C’est le cent trente sixième fafiot!

Mardi 25 Novembre 2008

(de constater que le temps ne suspend pas son vol, et que je n’arrive pas à rattraper mon retard)

(d’annoncer fièrement que la rubrique nouvelle est arrivée)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

En ce moment, il me manque à peu près douze heures par jour, pour combler mon retard qui s’accumoncelle à vitesse grand V.

Ce qui fait que Déconnoland en pâtit, du verbe africain pâ’tir voulant dire que le Boss n’est pas souvent derrière son clavier pour déconnituder (à coudre).

Je devais faire un fafiot pour causer du beaujolpif nouveau le jour de sa sortie, mais les alinéas de la vie et du taf font que je risque d’en causer à Paques! Cela compense avec les journaleux qui, tous les ans, en causent toujours la veille pour dire qu’ils l’ont goûté en exclusivité et qu’il a un goût  de fraise des bois ou de sulfate de benzène, ce qui confirme bien que dans cette profession , la connerie est une exclusivité permanente.

Je vous ressors de mes carnets à spiraux une allusion pouétique de l’affaire que j’avais composée avec mes petits doigts avant de me torcher:

Tout en France est je crois sujet à polémique

Car la sortie sympa du beaujolais nouveau

Par des bobos montrant leur science œnologique

Se trouve gâchée, car cela fait trop prolo

  

On peut dans sa cave avoir du Vosne-Romanée

Du Pouilly, du Riesling et des Hautes Côtes de Nuits

Du Loupiac, Montbazillac et du Cabernet

Mais apprécier aussi ce moment de la vie

  

Ce n’est pas pour une dégustation à l’aveugle

Mais pour un bon moment de convivialité

Mais souvent en France, il y en a toujours qui beuglent

Les Français sont des veaux, ils seront pardonnés

  

J’apprécie les meilleurs vins, j’ai un bon palais

Malgré toutes ces belles gens qui croient que l’on s’avine

C’est un doux moment, la sortie du beaujolais

Quand même plus poilant que cette fête d’allô gouines

  

Ces bonnes personnes qui aux grands crus paraissent dévotes

Disent toujours sans même  jamais le vérifier

Que quand on pisse le Beaujolais ça troue les bottes

Moi je m’en fiche, je passe toujours une bonne soirée

  

Ces maniérés qui sur ce vin font grande gueule

Une belle robe, une bonne tenue en bouche exigée

Devraient se montrer le plus souvent moins bégueules

Et de la vie nous gagnerions en qualité.

(franck 77)

Mais la grande nouvelle du jour, est la création d’une rubrique par Pineau, rubrique qu’il a sobrement intitulée « les sales zobs s’curent », qui, comme son nom l’indique, va causer ce dont au sujet duquel de cinoche. Les déconnobloguiteurs et teuses y trouveront des résumés de films anciens ou récents, afin de compléter leur culturation.

————————————

La Meuf du Boulanger

lafemmeduboulangermed.jpg

 

Un des plus beaux films de Marcel Pignole, sorti le 7 septembre 1938 (ça date). C’est l’histoire d’un boulanger et de sa boulangère qui débarquent dans un petit village de Haute Provence parce-que les prédécesseurs se sont barrés on ne sait plus pourquoi, et d’ailleurs, tout le monde s’en fout.

marcelpagnol.jpg

(Marcel Pignole – écrivain cinéaste qui causait beau et qui n’écrivait pas avec ses tringlots)

Le boulangeman, interprêté par Raimu, est un cinglé du turbin. Il a dû oublier de voter pour Martine Aubry, le gazier. Il bosse jour et nuit, et pendant qu’il pionce, c’est sa meuf qui surveille le feu. La meuf est interprétée par Ginette Leclerc, qui était la grand-mère d’Edouard. Les villageois sont vachement contents. Il y a même le duc de Moncul, qui crèche au château du coin qui est le meilleur client de l’établissement. Il est venu repérer les lieux avant d’envoyer son jeune larbin chercher le bricheton pendant qu’il s’instructionne sur des pouffes venues des alentours. Au bout d’un peu moins de pas longtemps, le loufiat , qui est aussi berger de son état, se dit que chercher les miches, c’est bien gentil, mais s’occuper de celles de la boulangère, ça peut le faire aussi, d’autant que la boulange trime comme un cinglé, et ne peut pas être sur tous les coups.

Aussi sec, Dugenou se barre avec la boulangère. Manque de bol, y’a plus personne pour surveiller le fourneau, et il s’en faut d’un poil d’euque pour que l’établissement ne caramélise. Le pauvre artisan n’a pas besoin d’un crobard pour piger la combine. Il se met à déprimer comme un malade, attaque le perniflard par cubi de 25, et ne produit plus de bricheton. Pendant que la boulangère s’envoie le berger, le boulanger s’envoie le ricard. C’est l’émoi (et toi?) dans le patelin. Le curé, le bedeau, le facteur, le maire, l’instit, le duc de Moncul, et toute la populasse se mobilisent pour retrouver la meuf. C’est un merdier indescriptible. Au bout d’un bout de temps, car à l’époque, les films n’étaient pas très longs (sauf que celui-là dure quand même 2 heures 10, soit 1/1327 de la durée de Dallas) , ils retrouvent les tourtereaux dans les marais, et les ramènent au bled à grands coups de lattes dans le derche. Le boulangeman, con comme une malle, fait semblant de rien en engueulant la chatte Pomponnette qui s’était barrée faire sa vie avec les matous du quartier.

La similitude entre la chatte du boulanger et celle de sa meuf est, certes, frappante. L’interprétation magistrale de Raimu dans le final est certainement un des plus grands moments du cinéma français.

http://www.dailymotion.com/video/k2iPcpg9O38CXnyWmG

C’est grand, c’est beau, c’est magnifique, et ça dépasse largement les programmes de téeffin.

(Pineau)

Publié dans : déconno-news, les sales zobs s'curent |le 25 novembre, 2008 |47 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

47 Commentaires Commenter.

  1. le 25 novembre, 2008 à 10:39 Sganarel écrit:

    Moralité pagnolesque.

    Comme la Ginette trompait son mari , enfin dans le film , on a inventé les magasins qui porte son nom. Là le pain il est dégueu, mais au moins le type y se tue pas à l’attache caravane, faut dire qu’il est Raimu neré au lance pierre par son singe , du coup sa femme va pas voir ailleur , il engueule plus son chat , bref c’est cool ………l’histoire ne dit pas si y vote pour la Martine !

    Répondre

  2. le 25 novembre, 2008 à 10:55 Biquette écrit:

    Ah ben bravo MR PINEAU !! Faire pleurer les filles dès le matin.

    Répondre

  3. le 25 novembre, 2008 à 11:05 Pineau écrit:

    Bonjour Biquette,
    Pourtant, tu devrais trouver sa bot.

    Répondre

  4. le 25 novembre, 2008 à 11:19 Biquette écrit:

    PINEAU, + que ça: boulversifiant.

    Répondre

  5. le 25 novembre, 2008 à 11:35 jiji cinqsept écrit:

    Bonjour tout le monde !!!

    Chapeau bas, Maître Pineau !!!
    Pour ne pas sortir du sujet,
    il en est qui pompent « lubrique »
    et d’autres qui « pompent « honnête »…

    Répondre

  6. le 25 novembre, 2008 à 14:34 INDIEN écrit:

    Pas trés doué en cinéma .

    C’est de qui  » La chatte sur un toi  » ?

    Merci de votre réponse .

    Répondre

  7. le 25 novembre, 2008 à 15:05 franck77 écrit:

    @Indien

    salut l’emplumé, y a un film deculmentaire de Jacques Yves Couche Tôt qui s’appelle « une chatte sur un doigt brûlant », c’est celui là?

    Répondre

  8. le 25 novembre, 2008 à 16:36 Sganarel écrit:

    Prochain cahier du cinoches à Pineau :
    Ca devrait s’avérer pignolesque puisse que, celui perd la partie de carte du bar de la marine embrasse le cul de la Fanny OH peuuuuuuuuchére !

    Répondre

  9. le 25 novembre, 2008 à 16:52 mireille pierrette écrit:

    bonsoir la foule.

    si mon mec ressemblait au boulanger c’est sur j’irai voir ailleurs ;)

    Répondre

  10. le 25 novembre, 2008 à 16:53 INDIEN écrit:

    @ FRANK77

    J’en suis resté au choix brûlant dans la date ou l’inverse , la date attendant un choix brûlant ou peut-être la date brûlante attendant un choix …

    Dés six déments , pas doué , le Sauvage en I mages qui s’enfilent ..

    Euh , non , en si n’est moa , c’est donc un autre …
    Enfin , un truc en plume ( NON !! PAS DANS LE LUC !! ) comme ça ..

    Fatigué , L’INDIEN …

    Répondre

  11. le 25 novembre, 2008 à 17:31 DIDIER 02 écrit:

    Bonjour les déconnos , oses, les catherines nettes
    Purée, le pineau y t’chatte pas beaucoup mais ce jour il a le pompon net.
    Pourtant le boulanger, ce qu’il a sous le nez, ce ne serait pas un restant de félidé, d’autant plus
    Qu’il fait fureur ( en version allemande) , mais peut être que je me fais l’idée.
    Donc, il se retrouve dans le pétrin de ne pas l’avoir assez pétrie ( comme julie), pourtant c’est une bonne patte, il se laisse rouler dans la farine.
    Au lieu d’être boulanger, s’il est patissier ce n’est plus pareil, je m’explique :
    En un éclair, il l’a retourne dans la réserve pour passer par la porte de derrière avec un gros gland à la chantilly dans la main en la mettant sur le flan.
    Ce que j’en dis, c’est pour éviter qu’elle ait la raie au mur (pour l’épilation ticket de métro)ou le chat à la gouttière .
    Mais bon, même que boulanger, un bon coup de baguette aux graines de sésame , (car sésame ouvre toi) aurait éviter de casser la croute avec un bâton de berger.

    Je sais, certains vont encore me coller un carton rouge.

    Répondre

  12. le 25 novembre, 2008 à 22:52 INDIEN écrit:

    @ DIDIER 02

    CARTON ROUGE !!! ( si possible en cubi de 10 L , genre GAMAY pas trop lourd )

    Pour dix gérer la Dinde du Poitou et la Moule Frittes de Lille … :D

    Répondre

  13. le 25 novembre, 2008 à 23:24 Sganarel écrit:

    @Didier 02

    Salut décorevenant , dit c’est la version hot du film de Pagnol là.

    Répondre

  14. le 26 novembre, 2008 à 10:50 Hermès écrit:

    Salut les pompomps ( j’espère qu’il n’y en a pas ) et les pompes honnêtes et les autres. ( je ne suspicionne personne :P

    Il y a donc les pompes honnêtes ( celles que je porte ) et les malhonnêtes qui s’appellent : les impôts. :P

    Répondre

  15. le 26 novembre, 2008 à 11:26 Sganarel écrit:

    salut le décocannebiére.

    Alors Pineau on attend Jean de Florette avé le papet, hugolin le frangin à Victor, Piqueboufigue , Galinette et tous les fadas de la terre ………………….

    Répondre

  16. le 26 novembre, 2008 à 13:47 Biquette écrit:

    Moi j’étais pas née à l’époque du film ( pas comme PINEAU) mais si j’avais été là je suis sûre que j’aurais pu être figurante dans le troupeau des petites protègées du beau berger sexy.

    Répondre

  17. le 26 novembre, 2008 à 13:53 Biquette écrit:

    A SGANAREL,en rapport avec un message laissé sur l’autre blog hier soir tard: Le lynx suis de ses yeux d’onyx l’oryx sexy.

    Répondre

  18. le 26 novembre, 2008 à 13:55 Biquette écrit:

    Faute:( ça la fout moche) suit et non pas suis.

    Répondre

  19. le 26 novembre, 2008 à 15:05 Mimosa écrit:

    Salut Déconnoland !

    Un petit coucou à francky, sinon, il va me faire la gueule !

    En tout cas, quans « les sales zobs s’curent », ça devient des zobs propres !

    Alors… Je vois pas trop le rapport ! Comme d’hab ! :P

    Répondre

  20. le 26 novembre, 2008 à 15:49 Sganarel écrit:

    @ Mimosa

    Normal que vous ne voyiez pas le rapport entre le boulanger et sa femme ,ou la femme et l’amant, en 38 on rigolait pas avec la censure . Même bien monté, pas le boulanger hein, le film , c’était coupé . Mais la version hot est disponible sous le manteau , d’ailleur Didier 2 nous décrie une scéne torride un peu plus bas , on sent que c’est du vécu .

    Répondre

  21. le 26 novembre, 2008 à 15:54 Sganarel écrit:

    @ Biquette

    Plus difficile : Béryx,sandyx,aptéryx,strix…………

    Répondre

  22. le 26 novembre, 2008 à 16:18 Mimosa écrit:

    Bonjour Monsieur le Président.

    Vaut mieux que ce soit le film que le boulanger qui soit coupé ! Non ?! :P

    J’ai encore rien compris, j’suis sûre !

    Répondre

  23. le 26 novembre, 2008 à 18:04 Sganarel écrit:

    @Mimosa

    Pas de monsieur le Président à déconnoland , je pensais que votre cher et tendre et ….ect vous avait mis au parfum !
    Suis sur un siége éjectable à la CUBA , alors si on apprend que je m’amuse en dessous l’épée de Damocles …..chut !!!!!

    Répondre

  24. le 26 novembre, 2008 à 18:21 Mimosa écrit:

    D’accord M’sieur le Président !

    Je l’ferai plus, M’sieur le Président !

    Mille excuses, M’sieur le Président !

    Répondre

  25. le 26 novembre, 2008 à 20:45 Nathalie écrit:

    Salut des connons landes,

    C’est grand, c’est beau, c’est beau, c’est grand. C’est vrai ment magnifique. Et le discours de fin ma laisser sans voix !
    On ne peut comparer un classique avec une série téeffinn, t’épaffin là !

    Répondre

  26. le 26 novembre, 2008 à 20:54 Sganarel écrit:

    @ Nathalie

    Teefindus c’est du surgelé réchauffé sous scélle aux fans !

    Répondre

  27. le 26 novembre, 2008 à 22:36 monzoeil écrit:

    excellent monsieur Pineau ! Mais quand est ce qu’il fait du pain lui ?

    Répondre

  28. le 26 novembre, 2008 à 22:59 INDIEN écrit:

    Bon , je voudrais pas être mauvaise langue ( il n’y a que les Femmes frigides pour dire cela ) , MAIS où sont passés mes 320 ME ( + les 20 cents de la Fée)? Hein FRANKY …???

    Les Fafiots , c’est sur le blog , pas dans tes poches …
    Ou alors , embauche du petit personnel !!!

    On en reste au boljolpif , bu , digéré , évacué et pisse c’est tout !!!

    Prends des REUTEUTEU !!!

    Avec MARTINE , ça va pas être duraille . Enfin , si PROLO ne se met pas en grêve ..

    Répondre

  29. le 26 novembre, 2008 à 23:07 Sganarel écrit:

    C’est vrai ça le pognon de l’Indien , le magot de la Gilbertine . Ou ça qu’c'est passé donc ? On nous avaient dits un film à gros budget . Y même pas Fernandel Pineau ! Fernandel c’était un peu le Dustin Hoffman de la Provence !

    Répondre

  30. le 27 novembre, 2008 à 14:39 INDIEN écrit:

    3 jours sans déconner !!!

    Ca déconne …

    Répondre

  31. le 27 novembre, 2008 à 15:59 DIDIER 02 écrit:

    Catégorie : film muet.
    Titre: l’homme invisible.

    Répondre

  32. le 27 novembre, 2008 à 19:01 Sganarel écrit:

    En fait le Franky et Pineau y sont SDF et on leur a tiré leur ordi dans un centre d’hébergement!

    Répondre

  33. le 27 novembre, 2008 à 21:01 Biquette écrit:

    Y font des déconnomies d’energie ou quoi.

    Répondre

  34. le 27 novembre, 2008 à 22:06 INDIEN écrit:

    @ BIQUETTE

    Je souhaite qu’ils ne soient pas con gelés …:D

    Mais , ça commence à m’inquétété sérieusement …

    Répondre

  35. le 27 novembre, 2008 à 22:30 Biquette écrit:

    Et je dirais même plus, ça m’inquèquète aussi.Le film de Pagnol c’était peut-être un message subliminal pour nous préparer à l’idée qu’ils allaient se la jouer Pomponnette et femme du boulanger et se faire la malle avec le baton de berger.

    Répondre

  36. le 27 novembre, 2008 à 22:32 Biquette écrit:

    Si ça se trouve y’en a un qui fait la femme du boulanger et l’autre qui fait le berger.

    Répondre

  37. le 28 novembre, 2008 à 8:57 Sganarel écrit:

    Salut les deconnocinéphiles .

    Les fafiots du cinéma :

    Alors Pinau c’était la derniére séance.

    1 semaine à l’affiche , combien d’entrées ? En tout cas pas un mot de fort Laramie critique cinoches chez Jéjé ReuTeuLeu le mercredi à 13h .
    C’est pas le pain du boulanger cocu qu’est rassi , c’est le film de Marcel Pignole !

    Répondre

  38. le 28 novembre, 2008 à 11:27 monzoeil écrit:

    Fatigué le Francky mais nouvelle rubrique cinéma quand même : Francky goes to au lit où ?

    Répondre

  39. le 28 novembre, 2008 à 12:17 Hermès écrit:

    Bonjour tout le Lande

    Sa sainte tété F77 est allé garder des chèvres et il n’est pas encore descendu de ses verts paturages ?

    A moins qu’Allah l’est patifiolé pour avoir changé quelques passages du Coran alternatif ?

    Répondre

  40. le 28 novembre, 2008 à 12:53 Pineau écrit:

    Salut, c’est Pineau. Ca va les déconnos. Franck77 m’a embarqué dans les marais pour me faire le coup du bâton de berger. tout va bien, je reviens le premier pour faire un peu de ménage et on va repartir. La meuf du boulanger affiche complet à toutes les séances, mais on va quand même changer bientôt la programmation. Déconnobloguittez à donf, et on s’occupe de vous.

    Répondre

  41. le 28 novembre, 2008 à 14:04 Sganarel écrit:

    Pineau ? le merdeur en scéne …………coupez

    Ca film là ……….!

    Répondre

  42. le 28 novembre, 2008 à 17:29 jiji cinqsept écrit:

    Salut tout le monde…

    A-y-est : la messe est dans la boite, mon bon Maître Francky le 77ème !!!

    Répondre

  43. le 29 novembre, 2008 à 9:26 Biquette écrit:

    Merci Mr le curé, ça en fait au moins un qui bosse.

    Répondre

  44. le 29 novembre, 2008 à 11:26 Hermès écrit:

    Bonjour le Lande immobile

    Vous croyez qu’il vous changer la bobine avant la messe ?

    Répondre

  45. le 29 novembre, 2008 à 12:45 monzoeil écrit:

    Bon, c’est à quelle heure la messe et vous croyez qu’on peut venir en chaussons ?
    salutations de http://monzoeil.unblog.fr

    Répondre

  46. le 29 novembre, 2008 à 12:58 Biquette écrit:

    Ca va pas dans ta tête mécréant! pour venir à la messe il faut mettre
    des souliers du dimanche. Moi j’ai une dispense, mes sabots ne rentrent pas dans les chaussures.

    Répondre

  47. le 19 mai, 2009 à 19:05 Jeux écrit:

    Pas mal ! Bonne continuation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique