Archive pour le 17 septembre, 2009

la solution de la dix huitième déconno charadounette!

Mardi 15 Septembre 2009

Vendredi 18 Septembre 2009

(d’offrir les somptueux lots aux récipients d’air à la bourre mais quand même!)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

A yé, comme disait presque Antoine quand il élucubrait dans sa chemise à fleurs, la déconno-charadounette a été déplombée.

Des mauvaises langues, que je ne citerais par pour ne pas chagriner leurs daronnes, diront « bin y serait temps le francky, on se croirait à la DDE aux heures de pointe…. »

Et comme je suis persuadé que vous avez raison de penser cela, bande d’ingrats, je pense que vous n’y aurez pas affaire (à un nain gras).

Comme il se doit, dans le   remémorappelons le lit bêlé :

——————————————–

  1. Mon premier passe son temps attaché.

  2. Mon deuxième pompe le désossé.

  3. Mon troisième répondait au turlu.

  4. Mon quatrième s’en met partout.

  5. Mon cinquième a convolé en étant enrhumé.

——————————————-

Mon tout, est récurrent dans les westerns.

———————————-

Tout d’abord, je tiens à préciser qu’en la créant avec mon esprit fait con, je la trouvais balèze d’une main et d’une beauté formelle de l’autre.

En effet, elle était basée sur des noms ou prénoms qui faisaient appel à une culture musicale pas évidente, ce dont au sujet de laquelle y a des références à des vieux nanards tout de même.

Je pensais que le troisième âge, qui fréqeunte ce blogounet, et oui nous savons que nous sommes lus au fin fond de provinces oubliées, où les cimetières sont encore vivants, balayés qu’ils sont par les embruns, je pensais donc que les vieux esprits allaient tilter sur ces références qui ne seraient pas si éloignées de nous si elles n’avaient pas autant de bouteille.

Et c’est justement, un gazier qui a autant de bouteille qu’il en boit en trois jours qui a dégourdi l’affaire, certes sur quatre jours, mais seul le résultat compte!

————————-

——————————————–

  1. Mon premier passe son temps attaché.
    c’est LA, parce que LA vit lié (LAVILLIERS)

  2. Mon deuxième pompe le désossé.
    C’est CA, parce que CA suce Clay (CASSIUS CLAY) 

  3. Mon troisième répondait au turlu.
    C’est VAL, parce que VAL décrocheait (WALDECK ROCHET)

  4. Mon quatrième s’en met partout.
    C’est E, parce que E s’tache (EUSTACHE)

  5. Mon cinquième a convolé en étant enrhumé.
    C’est RIE, parce que RIE s’est barié (RICET BARRIER)

——————————————-

Mon tout, est récurrent dans les westerns.

LA CAVALERIE

———————————————–

chargeheroique194909g.jpg

—————————————————

Et voici le moment tant attendu par les lauréats de la déconno-charadounette.

Déja, faisons honneur au grand vainqueur qui est PINEAU, qui a donné les 5 explicatudes, et tout cela en l’absence de notre super déconno-charadouneuse BIQUETTE, qui poursuit actuellement son stage de confection de slibouse en rotin à Flapy-sur-Mémère.

Pour Pineau, l’effort fût tellement grand et le carafon à la limite de la rupture, qu’il gagne un super lot!
Et oui, tenez vous bien, (non pas comme ça Didier 02, tiens toi mieux et plus haut), PINEAU gagne :

SON ENTREE DANS LE DICTIONNAIRE  DE DECONNOLAND!

Et voici en rocking-chair et en sachets d’os, la preuve :

PINEAU

(en cliquouillant sur le blaze, vous aurez le droit au pêt dit gré du récipient d’air).

C’est le seul lot qu’il aura, mais convenez zan de réglisse, que ce n’est pas de la branlette de pignouf comme lot!

——————–

Récompensons aussi KIRIDAM, qui a trouvé LA CAVALERIE, et qui a passé plusieurs nuit à travailler de sa coiffe Bigoudipimpolaine.

Elle recevra entre aujourd’hui et un avenir plus tard, une brosse à fion, qui a très peu servi, et qui sera reconditionnée dans un emballage recyclabe, biodégradable et d’une couleur lamentable.

——————-

Récompensons NIKKO 13, sous liberté conditionnelle depuis peu et qui nous a gratifié d’explicatudes dante au logis.

Il recevra, le calendrier des vacances, des congés maladie et des grèves scolaires, superbement imprimé sur une peau de tract dédicassé par Aschiéri le Clow himself et colorié (en débordant un pneu mais c’est le geste qui compte) par TOINOU (*), le Rimbault de la contestation boutonneuse

((*)en cliquouillant sur TOINOU, ça vous re-situe le gazier)

———————–

Et comme je reprends le fafiot, seulement ce jeudi soir, je donne une poignée de paluche, une main au derche et une caresse au chat des ceusses et ceuzes qui ont participé de près, de loin, du milieu ou pas du tout, parce que c’est mon jour de bon thé et que vous le vomissez bien…

—————————-

Moi, je serais vous, je m’attendrais à un fafiot pour samedi, mais comme le dit si bien le dicton, « un homme averti s’appelle jean Christophe ».

(franck 77)

Publié dans:-- solutions des charades -- |on 17 septembre, 2009 |14 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique