Archive pour le 26 avril, 2009

La messe de Jiji Cinq Sept du 27 Avril 2009

Salut tatous zet tatoutes.

Tout comme dimanche dernier, pour des raisons obscures de quêtes faiblardes, cette messe n’a pas pu avoir des images pieuses.

C’était soit les images pour la messe soit la soutane pour Jiji.
Mais comme Jiji n’a pas voulu vous montrer les objets du culte, les images ont sautées au profit de sa soutane.

Les caractères sont aussi moins gras toujours pour les mêmes raisons.

En ce qui concerne la musique, les grandes orgues de Tripote-Moi-Les-Joyeuses, parties en révision chez la Patron Pette de Jericault-sur-Seine, sont séquestrées chez lui tant qu’on ne règlera pas la facture gourbi sur l’ongle.

Comme vous le contastez depuis plus d’une semaine, le blog de la Déconnitude est en panne et un pneu flapi. Les raisons sont de tous ordres, mais je suis en train (de banlieue?) de reprendre du poil de la bête, et je vous promets de vous alimenter en fafiots aussi divers que variés soit ici, soit dans une autre structure et ce, dès demain.

Bonne messe à tous

(franck 77)

* PREAMBULE :

Moi :
« Crépin !!! »

 Crépin Désaltes, (mon bedeau) :
« Que ce passe-t-il encore ?… »

Moi, soupirant :
« Les hosties : je les ai, cette fois-ci, mais…
Le vin de messe ?…
Tu ne l’aurais pas vu… Ou bu, des fois ?
Je ne suis pas foutu de mettre la main dessus… »

Crépin Désaltes :
« Cette fois-ci, je n’y suis pour rien…
C’est Pineau qui nous l’a emprunté pour une recette de « Tante Akule »…
Il s’est servi directement à la sacristie !
Il m’a dit qu’il allait voir ça avec vous, révérend… »

Moi :
« Ne m’appelle plus comme ça, c’est agaçant !
Bien… Il ne m’en a pas touché mot :
un oubli, sans doute ?
Ami, rends-toi vite chez ce bon Couillardin qui tiens le troquet d’en face
et va chercher le picrate, pendant que j’accueille nos fidèles  !
(Pourvu qu’il ne soit pas fermé, ce con là !!!)

LA MESSE (intro) :Bienvenue à Déconnoland dans notre belle chapelle de « Tripote-Moi-Les-Joyeuses » où nous célébrons cette messe si particulière.
Dans ce siècle où l’amnésie devient l’apanage de quelques névropathes révisionnistes,
dans ce même siècle où le racisme et la xénophobie ne font que repousser, telles les mauvaises herbes dans la nature,
il est important de ne pas oublier que :
c’est aujourd’hui la journée du Souvenir des Déportés

Maintenant, retrouvons nos personnages…

PLUS FOLLE LA MESSE !!!
Episode n°7
: « A la recherche du clandestin « hors-normes »…« 

Jiji Cinqsept :
« Ça devait être une illusion d’optique… »

Martine :
« Qu’y a-t-il mon Théo ?
Je te vois bien nostalgique, tout d’un coup… »

Jiji Cinqsept :
« Fous-lui la paix !… »

 Théo, à Flapi :
« Dis-moi ami, où peut-on voir ce… Jésus ? »

Flapi :
« A la maison « Poulaga »…

Théo :
« Quelles sont les formalités pour demander audience au « Sieur Poulaga », brave Flapi ?… »

Flapi :
« Tu es trop grave dans ton genre !!! »

Théo, retenant la main de Jiji :
« Dieu n’est qu’amour : il ne faudrait peut-être pas l’oublier… « Révérend » !!!
Ton rôle n’est pas de taper sur ton prochain, où alors : fais-le avec des mots, des arguments…
Et puis : soit indulgent, un peu !!!
La soutane que tu portes n’est pas la tenue d’un politicien, encore moins d’un boxeur… 
Mais celle d’un homme d’écoute !!! »

 

 Flapi Barjo :
« L’écoute : le révérend Jiji, il nous les brouille souvent… Hi-hi !!! »
Samson allait lui coller ses quinze kilos de phalange sur la truffe, quand Jiji Cinsept, cette fois-ci, le retint à son tour.
  

Jiji cinqsept, tout penaud :
« N’en rajoute pas, camarade…
(puis, avec le sourire) Aimez-moi les uns-les-autres, les mecs !!!
Je vous paie une bière et on n’en parle plus… »

Flapi :
« Ça marche… »

Martine
:
« Messieurs : quand allez-vous apprendre à contrôler vos hormones ?!?
(à Théo) Ici on appelle « poulaga » les « poulets »
 

Théo :
« Jésus est fait prisonnier dans une basse-cour ?!?
Etranges coutumes que les vôtres »
Flapi, écroulé :
« Wouarfffff !!! Et en plus, il sort des vannes maintenant :
Théo, c’est toi le meilleur !!! »
(Il s’allonge par terre, dans un fou rire d’enfer)

Martine, Théo :
« De quel planète viens-tu, mon Théo d’amour ?
Les « poulets », ce sont les perdreaux, bien sûr… »

Théo :
« Ha non : les perdreaux sont de jeunes perdrix !
Rien à voir avec les petits de la poule !!!
Je suis quand-même bien placé pour le savoir, ayant créé tous les êtres vivants de ce monde… »

Martine :
« Voilà que ça te reprend !!! Ça fait longtemps que tu te prends pour Dieu le Père ?!? »

Théo, impassible :
« Depuis le début des temps, mais je n’avais pas d’éléments de mesures, et n’ai aucun souvenirs d’avant… Hélas !!!
(puis, l’air songeur) D’ailleurs : qu’y avait-il avant ?… »
Martine se joignit au fou rire de Flapi.

Samson :
« Hé bé, je ne sais pas si mes camarades ont fumé la moquette :
Je ne les ai jamais vu comme ça !!!
En attendant, « Seigneur Théo », je vais t’expliquer… »

Théo :
« Fais-moi plaisir : appelle-moi Théo…
Alors ? Où peut-on espérer voir Jésus ?…
Et quel rapport avec ces volatiles ?!? »

Samson, avec un petit sourire :
« Ce que nous appelons des poulets, ce sont les gendarmes ou les policiers…
Les représentants de l’ordre, quoi !!! »

Théo :
« ha ! Diantre… »

Samson, à Flapi :
« Quand tu auras fini de pisser de rire dans ton falzar, tu pourras peut-être dire à mon pote où il crèche, notre jésus !!! »

Flapi Barjo, les larmes (de rire) encore aux yeux :
« Haaaaaaaaa !!! Ça fait du bien de rire un peu… »

Martine, dans le même état :
« Hi-hi !!! Allez, Flapi : Donne-leur tes infos, sinon : ils vont nous faire un « caca nerveux »… »

Flapi, s’essuyant les yeux :
« Ha-là-là !!! J’en peux plus… »

Samson, menaçant :
« Accouche !!! »

Flapi, soudain sérieux :
« Heu… Jésus est à la gendarmerie… »

Théo :
« Samson, mon ami : tu peux m’y mener ?… »

Samson :
« Tu sais bien que tu peux désormais ma demander ce que tu veux !!!
(Enfin : dans la limite du « raie »-sonable, plus loin, ce serait de la gourmandise !) »

Martine regardant Samson, interloquée :
« Que lui a tu fais, Ô mon Théo ?!?
Voilà qu’avec ses deux neurones qui se battent en duel,
Ce dernier se met à faire de l’esprit !!! »

Jiji Cinqsept
:
« On avait dit : plus d’attaques personnelles, Martine !!! »

Samson, étonnamment serein :
« Sachons pardonner les offenses comme nous souhaitons qu’on nous pardonne les nôtres…
Je ne t’en veux pas Martine ! »

Théo, touché
:
« Soit bénit, Samson, car grande est ta foi !!! »

Jiji Cinqsept, jaloux :
« (Samson qui va me piquer ma place, maintenant !)
Bon : c’est fini, oui ?!? »

Martine, dans le même état d’esprit :
« JE vais t’accompagner jusqu’à la gendarmerie !!! »

Théo, souriant :
« Nous y allons tous ensemble… »

Lorsque le groupe entra dans la gendarmerie,

l’un des gendarmes de l’accueil se risqua à une question, presque résigné :
« Vous venez pour tout casser, je suppose ?!? »

Théo :
« Non, ami : nous venons voir Jésus… »

Le gendarme, au bord des larmes :
« Ho-là-là !!! Jésus ?!? »

Théo, compatissant :
« Qu’as-tu donc, ami ?
D’où te viens cette tristesse ?… »

Le gendarme, explosant en larmes :
« Avec lui, on ne sais jamais s’il est ou non dans sa cellule !
Un coup, il est là, à prier ou dire des phrases énigmatiques…
(Moi : j’y entrave que dalles !)
Et puis hop, on ne sais comment : il disparaît, pour revenir quand ça lui chante !!!
Je ne vous dis pas l’angoisse si on n’arrive pas à mettre la main dessus, quand le juge va demander à le voir… »

Théo :
« (Pas de doutes, c’est bien lui ! Alors : je ne peux même pas partir en vacances ne serait-ce qu’une semaine dans cette putain d’éternité et de Paradis, sans que la famille vienne me baver sur les rouleaux !!!)
Auriez-vous la bonté de me montrer sa cellule ? »

Le gendarme, dont Martine essuyait les yeux :
« Ben, comme persone ne peut savoir s’il est dans sa « phase » Méditation ou voyage,
on peut toujours essayer…
Remarquez, les miracles ça existe : la preuve !!! »

La suite, ce sera pour la semaine prochaine…
Allez en paix et en pêts !!!

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les os ch’tis et les topettes de Jiji Cinq Sept et les images pieuses pour décorer le blogounet. 

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 26 avril, 2009 |24 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique