Archive pour le 25 mai, 2009

La solution de la douzième déconno-charadounette.

Lundi 25 Mai 2009

(de solutionner la charadounette)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Et oui, la charadounette a été vite torpillée par le couple infernal Biquette-Pineau. Jusqu’où s’arrêteront-ils? Il faut être vraiment fêlé du bocal pour avoir des raisonnements aussi tordus. Je vous le garantis, moi qui ondule de la touffe, j’en reste baba, et ça tombe bien puisque j’en suis au rhum en ce moment.

  1. Mon premier a les calots embourbés.
    C’est I car Ivoirien (I voit rien)

  2. Mon deuxième trahit un auteur de best-seller américain de romans policiers adaptés au cinéma.
    C’est GOR car Gor donne Brown (Gordon Brown)

  3. Mon troisième se pique la ruche.
    C’est STRA car Stra s’bourre (Strasbourg)

  4. Mon quatrième s’est fait repérer.
    C’est VIN car Vin(e) est grillé (Vinaigrier)

  5. Mon cinquième peut, de temps en temps, ne pas être finaud
    C’est SKY car Sky peut être con
     (c’qui peut être con)

——————————————-

Mon tout est un grand compositeur  et chef d’orchestre russe : IGOR STRAVINSKY (1882-1971)

stravinsky.gif

Les oeuvres les plus connues du gazier sont « L’oiseau de feu« , « ¨Petrouchka » et « Le Sacre du printemps« , oeuvres qu’il a composées pour les ballets russes, à ne pas confondre avec « T’as pas du feu? « , « Pète ou fais caca » et « Le saccage du Printemps » oeuvres composées par un groupe rap avec des balais à chiottes.

Pour ne pas déroger à la vocation culturelle de ce blougounet, nous vous offrons, en supplément détachable, un extrait de l’oiseau de feu, interprété par l’Orchestre symphonique de la radio de Prague sous la direction de Vladimir Valek.

Le morcif s’appelle « la danse infernale du roi Kochtcheï« , et la scène se situe au moment où le roi découvre que le pulmann n’a pas encore été plumé pour le foutre au feu, et que le ballet n’est même pas passé, ce qui fait que Kochtheï rue dans les brancards, ce qui se ressent dans une instrumentation musclée, une orgie sonore et somptueuse qui a de la tronche.

Balançons la soudure :

Comme d’hab, Biquette et Pineau se sont distingués sur l’affaire en cassant la gueule à la charadounette en moins de temps qu’il ne faut à un enseignant chercheur pour trouver le chemin entre Bastille et République.

Pour les récompenser de leurs efforts, Déconnoland leur offre un cubi de vin chaud chacun, avec un service de verres en cristal de BM, une image pieuse représentant Saint-Arnoult terrassant le dragon au retour de viquinde, un bon de la Caisse A Fion dédicrassé par Flapi, et bien sûr, toutes nos ficelles de caleçon.

Je vous relaisse les clefs du blog pour la journée, car j’ai des lapins sur la planche à Paris-sur-Seine.

Déconnobloguitez comme des voyouxes et des vouyouzes que vous êtes, dans la limite du raie zonable…

Publié dans:-- solutions des charades -- |on 25 mai, 2009 |31 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique