Archive pour le 3 mai, 2009

La messe de Jiji Cinq Sept du 3 Mai 2009.

*PREAMBULE

Moi :
« 
Crépin ! Où es-tu mon petit ?
Allez, ne fais pas ton timide,
viens voir « tonton Jiji » !!! »

Crépin Désaltes, mal à l’aise :
« Heu… Oui ?.. »

Moi, le sourire pincé :
« Il y a une chose que je m’explique mal, peux-tu éclairer ma lanterne :
que font toutes ces bouteilles vides sur le sol de notre Sainte Eglise ?!? »

 

Crépin Désaltes :
« A dire vrai, votre honneur, on a fait une teuf avec les moines et les soeurs d’à côté…
Ils ont confectionné un nectar qu’ils ont voulu tester : une mère-vieille… Heu ! Une merveille !!! »

 

Moi, outré :
« Ho ! Le petit saligaud !!! »

 

Crépin Désaltes :
« Je plaide coupable, votre honneur ! Je sais que je n’aurais jamais dû organiser ça en ces lieux… »

Moi :
« Je passe l’éponge, mais la prochaine fois que vous faites un coup comme ça : invitez-moi, bande d’égoïstes !!! »

Crépin Désaltes, tout sourire :
« Bon, ben… Je vais nettoyer tout ça, avant que la messe ne commence ! »
Moi :
« Ha ben : quand-même, oui !!! »

 * INTRO

Bienvenue mes chers fidèles !!!
Emplissez notre belle chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses de la chaleur de votre présence,
en direct de Déconnoland,
que vous vous appeliez « Philippe » ou « Jacques », dont c’est la fête aujourd’hui.
Retrouvons, comme chaque semaine, l’évolution de nos personnages…

PLUS FOLLE LA MESSE !!!
Episode n° 8
: « Ca recadre sec à Déconnoland, et Pineau n’est pas loin dans une conjoncture pas facile…« 

chapellesixfours.jpg

Jiji Cinqsept, très contrarié :
« Surtout Martine : ne te gêne pas !!! »

Martine :
« Qu’y a-t-il mon petit mon petit curé d’amour ?!? »

 

Jiji Cinqsept :
« Fais-lui un massage « body-body », pendant que tu y es !!!
Si tu te mets à soigner tous les gendarmes dépressifs avec autant de « dévouement », on va voir débarquer des brouettées de nouveaux candidats : ils vont être sur les genoux les recruteurs !!! »

 

Martine :
« Ho ! Mais c’est qu’elle est de plus en plus jalouse, celle-là… »

 

Le gendarme, beaucoup moins tressé :
« Vous fachez-pas M’sieur le curé… Ce massage sur les épaules : ça donnerait presque envie de croire en Dieu !!! »

 

Jiji cinsept, bien stressé, lui… :
« J’vais te faire croire en quelque chose, moi !!! »

 

Le Gendarme, retrouvant son assurance, et montrant son insigne :
« Vous savez à qui vous parlez, Môssieur le révérent ?!? »

 

Jiji Cinqsept, montrant sa croix :
« Et toi, « Môssieur Trouduc », tu sais à qui tu t’adresses, là ?!? »

 

Théo, prenant Jiji Cinqsept par le col :
« Excusez-nous, messieurs-dames : réunion au sommet entre mon curé et moi… »
Théo l’entraine dans une pièce voisine et ferme la porte.

 

Le gendarme :
« Surtout, faites comme chez-vous : hein ?!?
Je vais vous apporter des sandwichs et de la bière !!!
(Invraissemblable, ça !!!) »

 

Martine, perplexe :
« Le sacristain qui recadre celui qui est censé être son suppérieur !!!
Bizarre autant qu’étrange… »
Flapi,dans le même état d’esprit :
« Et en plus, Jiji lui parle comme si c’était Dieu en personne !!!
Il lui faudrait un peu de « calgon » pour lui ôter le calcaire qu’il a dans la calebasse.
Ca doit être l’âge : je ne vois que ça… »

Un des syndicalistes :
« Ho ! Ta geule !!! Il a le même âge que moi… alors :
tu sais où tu peux te les carrer, tes remarques à la con ?!? »

Flapi, tout sourire :
« Ben justement, t’enerves pas : tu vas nous faire une poussée de tension et péter une durite !!! »

Le syndicaliste, furieux :
« Petit con : je vais t’apprendre le respect, moi !!! »

Samson, le retenant :
« A coup de lattes dans la tronche et d’insultes : bonjour l’exemple pour la marmaille… »

Flapi, suffoqué :
« Samson… Ce n’est pas toi ?…
En temps normal, tu m’aurais déjà avoiné et je compterais trente-six chandelles !!! »

Samson, le regard mystique :
« J’ai vu la lumière… »

« Je ne sais pas qui a vu la lumière, mais moi : je veux voir et surtout libérer Jésus…

 

vangoghegliseauvers.jpg


C’est le « coup de feu » ce soir, et si on ne me le rends pas, je n’ai plus qu’à fermer mon restaurant !!! »
C’était notre bon Pineau qui venait de faire intrusion dans la gendarmerie… 

Martine :
« Pineau : ça fait plaisir de te revoir !
Je ne savais pas que Jésus et toi étiez en relation… »

Pineau :
« Ha ben, je veux, oui !!!
Il m’a sauvé la mise plusieurs fois, et lui : il ne me fait pas chier comme tes copains en menaçant de faire grève entre deux ponts !!! »

Flapi et les syndicalistes, en coeur :
« Ho ! Dis, hé !!! »

 

Pineau :
« Désolé, les mecs, mais j’ai une entreprise à faire fonctionner, moi !!!
Je ne suis ni actionnaire, ni le PDG d’une multinationale qui va se barrer avec plusieurs siècles de salaires de mes gars, comme si être incompétant donnait droit à une récompense équivalente au montant de  l’euro-million !!!
Je ne suis pas fonctionnaire non plus, ce qui m’éviterait de passer des nuits blanches à chercher des solutions pour ne pas mettre au chômage mes employés et tous les traiteurs et artisans auxquels je fais appel, et qui vont bientôt mettre la clef sous la porte, à cause de cette crise de merde !!! »

Flapi :
« Le service publique, tu es bien content de le trouver quand il s’agît de te remettre l’électricité après une tempête !!!
 Tous ces mecs que tu insultes, il travaillent aussi pour des égoïstes comme toi !!! »

eyguiereslachapelle.jpg

Pineau, excédé :
« Egoïste, moi ?!?
Je me crève le cul à créer des richesses dans cette conjoncture de merde et assurer le salaire de mes gars !!!
Et tu me traites d’égoïste… J’espère que le mot dépasse ta pensée !!!
Quant à ceux que j’ai soit-disant insulté : tu sais bien de qui je parle…
Il y a ceux qui se décarcassent (comme on dit chez Ducros !) et ceux qui profitent (comme on dit chez Errol ! « Profiterole » : je sais, facile, mais j’ai pas pu m’empêcher !)…
Tant que tu refuseras de l’admettre, toute discution sera inutile ! »

Flapi :
« En parlant du salaire de tes gars : A quand remonte leur dernière augmentation ?!? »

Un des syndicalistes :
« Ca doit remonter au paléolithique… »

Pineau, mimant un rire pincé :
« Mort de rire !!!
Vous avez entendu parler du coût de production, les gars ?!? »

Flapi :
« Toujours le même chantage !!! »

Pineau :
« Toujours la même chanson, mes doux rêveurs !!!
La crise, nous sommes pleins d’entrepreneurs à en subir les causes, nous qui avons décidé de choisir une vie où l’on se met en danger au quotidien alors : excusez-nous si, parfois, on fait un caca nerveux quand des personnes qui ont un revenu qui tombe « ponctuellement » (grâce à nos impôts) tous les mois quoi qu’il advienne, viennent baver sur nos activités !!!
Et je ne vous dis pas la retraite de merde qui nous attends, nous : les artisans, contrairement à d’autres… Suivez mon regard !!! »

Le gendarme :
« Excusez-moi, chers visiteurs « civils », mais j’ai une question qui me brûle les lèvres :
je ne vous dérange pas trop ?!? »

Martine, contrariée à son tour :
« Pour ma part, j’en ai une, de question à poser…
Théo et Jiji, ils font une conférence ou quoi ?… »

Flapi :
« Plains-toi Martine : c’est à cause de toi qu’ils s’engueulent… »

Pineau :
« C’est pas le tout, mais moi : il me faut Jésus pour ce soir ou je fais un malheur !!! »
Une lumière aveuglante envahit la gendarmerie…

Le gendarme, reprenant son expression dépressive :
« Jésus est de retour… »

Flapi et les syndicalistes, chantant de concert :
« Alléluia !!! »

Mais, pendant ce temps… Quel était l’objet de la discution entre Théo et Jiji ?!?
Nous le saurons la semaine prochaine…
Allez en paix et en pêts !!!

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les os ch’tis et les topettes de Jiji Cinq Sept et les images pieuses pour décorer le blogounet. 

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 3 mai, 2009 |11 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique