Archive pour le 11 juillet, 2010

C’est le trois cent vingt septième fafiot!

Dimanche 11 juillet 2010

TOUR DE FRANCE 2010

 8ème étape: STATION DES ROUSSES / MORZINE AVORIAZ

(de se dire que le destin est cruel)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Je ne sais pas si vous connaissez ce phénomène, mais quand vous êtes un peu intéressé au Tour de France, vous n’avez pas de problème pour pouvoir suivre par quelque moyen que ce soit les étapes à la con du style Fleury-les-Aubray / La Motte-Beuvron. Mais quand se profilent des belles étapes de montagnes le viquinde, et que vous vous (zéla?) voyez déjà tranquillou installé dans votre canapuche douillé, dans un salon aux volets fermés pour conserver la fraicheur de la nuit précédente, et avec, à portée de main des boissons illicites mais Ô combien gouleyantes à souhait tout en zieutant sur un écran en couleurs des gaziers en train de grimper un col de première catégorie au milieu de paysages sublimes,  et qu’emporté par ce surplus de confort oisif et vélocypédique par procuration, vous vous……

coldelaramaz.jpg

Cela s’est passé vendredi soir :

« -Hé franck77?
- Oui ma douce aimée (Jacquet?)
- Tu n’oublies pas que demain on va chez ma soeur Augustine (du côté d’Alençon) pour emmener Philémon (le fruit de notre amour) qui restera pendant quinze jours avec son cousin et sa cousine (pour faire griller des insectes avec une loupe, pisser dans la piscine municipale du haut du plongeoir et mettre du poil à gratter dans le plumard du beauf…)
- Bien sûr que non, mon lapin sauce moutarde, je ne pense qu’à ça!… »

Et merde, je me voyais déjà, tranquillou…

Tu parles Charles! On a enfourché la Jyva 4 à l’heure ou Phébus dardait de ses rayons de force 25000 Bescherelles au mètre carré. Au kilomètre 28, Ginette (la douce aimée) se posait la question de savoir si le fer à repasser était débranché, et le seul contact que j’avais avec le Tour de France, était un flash d’info toutes les trente minutes sur ReuTeuLeu avec « En direct de la Route du Tour, sur ReuTeuLeu la radio officiel du Tour de France :

« -Allo Jean Paul Machpro, vous êtes sur la Sapétoku de la boite, que se passe-t-il sur la course et quoidon caisse?
Allo, Allo?
Nous n’arrivons pas à faire la liaison avec Machpro à cause d’une rupture de caténaire. Ce n’est pas grave, nous le joindrons dans une demie heure….. »

Et merde.

prazdelys.jpg

Du coup on écoutait, en sourdine, le spécial Grand Studio de Charlotte Gainsbourg. Ecouter Charlotte Gainsbourg en sourdine, c’est en gros, comme si vous écouter un CD live du mime Marceau : vous entendez les gens applaudir toutes les trois minutes  sans savoir ce qui s’est réellement passé sur scène.

Flash de 16 heures:

« Ici Machpro en direct de la Route du Tour. Sur la Sapétoku officielle, il fait chaud, surtout que j’ai les miches près du pot d’échappement. Il fait une chaleur écrasante, un monde considérable admire cette surperbe étape. Nous nous situons entre un petit groupe de 2 coureurs qui sont en tête de la course devant d’autres coureurs qui suivent derrière. A vous les studios… »

Et merde.

Il fait à peu près deux bières de température dans la Jyva 4.

Ginette se tourne vers moi:
« -Baisse un peu la radio
Au fait, franck77,  tu ne sais pas ce qu’elle m’a fait l’autre grosse vache qui occupe le burlingue en face de moi hier?
-Non
-Et bien figure toi que………… et puis………… quand tout à cul………………alors moi j’lui fais……. »

Je jette un regard glauque sur la tocante : 16h32

Je remonte le son de la TSF
« …….C’était Machpro, en direct de le Route du Tour…… »

Et merde.

16h49, on passe devant le Centre commercial de Fouzy-sur-la-Goule (rivière giboyeuse à souhait où l’on peut pécher du pilchard et des miettes de thon au naturel),

« - Tiens franck77, on va s’arrêter pour acheter des conneries pour offrir à soeurette.
 -Vas-y ma douce salade de légumineuses riches en fer et en acides à minets, je vais t’attendre dans la caisse en plein soleil sur le parquinge pour me détendre.
- Compte la dessus, viens avec nous ça ira plus vite »

Et merde.

17heures et des brouettes, de retour à la vature.

« Pose les pacsons dans le coffiot mon  Abdoul Cinée, je vais faire chauffer le moteur qui s’est bêtement refroidi… »

J’allume le poste :

« …. merci Machpro, rendez vous dans le club Jalabert de 18h15 pour nous détailler la course, et maintenant, nous retrouvons Philippe Bouvard et ses invités….. »

Et merde

18h10, je coupe les machines de la Jyva 4, on est arrivé!
Et merde

Aujourd’hui, l’étape s’annonce très belle et augure une journée Dante au logis:

Zieutons la cartounette :

carteetape8.jpg

Et le profilounet :

profiletape8.jpg

La fin de la course :

profilkmsetape8.jpg

On s’en lèche les babouines d’avance. 

Nous cet aprèsm, on fait le voyage retour! Et merde!

(franck77)

Publié dans:Tour de France 2010 |on 11 juillet, 2010 |8 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique