C’est le trois cent quarante cinquième fafiot!

Dimanche 12 Septembre 2010

(d’avoir de l’avance pour faire reculer le progrès)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Il y a un gazier, en ce bas monde, qui tire bien son épingle du jeu. Son blaze est Kenneth Feith.

Kenneth Feith est une âme charitable qui a passé trente ans de sa vie à rendre les voitures moins sonores.

Une récente étude du département américain des Transports révèle que les voitures hybrides provoquent deux fois plus d’accidents que des voitures normales.

En effet, comme les traine cons qui tournent au 220 volts et au jus de goyave ne font pas plus de bruit qu’un pêt sur une toile cirée, les cyclistes qui n’ont pas graissé suffisamment leur chaînes de spad, les piétons qui ont les portugaises ensablées ou  les mectons qui ont les calots embourbés ont plus de chance de se faire rétamer la tronche par une bagnole bio que par un 35 tonnes.

renaultprojet.jpg

(La Renault Bouze 4 pattes motrices hybride à batte-hue (avoine et jaja))

C’est pour cette raison, somme toute valable, que Kenneth Feith, l’expert de l’O.N.U. s’est vu confier la mission inverse, en l’occurence de faire en sorte que l’on puisse entendre ces bagnoles silencieuses à l’oeil nu.

Moi qui vous cause dans le poste, je vous le dis, on vit dans un monde formidable. Je suis pressé de voir la première voiture hybride avancer à grands coups de  cornes de brume, ou avec un lance flammes intégré.

N’empêche que le Kenneth, qui avait gentiment passé trente ans de son existence à faire fermer leur gueule aux mécaniques diverses, va pouvoir, tranquillou, aller jusqu’à la retraite en pondant des normes foireuses tout en testant des boites à meuh pour égayer la marche des berlingots aphones.

C’est un peu comme si un chercheur avait passé la moitié de sa vie à faire en sorte que les calendos ne dauffent plus, et qu’au bout d’un moment, on lui demande de trouver un moyen de les différencier pour ne pas que les végétariens les confondent avec une bavette à l’échalote.

(franck 77)

 

 

Publié dans : La recherche scientifique qui me trouve |le 12 septembre, 2010 |3 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

3 Commentaires Commenter.

  1. le 12 septembre, 2010 à 20:29 michelehardenne écrit:

    c’est une idée a développer, d’autant plus que les balises laissées par le cheval peuvent être directement ramassées et stockées dans le coffre.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Répondre

  2. le 13 septembre, 2010 à 19:21 Sganarel écrit:

    Salut les décon’ rendu leur abonnement ….!

    Franky !!! ce serait pas un roms qui rentre chez lui en ramenant une bagnole ? …………….
    Ahhhhhhh c’est sa maison , autant pour moi alors , j’ai rien dit !

    J’allais bigophoner à Brice , avec ses circulaire à la con , il tourne en rond le Brice , pourvu qu’il se morde pas la queue .

    Répondre

  3. le 17 septembre, 2010 à 9:56 Biquette écrit:

    Bonjour je suis renviendue, bon j’veux pas critiquer mais j’avais pas beaucoup de lecture en retard…..
    Le truc pour le bruit, ça existe déjà, ça s’appelle un avertisseur pour gibier et ça s’installe sur la voiture, ça fait peur au cerfs sangliers et autres grosses bêtes y’a pas de raisons que ça foute pas les jetons aussi aux cyclistes.
    SGANAREL les vacances, c’était pour ma remettre de la rentrée…

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique