Archive pour le 24 septembre, 2010

C’est le trois cent quarante huitième fafiot!

Vendredi 24 Septembre 2010

(de compter les ceusses et ceuzes qui vont mourir avant l’âge de l’arthrite)


(L’addition – Yves Montand)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Hier mardi 23 septembre, il y avait grève, phénomène rare en France, mais une fois n’est pas coutume. Je n’ai pas pu savoir combien il y avait de gaziers et gazières à hurler des niaiseries dans la rue, car j’étais aux moules et au purin.

Je suis reviendu trop tard à mon huître, et j’ai donc loupé le baveux télévisé de 19h58, qui est ce qu’on a fait de mieux en engin de propagation de conneries, depuis le radar à jet rotatif, et l’industrialisation de la pierre à ricochet.

Je n’ai donc pas eu la réponse à la grande question du jour : « Z’étaient combien? »

Pourtant, j’avais envoyé en mission de comptage ma soeur Frénégonde. Frénégonde a  56ans. Elle est instit mais préfère le terme professeur des écoles. De toute façon, elle est en longue maladie depuis 4 ans, car des parents d’élèves l’ont fait déprimer bêtement. En effet, ils avaient scolarisés des enfants qui avaient tout à apprendre et se sont rendus compte, que Frénégonde, en fait, ne s’occupait que des bons élèves parce que les cahiers étaient plus vite corrigés. Quand elle a appris que l’incompétence était remboursée par la sécurité sociale, elle s’est donc mise en arrêt longue maladie. Pour sa retraite, elle est partante pour 65ans, car étant au taquet au niveau des points qu’elle a eus par ancienneté, elle n’est pas pressée, et préfère recevoir, en attendant, son salaire confortable par rapport à ce qu’elle apporte à la société, c’est à dire une charge scandaleuse.
Du coup, lundi soir, je lui ai filé un coup de turlu pour lui confier une mission. Je lui ai demandé de se porter, le lendemain, au 12bis Avenue Gambetta, et de compter les gaziers et gazières qui allaient passer en manifestant.

Comme elle se came jusqu’au croupion pour ne pas reprendre le taf, elle est arrivée sur les lieux avec une plombe de retard, et comme elle n’a pas la force de garder les yeux levés, pendant une demi heure, elle a compté 325 fois son clébard, un yorkshire qui a un regard nettement plus éveillé que sa maîtresse, mais qui est con aussi quand même.

yorkshire.jpg

J’ai tout de suite compris que le résultat, qu’elle a oublié de me donner d’ailleurs, n’allait pas être significatif.

J’ai pris mon mal en patience et non pas en levrette comme le suggérerait ce fêlé du gourdin qui m’a envoyé une lettre d’insultes en prétextant qu’il était arrivé sur mon blogounet en tapant « nymphos » sur gogole et qu’il était tombé sur le portrait de Marie-Georges Buffet.

Donc, ce matin, sous les couilles de 7heures,  je suis allé chez mon fournisseur habituel de caouas sur la place Enrico Machiasse à Mézieux-en- Bourbey, en espérant trouver les chiffres fatidiques dans mon baveux préféré « Le Parigot ».

Je me suis retrouvé dans le même état qu’une contractuelle devant une bagnole sans essuie-glace en voyant les rayons vides!

« Merdum », me fis-je à moi même et à Jean-Claude (le maître des lieux) qui me demandait si je voulais un noir ou un berger blanc.

Je lui dis que j’avais beau être vaginal ce matin, le noir m’irait mieux au teint et qu’il n’était pas déjà neuf heures.

Je lui fais : »dis donc Jean Claude, tu t’es astiqué le percolateur un peu trop longtemps ou tu as oublié d’aligner la presse ce matin? »

Alors, le tavernier me dit:
« Ben ma vieille couille de vache (nous sommes très complices), il y a eu grève hier, donc il n’y a pas de baveux le lendemain, comme d’hab ».

Comme quoi, la C.G.T. du livre ne se donne pas les moyens de rendre compte des manifs, ce qui est, somme toute, assez curieux. Mais si ils étaient là pour réfléchir, ça se passerait sûrement autrement.

Du coup, je suis allé sur Internet, en honnête homme du XXIème siècle, et j’ai consulté différentes sources, qui étaient aussi diverses que variées et pas pareilles individuellement l’une de l’autre.

En gros, il y a eu 1000000 de manifestants selon la police, et trois fois plus selon les syndicats. Comme quoi, on dit que le français part en couille dans l’éducation, mais les maths en ont un sérieux coup dans la tronche aussi.

En fait, le comptage des syndicats c’est çà :

comptagesyndicats.jpg

Et celui de la police c’est ça :

comptagepolice.jpg

Les syndicats tiennent en compte le nombre de pingouins sur un mètre de large, la vitesse moyenne du cortège, le temps de trajet, le nombre de canettes vidées et le nombre de cagettes de merguez commandées.
En gros, soit une rangée de 900 kilos de large sur 4 litres de long passant à 0.5 mètre seconde celsius, le résultat est 3 000 000 de manifestants.

les policiers, comptabilisent sur leur carnet à souches les gaziers qui passent devant eux; en fait, ils comptent exactement les ceusses et ceuzes qui défilent, mais ils se foutent des mals au trou qui sont sur les trottoirs!
En gros, soit une rangée de 900 euros de prunes de large, passant pendant 3 belotes moins les piétons hors piste, cela donne1 000 000 de manifestants.

En pluche, comme la fonction publique ne connaît même pas le nombre de ses salariés, ce n’est pas pour connaître le nombre de grévistes, surtout, qu’hier, il y en avait 458697, qui ne pouvaient pas sortir en dehors des heures légales de la sécu, alors que les contrôleurs étaient, eux-même en grève!

Bon, aujourd’hui, je suis d’une grande bonté, j’opte pour le nombre  des syndicats, soit 3 millions.

Une chose est sûre, statistiquement, c’est que ces 3 millions de personnes vont mourir un jour, et que 25% mourront avant l’âge de 65 ans, soit 750 000 personnes.

Statistiquement toujours, 225000 partiront d’un cancer, 210000 d’une maladie cardio-vasculaire, 15000 à cause du diabète, 15000 autres avec Alzheimer, 3750 par accidents, 13125 se suicideront , 1875 feront des mauvaises rencontres, et tout le restant dépotera son chrysanthème pour des raisons rigolotes ou insoupçonnables.

Je vous ai regroupé mes calculs sur ce camembert bien fait afin de bien fixer les esprits :

C'est le trois cent quarante huitième fafiot! dans déconno-news camembert1

En conclusion, je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvaise aux burnes, et je sais que les syndicalistes, qui me liront, crieront un rôt sur le bidet, mais parmi les ceusses et ceuzes là :

manif23septembre20101.jpg

manif23septembre2010b.jpg

manif23septembre2010c.jpg

…….j’aperçois quelques têtes de vainqueurs!

(franck77)

Publié dans:déconno-news |on 24 septembre, 2010 |17 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique