Archive pour le 7 janvier, 2010

C’est le deux cent soixante quatorzième fafiot!

Jeudi 7 Janvier 2010

(de déplorer un gazier victime du gouffre…)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Il était combatif et fut un homme politique éminent. C’était un grand serviteur de l’état, et ne se laissait pas marcher sur les nougats.

Mais quand il a vu  qu’en France, il y avait plus de 6 000 000 de fonctionnaires ou assimilés et que par exemple :

- sur 1 800 000 salariés de l’éducation nationale, seulement 850 000 sont au contact des enfants

- l’équivalent de 45000 enseignants sont en congés maladie, chaque année scolaire

- quelques mois avant leur retraite, les encadrants, dans les organismes privés à financements publics, passent à l’échelon supérieur (même s’ils ont brillés par leur incompétence tout au long de leur carrière), afin d’alourdir benoîtement les charges de retraite des organismes

- sur le territoire national, en moyenne, dans chaque C.A.F. (Caisse à fion), pour un euro d’allocation, il y a 4 euros de dépenses de fonctionnement.

- sur le territoire national, en moyenne, dans chaque centre de sécu, c’est pire qu’à la CAF (je ne donne pas les chiffres car des âmes sensibles nous lisent)

-  la SNCF, qui s’enorgueillit d’engranger des bénéfices les années précédentes, malgré un service rendu moyen âgeux, oublie de rappeler que l’Etat (c’est à dire les deniers publics), renfloue régulièrement à coup de millions d’euros ce fleuron national, qui, si il avait le même statut qu’une société « classique », aurait dû être contrainte à mettre la clef sous la porte depuis plus de 25 ans.

-  depuis 35 ans, les présidents, ministres , députés et grands élus de tout bord politique vivent sur un grand pied, et dilapident sans compter le produit de leur racket notoire

- ……………

- ……….arrrghhhh   (mout)

et oui, quand Philippe Séguin, premier président de la Cour des Comptes, écrivait ce petit aide mémoire, à l’usage de l’élite et des bien gourvernants, il a eu, comme qui dirait un coup de grisou au palpitant, et comme il a vu que la seule solution pour résorber ce merdier était de repartir du Big Bang, son coeur a lâché.

Paix à son âme, et là où il est, il aura sûrement moins l’hermine l’air miné.

philippeseguin.jpg

(Philippe Séguin – Ce pays de connards m’a tuer)

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 7 janvier, 2010 |42 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique