C’est le trois cent quarante huitième fafiot!

Vendredi 24 Septembre 2010

(de compter les ceusses et ceuzes qui vont mourir avant l’âge de l’arthrite)


(L’addition – Yves Montand)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Hier mardi 23 septembre, il y avait grève, phénomène rare en France, mais une fois n’est pas coutume. Je n’ai pas pu savoir combien il y avait de gaziers et gazières à hurler des niaiseries dans la rue, car j’étais aux moules et au purin.

Je suis reviendu trop tard à mon huître, et j’ai donc loupé le baveux télévisé de 19h58, qui est ce qu’on a fait de mieux en engin de propagation de conneries, depuis le radar à jet rotatif, et l’industrialisation de la pierre à ricochet.

Je n’ai donc pas eu la réponse à la grande question du jour : « Z’étaient combien? »

Pourtant, j’avais envoyé en mission de comptage ma soeur Frénégonde. Frénégonde a  56ans. Elle est instit mais préfère le terme professeur des écoles. De toute façon, elle est en longue maladie depuis 4 ans, car des parents d’élèves l’ont fait déprimer bêtement. En effet, ils avaient scolarisés des enfants qui avaient tout à apprendre et se sont rendus compte, que Frénégonde, en fait, ne s’occupait que des bons élèves parce que les cahiers étaient plus vite corrigés. Quand elle a appris que l’incompétence était remboursée par la sécurité sociale, elle s’est donc mise en arrêt longue maladie. Pour sa retraite, elle est partante pour 65ans, car étant au taquet au niveau des points qu’elle a eus par ancienneté, elle n’est pas pressée, et préfère recevoir, en attendant, son salaire confortable par rapport à ce qu’elle apporte à la société, c’est à dire une charge scandaleuse.
Du coup, lundi soir, je lui ai filé un coup de turlu pour lui confier une mission. Je lui ai demandé de se porter, le lendemain, au 12bis Avenue Gambetta, et de compter les gaziers et gazières qui allaient passer en manifestant.

Comme elle se came jusqu’au croupion pour ne pas reprendre le taf, elle est arrivée sur les lieux avec une plombe de retard, et comme elle n’a pas la force de garder les yeux levés, pendant une demi heure, elle a compté 325 fois son clébard, un yorkshire qui a un regard nettement plus éveillé que sa maîtresse, mais qui est con aussi quand même.

yorkshire.jpg

J’ai tout de suite compris que le résultat, qu’elle a oublié de me donner d’ailleurs, n’allait pas être significatif.

J’ai pris mon mal en patience et non pas en levrette comme le suggérerait ce fêlé du gourdin qui m’a envoyé une lettre d’insultes en prétextant qu’il était arrivé sur mon blogounet en tapant « nymphos » sur gogole et qu’il était tombé sur le portrait de Marie-Georges Buffet.

Donc, ce matin, sous les couilles de 7heures,  je suis allé chez mon fournisseur habituel de caouas sur la place Enrico Machiasse à Mézieux-en- Bourbey, en espérant trouver les chiffres fatidiques dans mon baveux préféré « Le Parigot ».

Je me suis retrouvé dans le même état qu’une contractuelle devant une bagnole sans essuie-glace en voyant les rayons vides!

« Merdum », me fis-je à moi même et à Jean-Claude (le maître des lieux) qui me demandait si je voulais un noir ou un berger blanc.

Je lui dis que j’avais beau être vaginal ce matin, le noir m’irait mieux au teint et qu’il n’était pas déjà neuf heures.

Je lui fais : »dis donc Jean Claude, tu t’es astiqué le percolateur un peu trop longtemps ou tu as oublié d’aligner la presse ce matin? »

Alors, le tavernier me dit:
« Ben ma vieille couille de vache (nous sommes très complices), il y a eu grève hier, donc il n’y a pas de baveux le lendemain, comme d’hab ».

Comme quoi, la C.G.T. du livre ne se donne pas les moyens de rendre compte des manifs, ce qui est, somme toute, assez curieux. Mais si ils étaient là pour réfléchir, ça se passerait sûrement autrement.

Du coup, je suis allé sur Internet, en honnête homme du XXIème siècle, et j’ai consulté différentes sources, qui étaient aussi diverses que variées et pas pareilles individuellement l’une de l’autre.

En gros, il y a eu 1000000 de manifestants selon la police, et trois fois plus selon les syndicats. Comme quoi, on dit que le français part en couille dans l’éducation, mais les maths en ont un sérieux coup dans la tronche aussi.

En fait, le comptage des syndicats c’est çà :

comptagesyndicats.jpg

Et celui de la police c’est ça :

comptagepolice.jpg

Les syndicats tiennent en compte le nombre de pingouins sur un mètre de large, la vitesse moyenne du cortège, le temps de trajet, le nombre de canettes vidées et le nombre de cagettes de merguez commandées.
En gros, soit une rangée de 900 kilos de large sur 4 litres de long passant à 0.5 mètre seconde celsius, le résultat est 3 000 000 de manifestants.

les policiers, comptabilisent sur leur carnet à souches les gaziers qui passent devant eux; en fait, ils comptent exactement les ceusses et ceuzes qui défilent, mais ils se foutent des mals au trou qui sont sur les trottoirs!
En gros, soit une rangée de 900 euros de prunes de large, passant pendant 3 belotes moins les piétons hors piste, cela donne1 000 000 de manifestants.

En pluche, comme la fonction publique ne connaît même pas le nombre de ses salariés, ce n’est pas pour connaître le nombre de grévistes, surtout, qu’hier, il y en avait 458697, qui ne pouvaient pas sortir en dehors des heures légales de la sécu, alors que les contrôleurs étaient, eux-même en grève!

Bon, aujourd’hui, je suis d’une grande bonté, j’opte pour le nombre  des syndicats, soit 3 millions.

Une chose est sûre, statistiquement, c’est que ces 3 millions de personnes vont mourir un jour, et que 25% mourront avant l’âge de 65 ans, soit 750 000 personnes.

Statistiquement toujours, 225000 partiront d’un cancer, 210000 d’une maladie cardio-vasculaire, 15000 à cause du diabète, 15000 autres avec Alzheimer, 3750 par accidents, 13125 se suicideront , 1875 feront des mauvaises rencontres, et tout le restant dépotera son chrysanthème pour des raisons rigolotes ou insoupçonnables.

Je vous ai regroupé mes calculs sur ce camembert bien fait afin de bien fixer les esprits :

C'est le trois cent quarante huitième fafiot! dans déconno-news camembert1

En conclusion, je ne voudrais pas jouer les oiseaux de mauvaise aux burnes, et je sais que les syndicalistes, qui me liront, crieront un rôt sur le bidet, mais parmi les ceusses et ceuzes là :

manif23septembre20101.jpg

manif23septembre2010b.jpg

manif23septembre2010c.jpg

…….j’aperçois quelques têtes de vainqueurs!

(franck77)

Publié dans : déconno-news |le 24 septembre, 2010 |17 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

17 Commentaires Commenter.

  1. le 24 septembre, 2010 à 12:43 zogepik écrit:

    C’est bien écrit
    on dirait du zogepik !

    Dernière publication sur AMELIF : Toujours les mots

    Répondre

  2. le 24 septembre, 2010 à 18:52 Sganarel écrit:

    C’était le fils de Krazuky qui comptait les grévistes . c’est gouré dans la retenue des dizaines.Pourtant avec tous les instits qu’avait …..! j’en revient pas les roussins on mieux compté qu’eux !

    Même si ils sont vieux avant la retraite pour manifester , le déambulateur c’est pas fait pour les chiens !

    « 60 balais pas plus » Le con il a oublié celui qu’il à dans le cul !

    Répondre

  3. le 24 septembre, 2010 à 20:03 michelehardenne écrit:

    qui va financer la sécu chez vous?

    Si la moyenne du burn out est à 42 ans, et que les cadres se mettent en maladie jusquà la pension, soit pendant 23 ans, et qu’ils perçoivent les trois premières années 74% de leur salaire NET, ils ne sont plus actifs, ne cotiseront plus, donc risque t-on de voir le prix du pinard à l’exportation augmenter?
    Parce qu’alors, il faudra que je pense à augmenter mes réserves?

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Répondre

  4. le 25 septembre, 2010 à 0:10 franck77 écrit:

    salut zog, sganarel et michèle

    Répondre

  5. le 25 septembre, 2010 à 0:12 franck77 écrit:

    Zog on ne dirait pas toi, parce que tes fafiots ne sont que classe et littérature.
    .
    je ne suis ni pouêt, ni amoureux de la race humaine.

    Répondre

  6. le 25 septembre, 2010 à 0:13 franck77 écrit:

    Sganarel,
    .
    (il m’épate, il m’épate, il m’épate).
    .
    je sens qu’à mon contact tu te dévergondes et que cela va te jouer des vilains tours….

    Répondre

  7. le 25 septembre, 2010 à 0:13 kakushin écrit:

    Si on prenait en compte les chiffres avancés par les syndicalistes, il y a longtemps qu’on ne prendrait plus au sérieux leur « on n’est pas assez nombreux on est en sous effectif »…

    Alors je m’excuse d’avance car je vais m’inscrire en faux contre le discours dominant! Voire même je vais me faire le porte voix du « diable »…

    Dans tous les autres pays l’heure est à la hausse de l’âge des départs à la retraite, on vit de plus en plus vieux, les jeunes entrent de plus en plus tard sur le marché du travail, et on voudrait que nos petits retraités aient des revenus de vieillesse décents avec si peu d’actifs qui cotisent? Toujours adepte du moindre effort dans un monde où d’autres en font plus?

    Le travail c’est la santé, c’est être utile à la société, c’est prouver qu’on n’est pas bon à la casse, c’est, si notre santé nous le permet, occuper ses journées à faire autre chose que des points de croix, à regarder la télé ou à s’engager pour les sans-papiers. Au Japon beaucoup de personnes âgées (très âgées) continuent de travailler et de faire des petits boulots que les jeunes ne veulent pas faire, ils prouvent par là qu’ils ne sont pas « bons à la casse », mais il faut dire que le Japon est un pays avec la culture du travail, on ne valorise pas le loisir comme on le fait par chez nous. Ou plutôt, on n’oppose pas le loisir au travail.

    Honnêtement (et au risque de choquer) à quoi bon faire cesser l’activité de personnes qui en ont encore sous la pédale? On peut réfléchir à des solutions en faisant travailler un peu moins les seniors, mais pas à stopper toute activité! Les faire cesser de travailler, pour quoi faire? Je vais être immonde une fois de plus, mais quand on voit ce que nos contemporains font de leur temps libre…
    « Solidarité », ils n’ont que ce mot à la bouche. Mais justement, comment être solidaire de nos « vieux » si personne n’est prêt à l’effort? Pense t-on que l’on puisse assurer une même couverture sociale et des mêmes prestations avec des gens qui vivent de plus en plus vieux, des jeunes qui travaillent de plus en plus tard, avec donc des actifs de moins en moins nombreux? On peut bien sûr être égoïste et se dire « non, je ne travaillerai pas un balais de plus », mais alors qu’on me dise où est la solidarité là dedans?

    Travailler plus ça ne veut pas dire exploiter toujours plus ou faire travailler jusqu’à la mort. Mais tout simplement prendre en compte l’espérance de vie (là aussi, plus on travaille vieux, plus on vit vieux, voir l’exemple du Japon – cherchez l’erreur…), prendre en compte aussi l’état de santé de chacun (il s’agit pas non plus d’être inhumain, et partant de là voir en quoi on peut allonger le nombre d’années de cotisations.

    A ne faire aucun effort, on prépare un avenir bien sombre à nos enfants, car le point de non-retour est proche, tout proche… Les autres pays ne nous attendront pas.

    Répondre

  8. le 25 septembre, 2010 à 0:16 franck77 écrit:

    salut Michèle, ma belgienne préférée
    .
    .T’inquiète pour le pinard
    .
    les scientifiques ont inventé le réchauffement de la planète pour financer leur train de vie.
    .
    tu auras des vignes de Vosnes Romanay dans la banlieue de Gand avant que ça me reprenne….

    Répondre

  9. le 25 septembre, 2010 à 0:18 franck77 écrit:

    oh putain kaku, je répondais tranquillos à mes lecteurs, et tu reviens de chez Ikéa avec un placard.
    .
    attends que je le déballe pour voir si je ne suis pas trop con pour y répondre….

    Répondre

  10. le 25 septembre, 2010 à 0:24 kakushin écrit:

    encore une fois je te rejoins (nan nan n’aie pas peur haha) sur la question du fameux global warming, ou réchauffement climatique.. tout le monde est tombé sur le dos de Claude Allègre quand il a sorti son livre « l’imposture climatique », alors qu’il a seulement eu le courage de dire tout haut ce que la communauté scientifique n’est pas prête de dire (par lâcheté mais aussi parce qu’ils ont fini par croire à leur propre mensonge).
    Je pense entre autre au GIEC…

    Promis j’arrête ^^

    Répondre

  11. le 25 septembre, 2010 à 0:42 franck77 écrit:

    bon kaku, tu te lèves de bonne heure demain et il est tard
    .
    je vois qu’on partage les mêmes points de vue.
    .
    viens que je t’embrasse, mais n’en profite pas pour y mettre la langue….

    Répondre

  12. le 25 septembre, 2010 à 7:53 Sganarel écrit:

    Salut les décon’ bat le pavé , on est tout bariolé, on est tout banderolé , de lettres syndiquées ……la suite ? imaginez

    Le type qu’est syndiqué, contestataire, et tout le toutim …si il vient à mourir .C’est des choses qui nous arrive à tous , je serais lui je prendrais toute ma panoplie de gréviste , ma carte du syndicat même périmée dans mon cercueuil.Des fois que les curés aient racontés des bobards sur le paradis !

    Répondre

  13. le 26 septembre, 2010 à 9:17 Sganarel écrit:

    Salut les décon’ joue au scrabble contre la mucoviscidose on se sent utile , même si on jooue comme un pied.

    EUREKA ! J’ai trouvé pourquoi il se tropmpe sur les chiffres des manifestants. Comme le boss il remplace qu’un fonctionnaire sur 2 , forcément la corporation à moins de monde pour faire le guignol dans la rue. Tu parles que ceux qui sont arrivé à la retraite ils z’ont plus rien à braire du monde du travail.

    @ Gréviste .
    T’as de la marge . Sache qu’au Chili, le doyen des mineurs bloqué jusque Noël dans cette mine à 64 ans.

    Répondre

  14. le 27 septembre, 2010 à 7:14 crzycouk écrit:

    very acute, as usual.
    cherio
    crzZ’Z

    Répondre

  15. le 27 septembre, 2010 à 16:01 Francis écrit:

    c’est tout simplement normal…. ce sont des flics mâles qui comptent et les femmes on le sait ne sont que des moitiés… élémentaire en cours mon cher watsonne la cloche

    Répondre

  16. le 27 septembre, 2010 à 19:34 Sganarel écrit:

    Salut les décon’ chita était un singe espagnol !

    Les blagues de Sganarel. C’est ma meilleur.

    L’effet Placebo.

    C’est Gainsbourg qui disait depuis que je suis avec Janes je trouve que l’effet plat c’est beau !

    Répondre

  17. le 27 septembre, 2010 à 23:14 le Quidam écrit:

    Salut les décon’ heure

    Je viens de lire que Rachida faisait de l’inflation de fellations. Elle est raide celle-là !
    Sus à la nana qu’a dit « On pompe, on pompe, il en restera toujours quelque chose  »
    Et qu’elle nous fasse pas avaler des coups l’oeuvre

    Répondre

Répondre à kakushin Annuler la réponse.

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique