Archive pour décembre, 2008

C’est le cent cinquante quatrième fafiot!

Mercredi 31 Décembre 2008 

(de dire que les invités de Déconnoland sont de marque) 

dalisalvadormontremolleaumoment4800122.jpg

(Tocante de Doc Gynéco)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Et oui, Déconnoland sera en fête ce soir, car le réveillon se fera avec Pineau ( qui viendra sûrement avec tante Akule). Je l’ai appelé ce matin à 7h68 GMT, il avait accroché la remorque avec les cubis de vin chaud dedans. Il venait tout juste de terminer de brêler le plat de résistance sur le toit de sa Six Troènes Pique à Seaux. Je n’ai pas plus de précision pour l’instant, c’est une surprise, mais nous vous tiendrons au courant d’oignon.

Parmi les invités de Déconnoland, Daniel Gambis viendra nous honorer de se présence.
Il nous a précisé qu’il passera juste une seconde avant 2009, pour ne pas déranger!
Vous devez vous demander « Mais qui est Daniel Gambis? », et bien je vais vous répondre sans passer par le parchemin.
Daniel Gambis est astronome et directeur du Service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence (IERS) de l’Observatoire de Paris, qui régit l’heure universelle. C’est vous dire s’il ne perds pas son temps le Dany! Il a un super boulot, il dirige le service de la rotation de la terre, ce qui n’est pas rien. Et quitte à avoir une seconde à perdre, il va viendre à Déconnoland pour nous souhaiter un bananier et nous présenter ses meilleurs vieux.

22985.jpg

(Tocante de Dany Gambis)

Du coup, pour compléter le plateau, Déconnoland a invité Emile Gamter, directeur des marées hautes qui sera accompagné de Ginette Duport, directrice des marées basses.

Jean Paul Noirot, directeur des éclipses ne peut pas venir. Il sera représenté par son beau frère, chef de rayon au service solaire.

William Greenwich ne pourra malheureusement pas se joindre à nous, occupé qu’il sera à se taper la directrice d’Uranus à l’Hôtel Méridien.

Par contre, le directeur de l’axe de rotation de la terre a décliné l’invitation, car il est d’astreinte ce soir pour conserver le cap et pour garder le sac de sa copine qu’est orbitaire.

atomicclock.jpg

(Horloge atomique de salon)

Rocco qui se raidit, conservateur du mètre étalon voulait viendre, mais il ne peut pas quitter le tournage de son film deculmentaire sur les unités de mesure, dont le dernier épisode s’intitule « Je l’ai senti mettre ».

Nous nous consolerons avec la présence de Miss Météo France qui a paumé le numéro de turlu de la DDE pour ne pas manquer de sel au moment d’assaisonner la dinde.

Trêve de plaisanterie et des cons fi z’heures, si vous voulez connaître une heure précise dans le temps universel coordonné (UTC), vous pouvez cliquer ici :

http://www.bipm.org/fr/practical_info/time_server.html

MAIS ATTENTION! Si vous voulez avoir l’heure très précise au pouillième de poil de fion près , il faut écrire ici :

Laboratoire National de Métrologie et d’Essais
Systèmes de Référence Temps-Espace
Observatoire de Paris
61, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris – France

N’oubliez pas de joindre une enveloppe timbrée pour la réponse.

(franck 77)

———————————————

Les choses bêtes en cours : La déconno charadounette à tiroirs

Rappel du lit bêlé de la charade en cours :

  1. Mon premier a peau de balle.

  2. Mon deuxième est attendu pour le repas

  3. Mon troisième s’occupe du foyer

  4. Mon quatrième peut faire partie d’un squelette

  5. Mon cinquième fit plus que neuf

 *******************

 Mon tout est un grand compositeur du XIXème siècle.

Voici des nains dix, car ça séchouille un brin

  • Il n’y a pas de sixième

  • Le gazier est Russe

  • Quand Pineau dit que ça rime à rien, c’est un bon début….

  • et comme c’est Noël, voici un portrait de la faute au maton du gazier russkof:

charade2.jpg 

—————————————————–

Que cela ne nous empêche pas de déconnobloguiter comme des vouyouxes et des vouyouzes sur ce dont au sujet duquel on veut causer à propos, toujours dans la limite du raie zonable.

Publié dans:déconno-news |on 31 décembre, 2008 |31 Commentaires »

C’est le cent cinquante troisième fafiot!

Mardi 30 Décembre 2008 

(de dire que seule la note est salée) 

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Décidément, tout part à vélo en France. Quand la France n’est pas paralysée par les grèves, elle est paralysée par la neige, le brouillard ou le verglas, sans oublier les périodes de chasse à la caténaire, et les suicides ferroviaires.

dde.jpg

Ce matin mon chantier était à trois bornes de ma base, heureusement, car en goûtant ce qu’il y avait sur la route, ça sortait plus de chez Maxi-Maux que de la salière.
Cela confirme bien que  l’on habite bien le pays de la Vénus de Milo avec la tronche de canard (grande gueule et bras cassés).

300pxvenusdemilolouvrema399.jpgCe qui est le plus pénible, ce matin , pour les ceusses et les ceuzes qui prennent le train comme d’hab, c’est que la SeuNeuCeuFeu peut avancer sur les rails (une fois n’est pas coutume), mais les cars ne peuvent pas amener les passagers, parce qu’on a oublié de dire aux ceusses qui assaisonnent les routes que c’est l’hiver.

Les journaux étrangers sont contents, surtout dans les pays où il pleut des pingouins et où ils ont beaucoup plus de congères que de cons qui gèrent: en effet, ils reprennent les journaux français et ça fait un bêtisier tout prêt pour bien se poiler.

Et pendant ce temps, qu’est ce qui branle le Toinou ( Antoine Evennou)? Il se tire sur l’élastique parce qu’il est en vacances et qu’il joue avec ses Légo, avant de reprendre ses grèves le 5 janvier pour prolonger son branlage de nouille de quinze jours. Les journaleux feraient bien de faire un reportage sur lui, là, en ce moment, pour montrer qu’il a largement le temps de se palucher avant d’emmerder le monde du travail avec ses boutonneux et boutonneuses la semaine prochaine. Il est peut-être en train de jouer à touche pipi avec Aschiéri le Clown.

Et les bâtons merdeux de dynamite trouvés dans les chiottes du Printemps? Sont devenus quoi? La fange (et je baise mon mot) journalistique a été capable de nous beurrer la raie une journée complète avec analyses, expertises, supputations épaisses et dès le lendemain, plus rien?
Ils se sont rendus compte que le pétard était le tampax de Pinocchio ou bien?

Et la » loi des séries » des drames, z’ont du mal depuis deux jours à ligoter tous les faits divers des canards de province, pour regrouper ce qui se passe tous les jours dans le pays pour en faire une série en ce moment, par manque de personnel qui est en train de s’activer pour cuisiner le foie gras de connard?

Et les enseignants, ils manquent de moyens en ce moment pour noircir les pistes et surchauffer leur camping car?

Et puis, ce midi, j’ai traversé le centre ville pour profiter des illuminations de Noël, tout était éteint! Moi je le dis , tout part à vélo…

(franck 77)

——————————————————————

Rappel du lit bêlé de la charade en cours :

  1. Mon premier a peau de balle.

  2. Mon deuxième est attendu pour le repas

  3. Mon troisième s’occupe du foyer

  4. Mon quatrième peut faire partie d’un squelette

  5. Mon cinquième fit plus que neuf

 *******************

 Mon tout est un grand compositeur du XIXème siècle.

—————————————–

Que cela ne nous empêche pas de déconnobloguiter comme des vouyouxes et des vouyouzes sur ce dont au sujet duquel on veut causer à propos, toujours dans la limite du raie zonable.

Publié dans:déconno-news |on 30 décembre, 2008 |39 Commentaires »

En attendant le cent cinquante troisième fafiot!

Mardi 30 Décembre 2008 

(de lancer une charade en attendant) 

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

La fin d’année est dense et les journées n’ont que deux bras, donc en attendant le fafiot qui paraitra en fin de matinée, voici une ch’tite charade à tiroirs de mon crû:

  1. Mon premier a peau de balle.

  2. Mon deuxième est attendu pour le repas

  3. Mon troisième s’occupe du foyer

  4. Mon quatrième peut faire partie d’un squelette

  5. Mon cinquième fit plus que neuf

 *******************

 Mon tout est un grand compositeur du XIXème siècle.

Publié dans:déconno-news |on 30 décembre, 2008 |6 Commentaires »

La messe de Jiji cinqsept du 28 Décembre 2008

Prenons place, chers frères et soeurs… Biquette est là, parmi tous les fidèles ? j’en suis ravi !!! 
Et bien, en direct de Déconnoland dans notre éternelle chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses,
continuons le récit de cette épopée particulière…

Heureux qui, comme Francky, a fait un beau voyage et en a fait profiter les copains !!!
(troisième épisode : « Sacré Bacchus !!! »)

 

chapell2.jpg

Zeus :
« Ha bon ? Vous connaissez cet arsouille que j’ai eu le malheur d’avoir pour fils ?!? »

Jiji cinqsept :
« Non Môssieur : pas un arsouille mais un ténor… Que dis-je ?…
Un Prince… Non ! Mieux que ça : Le Dieu universel de la cuite !!! »

Zeus :
« Surtout celui de la débauche, oui !! »

Pineau :
« Et alors ? Ne me dites pas, après tout ce que vous nous avez révélé sur vos ancêtres, qu’un détail aussi futile puisse vous défriser… »

Franck 77 :
« Lui, au moins, il glorifie « la déconne » et ça ne mange pas de pain, encore moins les enfants !!! »

Zeus :
« Alors : c’est ça l’avenir ?… Des humains qui font d’un pochetron une idole ?!?
Ha ! Il doit être beau, votre siècle !!! »

Franck 77 :
« Pour qui ne sais pas lire entre les lignes,
il n’est pas terrible, j’en conviens…
Mais c’est surtout à cause de gus, très propres sur eux mais tellement sales à l’intérieur,
que les hommes finissent par ne plus croire en rien,
et encore moins en eux-mêmes !!! »

Pineau :
« …On finit même par se méfier de ceux qui ont un costard… »

Jiji cinqsept :
« … Je n’ose plus leur donner leur Bon Dieu sans confession :
dans les consciences, ça fait tache et ce n’est point ma tâche… »

Franck77, observant Bacchus qui ronflait :
« Et bien, mes aïeux : ça roupille, la dedans !!! »

Pineau :
« Sacré Bacchus : même dans le sommeil,
il est plus grand que les autres qui, eux, 
à part dans quelques sombres bibliothèques, reposent à jamais,
entre les toiles d’araignée de nos institutions… »

Franck 77 :
« Fais gaffe quand même : tu vas finir par vraiment nous le fâcher, le bon Zeus… »

Jiji cinqsept :
« … Chez Zeus, ça va être le « coup de feu », hi-hi !!! »

Pineau :
« Contrairement à un certain bouffeur de bretzel, lui, au moins, il a inventé la foudre… Hum-hum !!! »

Franck 77 :
« Vous êtes fatigués de vivre, les gars ?!? »

Zeus (dans un soupir)
 :
« J’en ai zigouillé pour moins que ça…
Alors : d’après vous : nous n’existons plus ?…
Qu’en penses-tu, toi Jiji le prêtre, témoin des sages ?!? »

Jiji cinqsept :
« Prêtre, c’est un bien grand mot…
« Sages » : ce terme vous désigne, les Dieux ?!? »

Franck 77(souriant) :
« Douterais-tu soudain, mon bon Jiji ?
Toi qui mets si bien « la main au culte »,
à Déconnoland… »

Jiji cinqsept :
« Dans ce domaine très particulier et si polémique [Victor ? Très drôle !!],
il convient de ne pas s’assoir plus haut que son culte,
sinon on finit par l’avoir à la place du cerveau… »

Franck 77 et Pineau :
« Ha ! Là : on te retrouve… »

Pineau :
« Sans quitter le sujet :
les lieux de cultes en témoignent :
nos semblables aiment bien courber l’échine et s’user les genoux,
ils veulent croire en quelque chose d’inaccessible.
Que veux-tu, ça les rassure…

Franck 77 :
« Un certain Voltaire l’a dit bien avant les anticléricaux notoires :
« Nos prêtres ne sont pas ce qu’un vain peuple pense; Notre crédulité fait toute leur science »… »

Pineau :
« Ha crédulité : quand tu nous tiens… »

« A poil, là-dedans !!! »
C’était la voix de Bacchus.

Zeus :
« Votre « idole » viens de se réveiller… »

Bacchus, portant la main à sa tête :
« Salut les mecs… Dites : on cause, mais on se déshydrate !!!
Ho ! Le Paternel : t’as pas un cht’i coup à boire ?!? »

Zeus :
« Bois de l’eau, pour une fois, ou apprends à en mettre dans ton vin… »

chapelleneige.jpg

Bacchus, horrifié :
« V’là deux rétros : Stanislas…
Heu, non !
C’est pas ça… »

Jiji cinqsept (souflant tout bas) :
« Vade retro Satanas… »

Bacchus :
« Merci, camarade…
Vade… Hips ! Retr… Hic !!!
Bon : je le dirai demain…
En attendant, quand je bois de l’eau : je bois de l’eau.
Quand je bois du vin : je bois du vin !!! »

Zeus :
« Quelle engeance !!! »

Bacchus :
« C’est qui tes potes ?…
Z’ont une bonne tronche !!! »

Zeus :
« Ce sont trois de tes admirateurs… »

Bacchus :
« Chouette ! des copains de virées !!! »

Zeus :
« Faisons d’une pierre deux coup… »

Franck 77 :
« Et non pas d’une bière deux coups »

Pineau :
« … Comme disent les alsaciens !!! »

Jiji cinqsept :
« Les alsaciens savent toujours rebondir en toutes circonstances,
c’est pourquoi, en cas de pénurie de bois, on pourra fabriquer des cercueils jumeaux… »

chapell3.jpg

Franck 77 et Pineau :
« … Et alors : quel rapport ?!?… »

Jiji cinqsept, dans un éclat de rire :
« … C’est ce qu’on appelle faire d’une bière deux coups, hi-hi !!! »

Bacchus regardait les trois s’esclaffer sous l’oeil consterné de Zeus.

Zeus :
« Messieurs, puis-je en placer une ?… »

Franck 77, pleurant de rire et essuyant ses yeux :
« Excuse, c’est plus fort que nous…
Tu disais ? »

Zeus :
« Puisque vous avez le don de plaire à cette épave que j’ai la honte d’avoir pour fils,
et que, je ne vous le cache pas : vous commencez tous à me bavez sérieusement sur les rouleaux,
profitez-donc d’un de mes chars, conduits à vos risques et périls par votre « idole »…
Il va vous conduire en Egypte, et si vous êtes sages,
il vous sera indiqué, par les divinité locales, 
la porte qui vous ramènera chez vous.

Franck 77 :
« Cette porte existe donc ? »

Pineau :
« On pourra rentrer chez-nous, après ? »

Jiji cinqsept :
« Ha ! Retrouver ma belle chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses…
Surtout, n’avoir à se concentrer que sur seul Dieu,
ce qui est déjà assez compliqué… »

Bacchus :
« Venez les gars, j’ai chargé la bête !!! »

Franck 77 :
« Hein?!? »

Bacchus était aux commandes d’un char qui ressemblait plus à un hélicoptère qu’autre chose.

Pineau :
« Hé bien ma vieille, tu ne fais pas les choses à moitié, toi !!! »

Ce sacré Bacchus avait chargé plusieurs tonneaux de différents alcools à l’arrière.

Jiji cinqsept :
« Vous êtes sûrs qu’on va décoller avec ce poids ?!? »

Pineau :
« Décoller, je ne sais pas, mais nos estomacs, eux, vont décrocher si on se risque à goûter sa gnôle !!! »

Franck 77 :
« De toute façon, on n’a plus le choix si on veut rentrer chez nous… »

Zeus (avec un sourire sadique) :
« Bon voyage, Messieurs…
Hum-hum-hum !!!
(Je t’en foutrais, moi, des toiles d’araignée…) »

Franck 77 :
« Salut ma poule : le premier qui a des nouvelles appelle l’autre !!! »

Pineau :
« Je n’ai pas aimé son sourire… »

Jiji cinqsept :
« Je commence à avoir le mal de l’air, moi… »

Effectivement, le pilotage de Bacchus était quelque peu anarchique.
Nos trois passagers s’accrochaient tant qu’ils pouvaient à ce qu’ils pouvaient,
en direction de l’Egyte antique qui allait leur réserver encore bien des surprises…

Ce sera pour la semaine prochaine.
Allez en paix et en pêts !!!

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les topettes de jiji cinqsept ainsi que des fumantes à carreaux et une soutane moins bouffée aux mites.

———————————————-

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 28 décembre, 2008 |29 Commentaires »

C’est le cent cinquante deuxième fafiot!

 FAFIOT DE NOËL

 

Chères déconnobloguiteuses et chers déconnobloguiteurs bons jours et bons soirs.

Z’avait annoncer à la météo, que Noël allait viendre, je crois qu’on n’en a jamais été aussi près cette année.

Le fafiot est donc le fafiot de Noël. Et pourquoi? Et bien si on avait écrit fafiot de Pentecôte, on aurait été pris pour des dingues, étant donné qu’on n’est pas lundi.

Après cette mise au point, voici le programme:

  • Ce fafiot restera aujourd’hui (mercredi 24) jusqu’à dimanche matin 11h30 pétantes pour la messe de Tripote-Moi-Les-Joyeuses.

  • Dimanche 28 Décembre, messe à11h30 pétantes (ce qui correspond bien à ce qui est annoncé au dessus, comme quoi, nous sommes organisés à donf).

  • Lundi 29 Décembre : fafiot, peut-être de pentecôte, puisque l’on sera lundi

  • Restant de la semaine, comme d’hab, avec des textes , des rubriques, des reportages que la blogosphère entière nous envie.

—————————————

noelrencontre.jpg

—————————–

La crèche de Déconnoland

Un Noël sans crèche dans la casbah, mes chers petits nenfants, c’est comme un mardi gras sans ses oeufs de Pâques, si il n’y en a pas, on a l’air con!

Comme à Déconnoland , on n’aime pas avoir l’air con sans une raison valable, nous avons confectionné, avec nos petits doigts, une crèche complète, qui n’a pas à rougir devant d’autres crèches à la con! Je dis d’autres crèches à la con, car je connais des gaziers qui ont poussé le vice jusqu’à à foutre de la neige en coton  sur le toit de la maternité, et un phoque coiffé avec un chapeau de Père Noël à côté du baigneur à loilpé, alors qu’il est bien connu qu’ à Béthléem, on connait plus les congères que la clavicule.

A Déconnoland, on ne parait pas comme ça, mais quand on dit des conneries on se renseigne avant!

La mise en place de la crèche suit un cérémonial, et pour peu qu’on y mette les formes, c’est le genre d’activité qui s’étale sur deux mois.

Origine du mot crèche :

Si on ligote l’évangilet jaune de Luc, l’endroit ou Marie a pissé sa côtelette a pour blaze mangeoire, qui en latin sauce grand veneur se dit « cripia », d’où est issu le mot « crèche ».

Par extension, la crèche s’apparente à l’étable toute entière.

Exemple: Et Dédé, viens zieuter la crèche du croumir, il est pas dans la mouise le vioque.

D’après l’extrait d’acte de naissance de Jésus, le divin baigneur a été dépoté dans une grotte aménagée en étable avec des matériaux du menuisier Joseph Lapeyre (qui ne l’ avait pas beaucoup usée ( la paire) sur ce coup là, soit dit en passant). Il existait beaucoup de grottes de ce type en pierre et en Palestine à cette époque. 

Où, quand, comment installer sa crèche :

Il est d’usage d’installer sa crèche le 1er dimanche de l’Avent, ou pour la Saint Nicolas ou pour le dernier dimanche avant Noël ou alors au moment de l’achat des premiers cubis de vin chaud.

Il faut lui trouver une place de choix dans la maison, puis aménager un décor qui la mette en valeur.

Chacun a sa méthode pour rendre la crèche plus vivante et mettre en place des rituels pour apporter les personnages.

Il est certain que si vous placez un baigneur dans le congélo à la cave, l’effet décoratif n’est pas garanti, sauf si vous brûlez d’envie de faire la une du Courrier Picard.

De même, si vous poussez à la perfection en vous procurant un mouton pré salé de la Baie du Mont-Saint Michel, un boeuf du Charolais, un âne de Vert Baudet et des intermitteux du spectacle pour jouer les personnages de la nativité, il faudra penser à avoir beaucoup de place, beaucoup de paille, et à les déclarer à l’URSSAF.

Toujours est-il qu’avec les nouvelles normes de sécurité, il ne faut pas oublier de foutre un gilet jaune sur les endosses du lardon pour ne pas qu’il se fasse écrabouiller par le cheptel.

Il faut savoir rester sobre, car l’humilité est de mise, et en plus faut prévoir le coup des rois mages, ce qui entraine un dépassement d’enveloppe inconsidéré si on vit sur un grand panard en début d’épreuve.

Les règles de l’art veulent que la crèche reste dans la casbah jusqu’au 2 février, date de la présentation de Jésus au Temple (on ne nous précise par si c’est au Carreau ou à Shirley).
Entre temps, les Rois mages sont arrivés le 6 janvier, jour de l’Epiphanie.

En ce qui concerne Déconnoland, on la fait courte, on fait  rappliquer tout le monde le même jour en profitant qu’il n’y ait pas de grèves de transports, et en pluche on n’a pas que ça à foutre de faire des mouvements de troupes et de jouer aux play mobiles autour d’ un chiard qui risque de nous beurrer la raie plus de deux mille ans en nous rapportant peau de balle en allocs.

Zieutons la vue d’ensemble de la crèche de Déconnoland:

crechedeconnoland1.jpg

(Crédits photos : Yann Arthus Bertrand – La crèche de déconnoland vue de Nelly Coptère)

Détaillons un peu la bâtisse :

crechedeconnoland6.jpg

(la nativité dans toute sa splendeur – le cochon remplace l’âne pour une question de planning – la koonerie qui dépasse est bien un homard suspendu, parce que Jésus le vaut bien aussi, même si ça n’etait pas Versailles)

 

crechedeconnoland4.jpg

(Le gazier qui me dit qu’il n’y avait pas de cigogne au moment du dépotage n’a qu’à me prouver le contraire! S’il y arrive, y aura pas de lézard)

crechedeconnoland5.jpg

(Il est inconcevable qu’un évènement de cet ampleur ait pû échapper aux medias de l’époque – l’ancienneté de l’évènement explique beaucoup la vétusté du véhicule d’information)

crechedeconnoland2.jpg

(Tout petit Jésus qu’il est le moutard, pour tenir la distance aussi longtemps, sans sponsors au départ, il risquait d’être de la baise pour la suite – Il a donc choisit une maison sérieuse pour biberonner avec des produits sans mélamines ni émulsifiant E312)

———————————————————————————–

beurrerladinde.jpg

(ça s’active en cuisine)

—————————–

Le menu du repas de Noël de Déconnoland

L’apéro et les petits amuse-gueules:

Coktails à volonté, les produits pétroliers étant en baisse. Un assortiment de bâtons divers, de grenades et autres fruits exotiques permettra de lancer le fête et de mettre un feu d’enfer. Les glaçons sont offerts par le SAMU.

Entrées au choix: (comme dans la date)

La palette de fruits de mer:

La palette de chez la paire avec sa porte d’entrée, ce qui remplace avantageusement les pas lourdes, quelques huis, (une bonne douzaine d’huis par personne avec un peu de citron et une motte de graisse), un homard à la Koons , des bigorneaux, deux trois crevettes, et une porte de garage en bois d’arbre. Cette entrée bien éclairée sera humidifiée par une lasure rosée de 95 primée à la foire à la vinasse de Massy Pas les Côtes.

Ou:

Le filet de fruits de mer:

Pêché du matin même dans le coquet port de pêche de Rotèèr Dame sur l’Esso: le cadre de vélo rouillé dans sa verdure d’algues pourries, le pare-choc de DS bien frais, le pneu 135 R 13 dans sa coquille Diderot carbure, la douzaine de canettes 25 cl dont vous apprécierez le contenu, et bien sûr, le ragondin crevé et sa garniture de bloches.

Le plat de poisson:

Le bar de ligne de la marée du jour. Un beau bar de 2 mètres 50 en chêne clair et ses belles lignes de poudre de première qualité avec un petit blanc sec de Fleury-Mérogis qui doit nous rejoindre dès son service terminé. Les ceusses qui n’aiment pas le poisson pourront se rabattre sur le reste de daube.

Le trou Normand:

Le Calva gazeux au méthane de vache normande et les deux boules de glace au camenbert.

La dinde fourrée aux quatre fromages, spécialité du Poitou:

Une belle dinde, élevée à l’air libre dans la cour du pensionnat. Un beau bestiau qui ne diffère de la pintade et de l’autruche que par sa taille, la connerie étant rigoureusement identique. Le volatile moëlleux à souhait grâce aux quatre fromages qui l’ont fourrée: le Hollande auvergnat, le Brie de Lille, le Chabichou des deux chèvres, et la vache qui rit, se laisse facilement glisser avec un Valcoop de la picerie du coin.

Le plateau de fromages:

C’est le reste de dinde.

Le dessert:

La bûche du père Noël en contreplaqué marine et aux multiples parfums débitée sur site. Servie avec la panoplie Black et Décker par six sauteuses boches en tenue de cerf et Monique.

(Pineau)

————————————————————–

noel93l.jpg

(La tournée du vioque dans le neuf cube)

——————————————–

Sous l’arbre de Noël de Déconnoland

A Déconnoland, sapin en bois et sac à tapin, on connait pas! On a accroché du boudin blanc dans les bambous et roule ma poule.

Mais le vioque nous a filé un coup de tube pour dire que cette année, on n’aura aucune chance de voir les sillons de 2centimètres du traineau dans le carrelage du salon, ni les crottes de rennes, car il a eu un problème de navigation à cause d’une grève de contrôleurs aériens :

perenoelavion.jpg

——————————————————

Tante Akule propose sa recette cul lit nerfs

Le Perrier menthe (ou la recette du matin de Noël)

Vous pouvez chercher dans vos bouquins de cuisine, cette recette n’y figure pas. Elle est pourtant indispensable au petit matin de Noël.

Après  vous être empiffrés le soir du réveillon avec des choses immondes, pleines de graisse, en vous torchant des litres de picrates non homologués, sous prétexte que pour le prix d’un Pommard, vous avez 80 litres de Gévéor. Les dégâts collatéraux seront immenses, et dans le meilleur des cas, les relations diplomatiques avec la Principauté du Leichtatienne devraient rester au beau fixe, mais quand même. Ce faisant, ou ce perdreau, vous allez vous réveiller le 25 avec les charentaises à bascule, les lunettes fumées au hareng, la tête dans le cul, et la tronche de bobonne qui a eu l’extrême prudence de cartonner la veille au sulfate de cuivre-citron histoire de ne pas avoir une poussée de mildiou.  Manque de bol, la belle-doche se pointe à midi pêtante avec son cocker, et si le clébard voit le merdier, vous êtes grillé pendant les douze générations à venir. Il s’agit donc de se recarrosser la fiole nickel-chrome de toute urgence et de la passer au polish de course. Voilà la combine:

Vous sautez dans vos croquenots et vous foncez au premier troquet. Vous commandez trois Perrier menthe. Le premier doit partir cul sec sans débander, histoire de nettoyer la tuyauterie avant la soudure. le deuxième sert à faire l’état des lieux, pour voir si le gaz est coupé et si le frigo est vide avant l’arrivée des prochains locataires. Vous dégustez le troisième tranquillovitche pour vous rincer les ratiches avant de rentrer à la maison.

De retour at home, le traitement n’est pas terminé: il faut s’envoyer une douzaine d’huitres qui restent de la veille en vous lubrifiant le gosier avec une boutanche de Muscadet.

Vous êtes alors d’attaque à la fois pour vous payer la belle doche, et pour vous enfiler plusieurs perniflards, pendant que la dinde, qui a le même âge que l’ancêtre, termine sa cuisson.

                      Pineau

————————————————–

Déconnoland  souhaite un joyeux Noël à toutes les déconnobloguiteuses et tous les déconnobloguiteurs.

Publié dans:déconno-news |on 24 décembre, 2008 |42 Commentaires »

C’est le cent cinquante et unième fafiot!

Mardi 23 Décembre 2008 

(de faire comme tous les merdia: donner des conseils) 

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Cela ne vous a peut-être pas échappé, mais, en ce moment, on voit tout un tas de gaziers et de gazières qui courent comme des boeufs, pour acheter des cadeaux à la con et de la bouffe à gerber.

Déconnoland, tout comme les autres merdia, ne va pas faillir à sa tâche en vous donnant des conseils, et des idées de cadeaux de dernière minute.

———————————–

Si vous voulez vous obstiner à bâfrer demain soir pour je ne sais quelles raisons, et si vous voulez faire un repas à peu de frais, il fallait écouter les conseils de Maïté (cuisinière de renom qui plume les anguilles à coups de gourdins), hier midi dans « les auditeurs ont la vérole » sur ReuTeuLeu.

En effet, elle a dit que remplacer le saumon fumé par du maquereau au vin blanc et le foie gras de connard par du saucisson à l’ail, c’était kif-kif bourricot et ni vu ni connu.

Elle a ajouté, sur sa lancée, qu’on pouvait se faire une poule farcie pour 6 personnes pour 10 Euros! Je voudrais bien connaître son fournisseur, car la seule poule que je connaisse qui peut se faire farcir pour 6 personnes et 10 euros, c’est Glita la cochonne, 82 ans à la maison de retraite « aux tapineuses flétries », entre la séance de peinture sur soie et « Des chiffres et des lettres ».

Son dernier conseil était d’acheter son pinard directement chez le producteur moins cher qu’à Carrouf. Si vous prévoyez une tanche de Sancerre, une de Bordeaux et une d’Alsace en allant sur place, c’est sûr que ça fait du bien au larfouillet rien qu’en voyage.

Déconnoland peut aussi vous donner une idée originale : profitez que ce soit encore la saison pour chasser la caténaire. C’est un peu juste pour la faire mariner pour demain soir, mais vous pouvez la faire rôtir à gros bouillons et l’assaisonner en épluchant des tracts de sud rail et fines herbes.

——————————————

En ce qui concerne les cadeaux, Déconnoland  vous a concocté un cadeau, qui sort du commun, et qui fera sûrement plaisir dans votre entourage.

En effet, vous avez sûrement vu en kiosque ce numéro des Editions Lafont:

toutpourplanter.jpg

Pour la période des fêtes, Déconnoland, sous son propre label « Déconnofond », a sorti quatre numéros hors série « Tout pour ».

Ces numéros sont réunis dans un superbe coffret en peau de caténaire surpiquée, avec poignée en ferronerie pilaf, et chacun des ouvrages est numéroté et imprimé sur  papier sans noeud de veau en vélin.

toutpouremmerder.jpg

toutpourgruger.jpg

pourniquer.jpg

decorer.jpg

(franck 77)

 

Publié dans:déconno-news |on 23 décembre, 2008 |22 Commentaires »

En attendant le cent cinquante et unième fafiot!

Mardi 23 Décembre 2008 

(de dire qu’on n’est pas aux pièces) 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Le fafiot va viendre, je ne peux pas être à la fois aux poules et au purin….

En attendant,

Où est Charlie?

sapinscharlie.jpg

SORTIE DU FAFIOT 14HEURES

et des broquilles

Publié dans:déconno-news |on 23 décembre, 2008 |10 Commentaires »

C’est le cent cinquantième fafiot!

Lundi 22 Décembre 2008 

(de prendre conne et sens du résultat du grand con court) 

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

L’heure est sole mio solennelle!

Après deux jours passés à ligoter les missives injurieuses participant au grand con court de la lettre d’injures 2008, le Jury a établi le palmarès, mais pété comme il est, a été incapable de monter le podium.

La première remarque est que ni des supporters de foot, ni Guy Carlier, ni Diam’s, ni Bernard Thibault, ni Aschiéri le Clown, ni Toinou , ni Jéjé, ni Jean Noubly n’ont  participé au concours, comme quoi, à Déconnoland , on n’écrit pas que des conneries.

Nous avons eu un participant qui nous a laissé des bâtons de dynamite dans les chiottes de Déconnoland, mais comme Maurice Lapurée avait démoulé un menhir juste avant, les bâtons ont tout de suite fondus, ce qui ne nous a pas permis de relever les traces A Des Haines du concurrent.

Nous avons reçu trois de coups de bigophone anonymes d’injures, mais ils ne sont pas homologués dans la mesure où rien n’a été confirmé par écrit.

Nous avons reçu une lettre d’injures hors délai d’une revenante, non comptabilisée, car comme disait Caton l’Ancien « Dura lex Sed Upirex »

Donc voici le podium des récipients d’air :

1er Prix : SGANAREL qui a écrit :

Lettre de nain jures à Franky et Pineau fafiotaillons pas tenté.

Franky,Pineau vous êtes à la déconnitude fafiotale ce que Lorie et Lara Fabian sont à la chanson Française.

Pineau, nommé gros niqueur cul linéaire chez tante Akule qui elle même ni connait rien en cuisine .Jean Kule , oui Jean Kule , son défunt mari , lui était toqués des étoiles mais elle ? elle fait la popotte c’est tout.

Pineau encore lui nommé critique de cinoche pour deconnoland et tenancier du cinèdeconnoclub, pour quoi pas le Raymond Fort Laramie de chez ReuTeuLeu tant qu’on y est ! Le deuxième film on l’attend encore , ça va être quoi ce coup ci comme film , la fille du pinardier de Marcel Picole ? heureusement con à notre Derrick en début d’aprés-midi et pourvu que Sarko ne le supprime pas .

Pineau enfin, sacristin en chef de la paroisse de Tripote moi les Joyeuse , toutes les quêtes passent dans le vin de messe depuis qu’il officie.

Quant à Franky avec son « Ou c’est qu’il est Charlie ?  » , comme si on en avait quelque chose à braire d’ou se trouve Charlie. Jamais y va nous mettre les drôles de dames en attendant le fafiot? l’animal, non, c’est toujours Charlie.

C’est en pleine déconnaissance de cause que je m’insurge contre cette dictature humoristique alors que la greffe des Zygomatiques n’est plus remboursé à 100% par la l’insécurité sociale.

Pour le con qui court à faire valoir a qui deux doigt !

2ème Prix : DIDIER 02 qui a écrit

Espèce de JG !!

3 ème Prix : PINEDUITRE qui a écrit

Alors les PéDés, ça vous fait bander de raconter des conneries sur ce blog à chier?

Quand je pense qu’il y a des connes et des connasses qui viennent tous les jours cirer les pompes d’un résidu de capote comme toi Franck 77, qu’ils t’appellent le Boss ou patron en rigolant de tes fafiots  de merde, ça me fait bien mal au cul.

Et le Pineau, avac sa tante Akule, et bien je l’encule sans mettre de barde. J’ai essayé sa recette de casse dalle jambon beurre, ça m’a foutu sur la paille et je n’ai rien becté. Et son cinoche à la con, il peut se le carrer dans le fion avec le projo et les cacahuètes.

Et pis y a le jiji cinqsept, le cureton de service qui se tripote les joyeuses tous les dimanches. Et bien moi, le dimanche, je l’emmanche le jiji et je lui perce la soutane à lui faire fumer l’encensoir.

Et tes concours et lots de bouzeux,tu peux te les fourrer là où ça te fait du bien et enfonce les bien, ça ne risque pas de t’atteindre le cerveau.

————————–

Les trois récipients d’airs ont gagné le même filet garni, car c’est Noël, contenant :

  • Un pass de douze minutes pour visiter, avec la personne pas du tout de son choix, la station d’épuration de Fouzydonc-Ymboncoult
  • Un bon d’Aïcha de 4 déconno-francs, valable dans la boutique souvenirs du monument sus cité.
  • Un pull tripoté main en peau de laine de zébu, avec poche intérieure percée et col de 2ème catégorie
  • Un appeil photo jetable sans pellicule
  • Une boite de chocolats fourrés à la viande à chier
  • Une boite de 200 grammes de foie gras de connard
  • les ficelles de caleçons du jury

Sganarel, gagne, en plus, car c’est le premier quand même, un viquinde de chasse aux catainers sur une ligne de son choix. (les chiens d’arrêts (de gare) ne sont pas fournis)

prenoelconcours.jpg

Publié dans:GRAND CON COURT |on 22 décembre, 2008 |27 Commentaires »

En attendant le cent cinquantième fafiot!

Lundi 22Décembre 2008 

(d’attendre le jury) 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Il faut attendre un pneu que le jury dessaoule pour connaître le pâle mares du grand con court.

En attendant,

Où est Charlie?

rennescharlie.jpg

 

Publié dans:déconno-news |on 22 décembre, 2008 |6 Commentaires »

La messe de Jiji cinqsept du 21 décembre 2008

Note : pour une raison technique, changement de programme… L’ »épopée égyptienne déconnolesque », ce sera pour la semaine prochaine dans l’épisode 3…]

Tout le monde est bienvenu dans la chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses, à Déconnoland !!!
Ainsi, retrouvons nos personnages dans ce nouvel épisode de :

Heureux qui, comme Francky a fait un beau voyage et en a fait profiter les copains…
(2ème partie : « Des grecs aux romains… Gréco-romains ?!?)

Zeus :
« Dans la merde ?… Quel nom curieux !!! »

Franck 77 :
« Mais non, ma grande : c’était une vanne… »

Pineau :
« … Une plaisanterie, quoi… »

Jiji cinqsept (avec un air moqueur « précieux ») :
« … Une « galéjade », en quelque sorte… »

Zeus :
« Vous n’êtes pas venus qu’à trois, petits vermisseaux, pour prétendre me défier ?!? »

zeus123.jpg

Jiji cinqsept :
« S’cusez-moi, votre Grandeur, mais on n’a défié personne… »

Pineau :
« On voudrait surtout pas déranger, votre Honneur… »

Franck 77 :
« A trois (Troie), on ne va pas déclencher la guerre, Hurps !!
D’ailleurs, si vous pouviez nous indiquer la sortie, Ô « Évanescence de la Sagesse »… »

Zeus :
« Silence, bande de crapauds !!! »

Franck 77 :
« Hé : un ton plus bas : espèce de gonflette sans couilles !!! »

Jiji cinsept,faisant un signe à francky :
« Pssst : c’est pas à lui mais à un autre gus qu’on les a coupées…
Comment il s’appelait, bon dieu ?!? Ha : c’te mémoire !!! »

Pineau :
« Il s’appelait « Ouréos » et c’est son fils « Cronos » qui les lui a coupées avec une fauços… pardon : une faucille… »

Zeus, surpris :
« D’où connaissez-vous donc  cette histoire ?!? »

Jiji cinqsept :
« D’où on la connaît ?!?
Hé bien, mon colon :
dès la 6ème !!!
Ça devrait être interdit de traumatiser des gamins avec des récits aussi horribles qu’immoraux !!! »

Franck 77 :
« Faut admettre : c’est pas toujours « joli-joli » vos histoires de famille :
les enfants qui couchent avec leur parents, les frères et soeurs qui s’enfilent,
sans compter les meurtres en tout genre, voire le cannibalisme !!! »

cronosgoya.jpg

Pineau :
« Et tout ce qu’on a oublié…
Comme dit notre dieu local « Audiardus » :
« je critique pas le côté farce,
mais côté fair-play,
y’aurait quand même à redire !!! »… »

Jiji cinqsept :
« Au fait, qu’est-ce qu’il avait fait avant qu’on l’envoie chez « les chanteurs à la croix de bois », ce cher « Ouno-nos » ?… »

Pineau :
« Ouréos… Faut suivre, un petit peu !!! »

Franck 77 (imitant Alain decaux) :
« Ouréos était le fils de Gaïa, d’où naquirent toutes les races divines.
Il est à noter qu’elle lui donna naissance sans fécondation mâle… »

Jiji cinqsept (lui coupant la parole) :
« … Mais dis-donc, avec une information comme ça :
tu vas me casser la baraque à la messe de Tripote-Moi-Les-Joyeuses…
Herr Ratzinger va nous envoyer sa milice !!!
L’ »immaculée conception » : je pensais que ça avait été innové par Marie…
Tu sais ?
La Maman de Jésus…
En plus, en pleine période de fêtes de Noël,
ça va faire grincer quelques dents !!! »

Franck 77 :
« Mon pauvre Jiji… Je ne voudrais pas te faire de peine, mais si tu savais tout ce que les chrétiens ont récupéré dans les cultures et traditions gréco-romaines (et traditions locales : en Gaule, notamment !), tu en resterais pantois… »

Pineau :
« Et je vais en rajouter une couche :
les guérisons miraculeuses, la résurrection et tout le toutim, 
ça existait bien avant le Christ… »

Franck 77 :
« Attention, ça ne remet pas en cause les fondements de ton église, camarade :
mais juste quelques pendules à l’heure…
Il faut savoir que tout n’a pas été « inventé » par les chrétiens sur un simple claquement de doigt « divin »,
comme certains voudraient nous l’enfoncer dans le crâne à coup de barre à mine (au nom de l’amour du prochain selon « Leursygues ») !!! »

Pineau (mettant sa main sur l’épaule de Jiji) :
« Depuis Pasteur, la génération spontanée, ça n’existe plus…
Des choses ont existé avant et existeront après…
C’est le bidule qui créé le bidule, qu’est-ce que tu veux !!! »

Jiji cinqsept
:
« Bonjour l’angoisse…
Mes bigotes vont faire des ulcères à l’estomac…
En plus, il faut que je révise mes textes…
Putain de moines !!! »

Zeus :
« Je ne vous dérange pas trop, j’espère, les gars ?… »

Franck 77 (portant la main à la bouche) :
« Excuse-nous vieux, on t’avait oublié… »

Zeus :
« Continue ton histoire :
tu as l’air d’être un homme de courage et de grande culture… »

Franck 77 :
« Non : là, tu me gêne, ma poule…
Donc, Ouréos devint l’égal de sa Maman et lui fit des enfants… »

Pineau :
« C’est dégueulasse !!! »

Jiji cinqsept :
« Dans l’ancien testament, on n’est pas mieux loti,
si tu savais ce qu’on peut y lire… »

imagos.jpg

Franck 77 :
« … Ça vous dérange si je parle ?…
Bon : je continue…
Ouranos haïssait sa progéniture et c’est à cause de ça que Gaïa (sa Mère et épouse) chargea Cronos, son fils, de couper les glaouies à pépère avec une faucille.
Il le fit alors que son père s’activait sur bobonne…
Parcequ’il était un peu obsessionnel sur la baise et un gros tinet félé du mandrin, le bonhomme !!! »

Pineau :
« Ça a dû le calmer, Farrinelli…
Ils ont fait un barbock, après ?… »

Zeus :;
« Il est facile de juger une époque qui n’est pas la votre et de s’en moquer, Messieurs…
Sachez cependant que les éclaboussures sanglantes d’Ouréos qui rejaillirent sur Gaïa donnèrent naissance aux trois Déesses de la vengeance :  »Erinyes », ainsi qu’aux Géants : Dieux des éruptions volcaniques et des tremblements de terre !!! »

Pineau
:
« Ça nous fait une belle jambe… Vous ne pouvez-pas faire les choses comme tout le monde, vous ?!? »

Franck 77 :
« Laisse parler le Monsieur… »

Zeus :
« Merci, « Franckynos »…
Avec les parties génitales d’Ouréos, jetées à la mer,
une écume blanche donna naissance à Aphrodite,
Déesse de l’amour et de la beauté…
C’est « chié », non ?!? »

aphrodite.jpg

Jiji cinqsept :
« Sur ce coup-là, je dois avouer que la fin est assez sympathique.
Ce qui me gêne, c’est l’aspect « sans gland radical » de l’ensemble du récit… »

Une voix enrouée se fit entendre :

« Il est des no-o-tre,
Il a pris sa murge comme les au-au-au-au-tres…
C’est un ivro-o-gne :
Ca ce voit déjà rien qu’à sa tro-o-gne !!! »

Zeus, l’air catastrophé :
« Mais qu’est-ce que j’ai fais à Chaos (premier dieu grec) pour mériter un fils pareil !!! »

Jiji cinqsept :
« J’y crois pas : Bacchus !!! »

webcharbacchus.jpg

Pineau :
« Alors-là, mes enfants, nous vivons un moment historique… »

Franck 77 :
« Vous l’avez dit, les gars : la rencontre de Bacchus et de Déconnoland…
Plus que je n’osais espérer !!!
Ça donnerait presque envie de croire en Dieu… »

Nous connaîtrons la suite la semaine prochaine…
Allez en paix et en pêts !!!

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les topettes de jiji cinqsept.

———————————————-

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 21 décembre, 2008 |20 Commentaires »
1234

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique