C’est le trois cent quarante sixième fafiot!

Vendredi 17 Septembre 2010

(de vous divulguer mon secret)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Vous avez sûrement remarqué, chères fidèles déconnobloguiteuses et chers fidèles déconnobloguiteurs que je ne glande pas grand chose ce dont au sujet de laquelle la mise à jour de ce blogounet, et ce, depuis la fin de la Grande Boucle.

D’ailleurs, à ce propal (1), je dois vous délivrer un secret me concernant, mais avant de vous livrer cet aveu d’importance, il faut vous restituer un peu les choses, surtout sur les étagères du haut, là où la poussière s’accumoncelle, et remettre le contexte en place, surtout côté garage, parce ce qu’on ne peut plus déplier la table de ping-pong.

Les ceusses qui pondent des blogounets ont des raisons aussi diverses que variées pour le faire. L’une c’est pour dire que sa vie c’est de la merde en tube et qu’elle va se noyer par pendaison dans trois mois trois jours et trois secondes après le début de la création de son blog (2), l’autre c’est pour partager sa passion pour les traîne-cons en général, et les deux lattes de Tassigny en particulier, un autre encore nous dévoile des poèmes de toute beauté au niveau du massacre orthographique,…

En ce qui me concerne, j’ai voulu deviendre un homme de mon temps, en couchant sur les bytes (3) , mes réflexions et constatations que m’inspirent le monde, l’entourage, le sol, le sous-sol et le tréfonds. Vous allez me dire, tiens le franck77 va se prendre pour le Dalembert de la connerie, et va vouloir nous imposer une reconnaissance encyclopédique de ses fafiots à la con.

A ces allégations sous jacentes, je réponds non et non, ce qui, pour résumer ma réaction ferme,  mais cependant nuancée, me fait répondre deux fois non.

On reprend souvent cette pensée profonde qui nous dit qu’on est toujours le con de quelqu’un. Et bien, le fondement même de ma puissance créatrice est que je sois un gros con pour tout le monde, mais, qu’à contrario, je dois lutter bec (4) et ongles, contre le reste du monde peuplé de cons.

Je ne sais pas si vous vous rendez compte du côté Dantesque de la tâche, mais si on n’a pas un minimum de matériel, d’hygiène de vie, de maîtrise de soi et de concentration cérébro-spinale, mieux vaut prendre une carte de syndicaliste tout de suite et astiquer son piquet de grève en attendant le Grand Soir plutôt que de vouloir s’attaquer au sommet de la connerie avec un bob cochonou sur le cornet, des lunettes en bois avec des verres en peau de saucisson sur le tarbouif, et des tongs étanches aux tringlots.

C’est, en gros, pour toutes ces raisons, que je vais vous dévoiler un secret, que j’ai toujours gardé au plus profond de moi comme un héritage séculaire de traditions en seize trales.

J’en vois déjà qui rigolent sournoisement en supputant que le franck77 va  larguer son secret contre une centaine de rôts, ou contre une obligation se signer une pétition à la con ou bien cliquouiller une pub de seconde zone.

Vous êtes vraiment des mauvaises langues. Je m’informe en amphi, ou je m’infirme en faux (5), il n’y aura rien de tout cela.

Donc, mon secret, le voici :

Mais avant, passons une page de pub :

« Vous avez la merde au cul et ça colle aux poils?
.
Utilisez donc FESS’NETT

-

fessnett.jpg
.
Avec FESS’NETT vous aurez la raie nette à toute occasion »……
.
merci FESS’NETT
.

——————————————————————-

Il est temps, maintenant, de vous délivrer mon secret, faites en bon usage…:

lesecret.jpg
(Cliquouiller au dessus, pour avoir connaissance du secret)

—————————————————————————

(1) un propal – des propos
(2) des fois bien avant, s’il n’y a ni visiteurs, ni commentaire sur le blogounet

(3) on écrit plus souvent sur un clavier que sur du papier maintenant, donc, les idées ne sont plus couchées sur du papier, mais sur des bytes! Alors, je vous en prie, non mais!
(4)
voyez ma tronche….
(5) j’ai du mal, depuis tout petit, avec cette expression

(franck 77)

———————————————————- 

Effets mes rides

Aujourd’hui, nous fêtons les Renaud, les Reginald, les Ronald et les Lambert.

Alors Bonne fête à l’idôle des jaunes, qui arrive à pondre des jolis textes tout en Séchan des teilles.

Le dicton du Jour :

« Le jour de la Saint-Lаmbеrt, qui quittе sa place la perd. »… ta ta ta

(franck 77)

Publié dans : déconno-news, Effets mes rides |le 17 septembre, 2010 |23 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

23 Commentaires Commenter.

  1. le 17 septembre, 2010 à 13:22 Biquette écrit:

    Et ben moi je n’ai qu’une chose à dire: un gros aussi….

    Répondre

  2. le 17 septembre, 2010 à 15:29 booguie écrit:

    jour à toi
    bon alors la guenon aussi est conne alors on se sert la main ou on s’ignore? t’as pas le moral! t’en fait pas ça passe aussi vite que c’est venu, sauf si grosse bidouille… bon we en attendant te laisse pas bouffé

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : La vie de Ludwig Van Beethoven.

    Répondre

  3. le 17 septembre, 2010 à 18:29 franck77 écrit:

    Salut Biquette
    Qu’entends-tu par là?
    Oui, je sais que tu risques de me répondre « par là, je n’entends pas grand chose… », comme le disait le grand Pierre Dac
    .
    Salut ma guenon préférée
    Où as tu vu que je n’avais point le moral? Ce n’est pas moi qui chante.

    Répondre

  4. le 17 septembre, 2010 à 18:44 michelehardenne écrit:

    de toutes les connes, j’en été élue la « miss »…
    Que je me demande si je ne vais pas aller déplacer ma littérature belgienne dépassée et primaire sur un autre site.
    Je pensais que l’expression écrite était libre et bien en ma qualité de conne, je n’y ai évidemment rien compris.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Répondre

  5. le 17 septembre, 2010 à 18:46 franck77 écrit:

    Salut ma belgienne préférée.
    .
    Tu n’as pas l’air d’avoir la frite ce soir….

    Répondre

  6. le 17 septembre, 2010 à 19:31 véro écrit:

    bonjour franck

    alors je sais pas s’il y a que moi qui suis tombée dedans (dans le fait de decouvrir un de tes secrets j’ai cru que tu devoilerais d’où tu sors toutes les choses que tu debites loll)

    maintenant en plus de ça je laisse des fautes sur ton blog j’espere que tu t’en remettras tres vite je m’en voudrais que tu ne quittes plus le trone a cause de moi ^^

    bonne soirée et bon We
    vero

    Répondre

  7. le 17 septembre, 2010 à 19:36 franck77 écrit:

    salut véro

    .
    tu veux vraiment savoir d’où sort ce qui se débite?
    C’est mon secret, en plus d’être, peut-être, une contrepéterie…

    Répondre

  8. le 18 septembre, 2010 à 6:17 Sganarel écrit:

    Salut les décon’ est des étoiles filantes sur l’autoroute de l’éternité , pas besoin d’être une lumiére pour raconter des conneries.

    C’est beau Franky , tellement beau qu’on dirait du Chabrol.

    @ Renaud

    Bon merde qu’est ce que tu fout , y a encore une Betancourt qui subi la loi de la jungle .En plus comme toi elle aime le « jaune ».

    @ Biquette

    Tu tétais ou en vacance ?

    Répondre

  9. le 18 septembre, 2010 à 10:24 Biquette écrit:

    Bonjour SGANAREl, j’étais à Biscacarrosse. Il a fait un temps magnifique, très peu de monde au bord du lac de Cazaux et de la plage.
    Una balade magnifique sur la dune de Pylat. Une vue à couper le souffle sur la Baie d’Arcachon, sur l’Ile aux oiseaux avec ses maisons tchanquées et sur le Cap-Ferret.

    Répondre

  10. le 18 septembre, 2010 à 15:16 Anonyme écrit:

    Bonjour les déconneurs et neuses assis sur un bancal

    http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=5&ved=0CCMQtwIwBA&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DnhcOL2CGndM&ei=tIWUTNXCJYHm4gaRh8HwBA&usg=AFQjCNEb5bYQubWfokWcqHvYM9vxllM6eQ

    Bécaud : L’indifférence

    Florentino : La différence

    Ici, comme partout, elle est rejetée
    Par avance
    On a beau dire
    On a beau dire et le redire toi et moi l’on sait
    Ce que n’accepte pas le monde c’est :
    La différence

    Certains l’ont su et connu
    Dès leur enfance
    Des Roms qui marchent
    Des Roms qui marchent, le voisin de l’autre côté de la rue
    Il suffit d’un rien pour qu’on ne les supporte plus
    La différence

    La différence
    Elle élève des murs entre nous
    La différence
    Tu es comme l’agneau parmi les loups
    La différence
    Elle provoque chaque jour des haines
    Pour pas grand chose

    La différence
    Chez toi tu es un étranger parmi des inconnus
    La différence
    Ce sentiment que l’on ne se supporte plus
    La différence
    C’est être à ses propres yeux un inconnu
    Sans en connaître la cause

    L’on a du mal à s’accepter et l’on ne sait
    Ce qui fait cette différence
    Alors on quête
    On se met en quête parfois toute une vie
    Cherchant chaque jour ce qui produit
    Cette différence

    La différence
    Elle rend plus fort ou met à genoux
    La différence
    Elle nous éloigne des autres par à-coups
    La différence
    Elle provoque des haines chaque jour
    Pour pas grand chose

    La différence
    Elle peut être un plus et un atout
    La différence
    Elle m’a souvent maintenu debout
    La différence
    Si on s’en donne la peine, elle peut un jour
    Nous faire voir autrement les choses

    La différence
    Souvent en en souffre à en crever
    La différence
    Il faut savoir s’en servir pour créer
    La différence
    La vie serait plus belle si on l’acceptait :
    La différence

    La différence
    La différence
    La différence

    Répondre

  11. le 18 septembre, 2010 à 20:55 Sganarel écrit:

    Bonsoir les décon’ose être différent au mieux ça indiffére au pire ça ……..à la frontiére.

    Non je rigole, mais c’est dure d’être humain quand la préhistoire ne s’arrête pas à spidberg et Jurassik ta mére ……….euuuuuhhhhh Park autant pour moi .

    @ Biquette

    Le caprin au cap ferret . La dune du pylat y a rien a bequeté , c’est un peu la montagne de Ferrat et le Sud de Nino Ferret . T’as bien fait de revenir , ils t’auraient embauchés pour se débarrasser des algues vertes ! Tchanquée ? ce serait pas un néologisme ça ?

    Répondre

  12. le 19 septembre, 2010 à 10:01 le Quidam écrit:

    Falut la soule

    Bruxelles vient d’interdire la tenue de la Route du Rhum qui devait partir le 31 octobre de Saint Malo.
    La Commissaire a déclaré qu’il était indmissible que la France s’en prenne à une minorite pour en faire des boat-peoples.
    Du coup Cohen Bandit a promis que les verts solitaires ne participeraient plus à la course des figues à rôt.
    Sont fous ces dépités européens !

    Répondre

  13. le 19 septembre, 2010 à 10:18 Biquette écrit:

    SGANAREL, tchanqué vient du vieux gascon: chanca qui veut dire échasse d’où le nom de ces maisons sur pilotis. Mais t’as raison: à part du poisson et des coquillages y’avais pas grand chose à becqueter.

    Répondre

  14. le 19 septembre, 2010 à 10:54 Sganarel écrit:

    Salut les décontracté du bulbe ………….et du reste aussi , enfin j’espére !

    Je suis dans les Vosges aujourd’hui .J’échauffe mes neurones pour le tournoi de scrabble du Val d’Ajol capital de ……? C’est une question débiles pour le Franky .A laquelle nez en moins il à intéret de répondre sous peine d’y retourner l’an prochain !

    @ Quidam
    Et le Boulevard du Rhum de Pecheral ,l’auraient pas interdit « les commis sert à rien » . Y nous font chier les trous du cul de la grosse commission .C’est diuretique , le chou de Bruxelles ça « con ce type ».

    Répondre

  15. le 20 septembre, 2010 à 10:40 michelehardenne écrit:

    Le chou de Bruxelles est à l’origine de la flatulence européenne.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Répondre

  16. le 20 septembre, 2010 à 11:33 Francis écrit:

    Ephéméride : chaque jour fait mes rides…. pas toi ?

    Répondre

  17. le 20 septembre, 2010 à 18:43 Sganarel écrit:

    Salut les décon’combres c’est pas des corps nichons !

    Fess ‘nett c’est une sorte de lingette qui sent bon pour ceux qui auraient tendance à s’oublier sans s’en rendre compte . Rien à voir avec fesse-bouc, c’est pas le même réseau même si ça pue pareil.

    Répondre

  18. le 20 septembre, 2010 à 18:51 franck77 écrit:

    salut la foule!
    .
    il y a du monde qu’est viendu.
    .
    La Biquette était partie enterrer une vie de Gascon. Elle pourrait nous envoyer sa photo, pour la rubrique le Gascon de la semaine
    .
    .
    Sinon Sganarel, tu as gagné au Scrabble dans les Vosges, tu as eu des mots comptent trouble dans la Vologne?

    Répondre

  19. le 20 septembre, 2010 à 18:51 franck77 écrit:

    salut au passage au Quidam Michèle et francis

    Répondre

  20. le 21 septembre, 2010 à 4:34 le Quidam écrit:

    Salut O divine populace de déconnoland

    Pris d’un excès de zèle et colo, vla-t-y pas que j’ai voulu troquer ma tire contre une calèche.
    Mais je proteste, personne ne m’avait dit que pot d’échappement de ce moyen de loque aux motions était plus polluant que celui de ma pigeot.
    Quand je l’ai accéléré, les bourins m’ont laché de ces trucs malodorants à en faire rougir Franck.
    Je vais revendre les cannes à son… s’il y a preneurs ici … je solde !

    Répondre

  21. le 21 septembre, 2010 à 14:41 Mamé écrit:

    Vive le vent vive les vents d’hiver!!!!!!!!!!!!!na na na na …
    Merci de partager avec le foule en délire ce big secret!
    Joyeux Noel! Mamé

    Répondre

  22. le 24 septembre, 2010 à 14:59 Le Grand Maître de la Cause écrit:

    Bien le bonjour Franck77,
    Je réagis, un peu tardivement, certes, mais je viens à peine de me réveiller, à cet article, pour te faire remarquer que tu y as utilisé des notes de page, ce que je ne peux que désapprouver.
    De plus, il n’est pas dans tes habitudes d’employer ce genre de procédé grossier pour te donner de l’importance. De ce constat amer, découle donc une question fondamentale, à laquelle j’espère que tu pourras m’apporter une réponse :
    T’es-tu senti obligé d’utiliser des notes de bas de page pour affirmer ta différentiation d’avec le cercle d’hommes de bon goût que j’ai l’honneur de diriger à la Cause et au nom duquel j’ai rédigé un article, la semaine dernière, condamnant non seulement l’utilisation d’acronymes, mais se concluant surtout par un démontage en pièce de l’emploi abusif de notes de bas de page? (La longueur de ma question, j’espère, ne te dissuadera pas d’y répondre.)
    Alors, bien sûr, tu n’as eu recours, ici, que cinq fois à des notes de bas de page, et nous ne pouvons donc, à proprement parler, considérer cela comme abusif.
    Néanmoins, je voulais t’adresser un avertissement solennel car je te sens en train de glisser doucement sur la pente savonneuse, pour ne pas dire boueuse, de l’inélégance et du mauvais goût.
    Il fallait que ce soit dit.
    C’est maintenant chose faite, et je peux retourner me coucher.
    Pardon de t’avoir dérangé.
    Le Grand Maître de la Cause

    Répondre

  23. le 24 septembre, 2010 à 15:21 franck77 écrit:

    Salutations distinguées Ô Grand Maître qui me Cause.

    Tout d’abord, je tiens à te préciser que ce n’est pas la première fois que j’utilisais les notes de page. J’en conclue donc que tu me fais l’affront de ne pas avoir lu mon blogounet depuis sa nativité.

    Ensuite, je ne suis pas certain que l’utilisation de la note de page fût de mauvais goût. En effet, j’ai dans ma bibliothèque, des livres anciens reliés en croûte de vachette de porc, qui ont fait autorité du temps où le brigand n’hésitait pas à détrousser le nanti en versifiant, et ces dits ouvrages précieux avaient recours aux notes de page expliquant, ou fournissant au lecteur une référence plus pointue.

    J’ai sous les yeux, pour preuve cet opuscule datant du siècle des lumières , dans lequel l’auteur, Emile de la Villandière Comte de la Pattemouye, analysait les différentes manières de vider, de bon matin, la porcelaine d’aisance remplie durant la nuit.

    A la page XXIII, il écrivait : « …il convient donc de bien veiller(1) à ce que la cour soit dégagée de tout honnête homme, avant d’expatrier du broc les matières organiques… »
    En se reportant à la note (1), je lis :[(1) en se penchant de façon noble à la fenêtre, sans exhiber de manière grottesque le récipient].

    J’en déduis que la note de page ne peut pas être systématiquement taxée de mauvais goût.

    Mais je suis ravi d’avoir eu ta visite, et te présente mes plus plates excuses pour avoir troublé, un tantinet, ton sommeil, certes léger, mais sûrement réparateur.

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique