Archive pour le 14 décembre, 2008

La messe de jiji cinqsept du 14 Décembre 2008

Installez-vous bien au chaud dans notre chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses en direct de Déconnoland !!!
[Pfff ! J'ai dit la phrase sans reprendre ma respiration...]
Alors comme ça, dimanche dernier, notre bon Francky fut propulsé en pleine nuit vers les étoiles, son lit étant devenu volant…

Heureux qui, comme Francky a fait un beau voyage… Et en fait profiter les copains !!!
(Episode 1)

03810chapellesteverene2grd.jpg

C’était, en quelque sorte, comme si Francky avait été aspiré [... Allons-allons : je vous en prie !!! Ce site n'est pas celui de la belle Clara...] par un ouragan ou un cyclone [bande de mal au trou !!!]. « Gabyyyyy !!! »
Ce cri déchirant était bien celui de Franck 77, qui se cramponnait à son lit infernal…
Le paddock finit sa course en un lieu d’autant plus mystérieux qu’il y avait un épais brouillard.
« On dégage la piste, Messieurs-Dames…
Qui que vous soyez… Et où que nous soyons !!! 
D’ailleurs : où sommes-nous ?!? »

Franck 77 :
« Mais je connais cette voix !!! Ho,  Jiji cinqsept : c’est toi ?!? »

Jiji cinqsept :
« Francky ?!? Tu es dans le secteur, toi aussi ?…
Comment on arrête tout ce bordel, là ?!? »

Franck 77 :
« T’inquiète, ma grande : tu vas être fixé dans une demi-seconde !!! »
L’autel de la chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses, qui avait suivi le même parcours que le lit de Francky fit un atterrissage assez fracassant, et c’est parmi les burettes et tous les ustensiles « bigotesques » que Francky dégagea son fidèle aumônier…
 

Franck 77 :
« On peut savoir ce que tu fais dans le coin ?… »

Jiji cinqsept :
« A vrai dire, j’ai rien compris : figure-toi que je préparais la messe pour dimanche prochain… »

Franck 77 :
« … Te connaissant, je pense que tu as poussé le zèle jusqu’à goûter plusieurs vins, afin de sélectionner celui de la célébration !!! »

Jiji cinqsept :
« Hips !!! Qui c’est qu’a cafté ?!? »

 

Franck 77 :
« Mon pote, il suffit de sentir ton haleine… »

Jiji cinqsept :
« En parlant de ça, la tienne, c’est quoi ?…
Kérosène ou nitroglycérine ?!? »
Franck 77 :
« M’en parle pas : j’ai survécu à un repas infernal… En plus, l’autre vache, là, en bas… Il a essayé de m’achever avec un alcool frelaté !!!
Mais raconte, comment t’es arrivé là, toi ?… »
Jiji cinqsept :
« Tout connement… Je venais juste de trouver une fin à la messe… »

Franck 77, avec un grand sourire :
« Et non pas la main à la fesse !!! »

Jiji cinqsept :
« Oui, ho ! Facile, Hein ?… »

Franck 77 :
« Je ne pouvais quand même pas la louper, celle-là… »

chapellestmichelarch.jpg

Jiji cinqsept :
« Mouais… Donc, je m’apprétais à quitter la chapelle quand, tout à coup, je fus aveuglé par cette lumière complètement surnaturelle…
L’autel c’est transformé en soucoupe volante avec mézigue comme passager et me voilà !!!
Avec tout ça, j’ai pas fait ma nuit, moi… »

« Aïe-aïe-aïe !!! Ho-là-ho-là-là !!! »
Cette voix était celle de Pineau, dont la cuisine aménagée lui servait de navette spatiale entre la Terre et les étoiles…

Franck 77
:
« Dis, ma vieille, tu t’ennuyais de nous à ce point là ?!? »

Pineau :
« Barrez-vous les mecs : je ne contrôle rien !!! »

C’est au milieu des casseroles, couverts, plateaux, assiettes et tout le toutim que Francky et Jiji essayaient d’extraire notre pauvre Pineau qui ne s’en remettait pas, après un atterrissage catastrophique…

Pineau :
« Non, mais regarde moi ça : une cuisine toute neuve !!! »

 Franck 77 :
« Pour sûr, elle va fonctionner beaucoup moins bien maintenant… »

Pineau :
« Tu me charries ou c’est un tic ?!? »

Jiji cinqsept :
« Te fâche pas : mate l’état de mon autel… »

Franck 77 :
« Il ne faut pas s’étonner que celui qui « mate mute », en cas d’accident, hi-hi !!! »

Jiji cinqsept et Pineau :
« Mort de rire… »

Franck 77 :
« Alors, mon bon Pineau : au lieu de me faire la bougie, raconte… »

Pineau :
« Je venais juste de mettre au point une recette de « Tante Akule » pour le prochain fafiot de Déconnoland et hop !!! »

300pxchapellepalatialeversailles.jpg

Franck 77 et Jiji cinqsept :
« Hop ?!? »

Pineau :
« Et oui, cette lumière venue d’on ne sait où et ma cuisine qui joue les fusées supersoniques !!!
La routine, quoi… »

Jiji cinqsept :
« Je ne suis pas plus curieux qu’un autre, mais j’aimerais bien savoir où on est… »

Franck 77 et Pineau :
« Sans blague !!!!
Tu crois que t’es le seul ?!? »

Le brouillard commençait à s’estomper et la forme d’un palais se dessinait à l’horizon.
 

Jiji cinqsept :
« Ca ne me dit rien qui vaille, les copains…
La dernière fois que j’ai vu un monument qui ressemblait à ça, c’était en sixième.
L’ »antiquité », qu’ils appelaient ça… Ce que ça a pu me faire chier !!! »

Pineau :
« Hum-hum… J’ai bien l’impression qu’on a été téléportés dans un univers qui n’est autre que « la source des cultures » !!! »

Franck 77 :
« Si c’est le cas, il va falloir la jouer serrée, car mon « Pêt-C » est resté en bas : il faudra donc activer les neurones de notre mémoire d’écolier et composer avec… »

Jiji cinqsept :
« Avec moi, tu vas pas être déçu du voyage !!!
A chaque cours d’histoire concernant ces temps reculés, dont je me foutais comme de ma première couche-culotte, il fallait presque appeler les urgences pour m’extirper du coma profond dans lequel j’étais plongé, tellement ça me passionnait…
Je n’ai connu une telle sensation, depuis, qu’en regardant Derrick : c’est tout dire !!! »

Franck 77 :
« Y’a pas de quoi pavoiser… »

Jiji cinqsept :
« Je sais bien, mais on n’est pas des boeufs, sinon, on chasserait les mouches avec notre queue !!! »

Pineau :
« J’ai déjà entendu cette phrase quelque part… »

Jiji cinqsept :
« Hé : j’ai pris l’ »option Coluche » en deuxième langue !!! »

Franck 77 :
« Honorable, mais sera-ce utile en ces lieux ?!? »

1780.jpg

Soudain, une voix retentit, qui fit sursauter les trois :
« Qui parle ? Qui ose interrompre ma sieste ?!? »

Franck 77 :
« T’es fou lui !!!
Présente-toi d’abord au lieu de gueuler, tranche de nave !!! »

La voix :
« Tu ne devines pas qui je suis ?!?
Crains ma colère !!! »

Franck 77 :
« Excuse-moi du peu, ma vieille, mais si tu as eu la chance d’avoir le temps de faire la sieste, on est trois, ici, à avoir passé une nuit qui n’était pas de tout repos !!!
Alors, accouche : à qui ai-je l’honneur ?!? »

Fendant ce qu’il restait de brouillard, une gigantesque silhouette se dressa devant Franck 77, Jiji cinqsept et Pineau…
Le personnage dit :
« Mon nom est Zeus !!!
Toi, qui es-tu ?!? »

Franck 77 :
« Moi ? Heu… 
Je suis…
Je suis…
Dans la merde !!! »

La suite sera pour dimanche prochain…
Allez en paix et en pêts !!!

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les topettes de jiji cinqsept.

———————————————-

N’OUBLIEZ PAS NOTRE GRAND CON COURT CE DONT AU SUJET DUQUEL JE METS LE MIEN, LE TIEN, LE SIEN ET LE LIEN :

http://franck77.unblog.fr/2008/12/13/cest-le-cent-quarante-cinquieme-fafiot/

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 14 décembre, 2008 |20 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique