Archive pour le 20 septembre, 2009

C’est le deux cent quarante septième fafiot!

Dimanche 20 Septembre 2009

(de faire connaître le patrimoine de Déconnoland…)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Il reste encore quelques heures pour, à l’occasion des journées du patrimoine, aller visiter les fleurons de Déconnoland :

La Chapelle de Tripote-moi-Les-Joyeuses :

Datant d’une époque reculée, la Chapelle est une bâtisse d’art éclectique, avec des vitraux enculeurs et des poignées aux portes. Le retable de ping-pong a été entièrement restauré par la congrégation de Soeur Thérésa des Genoux Cagneux, et deux tableaux monumentaux encadrent l’autel, ces tableaux représentant la Passion du Christ pour les mots croisés et les étapes de montagnes.

Les objets du culte sont entièrement astiqués à la main par Ginette Fiona, surtout le goupillon farceur agité régulièrement par le curé Trécy (alias Jiji Cinq Sept) pendant l’office.

N’oubliez pas de passer par le confessionnal, datant du début de l’année et entièrement construit en bois d’ikéa, arbre robuste, concurrençant le pin des Landes, surtout pour les maux de gorges.

Il y a aussi le reliquaire, contenant les restes de Saint-Augustin qui avait fait le Tour de Judée en candidat libre. Vous y admirerez, notamment, une clavicule pété et deux boyaux de rechange.

La station d’épuration de Fouzydonc-Ymboncoult :

Monument incontournable du patrimoine. Rappelons qu’elle date de l’époque pré-Pompidolienne, et qu’elle s’est dotée d’un ramasseur de gros bouts, et d’un filtre à thermo-pompe rotative à valve biconvexe surtout si on se fout de sa gueule.

Dans la boutique souvenirs, moyennant une dizaine de rôts, vous pouvez acquérir une pelle à merde numérotée, avec un manche en bois de chauffe ou bien alors des sacs à rejets, décorés mains par le groupe 130A.

Le Moulin à conneries de Mézieux-en-Bourbay :

Très beau moulin, restauré par une équipe de journaleux qui l’alimentent au gré des saisons. Ce moulin contribue à la fabrication de la pâte à papier, qui, aplati à coup de presse Toilefion, se transforme en support à conneries.

Le Château Fort de Pont-au-Con-Beau :

La particularité de ce château fort, est qu’il a été construit à la renaissance par le Seigneur Dézanusse, qui avait une araignée dans le plaftard et un métro de retard.

La pièce maîtresse de cet ouvrage est la herse, qui est graissée tous les quinze jours par un gazier aussi con qu’elle (d’où l’expression).

Dans le salle des gardes vous y verrez, des hallebardes, des lances, des Opinels, des économes et des armures en peau de locomotive.

Une superbe tapisserie d’époque (on ne sait pas laquelle), offerte par les descendants de Saint-Maclou et représentant le preux Chevalier terrassant son contrôleur des impôts, orne le couloir qui relie la chambre seigneuriale aux cagouinsses qui sont d’époque eux aussi (ça on le sait, il suffit de voir l’état).

——————————-

Nous vous ferons part, dans un avenir proche, de nos découvertes hinault pinées qui nous auront sautées à la tronche en parcourant le territoire de Déconnoland

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 20 septembre, 2009 |9 Commentaires »

La messe de Jiji Cinqsept du 20 Septembre 2009

PLUS FOLLE LA MESSE (épilogue).

Acte 1

Le C.H.U.D. (Centre Hospitalier Universitaire de Déconnoland) fut envahi par une lumière équivalente à celle du soleil, depuis la salle des autopsies.

Martine :

“Jésus : arrête de faire le con ! C’est vrai quoi,  tu vas finir par nous faire remarquer…”

Le médecin légiste, visage décomposé, sortit précipitamment en criant :

“Les ca-ca… Les ca-ca !!!”

Le Dr Hachain-Hénin :

“Je ne savais pas que tu étais devenu proctologue : une nouvelle promotion ?!?”

Le Légiste :

“Mais non : les cadavres !!!”

Hachain-Hénin :

“Et alors ?!?”

Le légiste :

“Y-y-y…”

Hachain Hénin :

“Les cadavres, ça te fait marrer, toi !!!

T’as des goûts simples, tu t’amuses d’un rien…”

Le légiste :

“Mais non : y… Ils sont tous ressuscités, tonnerre de Dieu !!!”

C’est ainsi que Fleur, l’infirmière, fut sauvée et se trouva libérée, faute de victimes…

Pendant ce temps, le révérend Jiji Cinqsept se réveillait et décida de jeter sa soutane pour vivre une nouvelle vie avec Martine, laissant la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses à son successeur, sans le moindre regret…

http://www.youtube.com/watch?v=4yf7eD-HKoU&feature=related

Acte 2

Ramouch, Manu et Goliath avaient retrouvé les trois ritals qui avaient piqué le Van de ce dernier : autant dire qu’ils passaient un sale quart d’heure !!!

Ramouch, avec un sourire sadique :

“On se les fait à l’ancienne : à l’arme blanche ?…”

Manu :

“Ha non : beaucoup trop salissant !!!

La dynamite, peut-être ? Ca nous rappellerait le 14 juillet : un petit bouquet final de derrière les fagots !!!

Goliath :

“Vous déconnez ferme, les mecs : tout ça demande une équipe entrainée au bruit et demande un minimum de matériel… Non : je serais pour les foutre à poil et les barbouiller de confiture !!! Et puis, on laisserait mijoter quelques jours, non loin d’un apiculteur…”

Manu et Ramouch :

“Tu crois qu’on a que ça à foutre ?!?

C’est bien une de tes idées, pfff !!!”

A ce moment, Théo (qui n’était autre que Dieu venu incognito à Déconnoland) fit son apparition et s’adressa en latin aux trois prisonniers…

Ceux-ci se prosternèrent devant lui, à la grande surprise des trois autres.

Ramounch, Manu et Goliath :

“Que leur as-tu dit ?!?”

Théo :

“Vous ne pourriez comprendre… Mes enfants : je dois partir avec eux au Saint Siège.”

Goliath :

“Saint siège ?… En attendant, nous : on l’a dans le cul !!!”

Ramouch et Manu :

“Saint Siège ? Tu veux dire… Là-bas, à Rome ?!?”

Théo :

“Je dois les emmener à la source. J’ai un recadrage à faire concernant une hiérarchie qui s’est écartée de ma vérité et de l’essentiel…

Goliath :

“Je ne sais pas, vous, les gars… Mais moi : je pige que dalle !!!”

Ramouch et Manu :

“Concernant nos points de vue, comparés au tien, y’aurait comme du cousinage…”

Goliath :

“Hein ?!?”

Ramouch et Manu, dans un soupir :

“Laisse tomber…”

Les trois truands en costard suivaient Théo. Les quatre disparurent dans un nuage de fumée, à la stupéfaction des trois autres…

Ramouch :

“Délire !!! On va boire un coup, les mecs ?…”

Les deux autres, la bouche grande ouverte :

“Faut au moins ça…”

http://www.youtube.com/watch?v=qAGYhAYcgxU&feature=related

Acte 3

Le très Saint Père “Grégoire vingt-douze” fut très surpris de voir débarquer en pleine nuit quatre hommes dans sa chambre par le plafond qu’ils venaient de pulvériser…

Théo :

“Toc-toc, c’est nous !!! [Il faudra que je travaille mes attérissages, moi…]”

Grégoire vingt-douze :

“Sapotâcheu !!! Terroristes ?!? Artung… Biziklet !!!”

Théo :

“Plait-il ?…”

Grégoire vingt-douze :

“Harrrh… Exzusez-moi, des soufénirs de cheunesseu !!!

Théo :

“Mon pauvre vieux : tu as vraiment un accent à décorner les boeufs !”

Le bon Grégoire :

“Mais gui êteu fous ?!?”

Théo :

“Ha : parcequ’il faut que je sous-titre ?!?

Je suis Dieu, Pauvre tache, ton maître !!!”

Le pauvre Pape appela les gardes suisses qui reconduirent Dieu hors des limites du Saint Siège, avec les hommes de main, tueurs à gage engagés par un cardinal un peu trop zèlé, qui voulait mettre un terme à la carrière du curé de Déconnoland, pas assez rigoriste à son goût… Pas assez aux ordres !!!

Les trois ritals :

“Pourquoi avez-vous laissé faire, Seigneur ?!?”

Théo :

“Parceque “ce qui est écrit” va bientôt se réaliser… suivez-moi : vous êtes sauvés, car grande est votre foi… Je vous absous de tous vos péchés”

L’un des trois :

“En attendant, quel con ce Grégoire !!!”

 http://www.dailymotion.com/video/xd396_brassens-quand-on-est-con

Acte 4 (et dernier)

Et pendant ce temps-là, qu’est-ce qu’il faisait, notre bon Francky, administrateur “temporaire” du paradis ?…

Franck 77 :

“Oui, ben Franck : y’s'fait chier !!! “

Gariel :

“T’as pas toujours dit ça…”

Franck 77 :

“J’aurai toute l’éternité pour fréquenter tous nos chers disparus… Mon village, ma famille, mes potes, mon métier, mon blog me manquent !!!

Et puis, tout est trop parfait, ici… Et tellement formaté !”

Gabriel :

“Avoue quand même qu’on a vécu de sacrées aventures, non ? souviens-toi de cette sourate que tu as rectifiée… Du voyage qui t’a propulsé à l’origine des cultures et ta rencontre avec Zeus et Bacchus, ce dernier ayant rectifié le nez du Sphinx avec son char infernal ! Et ce voyage à Florence à l’époque de Savonarole !!! C’est pas tout le monde qui peut se permettre d’inscrire ça dans ses souvenirs, même parmis nos Saints…”

Franck 77 :

“Je sais, mais je suis gourmand : je demande encore une autre part d’imprévu !!!”

Gabriel se retourne vers l’écran de contrôle pointé vers la planète :

“Nom de lui !!! Tu demandais une autre part d’imprévu ?… Tu viens d’être exhaussé : ces connards d’humains viennent de faire sauter la Terre avec des armes de destruction massive !!!”

Franck 77, reprenant une posture de gestionnaire :

“Putain de moine : il va falloir renforcer les effectifs dans le bureau des admissions, sinon Pierrot va me faire un caca nerveux (il n’est déjà pas à prendre avec des pincettes, en ce moment !) !!! Il va nous en arriver des brouettées…”

A cet instant Dieu fit son apparition et fit une accolade à Franck 77.

Dieu :

“Merci pour ton coup de main…”

Franck 77 :

“Par contre, je ne te félicite pas pour ce qui s’est passé en bas !!!”

Dieu :

“Ho dit : tu n’as qu’à t’en prendre aux humains !!!

Je n’y suis pour rien… De toute façon, tu as désormais l’éternité pour les engueuler un à un !!!”

Puis il se retrourne vers Gabriel :

“Gaby : tu ne sais pas où j’ai rangé le manuel intitulé : ”construire une planète en moins de huits jours ?…”

Ainsi se termine la messe de Jiji qui a été très heureux de partager le blog de son ami Franck 77.

Allez en paix et en pêts !!!

—————————-

——————————–

curevlo.jpg

—————————————-

quete.jpg

N’oubliez pas la quête pour la réfection de la chapelle de Tripote-Moi-Les Joyeuses et pour payer les os ch’tis et les topettes de Jiji Cinq Sept et les images pieuses pour décorer le blogounet ….

et pour faire le ménage dans le confessionnal….

—————————————–

——————————————–

LE CONFESSIONNAL EST ICI :

http://franck77.unblog.fr/2009/06/21/le-confessionnal-de-la-chapelle-de-tripote-moi-les-joyeuses/

Publié dans:A la messe de jiji cinqsept |on 20 septembre, 2009 |Pas de commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique