C’est le deux cent soixante treizième fafiot!

Mercredi 6 Janvier 2010

(de se faire la fève du mercredi soir…)

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Moi je dis qu’il n’est pas né le ceusse ou la ceuze qui me baisera sur les dates du calendar. En effet, les calendriers sont devenus sournois de nos jours,  l’Epiphanie n’était pas Dimanche, mais est et restera bel et bien et toujours le 6 Janvier!

Ma boulangère a d’ailleurs bien fait la tronche quand je lui ai acheté uniquement une fève, dimanche matin,  en précisant haut et fort au milieu de neuneux galettivores que c’était pour ma galette de l’Epiphanie, ce mercredi 6 Janvier.

Remarquez, j’ai bien vu des gaziers qui mettaient le lardon dans le pucier quand ils installaient la crêche dès le 22 Novembre, le même jour où ils ont installés des guirlandes à la con merde in China qui illuminent aussi bien leurs casbas que leur connerie.

Chacun sait, que le gluant a été dépoté le 25 décembre et pas avant, non mais! Si on voulait être puriste, en pluche, la crêche n’est, à l’origine, que le pucier où a été garé le gourbi et non pas la grange ou la grotte, d’ailleurs était-ce réellement une grange ou une grotte?

Mais nous n’allons pas nous énerver pour si peu!

Pour avoir le déroulement précis des évènements de l’épiphanie, il est bon de se plonger dans les archives monumentales de Déconnoland en extirpant le fafiot ce dont au sujet duquel il en causait pas plus tard que l’année dernière :

http://franck77.unblog.fr/2009/01/06/cest-le-cent-cinquante-septieme-fafiot/

Mais vous allez me dire, bande d’assoiffés de déconnitudes, que si le franck se met à sortir les ragotons, et que s’il fait une resucée de vieux papelards à chaque fête carillonée, il n’a plus qu’à se tirer sur l’élastique dans un comité d’entreprise d’une grande société de chemin de fer.

Et bien non, à Déconnoland, nous respectons le client! Et c’est avec une joie non dissimulée que nous avons retrouvé un célèbre tableau qui représente le moment où les rois mages déballent les cadeaux devant les yeux ébahis du mioche divin, mais qui aurait préféré quand même des jeux Fisher Price plus de son âge et aussi la girafe en camoudchou pour calmouiller les ratiches qui allaient lui arracher le cornet avant que ça me reprenne.

Nous devons cette oeuvre à Mathiass Stomer, qui a peinturluré « the adoration of the magi ».

matthiasstomtheadorationofthemagi.jpg

(Matthias Stomer – the adoration of the magi)

C’est y pas beau? Mais à Déconnoland, nos investigations et la soif, autant de vin chaud, que de précision dans la recherche de la vérité historique, nous ont poussé à voir qui se cachait derrière ces personnages qui avaient l’air bien catholiques.

C’est dans un Deus ex machin là de ouf, que la vérité se dévoilut au grand jour en gratouillant les tronches approximatives du chef d’oeuvre:

epiphanie.jpg

(Matthias Stomer – The adoration of the fêlés du mandrin)

(la photo est propriété de Déconnoland – celui qui la chourre, c’est ma main sur la gueule)

En fait, il était bien curieux, que, d’emblée, des gaziers se fassent chier la bite pendant 10 jours à traverser le désert, au risque de se faire exploser le chameau par les tarés du Paris-Dakar (à cette époque, Dakar ne se situait pas en Argentine), pour aller offrir des cadeaux, que même un chiard de bourgeois ne voudrait pas, à un mioche qu’ils ne connaissaient ni de la lèvre ni de la dent.

En fait, en reluquant les nymphos régionales d’FR3 de Bébethléem, le trio infernal avaient appris la dépotage de la rondelle divine, qui pourrait bien devenir un bon camarade de jeu pour le coup de »tu l’encens bien ma myrrhe que t’adore ».

Vous reconnaitrez, dans le personnage qui reluque les nibards de la vierge, le chauffeur du bus qui a véhiculé les trois excités du goupillon, et tout en haut, à gauche, l’étoile du Berger.

Le petit personnage, derrière les têtes de noeuds couronnées, complète le décor par pure fantaisie de l’artiste, car en consultant les archives, à cette époque de l’année, ce dernier s’tate le popole en ski.

(franck 77)

Publié dans : déconno-news |le 6 janvier, 2010 |16 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

16 Commentaires Commenter.

  1. le 6 janvier, 2010 à 14:37 franmame écrit:

    :) Une boulangère qui te dit au revoir Bye franck et bon fafiots.
    Mamé

    Répondre

  2. le 6 janvier, 2010 à 14:43 franck77 écrit:

    boudiou, y a Mamé qui me fait la tronche, elle se casse!

    j’ai dis une connerie?

    Répondre

  3. le 6 janvier, 2010 à 14:52 booguie écrit:

    m’enfin c’est que pour de rire mamé
    bien mais là t’as fait fort lol
    pas, lui,non,pas lui,t’es trop toi
    à plus
    lol

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Professeur Jill_Patrice Cassuto:

    Répondre

  4. le 6 janvier, 2010 à 15:04 franck77 écrit:

    salut booguie,
    .
    je ne vois pas ce qui est drôle, c’est la pure vérité hystérique historique…

    Répondre

  5. le 6 janvier, 2010 à 16:39 Nikko13 écrit:

    Bon youre (Mousse Diuoff au fond derrière l’Ange Mikael dans cette jolie reproduction de The adoration of the fêlés du mandrin)

    Cher Franck,

    Scions prat du Pot à Ulla que le petit Jésus est né le 25 décembre, alors j’ai une thé au riz, voir le service complet:
    Si il est né le 25/12/00, soit 360 jours ou 11 mois et 3 semaines après le début de l’année, c’est que Marie avait rencontré le Patron et essayé de transformer l’essai pendant près de trois mois au dos et à la barbe du bon vieux Joseph
    Si il est né le 25/12/-01, soit 5 jours avant le début de l’introduction du calendrier et des débuts de « j’te la souhaite longue et dure… Ah ah ah avec exaspération car on me la faite encore hier » ou du début des bonnes résolutions que, comme notre président, nous ne tiendrons pas; c’est que le patron a voulu masquer une connerie en prétendant qu’il n’y était pour rien en modifiant les dates.

    Conclusion qui m’est très personnel:
    Le Patron c’est pas celui qu’on croit, c’est un mortel et il s’est tapé la Marie pour faire cocu le bon vieux Joseph. Et nous, pauvre pêcheurs, on se fou de sa gueule depuis plus de 20 siècle…..

    Répondre

  6. le 6 janvier, 2010 à 16:55 Sganarel écrit:

    Et encore à l’époque y avait pas de rolex sinon le Franky nous aurais cloqué le Segueula et Julien Dray .
    T’imagine le tableau ?

    Répondre

  7. le 6 janvier, 2010 à 18:51 franck77 écrit:

    salut Nikko 13, c’est sans compter sur la fécondation in vitraux, quand t’es fringué en gothique ça peut attirer du passage…

    Répondre

  8. le 6 janvier, 2010 à 19:24 franck77 écrit:

    Alors Sganarel, tu es devenu ceinture noire en scrabble?

    Répondre

  9. le 6 janvier, 2010 à 21:05 monzoeil écrit:

    avec Francky c’est toujours la fève du samedi soir
    salutations zoeillesques

    Répondre

  10. le 6 janvier, 2010 à 22:31 ankana87 écrit:

    Salut Franck!
    j’aime bien ton oeuvre!!mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
    ça fait du bien , tiens!!
    à bientôt……………

    Dernière publication sur toujours avec le sourire : Un peu de culture

    Répondre

  11. le 7 janvier, 2010 à 10:38 Francis écrit:

    c’est n’importe quoi !!!! tout le monde sait que s’il y a les maggi c’est qu’on est dans le potage ! et quand on va à la messe beurré on prend un verre mi-sel

    Répondre

  12. le 7 janvier, 2010 à 10:50 Pineau écrit:

    Bonne année ta toutes et tous,

    On ne s’y retrouve plus dans le calendrier qui fait naître Jésus à Lyon une semaine avant JC et qui fait Fanny une semaine après JC.
    Avec le nombre de cochonnets sur la photo, il fallait être manche pour faire Fanny.
    Concernant myself, j’ai fait la galette moi-même avec l’aide de Tante Akule: J’ai tété me promener sur la plage de Ploumazout-Cuvassec où j’ai trouvé une magnifique galette de 2 kg qui convient parfaitement pour 12 personnes. J’ai agrémenté ce met super et raffiné d’une fève naturelle ramassée aussi sur la plage. La galette de Ploumazout au cormoran, ce n’est pas plus con que la brioche vendéenne fourrée avec la statue équestre de Napoléon à cheval.

    Répondre

  13. le 7 janvier, 2010 à 11:26 Sganarel écrit:

    Salut les décon’leroi mange la galette !

    Condoléances à Biquette !

    Retour de Pineau l’enfant prodigue de Déconnoland qui n’a finalement pas pu échapper bien longtemps aux tentacules de Tante A’Kule, la bougresse !.

    @Franky

    Au scrabble j’ai le niveau ceinture orange du judo ! c’est sans commentaire !
    Sinon pour l’Epiphanie . A une certaine époque avec les points Total on avait des galettes de mazout.

    Répondre

  14. le 7 janvier, 2010 à 11:39 La berange écrit:

    Bon, rétablissons la vérité, le fils du gazier, il est pas né le 25 décembre mais en été, c’est pas un chiard de la mère Courjault, c’est le fils du patron, n’allait pas se cailler les noix dans son tas de fumier, non mais.

    Répondre

  15. le 7 janvier, 2010 à 11:57 Sganarel écrit:

    A propos de la nativité et autres bondieuseries aléatoires !

    Je recommande la lecture du dictionnaire amoureux de la bible de D.D (Didier Decoin) c’est truffé d’humour et de poésie !

    Répondre

  16. le 7 janvier, 2010 à 12:40 marco écrit:

    Salut à Pineau,Francis, Sganarel, La Bérange et les autres qui n’ont pas pû venir.

    Mais NON,

    Messie,

    Pineau est de retour, il recherche du travail après un long périple,
    en effet il était en reconnaissance des routes du futur Tour de FRANCE 2010 qui commence en Belgique, qui traverse la Suisse et termine en Italie en prenant le soin de faire une étape en Allemagne.Les supporters ont déposé plainte au parquet en demandant une petite étape en France dans le 9 3.

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique