Archive pour juillet, 2010

C’est le trois cent quarantième fafiot!

Dimanche 25 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 20ème étape:  LONGJUMEAU / PARIS CHAMPS ELYSEES

(d’en finir avec la Grande Boucle)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Ce n’est pas sans une certaine émotion que je vous présente le dernier fafiot ce dont au sujet duquel le Tour de France 2010. En effet, aujourd’hui, c’est la dernière étape avec, comme d’habitude depuis 1975, l’arrivée sur les Champs Elysées à Paris-sur-Seine.

La particularité de cette étape est qu’elle est  l’étape en ligne la plus courte depuis plus de 20 ans.

carteetape20.jpg

Comme d’hab, on passe par la banlieue chic de la Capitale en frôlant Père-Dominique-en-robe-de-bure-sur Yvette, Ville-à-Couilles-Blètes , Issy-les-Bouts-Dhinault…

profiletape20.gif

A ma connaissance, la grand Boucle n’est jamais passée par Z’y-va-les-Cormeilles, Tremblay-les-Gonzesses où le Quartier des Tares-tarées.

profilkmsetape20.gif

Une tradition à la con venant d’on ne sait où veut qu’il n’y ait aucune attaque sur le maillot jaune durant la dernière étape. C’est bien l’esprit français qui ressort, car pour se tirer sur l’élastique en devançant l’appel avant une période de rienfoutage, il n’y a qu’en France qu’on voit ça. Une grève de cheminots prévue le mercredi, commence la veille à 20heures; les enseignants sont en roue libre le 10 juin alors que les vacances d’été ne commencent que le 30; des exemples comme ceux là, on en a à toison et à tire le ris de veau. Déjà que la seule réelle attaque cette semaine dans le Tour, c’était celle de Thibault, de l’équipe Cochonou, sur un saucebac qui a eu le temps de durcir en plein cagnard dans une deux pattes qui jouait des castagnettes dans le Col de Marie Blanque.

En plus, le directeur de course est intraitable à propos de cette tradition pendant l’étape :

mamainsurlagueule.jpg
(J’ai beau le prendre avec bonne humeur, mais le ceusse qui attaque le pingouin sur les Champs, ce sera ma main sur la gueule)

Enfin bref passons.

En général, si il y a des échappés, ces derniers sont repris avant l’arrivée à Paris-sur-Seine, car passer en tête au premier passage sur la ligne d’arrivée, ça développe l’égo dans le sens Paris-Province.

Donc, l’image classique du peloton sur les Champs est celle d’un gros regroupement de gaziers cultés sur leur selle.

pelotonchampselysee.jpg

Ils ont tous le teint hâlé des touristes exposés pendant trois semaines aux durs rayons du Danfos céleste:

cofidis.jpg
(Equipe Cofidis)

Enfin, la surprise du chef pour les récipients d’airs qui se sont distingués sur la Grande Boucle, est de se faire biser sur le podium par le maire de Paris. Même à ce moment là, un petit contrôle Hinault Piné n’est pas exclu, aux risques de se retrouver avec un trou-fignon aussi large qu’un couloir de bus.

bertranddelano.jpg

Voilà, voilà. le Tour est fini. Je vous remercie de votre attention et de votre participation et vous propose de renouveller l’expérience en 2011.

(franck 77)

————————————————————–

Classement de la vingtième étape :

classementetape20.jpg

cavendishetape20.jpg

Classement général final du Tour de France 2010 :

podiumtourdefrance2010.jpg

classementgeneraltour2010.jpg

albertocontadorpodiumdiaporama.jpg

 

Paletots du Tour de France 2010 :

paletotstours2010.jpg

maillotstourdefrance2010.jpg

 

Publié dans:Tour de France 2010 |on 25 juillet, 2010 |25 Commentaires »

C’est le trois cent trente neuvième fafiot!

Samedi 24 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 19ème étape:  BORDEAUX / PAUILLAC
(contre la montre individuelle)

(de ressembler au duc de Bordeaux derechef)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Aujourd’hui, l’étape est courte et plate. On traverse le Médoc, de Bordeaux à Pauillac, sur 52 bornes, en contre la montre individuel.

carteetape19.jpg

Un contre la montre signifie que les coureurs partent individuellement l’un de l’autre chacun son tour pas en même temps. Le dernier du classement général part en premier à 10h25, et le premier du classement général part en dernier à 16h02.

Quand on voit qu’on cause de Bordeaux, Le Pian Medoc, Macau, Margaux, Cussac Fort Médoc, Saint Julien Beschevelle et Pauillac, on a plus envie de sortir son verre que son spad.

profilkmsetape19.jpg

Déconnoland pense que Cancellara, grand spécialiste de cet exercice a de grandes chances de gagner aujoud’hui.

Le dadais Schleck pensait attaquer dans la côte du Rhône, mais il peut se mettre la main entre les caisses et le doigt dans le trou du fût. En effet, sur le papelard, Contador est potentiellement plus fort que le luxe en bourgeois, et il peut compter lui foutre 1minute 49secondes et 53 dixièmes dans la tronche.

Andy Schleck peut toujours essayer de se surpasser, mais vue la région traversée, je crois qu’il risque fort de se mettre dans le rouge.

Lance Armstrong, quant à lui, voudra tenter un baroude d’honneur. Il sera toute à son affaire inspiré, sûrement, par le Médoc. D’ailleurs, en souvenir de l’étape, il emportera une bouteille et une boite de Médoc.

Sinon, la lutte entre Samuel Sanchez, 3éme au classement général et Denis Manchov qui le talonne seulement de 21 secondes est à suivre de près. Sur le papelard, le popov, qui n’est mas manchot’v au contre la montre, est plus balèze, et devrait grapiller une grosse minute sur l’Asturian. Donc, logiquement, Sanchez risque de descendre du podium.

Tout ce petit monde là va s’amuser à me contredire cet après’m, juste histoire de me faire passer pour une buse.

En tout cas, tous les gaziers auront « de la cuisse », et pour le premier qui me demande s’il y a des échappés, ce sera ma main sur la gueule

Sinon, un lecteur m’a demandé si toutes les conneries que j’écrivais étaient bien de moi.
Je confirme que c’est le tout de mon crû….

(franck 77)

——————————————

Classement de la dix neuvième étape :

classementetape19.jpg

Classement général à l’issue de la dix neuvième étape :

classementgeneraletape19.jpg

contadordepartbordeaux.jpg

Paletots à l’issue de la dix neuvième étape :

paletotsetape19.jpg

Publié dans:Tour de France 2010 |on 24 juillet, 2010 |7 Commentaires »

C’est le trois cent trente huitème fafiot!

Vendredi 23 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 18ème étape:  SALIES-DE-BEARNE / BORDEAUX

(de ressembler au duc de Bordeaux)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Aujourd’hui, l’étape sera plate, comme celle d’hier. Sauf que là, la platitude se trahit par le relief, puisque la grande Boucle quitte les Pyrénées Atlantiques pour traverser les Landes et la Gironde pour, finalement se vautrer à 5 mètres par rapport au niveau de la mer chez les Bordelais, qui comme le nom l’indique, sont les ceusses et ceuzes qui habitent le bord de l’eau.

Jetons un oeil distrait sur le rôt de bouc :

carteetape18.jpg

Pouffons devant ce profil ridicule :

profiletape18.jpg

Tapons nous la tête contre les murs en zieutant les derniers kilomètres :

profilkmsetape18.jpg

L’arrivée sera jugée sur le Quai Louis XVIII à l’extrémité d’une ligne droite finale de 1000mètres et d’une largeur de 6mètres, ce qui veut dire que les sprinteurs auront les coudées franches pour se battre pour le maillot vert, car rien est joué pour ce paletot.

classementmaillotverttape17.jpg

Hier, entre Pau et le Col du Tourmalet, nous avons vu qu’Andy Schleck avait mis en oeuvre son plan pour gagner le Tour. Il avait prévu d’attaquer dans les Pyrénées.

Du temps de Merckx, Anquetil ou Hinault, le gazier qui voulait gagner le Tour attaquait dès le premier col de chaque étape et ne débandait pas jusqu’à l’arrivée. Schleck, lui, a sa technique : c’est dans les 9 derniers kilomètres de la dernière étape de montagne qu’il attaque, en jetant un regard qui fait peur à son adversaire comme il a vu faire dans Rocky IV.

Malheureusement pour lui, Contador a décidé d’arrêter la guerre « psychologique » et a suivi le luxembourgeois au train, en se mettant quand même un petit peu de côté au cas où le dadais s’amuserait encore à changer de braquet tout en dévissant une ampoule.

Les deux ont passé la main dans la main la ligne d’arrivée en conservant le côté bon enfant du peloton, c’est-à-dire en se pelotant :

shleckcontadortourmalet.jpg

Je ne sais pas, mais en voyant le clicheton, quelque chose me dit qu’un blanc aurait envie de s’envoyer un jaune que cela ne m’étonnerait pas, mais cela ne nous regarde pas.

Aujourd’hui, le principe de base de la course est le suivant :
Des gaziers vont s’échapper sur 150 bornes, pour être rattrapés par le peloton à 2 kilomètres de l’arrivée, et à 28 mètres de la ligne Thor Huschov, Allesandro Petacchi et Mark Cavendish vont pédaler comme des boeufs pour aller chercher les 35 pions du paletot vert.

Cavendish n’a plus son opérateur musclé pour l’emmener sur la ligne dans un fauteuil (Louix XVIII?)

Aujourd’hui, je mise sur Petacchi, car son blaze est déconnolandesque.

(franck 77)

———————————————

LA QUESTION DU JOUR

sarkozytourdefrance.jpg

Les journaleux sont-ils des morbacs?

Chargement ... Chargement ...

—————————————–

Classement de la dix huitième étape :

classementetape18.jpg

Classement général à l’issue de la dix huitième étape :

classementgeneraletape18.jpg

Classement paletot vert à l’issue de la dix huitième étape :

Paletots à l’issue de la dix huitième étape :

paletotsetape18.jpg

 

Publié dans:Tour de France 2010 |on 23 juillet, 2010 |5 Commentaires »

C’est le trois cent trente septième fafiot!

Jeudi 22 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 17ème étape:  PAU / COL DU TOURMALET

(de me demander si le Tour m’allait)

tourmalet.jpg

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Voici arrivée la dernière grande étape de montagne du Tour de France 2010, qui franchira le col du Tourmalet pour la 78ème fois de son histoire.

carteetape17.jpg

Certes le col du Tourmalet a été grimpé nettement moins de fois que celui de Zahia, mais dans cent ans on reparlera encore de ce col mythique dans le Tour, alors que la vulvazahia aura été mise à la benne (zéma?) depuis des lustres et des lampadaires.

profiletape17.jpg

L’arrivée au Tourmalet, point culminant du Tour 2010 (2115m, 18,6 km à 7,5%), ne doit pas occulter pour autant le Col de Marie Blanque de 1ère catégorie (9,3 km à 7,6%) et celui du Soulor (11,9km à 7.8%) qui, eux aussi, font partie intégrante de la légende du Tour.

profilkmsetape17.jpg

lapizeoctave.jpg

Hier, le Dadais Schreck a dit au journaleux du Parigot, que sa dernière chance de pouvoir gagner le Tour était d’attaquer dans l’ascension du Tourmalet. Ce n’est pas faux. Surtout qu’avant le contre la montre de samedi, il faut qu’il arrive à mettre au moins 2 grosses minutes(*) dans la tronche au pingouin. Il m’inquiète quand même le luxe en bourgeois, car il a avoué qu’il avait trouvé une piste pour distancer l’espagnol alors qu’il avait en pogne un rôt de bouc de l’étape pas trop de saison :

tourmaletplan.jpg

En tout cas, si le dadais Schreck veut absolument s’enfiler un jaune, Déconnoland ne lui donnera qu’un conseil : « Dans le Tourmalet, pars, mais surtout ne te retourne pas! »

octavelapize.jpg

On aura peut-être l’occasion de revoir un dernier numéro de l’astronaute trompettiste qui en profite pour vider son armoire à pharmacie avant de se prendre une retraite bien méritée à vendre des capsules à Paulo aux Texans.

En ce qui concerne le paletot  à pois, le français Anthony Charteau n’est pas garanti de la gelée car il reste une chiée de pions à distribuer avec deux cols de 1ère catégorie plus une arrivée sur un col hors catégorie. Notre mascotte Jérôme Pineau peut se refaire une santé, mais Jeanne Moreau, Sandy Casar et Damiano Cunego sont encore assez en forme pour disputer le titre.
Si les cadors se décidaient à batailler dès Marie Blanque, ils pourraient effectuer une remontée fantastique, mais il ne faut pas trop compter la dessus, où alors, ce serait vraiment pour me contre dire.

[(*) On peut dire 2 "grosses" minutes dans la mesure où j'ai connu une prof de physique en classe de math spé qui avait demandé si quelqu'un avait un "grand" double décimètres...]

(franck 77)

———————————————————————-

Classement de la dix septième étape :

classementetape17.jpg

contadorschleck.jpg

(Contador et Schleck, vainqueur de l’étape, à égalité dans le Tourmalet)

Classement général à l’issue de la dix septième étape :

classementgeneraletape17.jpg

Classement définitif paletot à pois à l’issue de la dix septième étape :

classementdfinitifmeilleurgrimpeur.jpg

anthonycharteaumaillotapois2010.jpg

(Toutes nos ficelles de caleçons à Anthony Charteau qui emmenera son maillot à pois de meilleur grimpeur à Paris)

Paletots à l’issue de la dix septième étape :

paletotetape17.jpg

Publié dans:Tour de France 2010 |on 22 juillet, 2010 |9 Commentaires »

C’est le trois cent trente sixième fafiot!

Mardi 20 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 16ème étape:  BAGNERES-DE-LUCHON / PAU

(d’entrer dans la légende)

coltourmalet.jpg

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Aujourd’hui, pour la 16ème étape, la Grande Boucle vient à la rencontre de sa légende. C’est l’étape du centenaire, la plus belle de 2010, qui relie Bagnères de Luchon à Pau.

carteetape16.jpg

Le peloton part de Bagnères-de-Luchon pour gravir tout de suite le Col de Peyresourde, puis le Col d’Aspin, ces deux premiers cols étant de 1ère catégorie, puis vient la pièce maîtresse, le Col du Tourmalet, col hors catégorie, tout comme l’Aubisque en passant par celui du Soulor, et enfin la caravane descend dans la vallée jusqu’à Pau.

profiletape16.jpg

En écoutant un peu les journaleux, que ce soit à la téloche, dans les baveux ou dans le poste, on sent qu’on est bien équipé! En effet, ils ont réussi à créer de toute pièce une polémique suite à l’attaque de Contador alors que Schleck s’emmêlait les pinceaux dans ses braquets.

La grande question, depuis hier, est : »Est-ce que Contador aurait dû attendre Schleck? ». Des questions abruties de la part des journaleux, on en entend tous les jours, mais celle ci peut endosser le maillot jaune sur le podium de la connerie.

En effet. Schleck attaque dans le Port de Balès, part comme une flèche,Vinoukourov étant seul capable de le contrer, et v’la t’y pas que le Luxembourgeois a tendance à confondre le pignon arrière avec le grand plateau en voulant changer de braquet. Ce changement brusque de développement a fait tout drôle au dérailleur qui a eu vite fait de tricoter des noeuds avec la chaîne.

Contador passe à côté en se retournant pour voir ce qui se passe et continue sur sa lancée.

Donc, d’après les journaleux, il fallait que Contador descende de son spad, sorte sa caisse à outils, dépanne le dadais, lui fasse un massage des lombaires et reparte avec lui.

Bien sûr! Pas de problème! C’eût été tout a fait logique! Enfin quoi, merde, vous vous entraînez pour sortir des conneries comme ça? En pleine Transat, quand il y un rafiot qui démâte, les autres ne jettent pas l’ancre pour temporiser.

Si tout le monde s’attend, le podium du Tour à l’arrivée aux Champs, devraient mesurer 35 mètres de long, non?

Il y a un gazier qui doit bien se marrer en zieutant de son paradis les pignasseries modernes, c’est Eugène Christophe, qui, le 9 Juillet 1913, suite à un choc avec une voiture a cassé sa fourche dans la descente du Tourmalet. A cette époque, il n’y avait pas une équipe d’opérateurs musclés prêts à glisser un spad tout neuf sous le cul d’un coureur qui a un problème quelconque. Non, c’était l’époque où le coureur devait tout réparer lui même. Et bien Eugène Christophe a fait 14 bornes à pinces avec son vélo (qui faisait pratiquement le triple de poids d’un vélo actuel) sur les endosses jusqu’au village de Sainte-Marie-de-Campan, et a mis quatre plombes pour effectuer sa réparation sur la forge du bled, sous les yeux des commissaires de course, avant de reprendre la course.

eugenechristophereparantsafourche.jpg

Ça a quand même une autre tronche que maintenant!

D’ailleurs, une plaque souvenir rappelle l’évènement :

plaquechristophe.jpg

Au classement général, il terminera septième à un peu plus de 14h de philippe Thys, vainqueur du tour 1913

De 1906 à 1925, Christophe Eugène participe à onze Tour de France. Il ne le gagnera jamais, mais il est le premier coureur à avoir porté le célèbre maillot jaune, le 18 juillet 1919.

Figurez vous, que le cher Eugène cassera sa fourche dans l’avant dernière étape du tour 1919 (alors qu’il était en tête de l’épreuve avec 28 minutes d’avance sur le deuxième), fourche qu’il réparera lui même. Et il recassera sa fourche en 1922, alors qu’il passait en tête du Galibier avec toutes les chances d’emporter la timbale.

christopheeugene.jpg

Nous aurons l’occasion de causer du Tourmalet après demain, puisque l’arrivée y sera jugée.

Une fois passé le Tourmalet à pied en 1910, Octave Lapize avait dit  au journaliste Victor Breyer : »Vous êtes tous des criminels. Dites le de ma part à Desgranges ». C’est à partir de ce moment que le Tour commençait à écrire sa longue légende dans la montagne, même si des cols avaient été gravis dès 1902.

tourdefrance191001octavelapize.jpg

Si aujourd’hui, un des favoris dérape sur un crustacé dans la montée de l’Aubisque, entraînant un retard considérable au général, celui ci pourra dire : » l’Aubisque de Homard m’a tuer »

colaubisque.jpg

Toujours est-il que le 17 juillet 1951, le premier néerlandais maillot jaune Wim Van Est est dans le best of des gadins des descentes de l’Aubisque, puisque qu’il est tombé 100 mètres plus bas que la route.

Il a pû remonter la paroi, hissé par un chapelet de boyaux!

wimvanestaubisque1951.jpg

Bon, l’étape d’aujourd’hui devrait être le théâtre d’attaques en règle, la bataille de Pau Luchon, sinon j’arrête de déconno-blogouner sur la course, foi de franck 77…

(franck 77)

—————————————-

Classement de la seizième étape :

classementetape16.jpg

fedrigopierricketape162010.jpg

(Fédrigo Pierrick remporte la sixième victoire française dans ce Tour 2010)

Classement général à l’issue de la seizième étape :

classementgeneraletape16.jpg

Classement paletot à pois à l’issue de la seizième étape :

classementgrimpeuretape16.jpg

(Jeanne Moreau a fait un sérieux rapproché en glanant 60 pions en passant en tête le Tourmalet et l’Aubisque)

Paletots à l’issue de la seizième étape :

paletotsetape16.jpg

Publié dans:Tour de France 2010 |on 20 juillet, 2010 |11 Commentaires »

C’est le trois cent trente cinquième fafiot!

Lundi 19 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 15ème étape:  PAMIERS / BAGNERES-DE-LUCHON

(de penser que le pire est né)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Aujourd’hui, deuxième étape Pyrénéenne de haute montagne traversant  l’Ariège, les Hautes-Pyrénées, et la Haute Garonne.

carteetape15.jpg

Le profilounet,

profiletape15.jpg

nous dit que la première difficulté est la côte de Carla-Bayle, qui comme toutes les côtes de ce nom a très peu de relief (4ème catégorie), puis le Col de Portet-d’Aspect pris par le « petit »côté (2ème catégorie donc) ainsi que le Col des Ares, et enfin, le peloton (la selle?) grimpera Port de Balès (après Port Pailhères, hier, comme dirait le Dirla Dalaï Lama, on va de Port en Port), col hors catégorie pour redescendre plein pot sur Bagnères de Luchon.

Les derniers kilomètres feraient le bonheur des sprinteurs qui arriveront 20 minutes après les grimpeurs :

profilkmsetape15.jpg

Hier, mis à part l’exploit du français Christophe Riblon, et une vraie attaque de Carlos Sastre, ce qui s’est passé dans Port Pailhères a confirmé ce que votre serviteur a écrit sur le fafiot du jour :

Riz même beurre :

« Je pense que si coureurs ne nous refont pas le coup de certaines années en s’observant dans la montagne juste avant de s’arracher la boyasse dans la montée de la cuvette de Corbeil, des coureurs comme Carlos Sastre, Bradley Wiggins, Samuel Sanchez, Ivan Basso ou Denis Manchov peuvent aller titiller les duettistes. »

Comme quoi les analyses de Déconnoland, ce n’est pas de la branlette de pignouf.

Donc, Schleck et Contador se sont observés dans la montée du col hors catégorie du jour. ils se sont tellement observés qu’ils étaient même, à un moment, à l’arrêt, comme sur une piste de vélodrome!

contadorschleckpailheres.jpg

Schleck veut faire une course psychologique, et Contador s’en fout puisqu’il est sûr de foutre 3 minutes dans la tronche au grand niais au contre la montre de samedi prochain, tout en se lichant une boutanche de Bordeaux.

Voilà où en est le cyclisme moderne! Déjà, on a vu des footeux qui ne couraient pas pendant les matchs, maintenant, on a des gaziers qui ont des calculatrices dans les mollets. Finies les belles attaques d’antan sans calculs, les mano à mano à la force de la pédale. Désormais, entre les leaders du tour, on se la joue au ralenti, avec de la musique qui fait peur, et une table de logarithmes dans le prose pour calculer les écarts.

L’avantage de l’arnaque montée gentiment par les duettistes est que des français gagnent des étapes, et on ne crache pas dessus.

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, nous allons parler matos. Nous nous sommes interessés aux spads que vont « utiliser » Andy Schleck et Alberto Contador pour faire l’indifférence dans Port Balès.

En ce qui concerne Contador, il a opté pour un spad ambitieux, avec gros plateau à l’avant, et mousseline à l’arrière. Il a choisi une roue avant peinte en jaune , pour afficher clairement et psychologiquement ses ambitions au géant vert.

velocontador.jpg

Quant à Andy Schleck, il a opté pour le confort du suiveur.

veloschleck.jpg

Les sacoches ne sont là que pour stocker les teilles qu’il va lui même chercher au Marché U pendant l’étape.

Vu le spectacle offert par ces deux gaziers là hier, je pense que les prétendants au podium vont s’activer le fion aujourd’hui pour passer devant eux au général, pendant qu’ils feront une partie de scrabble dans la montée.

(franck 77)

—————————————–

Classement de la quinzième étape :

classementetape15.jpg

voeckleretape15bagneresdeluchon2010.jpg

(Thomas Voeckler, sublissime vainqueur à Bagnères de Luchon)

Classement général à l’issue de la quinzième étape :

classementgeneraletape15.jpg

albertocontadoraprofitedunproblememecaniquedandysc.jpg

(Alberto Contador profite du maillon faible de la chaîne d’Andy Schleck pour le déposséder du paletot jaune)

Classement paletot à pois à l’issue de la quinzième étape :

grimpeuretape15.jpg

Paletots à l’issue de la quinzième étape :

paletotsetape15.jpg

Publié dans:Tour de France 2010 |on 19 juillet, 2010 |7 Commentaires »

C’est le trois cent trente quatrième fafiot!

Dimanche 18 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 14ème étape:  REVEL / AX 3 DOMAINES

(de s’attendre à du travail à la chaîne)

colsdelegende.jpg

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Le Tour de France attaque aujourd’hui les grands cols des Pyrénées. Pour fêter le centenaire du premier passage de la grande Boucle dans les Pyrénées, cette année, le menu est copieux avec 4 étapes revisitant les sommets mythiques tels que  Port de Pailhères,  Port de Balès, le Col de Peyresourde, le col du Tourmalet (qui sera grimpé deux fois cette année), le Col d’Aubisque, le Col du Soulor, le Col de Marie Blanque,… autant de sites qui ont constitué la grande légende du Tour.

tourdefrance2010centenairepyrenees.jpg

Zieutons le parcours du jour :

carteetape14.jpg

Reluquons le profilounet de la chose:

profiletape14.jpg

et les dernières bornes du zimbrec :

profilkmsetape14.jpg

Outre la grimpette de 1ère catégorie qui peut se faire aisément en téléphérique en partant d’Ax les thermes pour atteindre Ax 3 Domaines, le morcif de la journée est le Port de Pailhères, qui ne paye pas de mine à marée haute,

portdepailheresmareebasse.jpg

mais qui, une fois qu’on a rangé les pédalos et gratté les moules, nous dévoile des lacets qui ont une autre tronche que ceux de mes tongs.

coldepailhres1.jpg

Ce qui nous donne un profilounet qui n’est pas celui de la côte de porc dans l’échine que je vais m’étaler sur le barbec ce midi:

profilpailheres.jpg

Un classement qui risque méchamment de bouger, est celui du meilleur grimpeur. Et l’on peut prédire  qu’Anthony Charteau et notre mascotte, Jérôme Pineau vont sentir se pointer des cadors de la trempe de Frison Roche pour  bivouaquer en haut du tableau.

classementmeilleurgrimpeuretape13.jpg

Les journaleux prévoient une ressucée d ‘il était une fois dans l’ouest avec un duel entre le Guy Lux en bourgeois Andy Schleck (à ne pas confondre avec le géant vert), et le pingouin qu’t'adore.

Je pense que si coureurs ne nous refont pas le coup de certaines années en s’observant dans la montagne juste avant de s’arracher la boyasse dans la montée de la cuvette de Corbeil, des coureurs comme Carlos Sastre, Bradley Wiggins, Samuel Sanchez, Ivan Basso ou Denis Manchov peuvent aller titiller les duettistes.

(franck 77)

——————————————————–

Classement de la quatorzième étape :

classementetape14.jpg

riblonetape142010.jpg
(Toutes nos ficelles de caleçons à Christophe Riblon qui s’est fait violence toute la journée pour emporter l’étape)

Classement général à l’issue de la quatorzième étape :

classementgeneraletape14.jpg

Classement paletot à pois à l’issue de la quatorzième étape :

classementgrimpeuretape14.jpg

Paletots à l’issue de la quatorzième étape :

Publié dans:Tour de France 2010 |on 18 juillet, 2010 |7 Commentaires »

C’est le trois cent trente troisième fafiot!

Samedi 17 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 13ème étape: RODEZ / REVEL

(de prédire qu’il sera beau l’héros de Revel)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

L’étape du jour part de Rodez dans l’Aveyron, traverse le Tarn et se termine en Haute-Garonne à Revel.

Voici l’affaire :

carteetape13.jpg

Sur le profilounet, on constate qu’il y a de la côtelette qui traînouille, mais rien de bien sérieux:

profiletape13.jpg

La fin de l’étape a cette tronche là :

profilkmsetape13.jpg

L’arrivée sera jugée sur le Boulevard Jean Jaurès à l’extrémité d’une ligne droite finale de 610 mètres et large de 7,50 mètres. C’est vous dire que les sprinteurs s’en donneront à coeur joie. Le cave angliche sera privé de son videur personnel Mark Lecoupdanslatronche pour passer devant tout le monde. Cela donnera peut-être une chance de victoire d’étape pour Thor Hushovd, Allessandro Petacchi ou Robbie Mc Ewen, le gratin du classement du maillot vert.

D’ailleurs, profitons-en pour jeter un oeil sur le classement de ce paletot :

classementmaillotvert.jpg

En ayant la curiosité d’aller tout au bout du classement, on découvre ceci :

finclassementmaillotvert.jpg

C’est vous dire, que même dans le peloton, on trouve de sacrés tire au cul. Comment peut-on avoir des points négatifs au maillot vert?
Comme le maillot vert est sponsorisé par le PMU, une explication possible serait que Christophe Kern, qui a -3pts, a demandé à son employeur Cofidis la banque en ligne une avance sur salaire, qu’il a misée avec malchance dans la 3ème à Auteuil, et qu’il a filé son tuyau merdeux à Mirco Lorenzetto qui, lui, s’est embourbé un retard de 5 pions?
Une autre explication serait que ces deux gaziers là passent la ligne d’arrivée en reculant…

Une autre remarque sur cette arrivée et que la commune de Revel a donné le nom de Jean Jaurès à un boulevard, alors que c’est Gambetta qui a créé le boulevard (voir notre document ici). Mais nous n’allons pas crier un rôt sur le bidet pour si peu.

Revel est une vraie ville du Tour de France puisque celui ci s’y est arrêté à huit reprises depuis 1966. Et ce n’est que justice, puisque la  commune de Revel est connue dans le monde entier pour ses beaux vélos.

http://www.dailymotion.com/video/xccga9

(franck 77)

————————————————————-

Classement de la treizième étape :

classementetape13.jpg

vinokourovetape13tour2010.jpg

(Vinokourov en force sur les 5 derniers kilomètres a décroché le peloton pour laisser la 2ème place aux sprinters)

podiumetape13.jpg

Classement général à l’issue de la treizième étape:

classementgeneraletape13.jpg

Paletots à l’issue de la treizième étape:

lespaletotsetape13.jpg

Publié dans:Tour de France 2010 |on 17 juillet, 2010 |4 Commentaires »

C’est le trois cent trente deuxième fafiot!

Vendredi 16 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 12ème étape: BOURG-DE-PÉAGE / MENDE

(de penser qu’il vaut mieux une bonne à Mende qu’une mauvaise à l’Aisne)


(Jean Ferrat – Nul ne guérit de son enfance)

mendeetmontmimat.jpg

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Jetons sans cul férir un oeil glauque sur le rôt de bouc:

carteetape12.jpg

Quand on part de Bourg-de-Péage pour passer par Saint-prix au 56ème kilomètre, à Mandé au 72ème, et pour arriver à Mende au bout de 210,5 kilomètres de course, on imagine bien qu’il y en a certains qui vont payer dans l’affaire.

Zieutons le profil harmonieux de l’étapounette qui fait rejaillir ses côtelettes:

profiletape12.jpg

Et pâmons nous devant le demi kouglof que constitue l’ultime montée de l’étape, la Côte de la Croix Neuve, montée Laurent Jalabert, auteur d’une victoire mémorable le 14 Juillet 1995:

profilkmsetape12.jpg

Nous pouvons penser raisonnablement que le peloton (les miches?) ne va pas trouver la côte à Mende douce.

La côte est à 10% à Mende et risque d’être majorée en cas de retard.

Petit rappel géographique pour les petites têtes blondes, ou basanées (je ne veux pas de probloque avec la Halde aux chaussures), au kilomètre 106 de l’étape, la grande Boucle passe au Mont Gerbier de Jonc appelé aussi Gerbier de Joc, ce qui est nettement plus occitan.

Le mont Gerbier-de-Jonc culmine à une altitude de 1 551 m. Il s’agit d’une protubérance phonolitique, datée de 8 millions d’années. Une protubérance phonolitique n’est pas, comme on pourrait le penser, une pointe de mange disque datant de l’âge de Pierre Vassiliu, mais une roche magmatique volcanique composée de feldspath, Félicie aussi. Il parait que la phonolite se débite en dalle, mais je ne vois pas très bien où se situe la contrepèterie.

La Loire prend sa source au Mont Gerbier de Jonc, alors que ma connerie prends la sienne dans la nuit des temps.

montgerbierdejonc.jpg

L’Ardèche, traversée en grande partie par la 12ème étape, est le département d’adoption de Jean Ferrat qui nous a quitté récemment. On ne sait pas trop bien comment est mort le chanteur, mais Marie Georges Buffet, qui a été mise au placard il y a peu, nous a confirmé qu’il était mort comme Uniste, ce qui, je vous l’avoue, ne nous renseigne guère, car si on tape « Uniste » dans OuiOuiMerdia on a le message « Un tel mec ex pleureur  ne peut lire cette page oueb ».

Aujourd’hui, dans la chignole du dirlo sportif Jean-François Pêche-le, l’invitée de l’étape est Amelie Mauresmo. Au kilomètre 189, on passe près de la Pelouse. Elle en profitera pour aller embrasser un petit tamis.

Sinon, au kilomètre 117,5, on passe par l’Habitarelle, ce qui me semble plutôt hardi (faut réfléchir un pneu la dessus…).

Mark Renshaw, le coéquipier du cave angliche, ne pourra pas, comme hier, casquer à Mende.
Un petit déclassement du cave angliche aurait été judicieux, car être emmené par un gazier qui fait la place devant en filant des coups de boules et en  décalquant les récalcitrants contre les barrières de sécurité, ça fait un peu désordre. 

Aujourd’hui, on peut s’attendre à une arrivée disputée, car toute victoire est, à Mende, honorable.

(franck 77)

————————————————–

Classement de la douzième étape :

classementetape12.jpg

katushacontadoretape12.jpg

(Rodriguez vainqueur au sprint devant Contador qui reprend 10 secondes à Schleck)

Classement général à l’issue de la douzième étape:

classementgeneraletape12.jpg

Paletots à l’issue de la douzième étape:

paletotsetape12.jpg

(mauvaise nouvelle : notre mascotte, Jérôme Pineau, a perdu son paletot à pois aujourd’hui dans les côtelettes)

Publié dans:Tour de France 2010 |on 16 juillet, 2010 |4 Commentaires »

C’est le trois cent trente et unième fafiot!

Jeudi 15 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 11ème étape: SISTERON / BOURG-LES-VALENCE

(de prévoir que pour le Tour, la Drôme adhère)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour. Aujourd’hui, le Tour de France va traverser, successivement, les Alpes de Hautes Provences, les Hautes Alpes et la Drôme.

carteetape11.jpg

Même si il y a une côtelette de 3ème catégorie au 56ème kilomètre (Col de Cabre), l’arrivée se fera au sprint. Les sprinteurs ne sont pas à la fête cette année. Surtout qu’hier, avec l’échappée qui a creusé l’écart,  ces derniers ont été privés d’une rare occasion.

profiletape11.jpg

Mais si on commence à parler de la course, autant aller sur le site officiel du Tour de France, qui est très bien fait et qui me permet de vous mettre la cartounette et le profil de chaque étape.

Hier, pour le 14 juillet, j’ai décidé de zoner un peu, même si le taf s’accumoncelle sur mon burlingue. Sous les coups de 10 heures, je suis allé dans mon trocson préféré (voir le fafiot qui en cause ici) pour aller m’enfiler un noir et raconter deux ou trois conneries avec Jean Claude.

Cela faisait des années que je n’avais pas acheté L’Equipe. N’ayant pas suivi l’étape de la veille, je me décide donc d’investir 95 centimes de rôt dans l’affaire. Je suis allé de déception en déception.

En effet, voici le florilège des titres d’articles :

La une : « Au tour de Casar » et « Les yeux dans les yeux » accompagnant le clicheton de Schleck et Contador discutant le bout de gras dans la montée de la Madeleine.
Puis, en page 2 « Le premier c’est Casar » est en page 3 « Duel au soleil », bref une ressucée de la une en moins bien.
En page 4 sous le titre « les frères pétard », le journaleux voit déja contador et Schleck aux deux premières places du général.
En page 5,  avec « Evans au bout de la souffrance », on se croirait lire la une de France Dimanche, ou d’Ici-paris.

uneequipe14juillet.jpg

Vous l’avez compris, j’ai trouvé le baveux insipide.

En fait, inconsciemment, je cherchais la chronique d’Antoine Blondin sur l’étape du Tour.

Quand je dis cela, je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

De 1979 à 1982, pendant le Tour de France, j’achetais tous les jours le journal L’Equipe. Outre les détails complets sur l’épreuve, il y avait la perle des perles : la chronique d’Antoine Blondin.

Chacune de ses chroniques étaient un petit chef d’oeuvre littéraire avec des titres de toute beauté : « La Victoire à Ventoux »,  » Le dernier Chalons où l’on cause », « En travers de la gorge », « L’affaire est dans le lac », « Un coq sur la crête », « Des navigateurs solidaires », « Le gratin Dauphinois », « la fièvre jaune », « Un tour de Rhin », « En toute humidité », « L’Aimar au diable », « Haute-Vienne que pourra »,  » A la recherche du temps perdu (dans la madeleine) », « Pittoresque note de Frey », « Ras le col », « Un dur à Thuir », « La patrie est en Angers », « Mornes plaines et charlots-rois », « Auguste Hinault », « Le jeudi de l’ascension », « L’homérique restait à découvrir », « Sophia Lorraine », « Bernard par ici », « Aravis sans fin »……..

antoineblondin.jpg

Antoine Blondin a écrit plus de 700 chroniques sur le Tour de France pour le journal L’Equipe entre 1954 et 1982. Quand je relis certaines dans un gros bouquin qui les reproduit dans leur intégralité, je me dis que le fafiot du jour de Déconnoland , à côté de ces pépites, c’est vraiment du scribouillage à la con.

Et à un gazier qui a pondu « Un singe en hiver », je dis Môssieu.

(franck 77)

Classement de la onzième étape :

classementetape11.jpg

caveangliche.jpg

(Un cave angliche qui gagne le yoyo en bois du Japon à Bourg-lès-Valence)

Classement général à l’issue de la onzième étape:

classementgeneraletape11.jpg

Paletots à l’issue de la onzième étape:

paletotsetape11.jpg

Publié dans:Tour de France 2010 |on 15 juillet, 2010 |6 Commentaires »
123

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique