Archive pour décembre, 2009

C’est le deux cent soixante et onzième fafiot!

Jeudi 31 Décembre 2009

(de se dire que le temps passe et que les années trépassent…)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonsoir!

A yé, encore une de terminée! Pour les années, l’avantage par rapport aux bouteilles vidées, c’est que l’on peut les compter, surtout à Déconnoland!

Et on se dit, tiens, encore un fafiot pour la route. Vous z’allez  dire, que le franck 77 va encore être grognon, et qu’il va chouiner contre quelque chose ou quelqu’un; et bien pour l’instant, non! Mais je cherche, et je vais réussir à taper sur un gazier avant la fin de ce fafiot.

Vous êtes marrants aussi, c’est que pour pondre des conneries régulièrement, c’est comme l’oeuf pour la poule: il faut se casser un peu le cul. Et les déconnitudes, ça ne se trouve pas sous le fer à ch’val d’une vache.

Depuis la création de ce blogounet, que d’eau a passé sous les cons. Ce fafiot est le 484ème article, et nous avons dépassé le cap des 12000 commentaires, et quels commentaires! Vraiment, je suis fier de vous toutes et tous.

Figurez vous que si on fixait à douze euros la tonne de conneries produites, la taxe que l’on aurait à payer serait dix mille fois moindre que celle de n’importe quelle station radiophonique, télévisuelle ou fabrique de baveux.

L’avantage que l’on a, par rapport à beaucoup de nos contemporains, c’est que l’on écrit des conneries en connaissance de cause, alors qu’eux, sont sérieux.

Enfin voilà, l’année 2009 (année de la meuf?) se termine, pour laisser la place à l’année 2010 (année du Pastis?). Souviendez vous de ce moment magique où pendant les 10 dernières secondes de l’année, on se prépare à lécher des pommes et à se serrer des louches en souhaitant un bananier et des meilleurs vieux. Et bien là, vous seriez bien baisés, parce que les fêtards auront la tronche sur leurs téléphones portables pour balancer leurs voeux à tout leur répertoire. Y en a même des ceusses qui recoivent des SMS de leurs voisins de table, c’est vous dire s’ils ont l’air cons.

ilestminuitdrschweitzer.jpg

(Toubib qui buvait de la Kayserberg, et qui bossait au noir du temps où la Lambada n’était pas encore née, et à qui on souhaitait la bonne année à tour de bras et à tire l’aligot)

Moi je m’en fous, ce soir j’irais griller les dernières secondes à Z’y-va-les-Cormeilles, en allant cuisiner de la bagnole braisée, de la chignole sauce grand branleur et de la Twingo melba pour le dessert. C’est vrai quoi, on va essayer d’améliorer le score des 1100 traîne-cons brûlés l’année dernière, pour démontrer à la face du monde que notre connerie prend de l’ampleur, et Vive l’Ampleur!

Mais voilà que se termine ce dernier fafiot de l’année, et que je ne me serais même pas énervé.

Trêve de plaisanterie et des cons fi z’heures, si vous voulez connaître une heure précise dans le temps universel coordonné (UTC), vous pouvez cliquouiller ici :

http://www.bipm.org/fr/practical_info/time_server.html

Il faut faire gaffe, parce que l’heure UTC est l’heure du soleil plus une plombe ou l’heure de la France moins soixante broquilles (me fais-je bien comprendre?): c’est à dire que quand la pendule affichera 24h59’59″, vous pouvez commencer à préparer la langue pour fourrer la dinde à votre droite, ou votre pogne pour serrer celle du gazier à votre gauche.

MAIS ATTENTION! Si vous voulez avoir l’heure très précise au pouillième de poil de fion près , il faut écrire ici :

Laboratoire National de Métrologie et d’Essais
Systèmes de Référence Temps-Espace
Observatoire de Paris
61, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris – France

N’oubliez pas de joindre une enveloppe timbrée pour la réponse.

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 31 décembre, 2009 |24 Commentaires »

C’est le deux cent soixante dixième fafiot!

Lundi 28 Décembre 2009

(de démontrer qu’un gouffre peut en cacher un autre…)

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Comme tous les ans, à la même époque, c’est à dire celle où les ceusses salent la voirie 5 heures en retard, et bien, y en a des ceusses qui vont tester les fluctuations du niveau de la flotte dans les trous qui mouillent et qu’on appelle des spéléologues.

Pour les gaziers qui suivent les nymphos de près, et je ne parle pas seulement de Roman Polanski, et bien on a encore eu le coup cette année avec 3 spéléologues qui ont décidé de niquer le réveillon de 70 pingouins en allant voir dans le gouffre de Romy si il n’y avait pas une fuite.

En spéléologie, je ne touche pas ma bille. Alors, j’ai tapé sur Gogole « Gouffre – eau – Romy « , et je suis tombé la dessus :

lapiscine01.jpg

(Gouffre de Romy – Se renseigner en mairie, ou chez Jacques de raie (de piscine?) pour les horaires d’ouverture)

Jamais je n’aurais imaginer que Romy fusse un gouffre aussi connu, tellement rempli de flotte qu’ils en ont fait une piscine de 25 mètres Delon!

Je ne voudrais pas dire, mais descendre sous terre pour savoir si Sissi est toujours Impératrice, et oublier de prendre ses palmes et son calbut de bain, alors que le gouffre est aussi connu que ça, moi je dis que les spéléos concernés doivent tutoyer le beignet en ce qui concerne le QI.

N’empêche que pour aller récupérer les spéléos (mon bateau!,) dans un boyau en U avec une entrée et une sortie. Cela a nécessité, sur 4 jours, la mobilisation de 70 personnes avec une chiée de véhicules, des ordinateurs puissants, des tonnes de matos de ch’val, la compétence de gus qui savent nager avec un parachute et même un hélicoptère(?). Je ne vous parle pas des journaleux qui sont viendus de tous les coins immondes pour filer, minute par minute, la preuve que l’homme maintient sa position de plus con dans le règne animal.

Au moment de leur remontée à la surface, les pieds nickelés ont déclarés « On n’a pas vraiment eu peur ». Ce qui n’est pas le cas des contribuables à qui on va envoyer une facture d’environ 100 000 Euros.

franckmacijakdamienbutaeyeetgregoriesanasatasopoulos.jpg

(les otages à leur libération avec les oreilles collées : « Punaise, quelle pipe! »)

Franck Maciéjak, Damien Butaeye et Gregories Anastasopoulos: retenez bien ces noms, car ils seront auteurs de « 96 heures dans Romy » aux Editions Dutrou dans environ quatre mois.

Bon, ça s’est fait.

C’est fébriles, que nous attendons, pour le réveillon du nouvel an, l’exploit de Jean-Michel Abruti, Jérémy Monslip et Ginette Vessé, exploit  qui consistera à grimper l’Everest en tongs avec un plan de métro, sans oublier les Parigos avec leurs lunettes de Ray Charles qui vont démontrer qu’ils sont aussi cons en faisant du hors piste, que chez eux en se garant sur les places handicapées.

Mais en attendant, vous pouvez déconnobloguiter à donf comme des voyouxes et des voyouzes sur ce dont au sujet duquel vous voulez causer, dans la limite du raie zonable.

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 28 décembre, 2009 |33 Commentaires »

C’est le deux cent soixante neuvième fafiot!

Dimanche 27 Décembre 2009

(de faire une virée à Vire…)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

C’est toujours en direct de la région de Vire (hé oui, je suis viendu grossir le nombre des andouilles) que j’vous cause.

Hier, il n’y a pas eu de fafiot, la Laponie n’ayant rien a envié à la Basse Normandie, les perturbations ont rendu sourds les gaziers qui sont chargés d’assaisonner la voirie. J’ai pû constater, avec un plaisir non contenu, que l’efficacité Viroise égalait celle de l’Île de France, comme quoi, l’idée reçue que la région Parisienne est mieux lotie, fond comme verglas sur une route française neige au soleil.

Vous me direz: quel est le lien entre la route et une connection ouaf ouaf? Et bien aucun, comme tout français moyen, je trouve n’importe quelle raison pour me tirer sur l’élastique.

Figurez vous qu’à Vire, il y a des boutiques où il y a des andouilles qui se boulottent, et aussi où il y a des livres qui se lisent. Je suis rentré dans une « Fnac » Virienne, je peux vous assurer qu’il y a de l’électricité aussi! Comme quoi, le Couesnon, par ses détours à la con, n’a pas mis Vire en Bretagne, comme dit l’adagio d’Albinoni.

En pluche, ils vendent des Smartbox! Comme quoi, la connerie s’exporte bien en province, merci.

J’ai pris quelques clichetons de ces cadeaux à la mords moi le noeud, pour vous faire partager mon enthousiasme :

smartboxaventure.jpg

(Il s’agit de traverser Paris d’Est en Ouest avec seulement un ticket valable de RER A. Si, si, l’aventure est garantie)

————————————————————-

smatboxbeaut.jpg

(Un coffret de toute beauté. Même un laideron peut avoir son maquillage pour les fêtes, parce qu’il le vomit bien)

———————————————————————-

smartboxnature.jpg

(Pour les amoureux de la nature au 5ème étage d’un Immeuble à Melun, avec Appeau pour attirer les sangliers, et trous d’arbres pour attirer les journaleux)

——————————————————–

smartboxbienetrelui.jpg

(Des massages très sensuels, avec finition dans la culture, dépaysement assuré avec, en bonus, un tickson pour la visite du Panthéon baissé)

———————————————

Bon, ce n’est pas tout ça, mais on a remis un fût en perce, pour terminer les restes.

Moi j’vous le dis, ce n’est pas comme un métier où c’est pas dur.

(Il faut penser à aller à la maternité divine pour rendre visite au lardon qui glandouille dans son pucier, parce que c’est à cause de lui qu’on a l’estogum culotté au Riesling et que ce chiard là n’a pas fini de beurrer la raie)

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 27 décembre, 2009 |5 Commentaires »

C’est le deux cent soixante huitième fafiot!

Vendredi 25 Décembre 2009

(de fêter les Noël, faute de mieux…)

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Moi je dis que d’un point de vue religieux, la nativité ça a du bon. C’est bon pour le moral, croire en un messie qui va prêcher la bonne parole et transmettre la petite opinion du Dabe, ça nous remet un de ces coups de fouet.

N’empêche que le gazier qui a foutu le zimbrec en route, il a dû bien se poiler en voyant le résultat. De toute façon, il devait se poiler d’origine car pour pondre des conneries pareilles il a dû taffer de la beuh de chez Gamm Vert.

Bon au point de vue de l’esprit, on a vu que ça peut chémar, mais au point de vue de la foi du foie, c’est Beyrouth en direct. A se boulotter des niaiseries en faisant des mélanges à la con, en enquillant les litrons comme des perles pour aller se pager en pétant comme des vieux chiens, je ne sais pas si tout cela est bien catholique.

Toujours est-il que si vous avez veillé le Jésus tard dans la nuit, et que vous avez les pulmoll au coin des calots ce matin, je vous conseille la recette de Pinuche de l’année dernière pour vous remettre d’aplomb, recette qui est recommémorée en fin de fafiot.

En tout cas, le coup des cadeaux, ça me fait autant d’effet que les calendars ou la rentrée scolaire. Vous allez vous dire que le franck 77 n’est jamais content sur tout. Ce n’est pas faux, j’aurais plutôt tendance à régler les probloques au lance flamme, et à refaire la société en repartant du Big Bang.

Mais je reste civilisé quand même, et j’ai participé, moi aussi, à la magie de Noël en distribuant des cadeaux de mon crû.

Allez, comme je suis de bonne humeur, je vous donne deux ou trois exemples de cadeaux, et vous en filerez d’autres demain (ça, c’est pour fidéliser la clientèle).

Vous connaissez le principe de la Smarbox? Non? C’est sûr?. Et bien voilà :

La Smart Box, c’est un coffret cadeau que l’on offre pour faire chier grave le récipient d’air. En effet, vous pouvez envoyer l’heureux « bénéficiaire » passer 2 jours dans un hôtel de charme dans le Limousin, lui offrir un baptême de l’air en ULM, lui faire faire une dégustation des produits Yves Rocher, lui faire passez un viquinde d’aventures pour aller baiser la négresse ou serrer la main du gorille, enfin bref, le genre de cadeau le plus con de la création.

En partenariat avec Smartbox, qui est une marque déposée (dans les chiottes?), Déconnoland a concocté des petits coffrets plutôt sympatoches.

Voici trois exemples:

Le fin du fin, c’est qu’il ya aussi des dates de validité, ce qui oblige le gazier qui a reçu la merde à se magner le fion pour profiter du cadeau.

Pour la première boite, le cadeau n’est valable que par jour de verglas, et seulement avant le passage de la DIR, de la DDE ou le DRE, c’est à dire avant une heure moins le Ricard:

smartboxconduitesportive.jpg

La deuxième, vous propose de passer un viquinde dans un hôtel de charme pas du tout de votre choix:

smartboxhostelleriedecharme.jpg

La troisième Smartbox vous fait toucher du doigt l’écologie, en visitant un parc naturel, entièrement confectionné par l’homme, le seul animal qui chie par tous ses trous :

smartboxsejourparcnaturelregional.jpg

Bon, ce n’est pat tout cela, mais faut que j’y retourne.

Et l’équipe de Déconnoland souhaite, quand même, un Noyeux Joël à toutes les déconnobloguiteuses et tous les déconnobloguiteurs…

(franck 77)

 

Tante Akule propose sa recette cul lit nerfs

Le Perrier menthe (ou la recette du matin de Noël)

Vous pouvez chercher dans vos bouquins de cuisine, cette recette n’y figure pas. Elle est pourtant indispensable au petit matin de Noël.

Après  vous être empiffrés le soir du réveillon avec des choses immondes, pleines de graisse, en vous torchant des litres de picrates non homologués, sous prétexte que pour le prix d’un Pommard, vous avez 80 litres de Gévéor. Les dégâts collatéraux seront immenses, et dans le meilleur des cas, les relations diplomatiques avec la Principauté du Leichtatienne devraient rester au beau fixe, mais quand même. Ce faisant, ou ce perdreau, vous allez vous réveiller le 25 avec les charentaises à bascule, les lunettes fumées au hareng, la tête dans le cul, et la tronche de bobonne qui a eu l’extrême prudence de cartonner la veille au sulfate de cuivre-citron histoire de ne pas avoir une poussée de mildiou.  Manque de bol, la belle-doche se pointe à midi pêtante avec son cocker, et si le clébard voit le merdier, vous êtes grillé pendant les douze générations à venir. Il s’agit donc de se recarrosser la fiole nickel-chrome de toute urgence et de la passer au polish de course. Voilà la combine:

Vous sautez dans vos croquenots et vous foncez au premier troquet. Vous commandez trois Perrier menthe. Le premier doit partir cul sec sans débander, histoire de nettoyer la tuyauterie avant la soudure. le deuxième sert à faire l’état des lieux, pour voir si le gaz est coupé et si le frigo est vide avant l’arrivée des prochains locataires. Vous dégustez le troisième tranquillovitche pour vous rincer les ratiches avant de rentrer à la maison.

De retour at home, le traitement n’est pas terminé: il faut s’envoyer une douzaine d’huitres qui restent de la veille en vous lubrifiant le gosier avec une boutanche de Muscadet.

Vous êtes alors d’attaque à la fois pour vous payer la belle doche, et pour vous enfiler plusieurs perniflards, pendant que la dinde, qui a le même âge que l’ancêtre, termine sa cuisson.

                      Pineau

————————————————–

Publié dans:déconno-news |on 25 décembre, 2009 |14 Commentaires »

C’est le deux cent soixante septième fafiot!

Jeudi 24 Décembre 2009

(de cracher le marmot contre vents et ma raie…)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Je ne sais pas vous, mais moi je suis un gros tinet à la bourre depuis à peu près 46 ans. Si  en pluche, on me rajoute des grèves à répétition, de la neige qui est méchamment épaisse de 1,5 centimètres Celsius, du sel qui n’est servi qu’à l’heure de l’apéro pour la faire fondre, et des enseignants qui encombrent les routes (si si, ils pensent ne pas avoir de moyens hors période scolaire, mais ces nez de boeufs là exhibent leur assurance MAIF sur le parebrise de leurs camping car ou de leurs limousines charriant un suppositoire pendant leurs 17 semaines de rienfoutage grassement rémunérées).

coffredetoitsuppositoir.jpg

(… leurs limousines charriant un suppositoire…)

Tiens, en parlant de ça, lundi dernier, au point de vue circulation en Ile de France, je pense que le bêtisier 2009 était assuré dans tous les pays étrangers en passant les baveux télévisés français: on a pu mesurer le niveau de modernisme d’un pays qui compte sur des bras cassés pour redorer le blason.
J’avais scribouillé un fafiot la dessus, mais honnêtement, ça commence à me gonfler le boudin de dénoncer la bêtise humaine, qui, à la longue, sera à marquer en caractères gras dans le Grand Livre de l’Identité Nationale.
D’ailleurs, par pure charité chrétienne, j’ai jeté mon fafiot dans la poubelle a des couettes, en l’ayant préalablement photocopié (on ne sait jamais, ça peut servir pour les prochaines gelées….).

Personnellement, je m’en suis bien sorti avec mon Get-Pêt-s « papier », ayant effectué 22 kilomètres en 1h15 au lieu de 2h45 pour les ceusses qui avaient la tronche collée sur le Get-Pêts-S à chier.

Enfin bref, arrêtons de tergiverser sa tanique et venons en aux fêtes de pâques.

Comme j’étais à la bourre, et que la crêche de déconnoland était obsolète (voir ce fafiot : http://franck77.unblog.fr/2008/12/24/cest-le-cent-cinquante-deuxieme-fafiot/                ), j’ai dû confectionner en hâte une crêchounette digne de ce nom. Mais comme les journées n’ont que deux bras, j’ai dû paré au plus stressé, et, pour l’instant, je n’ai que deux modèles de crèche à proposer:

LA CRECHE DE LA RATP :

crche3.jpg

Comme vous pouvez le constater, suite à un mouvement social à durée illimitée, les intermitteux qui devaient jouer les rôles ont été bien baisés sur le changement à Nation, et même le représentant de Don Qui Chiotte qui avait une place de choix dans le tableau, s’est vu obligé de faire l’âne ailleurs, faute de contrat juteux aux Antipodes (contrairement à l’année dernière)

LA CRECHE DE LA DDE(des doigts engourdis) ou de la DIR :

crchedde.jpg

Comme vous pouvez le constater, suite à un lever tardif des gaziers qui ne croient toujours pas qu’il y a au moins   3 jours de verglas en début d’hiver en France, ces cons là ont mis tout le sel sur les gâteaux à apéro au lieu de dégager la maternité divine. Marie, qui avait l’intention de dépoter le gluant sur la bande d’arrêt d’urgence, entre un gilet jaune et un triangle rouge, a été dans l’obligation de pisser sa côtelette comme tout le monde : c’est à dire dans un congélo chez Picard entre deux douzaines d’escargouinsses grosseur moyenne et une barquette de Courjault gratinée.

Comme vous le savez, Pineau (dit Pinuche pour les intimes) est en retraite depuis quelques semaines. Quand il bossait, il avait le temps de concocter, avec Tante Akule, des recettes qui nous faisait lécher les babouines. Maintenant qu’il a découvert le boulot, il ne prend même pas le temps de nous scribouiller la recette de l’eau chaude.

Donc, pour le réveillon, faites une platrée de nouilles en en larguant autant de poignées qu’il y a de chaises pour les culs dans la galtouse.
Si les con vivent, ils reviendront.

Pour les cadeaux de dernière minute, on verra ça demain, parce que là y a Cunégonde qui commence à me souffler dans les bronches, car il faut que je charge la Jyva 4 pour aller chez la belle doche.

(franck 77)

Je tiens personnellement à remercier Kakushin, qui m’a transmis avec des moyens que la NASA (rrêtes tes conneries franck 77) lui envie, la chanson de Jean Yanne « Jouez transistors, raisonnez cassettes »qui est d’une beauté formelle et qui clôturait l’excellent film « Deux heures moins le quart avant Jésus Christ ». Cette oeuvre étant discographiquement introuvable, j’offre à Kakushin, en plus des ficelles de caleçons de Déconnoland, le témoignage d’une reconnaissance appuyée ainsi qu’un bisou à un endroit de son choix, sauf là où les poils puent bien.

Publié dans:déconno-news |on 24 décembre, 2009 |21 Commentaires »

En attendant le deux cent soixante septième fafiot!

Mardi 22 Décembre 2009

(d’attendre en s’amusant…)

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Moi je vous le dis, ce n’est pas comme un métier où c’est pas dur!

Les fafiots de Déconnoland arrivent au compte gouttes. Serait-ce à cause des  grèves, de la neige,  de la soif, de la connerie, de ma belle soeur?…

Le suce pince reste entier, mais en attendant:

Où est Charlie ? 

grverera.jpg

Publié dans:Où est Charlie? |on 22 décembre, 2009 |22 Commentaires »

C’est le deux cent soixante sixième fafiot!

Vendredi 18 Décembre 2009

(de confirmer que c’est une période vraiment à la con)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Ce matin, alors que je mettais ma poubelle jaune pour les plastiques, marron pour les gros bouts, et violette pour mes cadavres sur le trottoir…

Oui, j’ai une poubelle violette pour mes cadavres, car je trouve cela plus hygiénique. En effet, un huissier de passage, l’année dernière est venu frapper à mon huître pour me relancer sur une facturette que j’avais négligemment omise, concernant une plus value sur un avoir à taux dégressif ramenée à une quote part indicée fluctuant sur le cours de mes bourses, enfin bref.

Maître Jérémy Bienaufond, huissier de son état, était venu me beurrer la raie, donc, et comme je n’étais pas très réceptif d’une main et que j’avais une bêche dans l’autre, je lui en ai foutu un bon coup sur le cigare. Moi, je vous le garantis, un bon coup de bêche dans la poire, ça calme son homme! Faut surtout taper avec le plat, car utiliser le tranchant, ça fait dégueulasse, et pour peu que le gazier ait oublié de se faire, lui aussi, un rappel, la plaie peut s’infecter.

Toujours est-il, que le père Bienaufond, n’était plus dans un état à faire chier son monde, et que côté vivacité, même pour un casting pour une resucée du clip  »Thriller « , il allait être recalé à coup sûr.

Effectuant quelque menus travaux de jardinage, et faisant une superbe tranchée pour planter des bambous qui iront à 6 mètres de haut pour, enfin, boucher la vue de mon voisin qui s’obstine à tailler sa haie à hauteur de sa bite, j’ai utilisé le corps de justice pour faire un stop rhizome!

Le défaut, c’est que l’huissier, a un organisme, à l’image de son esprit, complètement infecte, et que, à la longue, des sécrétions sont remontées sur des tiges de bambous, ce qui  a donné une couleur de haut-bois à une trentaine d’entre elles. Vous me direz, la couleur de haut-bois, c’est plutôt romantique, mais mon voisin, en plus d’être con, n’est pas trop mélomane.

Donc , ce dernier m’a emmerdé encore plus, et a mis de la mort au rat sur ma lavande, ce qui est encore plus con, car, si la lavande était un rat, dans les labos de tests de médicaments ça ne sentirait pas la bête crevée.

Enfin bref, j’a  regretté d’avoir enterré l’huissier, c’est pourquoi, qu’à partir de cette mésaventure fâcheuse, j’ai décidé de mettre mes cadavres dans une poubelle violette.

Des puristes chromatiques me demanderont certainement : « Pourquoi violette ? ».
Je leur répondrai, sans détour, sans passer par quatre chemins, sans crier ni château d’eau ni gare, sans éluder l’interrogation, sans faire l’offusqué, la veuve édulcorée ou la vierge enfourchée, que je n’en sais fichtrement rien.
Et en pluche, les goûts et les couleurs ne se discutent pas! C’est vrai, quoi! On ne s’est pas posé la question de savoir pourquoi les Courjeault sont bennés dans un bac à légumes, ou les Grégory, imbibés d’eau de Vologne.

Toujours est-il, que comme j’ai sorti la poubelle violette, l’observateur avisé peut supputer qu’un cadavre nouveau est né, si j’ose dire, en mon logis.

Et bien oui, hier un empêcheur de vivre sereinement, un niqueur d’ambiance, un salopeur d’instants de béatitude, bref un mec qui  a branlotté ma chevillette pour exciter ma bobinette pour me proposer son calendrier  a tâté de mon ire.

Je rappelle aux supporters de foot et aux votants pour l’élection de miss France, que l’ire n’est pas la monnaie italienne, ni un oiseau à douze cordes, mais une colère olympienne qui fait sortir les Zeus de la tête.

Je me disais encore, que cette année, le premier qui me présenterait son calendrier, j’allais me le faire. Et bien, c’est fait, et c’est une bonne chose de faite, fête, d’ailleurs qui sera marquée d’une bière blanche sur le calendar sus-dit.

Est-ce que je propose un calendrier à mes contemporains? Non! Pas pour l’instant…

Mais il suffirait qu’on ne me retienne pas pour que je donne libre cours à mon imagination calendaire, et que je sorte des presses de Déconnoland (qui soit dit en passant, ne sont toujours pas finies d’être payées) un calendar digne de ce nom, sur lequel vous pourrez lire toutes les fêtes à la con, vérifier comme un seul homme si le 1 er mai tombe en semaine, pour pouvoir faire le pont, si le jeudi de l’Ascension tombe un mardi pour compléter avec le lundi, ou si le mardi de Pentecôte tombe un dimanche en semaine, afin d’aller chez la belle mère pour se taper l’agneau  Pascal (*).

Et en pluche, l’hagiographie, je m’y connais. On ne m’aura pas ni sur les Saints, ni sur les Miches, parce qu’en général, je me sers de tout.

Un gazier est viendu donc, hier, me vendre son calendrier à la mords moi le noeud, pour me rappeller que le temps court, que la roue tourne, que les saisons saisonnent, que les années ânonnent, et que je deviens, petit à petit, un vieux con.
Etant resté sur un relent d’Allô Gouines, c’est déguisé en Saint  Facom, Patron des clés à molette, que je lui est ouvert la porte. L’avantage de la clé à molette, c’est qu’elle s’adapte à toutes les tailles de tronches, alors que la clé allen est plus délicate, et fait moins de dégât, même si elle n’est pas fraîche.

Mon interlocuteur, au lieu d’être interlocuté, a tout de suite embrassé le chambranle, tel un religieux bénissant les lieux. Ses calendars sont tombés en vrac, au milieu de ma véranda thermolactyle de chez Damart.

Je n’ai même pas regardé si sur ses calendars, il y avait des clichetons de camions de pomplards, de bennes à ordures ou de chie wouah wouah dans leurs caisses, je m’en suis servi pour caler l’importun dans la poubelle violette vite fait, car le ramassage n’a lieu que les mardi et vendredi matin dans mon patelin.

Moi j’vous le dis, l’homme est l’animal le plus con de la création! En plus de faire grève, de réclamer des augmentations, et de faire en sorte que les impôts locaux soient multipliés par deux pour payer leur taf alors qu’on fait leur boulot en amont (tri sélectif par exemple), les gaziers viennent nous braquer pour acheter leur calendrier, afin d’arrondir leur mois de décembre pour pouvoir acheter à leur progéniture des cadeaux chinois à la con qui n’auront même pas le bon goût de leur péter à la gueule le soir même!

Comme c’est eux qui ont commencé, moi aussi je vais faire du porte à porte pour vendre le calendar de Déconnoland, non mais!

Alors je vous propose mon calendrier, et le ceusse ou la ceuze qui ose me dire que je peux aller me brosser, ce sera ma main sur la gueule et un tour gratos dans la poubelle violette…

calendrier2010deconnolandhiverprintemps.jpg

calendrier2010deconnolandeteautomne.jpg

(Ce calendrier est en vente pour une dizaine de rôts au rayon frais de toutes les bonnes merceries)

(franck 77)

(*) remplacer par Maurice si l’agneau s’appelle maurice

Publié dans:déconno-news |on 18 décembre, 2009 |49 Commentaires »

En attendant le deux cent soixante sixième fafiot!

Mercredi 16 Décembre 2009

(de se poser la question de savoir où il est…) 

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Mon fan club m’a écrit, j’ai reçu plus de menaces que de boites de chocolats, ça commençait à se voir que je me branlais la nouille avec mes potes du RER A, et quelques Seuneuceufistes alterjenenveuplutistes.

Y aura fafiot, dans l’avenir, ou plus tard!

J’en ai déjà le thème, j’ai déjà scribouillé la totalité du texte, mais je n’ai pas encore relu, ni musiqué, ni imagé le zimbrec.

Alors, en attendant :

Où est Charlie ? 

greenpeacecopenhague2009gvv.jpg

Publié dans:Où est Charlie? |on 16 décembre, 2009 |17 Commentaires »

C’est le deux cent soixante cinquième fafiot !

Jeudi 10 Décembre 2009

(de se méfier de nos nerfs) 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Je ne sais pas vous, mais moi, comme  chaque jour de grève, j’ai une montée d’adrénaline qui pousse la moutarde jusqu’aux nez, ce qui me titille le nerf optique du genou.

Je suis parti en voyage d’étude récemment… en fait je me suis barré avec Frédo, le Malraux du panthéon baissé, pour un petit tourisme sexuel du côté de la banquise. J’en profite pour vous avouer que, certes, c’est nettement moins cher que d’aller se promener dans les taillis irlandais, mais question extase du goupillon, cela laisse à désirer, car une fois que vous avez trouvé un trou qui ne sent pas trop le phoque dans la banquise, le temps de vous dessaper, vous avez la calotte qui a fondu de moitié.

Mais en fait, ce que je voulais vous dire, c’est que j’ai vu, la haut, un reportage sur la France, et notamment sur sa spécialité la plus connue: la grève en continu.

Figurez vous, bande de niaiseux adipeux (ça c’est pour les gaziers et gazières qui fréquentent le blogounet de La Bérange), que la France est le seul pays au monde où il y a, tous les jours, une grève.

Figurez vous, bande de rétrécis du bulbe (ça  c’est pour les 3 gaziers qui sont arrivés sur mon blogounet hier en tapant « j’aime mater le cul de ma belle-mère »), que les ceusses et ceuzes qui braillent des conneries entre Bastille et République font partie de classes privilégiées, avec un niveau de vie au dessus de la moyenne, et qui sont l’objet de tous les sarcasmes dans de nombreux  pays, même très pauvres.

Mais je vais me méfier de mes nerfs, et comme mon blogounet a été jumelé avec celui du  Parti Communiste Français de Maubeuge, je ne vais pas bouder mon plaisir d’avoir de nombreux visiteurs et risquer de faire fuir des clients fidèles en continuant de causer de sujets qui fâchent.

Ce matin, avant de commencer un boulot qui me prend trop de temps par rapport à la quantité de conneries que je voudrais écrire ici, en buvant mon Banania accompagné de tartines de rillettes, j’ai ligoté un peu la presse, je peux donc vous donner des nymphos en vrac.

———————————————————————————

Sondage

L’islam bien accepté par 54% des français.

Le Parigot a appliqué les nouvelles lois européennes sur les sondages. En fait, tout nouveau sondage sera validé, si et seulement si, la parité hommes-femmes, et l’anonymat sont respectés.

Donc, le sondage sur l’islam en France a été effectué  à Z’y-Va-Les-Cormeilles, avec les filles gardant l’anonymat sous les burkas bleues, et les garçons sous des capuches roses.

burkableue.jpg

(Burka bleue)

burkajaune.jpg

(Burka jaune)

54% semble être en dessous de la réalité, mais il s’est avéré que les sondeurs ont interrogé des boites de la poste, alors que les burkas jaunes n’existent pas encore.  

———————————————————————————

Référendum

Nouvelles règlementations mondiales concernant les référendums

Vous vous souvenez sûrement que comme les Irlandais avaient voté « non » au référendum sur la constitution Européenne, ils ont été obligés d’y retourner pour « mieux « voter.

En ce qui concerne la France, le pragmatisme a évité un nouveau vote, en jouant avec le traité de Lisbroque.

L’exemple le plus récent est celui de la Suisse qui a osé voté « non » pour la construction de nouveaux minarets au milieu des meules.

C’est la goutte d’eau qui a fait débordé l’ours. Donc tout nouveau référendum organisé, quelque soit le motif et le pays, aura un seul bulletin possible « Oui », pour ne pas que la masse puisse exprimer bêtement sa petite opinion.

———————————————————————————

Syndicalisme

230 000 neuros détournés au Comité d’entreprise d’Euro Disney

Figurez vous bandes de gouines à poils durs (ça c’est pour les 26 gogolistes qui sont arrivés à Déconnoland en tapant « Mauresmo, petit tamis, gazon »), qu’un ancien employé administratif du CE de Disneyland, licencié cet été, accuse l’actuel secrétaire CGT du CE, Amadou N’Diaye, d’avoir détourné, en un an, plus de 230 000 euros des comptes du comité.

Ce dernier, interrogé à ce sujet, a dit qu’il ne voulait faire aucune déclaration à l’heure actuelle, avant de préciser, d’une main, que son accusateur était plutôt dingo, et d’enfiler, de l’autre main, son costard de Picsou pour parader à la Banque.

comitentreprise.jpg

(Responsable CE EDF Eurodisney)

( ndlr:  les blazes du syndicat et de l’accusé ont été brouillés pour ne pas être accusé d’anti syndicalisme primaire et de délit de faciès).

———————————————————————————

Sécurité

Délit de faciès

Le ministre socialiste de l’immigration, Eric Besson, a admis hier que « les contrôles au faciès » des jeunes par des policiers étaient une réalité.

barackobamanobel.jpg

(Un noir qui vole  veut la paix)

Les syndicats de police ont été scandalisés par ses propos, et ont affirmé que le Besson avait la chance d’être propre sur lui, sinon ils lui auraient fait une fouille au corps en règle avec numéro de marionnettiste et gourdin de Guignol pour avoir proféré ces diffamations.

———————————————————————————

Santé

Mortalité de la grippe saisonnière

On s’en branle… 

———————————————————————————

Santé

Johnny Halliday à l’hosto de L’Os en Gelée

N’ayant pas contracté le virus de la grippe cochonne, Johnny Halliday, sur les conseils de Jean Claude Camus (auteur de Que je peste), est aller voir les ricains pour aller changer ses pansements.

Les chirurgiens yankees en ont profité pour dire que le boulot des franquaouis était à chier, et que la plaie de la précédente opération a été refermée avec des clous rouillés et du gaze achetés à Emmaüs.

Bien sûr les journaleux, qui sont des charognards de première et des connards hors catégorie, en profitent pour en faire leurs choux gras:

Preuve en est ce livre d’or ouvert sur le site de ReuTeuLeu:

http://blog.rtl.fr/livredor/index.html

J’m'en ira y écrire mon « hommage », ils l’auront cherché…

———————————————————————————

Prix d’Amérique

Prix Nobel de la couille

Le président Américain, qui, après son état de grâce, redevient de plus en plus noir, dit ne pas mériter son prix Nobel de la paix, alors qu’il n’a rien fait pour la mettre (la paix).

barackobamanobel.jpg

(Barack Onobel, « Peace and love, yes I can… mais pas en même temps »)

Mais, il va quand même aller chercher sa breloque à Oslo, en disant que Le Clézio a bien eu le prix Nobel de littérature l’année précédente.

C’est pas faux…

————————————————–

Bon ce n’est pas tout cela, mais il faudrait déconnobloguiter épais ( comme le prix Nobel du même nom), sinon, Théophile Moitonpèze, le banquier du blogounet, va nous couper les vivres..

Alors déconnobloguitez sur ce que vous voulez comme des vouyouxes et des voyouzes, dans la limite du raie zonable….

(franck 77)

Publié dans:déconno-news, Les nymphos en vrac |on 10 décembre, 2009 |43 Commentaires »

En attendant le deux cent soixante cinquième fafiot!

Jeudi 10 Décembre 2009

(de se tirer sur l’élastique avec modération) 

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Y aura fafiot, à l’arrache, mais y aura fafiot….

En attendant :

Où est Charlie ?

 

ouestcharlieeurodisney.jpg

(un nain dix : il est habillé comme un jenenveuplutiste)

Publié dans:Où est Charlie? |on 10 décembre, 2009 |2 Commentaires »
12

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique