Archive pour le 2 octobre, 2010

C’est le trois cent cinquante et unième fafiot!

Samedi 2 Octobre 2010

(de scribouiller un pré en bulle)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Avant toute chose, je voudrais corriger un peu le fafiot précédent rendant hommage à Georges Charpak. En effet, une lectrice m’a envoyé un courrier en recommandé avec accusé de réception me sommant d’y apporter une rectification sinon, elle enverra son huissier perso, Maître Bienaufond, pour me saisir tout mon mobilier, qui, je le précise, est constitué d’un verre et d’un tire-bouchon. Comme je n’aime pas trop boire au goulot, je vais donc réparer mon erreur.

Quelle était-elle Monsieur Alzheimer, cette erreur? Vous ne vous en souvenez plus? Heureusement que j’ai mis un post-it sur ma boutanche, sinon, où irait-on? Et je ne vous le demande même pas dans l’état de votre meule de cervelle, je dis meule pour être gentil, car j’ai renoncé à y compter les trous.

En effet, j’ai écrit cette phrase :

Quand j’avais  appris la mort de Guy Béart ou de Marc Blondel , cela ne m’avait  fait ni chaud ni froid.

Or, cette dame, gentille au demeurant puisqu’elle m’a laissé une journée pour corriger cette imprécision, me fait aimablement constater que ni Guy Béart, ni Marc Blondel ne sont morts.

Je lui réponds que je n’y peux rien, et que, vue l’ampleur de leur oeuvre, ils le mériteraient un peu quand même. Mais une chose est sûre, c’est qu’ils le seront un jour, et que des fois, il vaut mieux devancer la pelle  que de tomber dans le trou.

Bon, maintenant que l’administratif est fait on va pouvoir passer au nouveau fafiot.

Samedi 2 Octobre 2010

(de dire adieu à Monsieur Tony Curtis)

amicalementvotregenerique.jpg

Je ne sais pas pour vous, mais que Tony Curtis soit mort, ça m’en a foutu un coup, tout comme lui d’ailleurs. Je ne voudrais pas imiter les faux culs médiatisant qui ont glorifié sa filmographie, mais mis à part Spartacus, la Chaîne et Certaines l’aiment chaud qui sont des classiques, le reste n’est pas sorti du lot et ne m’a trop mis l’anus à l’orteil.

Honnêtement, Tony Curtis je l’ai découvert adolescent (moi, pas lui) dans Amicalement Vôtre, avec l’excellentissime doublage de Michel Roux pour la version française, Michel Roux, qui est mort, lui aussi.

Ah, la manière de dire « Son Altesse  » à Roger Moore avant de lui mettre une patate dans la tronche, ça avait beaucoup de classe.

amicalementvotre.jpg
(Tony Curtis et Roger Moore in the persuaders - tiré del’épisode « Son Altesse est bien sapée »)

Il y a quelques temps, des épisodes sont repassés à la téloche. J’ai conseillé à Philémon, mon grand lardon, de regarder, juste histoire de découvrir ce que je zieutais à l’époque. Il s’est endormi au bout de vingt minutes, alors que moi, j’étais encore avec les yeux pétillants de mon enfance.Cela m’a un peu miné, et, à un moment donné, j’ai crû que j’étais devenu un vieux jeton.

En fait, quand les héros de votre jeunesse commencent à dépoter leur chrysanthème, on sent qu’il y a du mou dans la corde à noeuds. Pour moi, Tony Curtis, c’était encore Daniel (Danny) Wilde, ce charmeur avec sa Dino 246 GT rouge qui faisait du gringue à une blondasse tout en blaguant avec Lord Brett Sinclair, Ta majesté.

Et bien non, l’âge et la maladie lui avaient bouffi une tête d’obus, et sa prestance était devenue pompidolienne. Il ressemblait plus à Telly Savallas dans sa version Kojak.

tellysavalas.jpg
(Telly Savallas in Kojak – Tiré de l’épisode « Suce Pens chez Harry Bo »)

Du coup, je n’ose plus demander de nouvelles de Roger Moore, et encore moins de Paul Michael Glaser et David Soul, les héros de Starsky et Hutch, les chevaliers au grand coeur qui n’avaient jamais peur de rien.

starskyethutch.jpg
(David Soul et Paul Mickael Glaser in Starsky et Hutch - tiré de l’épisode « Deux zèbres à Troyes »)

A l’heure où je vous cause, ça doit être Starsky est moche. J’irai quand même me rencarder chez Huggy les bons tuyaux par acquis de conscience.

On a parlé de Michael Douglas récemment. Il avait joué dans « Les rues de San Franciso », une série sympatoche aussi. Aujourd’hui. il parait qu’il a signé pour Amydalement Vôtre.

lesruesdesanfransisco.jpg
(Karl Malden et Michael Douglas in the streets of San Francisco)

Moi je vous le dis, le temps passe, la roue tourne et le futur lupine. Des nouvelles de ce genre, ça fout le moral dans les chaussettes.

Tout cela passe tellement vite que je n’ose plus appeler Patrick Macnee, juste pour savoir si il se souvient de moi et de ma pile.

patrickmacnee.jpg
(Patrick Macnee alias John Steed in « Galure of Cavaillon and Vachette de porc’s boots« )

Du coup, pour me redonner un coup de fouet, je me suis regardé une série avec des héros bien vivants : »Belphégor ». Heureusement que Juliette Gréco ne me lâche pas, et qu’elle n’a pas envie de rejoindre l’homme du Picardie.

juliettegreco.jpg
(Juliette Gréco in Belle fait Gore  - tiré de l’épisode « The croûte of the Louvre »)

Dans la vie, il y a deux choses qui me peinent véritablement : la nostalgie et les glaçons pas frais.

lhommedupicardie.jpg
(Christian Barbier in The boss of the Picardie – tiré de l’épisode « Tiens bon la barre »)

(franck 77)

——————————————-

ils ou elles en causent :

http://jijicinqsept.unblog.fr/2010/10/01/docteur-curtis-et-mister-wilde/

http://mame66.over-blog.com/article-l-acteur-tony-curtis-vient-de-nous-quitter-58012086.html

 

Publié dans:déconno-news |on 2 octobre, 2010 |9 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique