune de Bézenville en Tarn et Moselle.

Le 12 février 1917, elle s’était fiancée à Emile Peaudeballe juste avant qu’il ne parte au front et de s’en prendre une (balle) au front, également.

C’est seule, qu’elle a élevé sa fille Ernestine Sautopaf, conçue dans la grange du gars Georges,  entre les vêpres et le départ de son poilu.

Elle a traversé le siècle en étant, tour à tour, lavandière, pignoleuse de brichemou, rabroueuse de caquet, fileuse de coton, et finalement postière dans son village d’adoption, Trifouille-Moi-Les-Joyeuses.

Ernestine Sautopaf,sa fille, encore vivante, mais pas fraîche, lui avait donné deux petits enfants: Maurice et Fanny.

La cérémonie religieuse se tiendra à 14h30, lundi 8 septembre 2008 en l’église paroissiale de « l’Immaculée dans les coins » de Trifouille-Moi-Les-Joyeuses et sera célébrée par le Curé Trécy, ami et confesseur de la famille.

Notre regrettée Gilbertine Sautopaf sera inhumée dans une bière brune, dans le caveau familial qui a été creusé avec une pelle forte par les Etablissements Dutrou Père et Fils, dont la devise est « Pour votre dernier trou, pensez à Dutrou ».

Ces dernières volontés ont voulu que son enterrement se passe dans la joie, la bonne humeur et la déconnitude! C’est ce que nous a confié Maitre Haruban, qui a ouvert le testament en son étude.

Les fleurs, les couronnes, les bottes de radis, les branches de céleri sont acceptés, mais pas les artichauts car cela lui emportait toujours le fion.

Un livre de condoléances est ouvert, sur ce fafiot, sur lequel vous pouvez rendre hommage à la défunte.

Ce fafiot tient lieu de faire part.

(franck77)

Publié dans:Et ta scie vile |on 5 septembre, 2008 |48 Commentaires »

En attendant le quatre vingt troisième fafiot!

Vendredi 5 Septembre 2008

(d’en l’attente d’une confirmation)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Le fafiot initial devait causer de la sonde spatiale Rosetta.

Mais une nouvelle bien triste nous a été cummuniquée par pneumatique sous gonflé, il y a 52 minutes 48 secondes et 55 centièmes.

Le fafiot ce dont au sujet duquel que ça cause de Rosetta attendra, et nous donnons la priorité à cette nouvelle qui a mis Déconnoland en émoi.

En attendant:

http://fr.coloriage.com/

Publié dans:déconno-news |on 5 septembre, 2008 |7 Commentaires »

C’est le quatre vingt deuxième fafiot!

Jeudi 4 Septembre 2008

(d’un évènement majeur au château de Versailles du 10 Septembre 2008 au 14 Décembre 2008)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Pour perpétuer la vocation culturelle de ce blogounet, je me propose aujourd’hui de compléter la rubrique « lard content pot rein » avec une causerie ce dont au sujet duquel l’un des artistes contemporains les mieux cotés en ce moment, je veux parler de JEFF KOONS.

Comme son nom l’indique, Jeff Koons est américain, né en 1955, en pleine s’il va nie.

 newhooverdeluxeshampoopolishers.jpg

Il a commencé dans la scuplture conceptuelle, en 1986, en alignant des aspirateurs dans un meuble Ikéa et en intitulant son oeuvre sobrement « New Hoover Deluxe Shampoo Polishers ».

Vous remarquerez que l’oeuvre, qui a été achetée une somme colossale, est auto-éclairée, ce qui nous permet d’affirmer que  l’heureux propriétaire, « amateur d’art »,  bande aux néons lorsqu’il contemple les shampoineuses à têtes rotatives conceptuelles.

Il faut dire que le bougre s’était fait la main, en 1985, en créant avec ses petits doigts une première oeuvre intitulée « Three Ball 50/50″, qui exposait une trinité à le faire souffler dans le ballon, si on ne connaissait pas le bestiau:

threeball5050.jpg

Cet immense artiste, revendant ses oeuvres à des prix déments, a décidé de pondre toute une série de clébards ballons en matière imputrescible, appelés simplement « Balloon Dog »

balloondog.jpg

(Jeff Koons, posant devant un de ses clebs, tout heureux qu’il est d’en avoir concocté une chiée et de toutes les couleurs pour plumer le gogo à une  grande échelle.)

Le gazier a tâté comme quand même de la céramique, en produisant en 1986 une statue du chanteur bleu-gris de « bite-it » cramponnant Shita, intitulée « Michael Jackson and Bubbles » , bricole qui s’est vendue 5,6 millions de dollars en 1991, somme qui ne se trouve pas sous le sabot d’un mérou!:

jeffkoonsmichaeljacksonandb.jpg

Mais revenons à l’expo, qui sera, on le sait déjà, un des plus gros évènements artistiques de septembre, dixit des mectons qui doivent sûrement s’y connaitre!

Dix sept oeuvres de Jeff Koons, de 1980 à nos jours, vont être exposées à Versailles, dans les salons royaux.

En avant première pour Déconnoland, voila un apercu du désastre qui va déchirer grave.

L’autre tête de Koons, va nous foutre sa crevisse géante, ou plus précisément son homard « Lobster » au milieu de la piaule du roi Soleil, jugez vous-même:

homardgant.jpg

Il va saloper la galerie des glaces avec son « Hanging Heart », coeur tout droit sorti d’un stand de tir de la foire du trône, qui, si l’on en croit les « connaisseurs et amateurs d’art » coûte approximativement le prix d’un airbus sans son pilote:

hangingheart.jpg

Ne parlons pas de l’introduction de son célèbre gibelot « Rabbit » en téflon galvanisé, avec des esgourdes en forme de thermomètre anal,

rabbitjeffkoons.jpg

 qui risque de faire fuir Le Brun des lieux:

gibelotkoons.jpg

Jeff Koons s’est marié en 1991 avec Ilona Anna Staller, plus connue sous son nom d’artiste la Cicciolina, qui, elle aussi a fait dans l’art mais surtout dans le cochon.

Avant d’en divorcer, elle a inspiré l’oeuvre de l’artiste qui a commis des scultures et autres broutilles ressemblant plus à la brouette de Zanzibar qu’à la victoire de sa motte race.

Je n’ai pas mis des clichetons de cette partie de la production Koonique, étant donné que mon blogounet n’est pas classé dans la catégorie des fêlés du mandrin.

Avec sa fortune, Jeff Koons peut s’acheter une navette spatiale. Il devrait le faire et y inviter tous ses acheteurs qui devraient être écartelés tant leur nuisance est forte au milieu de la misère humaine pour aller faire un tour sur l’orbite de l’absurdité. Il pourrait même se payer le luxe d’exploser en plein vol, l’art s’en remettrait facilement.

C’est pas tout ça, mais en partant du principe que du fafiot, on n’en a rien à secouer, vous pouvez déconnobloguiter sur tout ce que vous voulez bande de voyouxes et vouyouzes que vous êtes, et toujours dans la limite du raie zonable.

(franck77)

(n’oubliez pas le déconno-sondage un peu au dessus du compteur qui s’affole)

Publié dans:lard content pot rein |on 4 septembre, 2008 |24 Commentaires »

Ce n’est pas le quatre vingt deuxième fafiot!

Mercredi 3 Septembre 2008

(de dire que je ne peux pas être au four et au poulain)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Je sais qu’il y a de la demande, que vous êtes avides de déconnitudes, mais les journées n’ont que deux bras et je n’ai pas eu le temps de scribouiller quelque chose!

(franck77)

Dans la mesure où le rienfoutage sur le blog est mal vu, je vous propose, pour deux mains, un fafiot ce dont au sujet duquel un artiste content pot rein qui a de la gueule!

E pithète une petite nympho?

Le fils d’Aschiéri le clown va faire sa véritable rentrée. C’t'aprèm, il a acheté ses petites naffaires à Carrouf. Il a pris un crayon de bois, un compas à faire des ronds, une règle à faire des traits, et quelques feuilles de papier pour écrire dessus. Si tout va bien, demain, il recevra son emploi du temps (que faire quand il fait beau, que faire quand il pleut, que faire quand il neige,…). Il a aussi acheté un cahier de textes pour écrire des textes, il n’a pas pris de livre car il en a déjà un dans sa bibil en teck, par contre, il a pris un flutiau qui est l’instrument le plus couramment utilisé dans son école.       (Pineau)

Publié dans:déconno-news |on 3 septembre, 2008 |16 Commentaires »

C’est le quatre vingt unième fafiot!

Mardi 2 Septembre 2008

(de dire que l’on colle à l’actu et que ce n’est pas de la daube)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Ce matin, tel un Zoéteux en mal d’affection, je suis allé au café-tabac-presse-pmu-presbytère-bibliobus sur la Place Rika Zaraï de mon bled pour m’enfiler un ch’tit noir.

Pour me remettre dans le bain de la déconnitude journalistique, j’ai lu en même temps le Parigot qui trainait sur le comptoir.

C’est quand même bien de ligoter les nymphos sympatoches comme celle là!

Du coup, histoire de vous faire faire des éconocroutes, je vous mets en ligne le fac-six-mi-laids du baveux:

parisien02092008blog.jpg

Cliquez en dessous pour la version papier:

C'est le quatre vingt unième fafiot! dans déconno-news pdf parisien02092008.pdf

En tout état de cause, on peut toujours déconnobloguiter sur tout un tas de trucs dans la limite du raie zonable

(franck 77)

 

En attendant le quatre vingt unième fafiot!

Mardi 2 Septembre 2008

(d’attendre la presse du jour)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Patience, ça va viendre.

Le prochain fafiot sera dans la rubrique « la une d’un baveux »

En attendant:

http://fr.coloriage.com/

 

Publié dans:déconno-news |on 2 septembre, 2008 |2 Commentaires »

C’est le quatre vingtième fafiot!

Lundi 1er Septembre 2008

(d’avouer qu’il  y a eu une coupure de plus de douze heures à Déconnoland)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Je présente mes plus plates excuses aux fidèles abonné(e)s du blog de la Déconnitude, mais les gaziers du site qui héberge mon blog ont dû se prendre les tringlots dans les câbles et ont oublié de refaire les branchements . 

J’ai mis ma lampe frontale, j’ai ouvert mon serveur et j’ai tout de suite vu le probloque en voyant ça:

schemaelectric.jpg

En effet ce n’était pas raisonnable!

J’ai déconnecté le déprotoniseur sous papré à induction biconnexe inversée, je l’ai remis en connexion sinusoïdale sur la passerelle triporteuse à courant chataîgnoïde.

J’en ai profité pour faire la poussière sur le connecteur 43, et pour retirer la pince crocodile sur le circuit de secours à inflexion primaire, car cela ne faisait pas trop pro.

J’ai remis le jus et ça ne fonctionnait pas mieux sur Déconnoland?!! alors que j’avais trouvé mon intervention héroïque et assez banale.

J’ai interrogé l’hébergeur, mais comme c’est gratos pour l’instant, il a oublié de me répondre!

La connexion est reviendue, comme par miracle après 13 heures?

A mon humble avis, ils avaient peur que l’on écrive des conneries, comme quoi la confiance règne!

Ne nous laissons pas intimider, et déconnobloguitons dans la joie, la bonne tumeur et dans la limite du raie zonable.

(franck77)

———————————

Info 1 (franck77):

Source : Thierry 95 (zobonet)

Pitite nympho …..

Cornouailles, Angleterre – Une génisse s’est coincée la tête dans un tambour de machine à laver, jeté dans le champ où elle paissait. Des agents de la société de protection des animaux ont dû intervenir pour la libérer.

————————————-

Le mois dernier, dans le champ d’à côté, près de la mare  aux canards, c’était une commode avec un tiroir ouvert  avec des traces de pattes palmées sur le meuble et quelques plumes éparpillées qui avait attiré l’attention des riverains…

Moi je dis que pour faire le coup de l’essorage avec une génisse ce n’est pas banal!

 

Publié dans:déconno-news |on 1 septembre, 2008 |38 Commentaires »
12345

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique