Archive pour le 6 septembre, 2009

La messe de Jiji Cinqsept du 6 Septembre 2009

« PLUS FOLLE LA MESSE !!!

«  Episode n° 20 : « Nazbrock et Déripette : quel beau couple…« 

Bienvenus Ô vous, qui poussez la porte sans oser entrer !!!

Nous ne mordons pas, savez-vous ? Les débats sont ouverts [« Tous verts ? » C’est drôle ! Merci au monsieur du troisième rang qui s’est cru obligé de préciser la chose…]. N’hésitez pas à laisser une petite bafouille, aujourd’hui ou un autre jour ! Retrouvons nos personnages dans ce nouvel épisode, en direct de la petite chapelle de Tripote-Moi-Les-Joyeuses…

cahpelle1.jpg

Paulo, le chauffeur de l’ambulance, composait le numéro du standard du « Centre Hospitalier Universitaire de Déconnoland », dirigé par Hercule Nazbrock, professeur de son état. Il fut obligé d’éloigner le mobile de son oreille, tellement ce dernier criait…

Paulo :« Je vous assure, professeur, que pour une fois, je n’y suis pour rien : c’est Jésus qui nous a balancé du 500.000 volts dans les mirettes !!! »

Nazbrock :« Jésus ?!? Vous avez encore éclusé le tord-boyau de la « Grosse Lulu », vous !!! J’espère que personne ne fume à côté de vous, sinon, c’est la déflagration assurée… »Paulo :« Ha ça : pas une goutte !!! Et vous savez bien que je suis tricard dans le bar de la « grosse Lulu »… »

Nazbrock :« Je vous envoie une autre ambulance, et une dépanneuse par la même occasion… Il va être content, mon responsable des services économiques (comme si je n’avais pas assez d’emmerdes, tiens !) !!! »

Quelqu’un frappe à la porte du bureau…

Nazbrock :« Qu’y-a-t-il encore ?!? »

La surveillante générale, Ernestine Ladéripette fait son entrée :« Je viens vous annoncer que nos infirmières sont en grève, suite à la mise à pied de l’une d’elles ! »Nazbrock :« Ha, non de Dieu !!! Il ne manquait plus que ça… »

Ernestine Ladéripette :« Il fallait s’y attendre… »Nazbrock :« M’enfin : je ne pouvais pas conserver « Fleur » (car c’est bien d’elle qu’il s’agit ?) dans sa fonction !!! Elle m’a décimé la moitié d’un service de gériatrie… C’est un petit détail, me direz-vous, mais ne croyez-vous pas que les familles des défunts ont de quoi me le foutre à la gueule, mon serment d’Hypocri… Pardon : d’Hypocrate ?!? »

Ernestine Ladéripette :« En fait, elle avait préparé les plateaux avec une application exemplaire, ce soir-là, et les traitements étaient dans l’ordre… »Nazbrock :« Dommage qu’elle les ait tous décalés d’un rang : les survivants ont beaucoup ri ! »

Ernestine Ladéripette :« Je vous trouve bien sévère… Ce genre d’accident arriverait moins si nous avions du personnel en nombre, au lieu de nous mettre la pression pour obtenir plus de rendement ! »Nazbrock :« Est-ce de ma faute à moi, s’il y a autant d’arrêts de travail et qu’on ne trouve plus d’infirmières à recruter ?!? Même les interimaires refusent de travailler pour nous… »

Ernestine Ladéripette :« Et pour cause ! Les filles sont toutes en dépression nerveuse, parce qu’elles n’ont plus de vie de famille : les horaires coupés y étant pour beaucoup… Pour le reste : posez-vous les bonnes questions ! »Nazbrock :« De toute façon, ce dossier n’est plus le mien : c’est la justice qui prend le relais… A ce propos, Je n’ai jamais eu le temps de la remercier pour belle la nuit de garde à vue que je me suis fadée en tant que principal responsable de cet hôpital (ils ont voulu me faire un toucher rectal, merde alors !!!)… »

Ernestine Ladéripette :« Car vous croyez que Fleur est à la noce, en ce moment ?!? »Nazbrock :« Ne faites pas cette tête-là, j’ai contacté le meilleur avocat de Déconnoland : Maître Mollard… »

Ernestine Ladéripette :« Maître Mollard… Le « pitbull » du barreau ?!? »Nazbrock :« En personne ! Il m’a été chaudement recommandé par la marquise « Vercro du Cale-Tronc », ex sociétaire des grands chants et coeurs de la chorale de « Tripote-Moi-Les-Joyeuses », qui en est à son cinquième veuvage… »

Ernestine Ladéripette :« Ha oui, la marquise… Elle n’a pas eu de chance, dans sa vie affective : perdre cinq maris dans des accidents tous plus dramatiques les uns que les autres ! »Nazbrock :« Ça, faut avouer : elle nous a apporté quelques de clients…

Il se tourne vers la fenêtre :« Miracle, je n’y croyais plus ! N’est-ce pas l’ambulance qui transporte le révérant et mon équipe soignante qui arrive enfin ?!? »

La suite sera pour la semaine prochaine…

Allez en Paix et en Pêts !!!

——————————–

curevlo.jpg

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les os ch’tis et les topettes de Jiji Cinq Sept et les images pieuses pour décorer le blogounet ….

et pour faire le ménage dans le confessionnal….

—————————————–

——————————————–

LE CONFESSIONNAL EST ICI :

http://franck77.unblog.fr/2009/06/21/le-confessionnal-de-la-chapelle-de-tripote-moi-les-joyeuses/

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 6 septembre, 2009 |8 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique