C’est le trois cent cinquante deuxième fafiot!

Lundi 4 Octobre 2010

(de causer cinoche, spiritualité, et tout et tout)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Dimanche après-midi, le ciel était bleu, la température était douce, il faisait un temps comme on en voit que dans le nord de l’amérique, c’était l’été indien. Bref un temps de merde pour un automne qui tarde à nous montrer la fraîcheur de ses pluies, la rouille de ses intempéries, et la magie de son changement d’heure. Ainsi, pour éviter ce temps morose et non contractuel pour la saison, avec Ginette et Philémon, nous sommes allés au cinoche.

Il y a 15 jours, histoire d’être au fait des bouzes américaines, nous sommes allés voir « Inception ». Philémon a adoré, et je lui ai promis de ne pas écrire de fafiot dessus. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les amerloques n’ont pas eu besoin de le sortir en 3D pour ne pas marcher dedans et s’aperçevoir que c’était une grosse merde.

Justement, en parlant de cela, dans le complexe de cinoches de Trifouilles-Moi-les-Joyeuses, c’est le festival de la 3D.

Comme nous étions en quête de spiritualité et d’introspection, nous avons négligé le festival et nous nous sommes portés acquéreurs de 3 biftons pour aller zieuter « Des Hommes et des Dieux ».

deshommesetdesdieux.jpg

Là, vous allez vous dire, attention, le franck77 est parti pour déconner sur un fait historique grave et blasphémer à donf. Premièrement, je ne vous permets pas de porter un jugement négatif avant même d’avoir terminé de lire ce fafiot, et secondement, Déconnoland ayant son propre confessionnal, que voici : CONFESSIONAL,
nous sommes équipés pour porter les premiers secours à mon âme qui fricote avec le Malin quand Satan m’habite.

Déjà, dans la file d’attente pour attendre la fin de la séance précédente, après un calcul rapide, je suis arrivé à 73 ans 3mois et 2 bières de moyenne d’âge. Philémon était regardé comme une bête curieuse et si la photo d’ensemble eût été prise, on aurait tout de suite vu où était Charlie tant sa verdeur et sa fraîcheur juraient au milieu de cette vision de mouroir.

Il y avait bien deux jeunes au milieu de la file avec un seau de pop corns de trois kilos dans chaque pogne et les lunettes de Ray Charles sur le tarbouif, ce qui m’étonnait fortement, mais finalement ils s’étaient planté de file, et pensaient être déjà dans la salle où on passait  »Le retour des  morts vivants » en 3D.

Je ne suis pas là pour vous rappeler le sujet du film, ni pour faire le pitch, vous avez une méga chiée de sites et de blogs qui le raconteront mieux que moi, et pour le synopsis, vous avez l’indétrônable Ouiouimerdia, qui est à l’Internet, ce que Dalembert fût à la connaissance , c’est à dire une encyclopédie.

Sur un fait historique fort à la base, le film ne pouvait que prendre ce caractère. Moi-même, qui ne suis pas au mieux avec le Très haut, j’ai ressenti comme un questionnement intérieur qui revient régulièrement, même quand je suis bourré. J’ai l’air comme cela, de ne pas aimer les gens, ce qui est vrai, mais étudier l’homme dans ce qu’il a de plus profond est toujours très intéressant.

Attention, quand je dis étudier l’homme dans ce qu’il a de plus profond, j’entends tout de suite les ricanements sous-jacents des bloguiteurs et bloguiteuses attendant la saillie, alors que je veux tout simplement parler de cette fameuse âme humaine.

Je reste persuadé, que certains hommes, seulement, ont une vraie âme, et pas forcément des hommes de foi. Bien sûr, « Des hommes et des Dieux » est un début de réponse à tout un de tas de questions de base concernant moult notions induites par cette situation ténue de guerre civile et de cohabitation de religions proches mais différentes.

michaellonsdaleetsabrinaouazani.jpg

L’amour de son prochain issu de l’amour de Dieu doit-il aller jusqu’au martyr? Est-il utile que la Foi doive à tout prix l’emporter sur les foies (de rester au monastère)? Doit-on obligatoirement subir son destin? Fuir revient-il finalement aussi à mourir?

Ce qui m’inquiète tout de même, dans cette quête de l’amour du prochain, c’est de savoir qu’il y a des gaziers qui croient dur comme fer que l’homme est bon, et qu’ils se sont foutus dans le crâne, qu’un jour, l’amour sera universel alors que les crapules, les salauds et les branleurs auront toujours la vie belle, et que la connerie sera toujours force de loi.

Mais je ne vais pas m’énerver pour si peu.

deshommesetdesdieuxprod.jpg

Bien sûr, certains critiques de cinéma, juste histoire d’exhiber une culture biblique et une connaissance des saintes écritures, ont fait le parallèle entre la scène du repas de tous les moines avec La Cène. Admettons! le nombre de clients n’étaient pas le même, personne n’est venu rouler une pelle au chef de meute et le jaja servi dans le film, c’est deux teilles de Pouilly-Fumé année 92, alors que les apôtres s’enfilaient un boulaouane directement acheté chez l’arabe du coin. mais je ne vais pas être bégueule sur ces détails.
Bien sûr, quand ils en étaient au fromgi, un ancien, dernière moi, qui doit être champion olympique de lancer d’urine en petit bassin, a crû bon chanter « Chaussée aux moines », ce qui a fait bêtement rire sa rangée de groupies qui ont dû souiller à jamais les fauteuils moêlleneux

deshommesetdesdieuxdexavierbeauvois4598861fniom1713.jpg

On nous dit aussi, que le film n’est pas partisan, et qu’il ne fait endosser la responsabilité des assassinats des moines ni à un groupe islamique, ni à l’armée algérienne, alors que la première Pigeot des ravisseurs à une immatriculation qui se termine par 16! Je ne voudrais pas me mettre martèle en tête, mais une petite enquête du côté de la Charente serait la bienvenue.

En conclusion, je vous confirme que ce film est d’une beauté formelle.

Si vous allez le voir, faites gaffe de ne pas avoir des voisins trop vieux. En effet je me suis retrouvé à côté d’un couple d’anciens, Simone et Marcel, qui ont dû ruiner les caisses de retraites tellement ils s’accrochent à la vie, avec le Marcel sourd comme trois pots. A chaque fin de phrase, il demandait à Simone « Ké Ki dit », et Simone lui hurlait le texte en braille dans son esgourde la moins ensablée. Je veux bien aimer mon prochain, mais j’ai obligé Simone à s’taire; au moins je ne sortais pas du sujet…

(franck 77)

 

Publié dans : déconno-news |le 4 octobre, 2010 |23 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

23 Commentaires Commenter.

  1. le 4 octobre, 2010 à 19:57 SGANAREL écrit:

    Chaussez aux moines sans être à coté de ses pompes. Quel exploit

    On pige pas ce que fait l’abbé Pierre dans le film , c’est plus l’hiver 54 là !

    Bref on attend l’avis éclairé du curé de Tripote-les-moi-les-Joyeuse , l’abbé Jiji !

    Répondre

  2. le 4 octobre, 2010 à 23:11 1l2t écrit:

    Autre lieu, autre temps. Dans la file d’attente du cinéma, la moyenne ne doit pas dépasser 72 ans 4 mois et 3 vins cuits. Ce qui nous a ramenés à être…dans le ventre de nos mères. Malheureusement, dans ce cinéma il n’y a que deux salles et la seconde passait l’Arbre avec Charlotte Gainsbourg. Donc aucun jeune éphèbe perdu ou semblant être perdu. Ils ne sont pas venus. Enfin, nous nous étions là !

    Moi-même, qui ne suis pas au mieux avec le Très Haut, j’ai ressenti comme un questionnement intérieur (et quelques longueurs). Et j’ai vu dans ce film : des hommes et.. des Dieux. Des Dieux déguisés en hommes ? Je confirme donc : ce film est d’une beauté formelle (la dernière scène, Cène ? a une photo bouleversante) ! C’est Le Beau, Le Bien et les Truands, un film de Platon sans le concours de Rousseau mais avec une participation de Hobbes…

    Répondre

  3. le 5 octobre, 2010 à 14:04 Francis écrit:

    et voilà ..;encore une fois on passe à coté de l’essentiel….les moines, sous la soutane… c’est ti comme les écossais ? avec ou sans calbard ???

    Répondre

  4. le 5 octobre, 2010 à 17:43 Le déserteur 02 écrit:

    salut les déconnos et oses :

    Y a pas raymond Burr, dans la distribution des moines !!

    Répondre

  5. le 5 octobre, 2010 à 19:28 franck77 écrit:

    Bonjour Sganarel, 1l2t, Francis et le déserteur
    .
    je dis bonjour, comme je pourrais dire bonsoir, car nous sommes 4 mais sur 24 heures.
    .
    le déserteur 02 est reviendu, ce qui signifie que j’ai bien fait de lui envoyer une lettre de menaces. Comme quoi, le terrorisme peut payer.
    .
    la question de francis est intéressante!
    Je l’ai posé à l’abbée Queutard, le curé de Père-Dominique-en-Robe-De-Bure-sur-Yvette, et il m’a dit que sous sa soutane, il planquait son goupillon. Je n’ai pas eu plus de précisions.
    .
    On peut encourager 1l2t qui est une jeune blogueuse et qui s’aventure à ses risques et périls à Déconnoland. Je vous demanderais donc, à tous et toutes de surveiller un peu votre langage une petite semaine bordel de dieu de pompe à merde, sinon, ce sera ma main sur la gueule.
    .
    Sinon que dire de Sganarel, le fidèle des fidèles? Ah oui, quand même, que fait exceptionnel, il n’a pas commencé son commentaire par une variante de salut les décon’

    Répondre

  6. le 5 octobre, 2010 à 19:38 jijimagiccinqsept écrit:

    Salut tout le monde !!!

    Pour l’abbé Pierre, je n’ai pas la réponse…
    Je peux revenir en deuxième semaine ?

    Ha, Franck : j’ai enfin conclu mon hommage à Tony Curtis !

    A peluche !!! ;)

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  7. le 5 octobre, 2010 à 19:41 franck77 écrit:

    Salut Jiji,
    .
    il serait peut-être temps, je pensais que tu ne l’aurais pas fini avant que Roger Moore soit cané….
    .
    j’déconne
    .
    voici le lien :
    .
    http://jijicinqsept.unblog.fr/2010/10/01/docteur-curtis-et-mister-wilde/

    Répondre

  8. le 5 octobre, 2010 à 19:41 jijimagiccinqsept écrit:

    Pour la « bure », les références vont de « A » à « J » :

    Au-delà, ça pouvait poser des problèmes avec nos amis musulmans…

    A deux mains !!!

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  9. le 6 octobre, 2010 à 16:13 le Quidam écrit:

    Salut les deconocinéfil (de fer)

    Mais c’est que je ne suis pas du tout d’accord avec Franck !

    Ce film est super (colateur) il nous offre plein de repères(siffleurs)
    et l’abbé (chamelle)du mona à stères chante beaucoup mieux que Doc Gynéco ce qu’est pourtant difficile en Greg aux riens.

    Quand à la fréquentation, moi je n’avais que des jeunettes en mini zup qui ne demandaient qu’une chose : la bêne à diction du goupillon que je cachais bien précieusement.

    Répondre

  10. le 6 octobre, 2010 à 17:26 SGANAREL écrit:

    Salut les dé’con vu le film sans demander la communion à l’ouvreuse à la fin !

    @ Franky

    Il n’y a pas de variante en dé’con car je l’avait déjà fait le mati dans le fafiot prés ses dents , avec un commentaire sur lapsus malheureux !

    Sinon si le film pouvait faire que des hommes arrêtent de se prendre pour des dieux. l’humilité semble inversement proportionnel à l’humidité , mais hélas uniquement dans ce foutu désert !

    Répondre

  11. le 6 octobre, 2010 à 18:09 jijimagiccinqsept écrit:

    8-O Hugh !!! 8-)

    Bon ben : j’ai demandé à Dieu de freiner la cadence, sinon on pourra pas fournir sur l’autel des larmes !!! :(

    Clavel et Renard en moins de deux jours : il fait fort le patron, alors que j’avais à peine terminé la nécrologie de Tony Curtis…

    A peluche,

    j’étudie la liste de tous ceux qui sont pas en forme ces derniers temps, parcequ’il ne faudrait pas qu’on se mette trop en retard au niveau de la rédaction des hommages…

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  12. le 6 octobre, 2010 à 18:56 franck77 écrit:

    Salut le Quidam (auteur d’un blogounet qui bouge que vous pouvez zieuter en cliquoillant sur « la cage des ceusses et ceuzes qui copinent de ch’val),

    Sganarel, ceinture noir de Scrabble et représentant d’eau de Vologne,

    et jiji, curé de Tripote-Moi-Les-Joyeuses.

    Il ne faut pas confondre Colette Renard qui a chanté Irma la Douce, avec Jules Renard, qui a écrit Poil de culotte

    Répondre

  13. le 6 octobre, 2010 à 21:04 le Quidam écrit:

    Pour le renard de Colette ou la colerette du Renard, enfin …vous m’avez compris, je suis dans le désordre..là

    Elle avait des chansons légères (pour la cuisse je ne sais pas encore queue…)

    http://www.youtube.com/watch?v=besYEs9gw2c

    Répondre

  14. le 7 octobre, 2010 à 11:03 SGANAREL écrit:

    Salut les dé’con criéééés à l’injustice.

    La « société en Générale » est injuste et les pigeons sont toujours les dindons.
    Rien empêche l’organisation d’un Kervielthon aprés tout !

    Maintenant imaginons un instant le nombre de civilisations qu’il existe entre les moines du désert et les blancs becs costume trois piéces des tours de verre , qui jouent avec le blé de ceux qui consacrent leur putain de vie au travail sans poser de question sauf la veille d’une élection !

    Répondre

  15. le 7 octobre, 2010 à 12:24 May. écrit:

    L’amour de son prochain issu de l’amour de Dieu doit-il aller jusqu’au martyr ?
    Nan, il suffisait juste de me le demander, je suis là, vous êtes sauvé ! :s

    Doit-on obligatoirement subir son destin ?
    Se battre continuellement, se battre pour éviter à devoir se poser ce genre de question un jour ou l’ autre…
    « AGIR COMME SI NOUS DEVIONS TOUT ATTENDRE DE SOI »

    Fuir revient-il finalement aussi à mourir ?
    …vivre dès aujourd’ hui que demain déjà s’ enfuit…^^…

    De mon vivant, ma pierre à l’ édifice de cette grande mascarade humaine qui me fait tourner la tête…nan, c’ est pas vous !

    Et c’ est bien là mon unique richesse d’ avoir ce que nul autre possède :
    - »Le bonheur d’ avoir ÊTRE « , certes, je vous le souhaite…comme j’ y travaille, durement ! et buvons de cela, aussi longtemps que la vie nous le permettra…HIC ! :s

    L’ Amour est-il bien universel ?
    > Sinon pourquoi avoir réalisé ce blog ?

    Bon, trêve de déconnitude…je file, j’ ai faim !!

    Répondre

  16. le 7 octobre, 2010 à 16:08 Le déserteur 02 écrit:

    En parlant de Dieu :

    Je me suis fait une réflexion , comme quoi Dieu était un sacré visionnaire.
    Je m’explique, cette année , j’ai assisté à plusieurs cérémonies religieuses,baptêmes, mariages,
    Et bien sur enterrements.Il est vrai qu’aux enterrements, je me suis forcé d’y assister puisque de toute façon les concernés ne viendront pas au mien.

    Mais bon, le sujet est tout autre, les curés assurants les messes étaient tous noirs, des maliens, quoique vu comment ils s’adressaient aux présents , je pourrai dire ….malinois !!

    Passons, je dis « sacré visionnaire », pourquoi :

    Il a prévu de faire les hosties de couleur blanche pour éviter que les fidèles mordent les pattes des maliens lors de la communion.

    Ben moi j’dis vin dieu, ceux qui disent qu’il ne vaut pas un clou, qu’ils se lèvent à l’aube et pinent !!

    Répondre

  17. le 7 octobre, 2010 à 16:50 SGANAREL écrit:

    Je lis , je lis , mon dieu que de questions existent en ciel comme disait JPS .

    Comme quoi entre le parfum de spiritualité impregnant la bure d’un cureton et les égoûts infâmes aux odeurs putrides ruisselant dans le tréfonds de certaines âmes. Il n’y a guere qu’un lapsus inoportun !

    Répondre

  18. le 8 octobre, 2010 à 20:13 jijimagiccinqsept écrit:

    8-) Bon ben… salut tout le monde !!! 8-)

    Je viens d’apprendre que sylvie Joly, c’était pas la grande forme en ce moment… j’espère qu’elle va s’en tirer, parcequ’elle a encore pas mal de gags à nous concocter !!!
    Nous laisse pas tomber tout de suite, amie : on a encore besoin de toi…

    Et puis : y’en a marre de n’écrire que des nécrologies, quoique la tienne sera beaucoup plus vivante que celle de tant de mortels encore en vie, et qui atteindront 150 ans dans une existence sans saveur !!!

    Tiens le coup ma grande…

    A peluche…

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  19. le 8 octobre, 2010 à 23:23 franck77 écrit:

    salut jiji,

    tu crois que ça va être Parkinson le glas?

    Répondre

  20. le 9 octobre, 2010 à 12:08 SGANAREL écrit:

    Salut le décon’ apprend la mort de Claude Lefort , les BHListes demandent qui c’était ce blaireau !

    Dans la série nos chers disparus récemment :

    Claude Lefort était à Machiavel ce que Darwin était aux primates. On pourra dire qu’il aura jeté autant de pierre philosophale que de pavé dans la mare démocratique !
    Sans des gens comme Lefort qui écrit en 1981 « l’invention démocratique » on pige que dale sur ce monde merdique .

    Répondre

  21. le 9 octobre, 2010 à 15:26 jijimagiccinqsept écrit:

    Salut SGANAREL !!!

    Claude Lefort (1924-2010) : créateur de l’organisation révolutionnaire « socialisme ou barbarie » en 1948…

    « Socialisme ou barbarie combat le stalinisme sous toutes ses formes, et développe un marxisme anti-dogmatique. Elle considère l’URSS et tous les pays dits « socialistes » comme un capitalisme d’État, une société d’exploitation dirigée par une nouvelle classe dominante (la bureaucratie), « trompeusement intitulé « socialiste », où les dirigeants de l’État et de l’économie prennent la place des patrons privés cependant que la situation réelle du travailleur reste inchangée ». »

    Ajoutons cette citation de Claude Lefort :
    « Le pouvoir est un lieu vide »,
    et tout est dit…

    Bonne bourre et à plus !!!

    Dernière publication sur  : Adieu Manitas...

    Répondre

  22. le 9 octobre, 2010 à 20:42 Mamé écrit:

    j’aime pas laissé le dernier com mais! j’suis a la bourre …
    Dans mon petit village des pyrénnées oriantales autant dire le bout du monde .Un cinéma y’en a pas! Mais victoire!(patron de ce village) mercredi prochain il est programé a la salle des fêtes.
    J’ai lu ton article tout les coms .j’ai bien envi mais avec tes conneries de me faire manger du flamby tant et plus. Tous c’est mis dans les fesses eh oui! et il me faut deux chaises (a la salle des fêtes de mon village c’est rustique elle sont en plastiques! imagine!
    Le son pour Papy est médiocre .Donc il va falloir que je fasse comme ta voisine de cinoche repeter tous les dialogues!!!Et puis choses que personnes à parler le film dur deux brave heures.
    Pour résumer « ils sont morts a la fin » cela m’évitera des escares…
    Merci franck et la foule en délire…;)
    Mamé la vioque…

    Répondre

  23. le 1 décembre, 2010 à 14:22 Dariziana Asiatika écrit:

    Merci de nous offrir du soleil (cynique, certes) mais qui réchauffe au moins la grisaille des « gens bien pensant ».
    Dariziana Asiatika

    Répondre

Laisser un commentaire

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique