Archive pour octobre, 2010

C’est le trois cent cinquante septième fafiot!

Samedi 30 Octobre 2010

(de passer un viquinde en semaine)


(Dire Straits -telegraph road (les 5 dernières minutes du morcif))

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

En ce premier viquinde de Toussaint une chié de jours après la Pentecôte, mes biens chers frères, mais bien chers soeurs, et bien, il va se passer des choses aussi diverses que variées.

Figurez vous, que d’après un récent sondage, 65% des gaziers et gazières qui ont braillé des conneries dans la rue seront partis chez leur belle doche ce viquinde, bravant la pénurie de coco pour mettre dans le traîne-con estampillé MAIF ou Bébé à Bord.

J’ai même vu, de mes propres nieux, comme je vous vois en ce moment,  une armoire à moustaches, avec un marcel de la CGT sur les endosses faire le plein de son Audi qui gueulait comme un âne quand la débiteuse à coco s’est arrêtée net à 25 litrons versés. Comme quoi, ça gueule tout le temps ces engins là.

Bref, passons. Le forcing a été fait pour que, ce viquinde, les pompes soient approvisonnées afin que tous les enseignants qui sont partis une semaine en vacances puissent en reviendre, et  que  tous les grévistes partent en viquinde. En somme, ce beaux pays de branleurs restera fidèle à l’image qu’il donne au reste du monde qui a été obligé de commander des caisses entières de nouvelles cuisses tellement il se tape dessus en nous regardant.

Sinon, que se passe-t’-ilrque ce viquinde?

Le samedi 30 octobre, il se passe qu’on souhaite la bienvenue. Non, on recommence, il se passe qu’on fête les Bienvenue. Perso, je ne connais ni gazier, ni gazière qui s’appelle Bienvenue. Et si il yen a un qui veut se présenter à moi, il ne le sera pas (bienvenu) si c’est à l’heure de l’apéro, car je tiens à ma tranquilité.

Le dimande 31 Octobre à 3 heures du mat, il faut absolument mettre son réveil à l’heure qui sera 2 heures du mat, et régler la sonnerie à 8 heures du mat pour ne pas vous déshabituer à être réveillé à 7heures du mat.

Le dimanche 31, on fête la Saint Quentin, et pas seulement en Yvelines, et aussi les Wolgang, comme Amédée Housses. Les plus givrés d’entre nous fêterons aussi Allô Gouines en se faisant allumer le potiron avec une tronche de Jeanne Moreau.

Ce sujet a été déjà abordé les années précédentes ici :

http://franck77.unblog.fr/2009/10/31/cest-le-deux-cent-cinquante-neuvieme-fafiot/ 

http://franck77.unblog.fr/2008/10/31/cest-le-cent-vingt-huitieme-fafiot/

 

Puis à une 13h02 de l’aprèm, le départ d’une des plus grandes courses transatlantiques du monde sera donné : celui de la Route du Rhum . Déconnoland sponsorise virtuellement la bateau du skipper Yvan Noblet qui sera à la barre de son superbe voilier Appartcity.com dans la catégorie  Class 40 :

routedurhumappartcity.jpg
(Appartcity.com – concurrent n°25 de la Route du Rom 2010)

Une fois que vous aurez passé la journée à être emmerdé par les petits boutonneusx et les petites pisseuses qui vous menaceront de brûler votre bagnole ou de niquer votre mère si vous ne voulez pas leur filer une barrette de chite orange ou citron pour cause d’Allô Gouines, il faudra vous pieuter de bonne heure, car le lendemain, le lundi 1er Novembre, il faudra faire la bise à tous les saints. Même Ben au Hit 16 (64?) sera au balcon, c’est vous dire s’il y aura du monde.

Le Dicton du jour du 1er Novembre est « La Toussaint venue, laisse là ta charrue« , comme quoi il n’y a pas que moi qui boit.

Et le viquinde prolongé sera fini. Le lendemain, il faudra aller au cimetière pour fêter ses morts. Les puristes iront se recueillir sur la tombe de Jean Jaurès, de Guy Môquet ou de Guy Béart, selon l’équipe qu’ils supportent.

Le dicton du jour est « La neige le jour des trépassés annonce un printemps ensoleillé« , ce qui veut dire, à la louche, que si on va sniffer une ligne sur la boite à mémé, on pourra passer le mois d’avril en calebard à pois. L’est-y pas belle la vie?

(franck 77)

Publié dans:déconno-news, Effets mes rides |on 30 octobre, 2010 |21 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante sixième fafiot!

Mercredi 27 Octobre 2010

(de donner des nymphos)


(Georges Brassens - Le bulletin de santé)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Voici quelques petites nymphos qui m’ont mis l’anus à l’orteil :

———————————————————–

Santé

On pourra consulter son médecin sur internet

L’est-t-y pas belle la vie? Si on a le nez qui coule, les oreilles qui sifflent ou les genoux qui claquent, on pourra consulter son toubib en taquinant le mulot.

Nous vivons dans un monde vraiment formidable.

Mon toubib, que je dois consulter tous les trois mois, s’appelle Jean Doigtehunmax. Ce toubib est proctologue de son état, et j’ai l’impression que le décrêt adopté la semaine dernière autorisant les consultations médicales à distance va casser un peu la magie de notre intimité.

Imaginons un peu la scène pour se rendre compte de l’impact cruel de la situation.

C’est l’heure de ton rendez-vous franck 77 : j’allume l’ordi, je règle la webcam et je tape troudeballe.com sur Gogole.

Je retrouve le site de Jean Doigtehunmax que je vois subitement, à l’écran, faire un numéro de marionnettiste en attendant sa connexion.

- Salut toubib, j’suis un peu à la bourre, car ma connexion SFR (chier?) patine un brin ce matin
- Salut franck77, alors mon grand comment sont les selles ces derniers temps?
- Bien, docteur, je ne peux pas encore dire qu’elles sont de Guérande, mais j’en démoule des moins molles les jours de gelée. Le seul truc constant, c’est que dans la journée, elles changent de goût.
- Et les hémorroïdes, pas trop saignantes?
- Non, elles sont plutôt sympatoches, j’arrive à m’asseoir dessus.
- Et les gaz? Ils ne décollent pas le papier peint?
- Bien disons qu’on en ramasse plus avec le blaire qu’avec une pelle, mais le son reste mélodieux. D’ailleurs, je vous ai envoyé, en fichier lié, un best-oeuf que vous pourrez écouter sur votre m-pétoire.
- Bon, ça me parait pas mal tout ça, on va quand même faire une recto-scopie pour voir si on n’a pas oublié un Chilien la dernière fois.

C’est à ce moment là que ça s’est gâté. C’est quand on pratique  une recto-scopie avec une webcam intégrée à un écran de 19 pouces que l’expression comprendre sa douleur prend tout son sens.

Bon, vous allez me dire qu’avoir dix neufs pouces dans le cul, ça se voit régulièrement chez les cheminots de Sud-Rail. Mais sincèrement, avec la meilleure volonté du monde, dans trois mois, je retourne voir sur pied, mon  toubib qui sait me consulter avec beaucoup de professionnalisme, de bonne humeur et de doigté.

———————————————————–

Economie

L’approvisionnement en carburant reste difficile

Pour l’instant, l’approvisionnement dans l’ouest est encore problématique.

Notre envoyé spécial, Pineau, a consulté les stocks:

rservestratgique.jpg

( Pineau confirme: « La pénurie s’ fait sentir, pour r’habiller le gamin, chuis obligé de taper dans la réserve stratégique du patron. »)

———————————————————————————————–

Sport

Paul le Poulpe n’est plus

C’est hier, que le monde médusé a appris la mort de Paul le Poulpe, le plus célèbre pronostiqueur sportif de cette année.

paullepoulpe.jpg

Un livre d’or se tient à disposition du public au restaurant de Déconnoland « Chez Tante Akule ». Vous pourrez ainsi donner toutes vos pieuvres de sympathie.

Une messe sera dite au Beffroi de Calmar.

L’histoire animalière retiendra que Paul le Poulpe aura été le céphalopode qui aura fait couler le plus d’encre.

————————————————————————–

Que ceci ne vous empêche pas de déconnobloguiter sur tout et n’importe quoi, dans la limite du raie zonable.

(franck 77)

Publié dans:Les nymphos en vrac |on 27 octobre, 2010 |6 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante cinquième fafiot!

Samedi 23 Octobre 2010

(de défendre nos petits, non mais!)


(Daniel Balavoine – Quand on arrive en ville)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Honnêtement,  je dis : « Trop, c’est trop! ».

En effet, dans ce beau pays de France, je me demande si, parfois, les politiques et les journaleux, ne sapent pas un peu le moral de nos jeunes qui ont soif d’entreprendre. Ce doit être par pure jalousie que chacune des initiatives prises par notre jeunesse est considérée comme outrancière, et depuis quelques jours, à longueur de baveux télévisés, de journaux paplards (distribués quand la C.G.T. du Livre décide d’être moins tarée), le beau travail de ces entrepreneurs est cloué au piloris alors qu’il correspond tout à fait à un besoin pressant de la population.

Le grand paradoxe de ces 15 dernières années, depuis que Martine Aubry, fille d’un des hommes politiques le moins demeuré du lot, mais qui n’a malheureusement pas hérité des gênes de la logique économique, a instauré les 35 heures, et depuis que les gouvernants suivants ont perpétué le boxif, et bien, les gens sont toujours pressés, et n’ont pas le temps de vivre!

Bref, une brêche s’est largement ouverte dans les nouveaux emplois, et les services d’aide à la personne ont pris un essor du feu de Dieu. Et dans ces nouvelles activités, il n’y a rien de plus  naturel que ce soit la jeunesse qui apporte sa bière à l’édifice.

Seulement voila, l’esprit d’entreprise semble être réservé à une intelligentsia bourgeoise et convenue, et on ne supporte pas que les forces vives arrivent des quartiers, certes moins huppés, mais s’avérant être des viviers de puissances créatrices.

Les exemples de tous ces beaux esprits altruistes et moteurs indéniables de l’économie s’accumoncellent.

Exemple 1:

Vous êtes perdu dans une ville inconnue, et vous demandez votre chemin, la Société « Z’y-Va-GPS » vous l’indique :

casseur11.jpg

Exemple 2:

Vous reviendez d’un séjour au bord de la mer, et vous souhaitez dessaler votre bas de caisse afin que la rouille ne s’incruste pas sournoisement, la Société « Z’y-Va-Accès-Châssis » vous simplifie la tâche

casseur12.jpg

Exemple 3:

Vos horaires professionnels ne concordent pas avec les horaires de vos magasins préférés, la société « Z’y-Va-Ouverture » vous donne un coup de pied main:

casseur10.jpg
casseur13.jpg
casseur3.jpg
(Sur le clicheton, une cliente satisfaite de ce service)

Exemple 4 :

Vous commencez à vous sentir fatigué, votre pas n’est pas sûr, et vous avez besoin d’aide pour traverser la rue, la société « Z’y-Va-Piéton » vous tracte de l’autre côté :

casseur7.jpg

Exemple 5:

Vous n’êtes pas doué dans les créneaux et vous avez peur d’abimer les voitures alentour, la société « Z’y-Va-Qu’on-te-la-Gare » va à la manoeuvre :

casseur5.jpg

Exemple 6 :

Vous avez un impact de la taille inférieure à celle d’une pièce d’un euro, mais votre planning ne vous permet pas d’aller chez Carglass, la Société « Z’y-Va-Brise-Glace » vient à domicile ou sur votre lieu de travail pour y voir plus clair :

casseur4.jpg
casseur6.jpg

Exemple 7 :

Le cantonnier est en arrêt maladie, et la voirie se trouve donc mal entretenue, la société « Z’y-Va-Balayeuse » ramasse tout objet contondant qui pourrait abîmer les pneumatiques de votre voiture:

casseur9.jpg

Exemple 8 :

Il commence à geler le matin, vous avez vos enfants à préparer, vous devez prendre le temps de vous mettre du sent bon sous les bras, et il faudra encore grattouiller la voiture. Heureusement, vous faites appel à la société « Zy-Va-Dégivrage » qui vous fera gagner un temps conséquent :

casseurs14.jpg

Alors mesdames et messieurs les journaleux, arrêtez de dénigrer cette jeunesse fourmillante d’idées sous prétexte que vous enviez leur talent et leur esprit fait con. Laissez plein pouvoir à ces créateurs de services à la personne qui rendent les gens heureux et qui, j’en suis sûr, sauveront le genre humain.

La z’y-va-terie deviendra un de nos plus beaux fleurons nationaux, avec le grattage de couilles devant la machine à café et l’incompétence remboursée par la sécurité sociale.

Et comme disait Roger Couderc qui encourageait les bleus à foutre sur la tronche à une horde de rosbeefs pour pouvoir aller plaquer un ballon ovale derrière la ligne entre les poteaux, je crie haut et fort :

« Allez les petits! »

(franck 77)

 

Publié dans:déconno-news |on 23 octobre, 2010 |16 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante quatrième fafiot!

Dimanche 17 Octobre 2010

(de se mettre au courant de l’avenir du traîne-con )

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Le salon du traîne-con a fermé ses portes ce soir à la Porte de Versailles à Paris sur Seine.

Nous avons envoyé notre envoyé spécial Jean Branlepashune qui nous a bien confirmé que le monde automobile s’oriente plein pot sur les énergies nouvelles, les motorisations hybrides et autres technologies qui font que l’homme du XXIème se déplacera toujours d’un point A à un point B en restant culté dans un produit manufacturé.

Les grands constructeurs sont dehors et déjà lancés dans la brêche du véhicule tout électrique.

enrouleurprofessionnel.jpg
(L’énergie de demain : Le dérouleur)

Bien sûr, plusieurs problèmes sont assez pointus à résoudre.

Nous allons les énumérer pour y voir plus clair :

. problème d’autonomie de la batterie
. problème de manque de bornes d’alimentation
. problème de coût
. problème de puissance par rapport à la charge propulsée

Cette liste est, bien sûr, non exhaustive.

Le premier modèle essayé par Jean Branlepahune n’avait pas de problème de perte de puissance, puisque ce dernier restait branché au réseau. La grosse contrepartie est que dérouler 150 kilomètres de câble fait désordre sur la voirie et que les rembobiner demande une énergie et un mental à toute épreuve.

voiturehybridetype2.jpg
(Berliet hybride à joug de boeuf)

Le second modèle essayé est un modèle hybride utilisant moitié jus de betterave, moitié jus de chaussettes. Ce modèle fonctionne à la perfection dans la Brie. mais dès qu’on s’éloigne de plus de 300 mètres d’un champ de betteraves ou d’un magasin Phildar, on sent qu’on a vite fait de perdre des appuis logistiques.

voiturehybridetype4.jpg
C'est le trois cent cinquante quatrième fafiot! dans déconno-news renaultprojet
(Véhicules hybrides avoine et vodka)

 

Le troisième modèle avait 130 kilomètres d’autonomie par temps clair, une température extérieure de 25°,  une luminosité parfaite sans écouter un pète de musique. Son autonomie passe à 3mètres25 en plein hiver et en pleine nuit, car le chauffage est constitué d’un radiateur 1000 Watts, et l’éclairage est couplé à une usine marémotrice respectant les horaires de marées.

voiturehybridetype1.jpg
(Traine con à voile et deux cylindres en vrac)

Déconnoland a porté son dé velu sur le quatrième modèle de véhicule. En effet, ce véhicule utilise l’énergie solaire, et les particules de chaleurs contenues naturellement dans l’air. Son autonomie est infinie. Alors là, je dis Môssieu. Bon, ne nous voilons pas la fesse, il y a un léger défaut technique : étant données les énergies utilisées, la structure de l’automobile ne doit pas dépasser un poids de 25 kilogrammes, et la charge utile, 2kilos 500 grammes celsius.

voiturehybridetype3.jpg
(Véhicule hybride volvozela et vent du cul)

Un constructeur dont nous ne donnerons pas le nom afin qu’il ne sombre pas dans le ridicule, a crée une voiture super économique et sans conducteur. Vous envoyez donc votre traîne con au supermarché ou à votre boulot, mais le voir reviendre avec la boustifaille ou votre paye relève encore un pneu de l’utopie.

Enfin, un constructeur pas si con qu’il en a l’air, propose à sa clientèle uniquement des véhicules garés, ce qui résout définitivement les problémes de consommation, de circulation et de pollution.

Mais nous restons persuadés que le tout électrique aura un avenir radieux avec rien que de l’énergie propre flottant dans l’air, pas un pète de bruit et des mécaniques qui tournent seules…

voitureelectriqueencharge.jpg

(franck 77)

 

Publié dans:déconno-news |on 17 octobre, 2010 |7 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante troisième fafiot!

Samedi 9 Octobre 2010

(de donner du marteau pour vendre des fossiles)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Il y a une petite nympho que j’ai lu dans un entrefilet à l’échalote dans le Parigot, que j’ai consulté cette semaine au trocson de la Place Enrio Machiasse à Mézieux-en-Bourbay, en m’enfilant un noir chaud et fort comme un légionnaire dans un Paris-Vintimille.

J’ai appris que la maison Sotheby’s, datant de 1744, est la plus ancienne maison de ventes aux enchères du monde, et qu’elle a une salle à Paris-sur-Seine, rue Durbas dans le VIIIème.

Elle est tellement ancienne, que mardi dernier, a eu lieue une vente aux enchères de squelettes d’animaux préhistoriques et de machins fossilisés.

Cette première vente aux enchères, qui avait pour thème  » l’histoire naturelle », s’est élevée à un total de près de 2,8 millions de rôts, excusez du peu.

Un squelette d’allosaure, genre de lézard de plus de 10 mètres de long, prédateur carnivore vivant il y a  entre 135 et 150 millions d’années à la période du Jurassique supérieur, a été adjugé à 1,3 million de rôts.  Le gazier qui a fait l’emplette doit avoir un couloir assez  balèze pour garer le bestiau, ou alors il doit avoir une meute de terre-neuve à amuser avec les nonosses.

allosaurenrv.jpg
(Allosaure énervé)

sothebysallosaure.jpg
(Allosaure calmé)

Un français, a fait l’acquisition d’un squelette de rhinocéros laineux, bestiole qui se les gelait il y a 30000 ans, pour la modique somme de 97000 euros. C’était vraiment pour la beauté du geste car il en a fait don à l’Institut de paléontologie humaine, fondation créée en 1910 à Paris par le prince Albert 1er de Monaco. Il s’est surtout rendu compte que c’était un peu couillon d’avoir acheté un rhinocéros laineux complètement à poil, qui n’avait même pas que la peau sur les os.

rhinocroslaineux.jpg
(Rhinocéros laineux)

sothebysrhinocroslaineux.jpg
(Rhinocéros osseux)

Un squelette de plésiosaure marin s’est adjugé à 456000 euros et un paresseux géant à 120000 euros.

plsisaureaulargedescotes.jpg
(Plésiosaure à marée haute)

sothebysplesiosaure.jpg
(Plésiosaure à marée basse)

Pour les gaziers qui voulaient partir avec un truc ancien mais qui avaient des araignées datant du Pliocène Moucheté dans le larfouillet, pour quelques milliers de rôts, ils pouvaient acheter des fossiles de crabes ou des trilobites, vieux d’environ 250 millions d’années.

Je rappelle aux fêles du mandrin qui arriveront sur ce fafiot en tapant « nymphos trilobites », que les trilobites sont des marins fossiles ayant vécu pendant le paléozoïque du Cambrien au Permien. Le nom trilobite vient du fait que la subdivision du corps se fait en trois lobes longitudinaux, et non pas à cause de ce que vous pensez espèces de voyouxes et de voyouzes de l’ère primaire.

trilobite.jpg
(trilobite au repos)

J’espère que cette  vente d’histoire naturelle sera la première d’une longue série, car pour ma collection personnelle, je recherche une mâchoire de dipoilaucus, un ongle incarné d’enculosaure, et un vélo silex.

(franck77)

Publié dans:déconno-news |on 9 octobre, 2010 |27 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante deuxième fafiot!

Lundi 4 Octobre 2010

(de causer cinoche, spiritualité, et tout et tout)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Dimanche après-midi, le ciel était bleu, la température était douce, il faisait un temps comme on en voit que dans le nord de l’amérique, c’était l’été indien. Bref un temps de merde pour un automne qui tarde à nous montrer la fraîcheur de ses pluies, la rouille de ses intempéries, et la magie de son changement d’heure. Ainsi, pour éviter ce temps morose et non contractuel pour la saison, avec Ginette et Philémon, nous sommes allés au cinoche.

Il y a 15 jours, histoire d’être au fait des bouzes américaines, nous sommes allés voir « Inception ». Philémon a adoré, et je lui ai promis de ne pas écrire de fafiot dessus. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les amerloques n’ont pas eu besoin de le sortir en 3D pour ne pas marcher dedans et s’aperçevoir que c’était une grosse merde.

Justement, en parlant de cela, dans le complexe de cinoches de Trifouilles-Moi-les-Joyeuses, c’est le festival de la 3D.

Comme nous étions en quête de spiritualité et d’introspection, nous avons négligé le festival et nous nous sommes portés acquéreurs de 3 biftons pour aller zieuter « Des Hommes et des Dieux ».

deshommesetdesdieux.jpg

Là, vous allez vous dire, attention, le franck77 est parti pour déconner sur un fait historique grave et blasphémer à donf. Premièrement, je ne vous permets pas de porter un jugement négatif avant même d’avoir terminé de lire ce fafiot, et secondement, Déconnoland ayant son propre confessionnal, que voici : CONFESSIONAL,
nous sommes équipés pour porter les premiers secours à mon âme qui fricote avec le Malin quand Satan m’habite.

Déjà, dans la file d’attente pour attendre la fin de la séance précédente, après un calcul rapide, je suis arrivé à 73 ans 3mois et 2 bières de moyenne d’âge. Philémon était regardé comme une bête curieuse et si la photo d’ensemble eût été prise, on aurait tout de suite vu où était Charlie tant sa verdeur et sa fraîcheur juraient au milieu de cette vision de mouroir.

Il y avait bien deux jeunes au milieu de la file avec un seau de pop corns de trois kilos dans chaque pogne et les lunettes de Ray Charles sur le tarbouif, ce qui m’étonnait fortement, mais finalement ils s’étaient planté de file, et pensaient être déjà dans la salle où on passait  »Le retour des  morts vivants » en 3D.

Je ne suis pas là pour vous rappeler le sujet du film, ni pour faire le pitch, vous avez une méga chiée de sites et de blogs qui le raconteront mieux que moi, et pour le synopsis, vous avez l’indétrônable Ouiouimerdia, qui est à l’Internet, ce que Dalembert fût à la connaissance , c’est à dire une encyclopédie.

Sur un fait historique fort à la base, le film ne pouvait que prendre ce caractère. Moi-même, qui ne suis pas au mieux avec le Très haut, j’ai ressenti comme un questionnement intérieur qui revient régulièrement, même quand je suis bourré. J’ai l’air comme cela, de ne pas aimer les gens, ce qui est vrai, mais étudier l’homme dans ce qu’il a de plus profond est toujours très intéressant.

Attention, quand je dis étudier l’homme dans ce qu’il a de plus profond, j’entends tout de suite les ricanements sous-jacents des bloguiteurs et bloguiteuses attendant la saillie, alors que je veux tout simplement parler de cette fameuse âme humaine.

Je reste persuadé, que certains hommes, seulement, ont une vraie âme, et pas forcément des hommes de foi. Bien sûr, « Des hommes et des Dieux » est un début de réponse à tout un de tas de questions de base concernant moult notions induites par cette situation ténue de guerre civile et de cohabitation de religions proches mais différentes.

michaellonsdaleetsabrinaouazani.jpg

L’amour de son prochain issu de l’amour de Dieu doit-il aller jusqu’au martyr? Est-il utile que la Foi doive à tout prix l’emporter sur les foies (de rester au monastère)? Doit-on obligatoirement subir son destin? Fuir revient-il finalement aussi à mourir?

Ce qui m’inquiète tout de même, dans cette quête de l’amour du prochain, c’est de savoir qu’il y a des gaziers qui croient dur comme fer que l’homme est bon, et qu’ils se sont foutus dans le crâne, qu’un jour, l’amour sera universel alors que les crapules, les salauds et les branleurs auront toujours la vie belle, et que la connerie sera toujours force de loi.

Mais je ne vais pas m’énerver pour si peu.

deshommesetdesdieuxprod.jpg

Bien sûr, certains critiques de cinéma, juste histoire d’exhiber une culture biblique et une connaissance des saintes écritures, ont fait le parallèle entre la scène du repas de tous les moines avec La Cène. Admettons! le nombre de clients n’étaient pas le même, personne n’est venu rouler une pelle au chef de meute et le jaja servi dans le film, c’est deux teilles de Pouilly-Fumé année 92, alors que les apôtres s’enfilaient un boulaouane directement acheté chez l’arabe du coin. mais je ne vais pas être bégueule sur ces détails.
Bien sûr, quand ils en étaient au fromgi, un ancien, dernière moi, qui doit être champion olympique de lancer d’urine en petit bassin, a crû bon chanter « Chaussée aux moines », ce qui a fait bêtement rire sa rangée de groupies qui ont dû souiller à jamais les fauteuils moêlleneux

deshommesetdesdieuxdexavierbeauvois4598861fniom1713.jpg

On nous dit aussi, que le film n’est pas partisan, et qu’il ne fait endosser la responsabilité des assassinats des moines ni à un groupe islamique, ni à l’armée algérienne, alors que la première Pigeot des ravisseurs à une immatriculation qui se termine par 16! Je ne voudrais pas me mettre martèle en tête, mais une petite enquête du côté de la Charente serait la bienvenue.

En conclusion, je vous confirme que ce film est d’une beauté formelle.

Si vous allez le voir, faites gaffe de ne pas avoir des voisins trop vieux. En effet je me suis retrouvé à côté d’un couple d’anciens, Simone et Marcel, qui ont dû ruiner les caisses de retraites tellement ils s’accrochent à la vie, avec le Marcel sourd comme trois pots. A chaque fin de phrase, il demandait à Simone « Ké Ki dit », et Simone lui hurlait le texte en braille dans son esgourde la moins ensablée. Je veux bien aimer mon prochain, mais j’ai obligé Simone à s’taire; au moins je ne sortais pas du sujet…

(franck 77)

 

Publié dans:déconno-news |on 4 octobre, 2010 |23 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante et unième fafiot!

Samedi 2 Octobre 2010

(de scribouiller un pré en bulle)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Avant toute chose, je voudrais corriger un peu le fafiot précédent rendant hommage à Georges Charpak. En effet, une lectrice m’a envoyé un courrier en recommandé avec accusé de réception me sommant d’y apporter une rectification sinon, elle enverra son huissier perso, Maître Bienaufond, pour me saisir tout mon mobilier, qui, je le précise, est constitué d’un verre et d’un tire-bouchon. Comme je n’aime pas trop boire au goulot, je vais donc réparer mon erreur.

Quelle était-elle Monsieur Alzheimer, cette erreur? Vous ne vous en souvenez plus? Heureusement que j’ai mis un post-it sur ma boutanche, sinon, où irait-on? Et je ne vous le demande même pas dans l’état de votre meule de cervelle, je dis meule pour être gentil, car j’ai renoncé à y compter les trous.

En effet, j’ai écrit cette phrase :

Quand j’avais  appris la mort de Guy Béart ou de Marc Blondel , cela ne m’avait  fait ni chaud ni froid.

Or, cette dame, gentille au demeurant puisqu’elle m’a laissé une journée pour corriger cette imprécision, me fait aimablement constater que ni Guy Béart, ni Marc Blondel ne sont morts.

Je lui réponds que je n’y peux rien, et que, vue l’ampleur de leur oeuvre, ils le mériteraient un peu quand même. Mais une chose est sûre, c’est qu’ils le seront un jour, et que des fois, il vaut mieux devancer la pelle  que de tomber dans le trou.

Bon, maintenant que l’administratif est fait on va pouvoir passer au nouveau fafiot.

Samedi 2 Octobre 2010

(de dire adieu à Monsieur Tony Curtis)

amicalementvotregenerique.jpg

Je ne sais pas pour vous, mais que Tony Curtis soit mort, ça m’en a foutu un coup, tout comme lui d’ailleurs. Je ne voudrais pas imiter les faux culs médiatisant qui ont glorifié sa filmographie, mais mis à part Spartacus, la Chaîne et Certaines l’aiment chaud qui sont des classiques, le reste n’est pas sorti du lot et ne m’a trop mis l’anus à l’orteil.

Honnêtement, Tony Curtis je l’ai découvert adolescent (moi, pas lui) dans Amicalement Vôtre, avec l’excellentissime doublage de Michel Roux pour la version française, Michel Roux, qui est mort, lui aussi.

Ah, la manière de dire « Son Altesse  » à Roger Moore avant de lui mettre une patate dans la tronche, ça avait beaucoup de classe.

amicalementvotre.jpg
(Tony Curtis et Roger Moore in the persuaders - tiré del’épisode « Son Altesse est bien sapée »)

Il y a quelques temps, des épisodes sont repassés à la téloche. J’ai conseillé à Philémon, mon grand lardon, de regarder, juste histoire de découvrir ce que je zieutais à l’époque. Il s’est endormi au bout de vingt minutes, alors que moi, j’étais encore avec les yeux pétillants de mon enfance.Cela m’a un peu miné, et, à un moment donné, j’ai crû que j’étais devenu un vieux jeton.

En fait, quand les héros de votre jeunesse commencent à dépoter leur chrysanthème, on sent qu’il y a du mou dans la corde à noeuds. Pour moi, Tony Curtis, c’était encore Daniel (Danny) Wilde, ce charmeur avec sa Dino 246 GT rouge qui faisait du gringue à une blondasse tout en blaguant avec Lord Brett Sinclair, Ta majesté.

Et bien non, l’âge et la maladie lui avaient bouffi une tête d’obus, et sa prestance était devenue pompidolienne. Il ressemblait plus à Telly Savallas dans sa version Kojak.

tellysavalas.jpg
(Telly Savallas in Kojak – Tiré de l’épisode « Suce Pens chez Harry Bo »)

Du coup, je n’ose plus demander de nouvelles de Roger Moore, et encore moins de Paul Michael Glaser et David Soul, les héros de Starsky et Hutch, les chevaliers au grand coeur qui n’avaient jamais peur de rien.

starskyethutch.jpg
(David Soul et Paul Mickael Glaser in Starsky et Hutch - tiré de l’épisode « Deux zèbres à Troyes »)

A l’heure où je vous cause, ça doit être Starsky est moche. J’irai quand même me rencarder chez Huggy les bons tuyaux par acquis de conscience.

On a parlé de Michael Douglas récemment. Il avait joué dans « Les rues de San Franciso », une série sympatoche aussi. Aujourd’hui. il parait qu’il a signé pour Amydalement Vôtre.

lesruesdesanfransisco.jpg
(Karl Malden et Michael Douglas in the streets of San Francisco)

Moi je vous le dis, le temps passe, la roue tourne et le futur lupine. Des nouvelles de ce genre, ça fout le moral dans les chaussettes.

Tout cela passe tellement vite que je n’ose plus appeler Patrick Macnee, juste pour savoir si il se souvient de moi et de ma pile.

patrickmacnee.jpg
(Patrick Macnee alias John Steed in « Galure of Cavaillon and Vachette de porc’s boots« )

Du coup, pour me redonner un coup de fouet, je me suis regardé une série avec des héros bien vivants : »Belphégor ». Heureusement que Juliette Gréco ne me lâche pas, et qu’elle n’a pas envie de rejoindre l’homme du Picardie.

juliettegreco.jpg
(Juliette Gréco in Belle fait Gore  - tiré de l’épisode « The croûte of the Louvre »)

Dans la vie, il y a deux choses qui me peinent véritablement : la nostalgie et les glaçons pas frais.

lhommedupicardie.jpg
(Christian Barbier in The boss of the Picardie – tiré de l’épisode « Tiens bon la barre »)

(franck 77)

——————————————-

ils ou elles en causent :

http://jijicinqsept.unblog.fr/2010/10/01/docteur-curtis-et-mister-wilde/

http://mame66.over-blog.com/article-l-acteur-tony-curtis-vient-de-nous-quitter-58012086.html

 

Publié dans:déconno-news |on 2 octobre, 2010 |9 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique