Archive pour le 18 avril, 2009

C’est le cent quatre vingt seizième fafiot!

Samedi 18 Avril 2009

(d’arroser le retour de Tante Akule)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

C’est après une tournée de conférences à l’Os en Gelée, au Mon Zobique et en Malaisie Bismurée, que Tante Akule revient nous allécher les babouines avec un de ses recettes que tous les dentiers s’arrachent.

Tous à vos fourneaux, et laissons causer notre cuisinière

(franck 77)

Tante Akule propose sa recette cul lit nerfs

La recette du pack de Kro à la morue

J’ai enfin localisé tante Akule que j’avais perdu de vue à Strasboug le jour où elle a voulu se faire cuire un hôtel aux petits oignons. Je n’ avais pas communiquée la recette car il y a eu une grosse boulette sur le temps de cuisson et l’hôtel a légèrement cramé au fond de la poële.

Je l’ai ensuite aperçue chez Jean-Baptiste Poclain en train de taper la zone et hurlant ah les gros mots des rateaux pour faire réparer sa pelle à tarte sous garantie. Puis à la faculté, poursuivie par les études de Toinou… à la seuneuceufeu qui n’en veut qu’à tes nerfs… à l’eu des effes pendant la coupure… âgée des effes à fond les gaz… bref, en tous lieux où le plat de base cégétiste et revendicatif est le pack de Kro.

photo030245930631416.jpg

Nous nous sommes donc rendus à Boulogne pour mijoter le pack de Kro à la morue (au port, pas au bois). Michèle Cotta nous avait dit, il y a déjà plus de 250 ans qu’à Boulogne, on pratiquait la pêche au cabillaud, qui est à la morue ce que la maquerelle est à la pétasse. Nous partîmes une chiée, nous devenîmes une tripotée en arrivant au port (d’après Corneille). Les marins étaient là, et d’un grand professionnalisme, ils avaient déjà mis le feu aux palettes pour chauffer la bouffe (la palette de port est le mec le plus ultra des combustibles, toutes les morues vous le diront). Il faut dire qu’il n’y a ni gaz ni électricité sur la grève.. On s’était placé derrière les CRS, point stratégique car ils recevaient des morues en pleine poire, et les projectiles les plus aéro-dynamiques attessissaient directos sur les palettes fumantes en suspendant leur vol pour autant (d’après Proust).

Quand la manif se termine faute de poisson frais, c’est que le temps de cuisson idéal est atteint (faute de tarte qui est Tatin aussi… et Félicie aussi). Il suffit alors de décapsuler les Kro afin d’y tremper les lambeaux de morue.

La recette se pratique dans les contrées moins maritimes avec des merguez ou des andouillettes. Il suffit d’ajouter un peu de moutarde, une grille d’usine, ou, fin du fin, pour les jours de fête, la cour d’une préfecture.

                      Pineau

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique