Archive pour décembre, 2010

C’est le trois cent soixante septième fafiot!

Jeudi 30 Décembre 2010

(de répéter qu’avant l’heure, ce n’est pas l’heure)


(Michael Jackson – Beat it)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Je ne sais pas comment ça se passe pour vous, mais quand il y a un gazier ou une gazière qui me souhaite la bonne année la dernière semaine de décembre, je le ou la renvoie chez Plumeau à grand coup de latte dans le fiendé, non mais!

Souhaiter la bonne année alors que l’ancienne n’est pas finie, cela m’hérisse les poils un peu partout, et me beurre toujours la raie, ce qui est invivable pour le beurre étant donné que les poils sont hérissés.

J’ai très bien connu un gazier à qui on avait souhaité une bonne année un 29 décembre juste avant qu’il ne parte faire une chevauchée pour  attraper huit douzaines d’escargots au lasso dans une manade de petits gris en Bourgogne. Et bien, figurez-vous, qu’à force de se taper le cul contre la selle , une crise hémorroïdaire lui est remontée au cerveau, et il est tombé raide de son ch’val, les escargouinches en profitant pour se faire la malle à grandes enjambées pour ne pas finir halal et aux fines herbes.

unparkingclients.jpg
(Parking clients)

Résultats des courses, avec sa bonne année souhaitée qu’il n’a jamais connue, il a laissé une veuve édulcorée et une paire de jumelles qui a eu une optique différente sur l’avenir.

Alors je préfère vous préviendre que le ceusse ou la ceuze qui viendra me souhaiter la bonne année 2011 en 2010, ce sera ma main sur la tronche et un tour de poubelle violette.

Pour faire valoir ce que de droit.

(franck 77)

Publié dans:déconno-news |on 30 décembre, 2010 |24 Commentaires »

C’est le trois cent soixante sixième fafiot!

Samedi 25 Décembre 2010

(d’apprendre qu’elle est née Ludivine enfin…)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Ayé, enfin une bonne chose de faite. Les riches ont bouffé comme des gorets au chaud en racontant des conneries, alors que les pauvres, qui n’avaient rien de mieux à faire, sont allés à la messe de minuit pour entendre raconter des conneries.

Et oui, il ne faut pas oublier, que Noël n’est rien d’autre que le rappel de la Nativité.

Bon, si vous êtes un lecteur ou une lecteuse assidu(e) de ce blogounet qui est The référence culturelle de la blogosphère, et si vous consultez les archives monumentales de Déconnoland, Noël vénère la naissance de la Rondelle Divine.

La Vierge Marie, première mère porteuse de l’histoire de la crétinté, a jugé bon de dépoter le gluant au milieu d’un cheptel douteux sans même une carte vitale en fouille.

Sous prétexte qu’une mousmée a eu l’idée saugrenue de pisser sa côtelette  pendant une opération portes ouvertes en racontant à tout le monde que la fécondation in vitraux fut l’oeuvre du Saint Esprit, le phénomène à empiré au fil des siècles pour fêter l’évènement, et le gazier du XXIème juge de bon goût de fourrer une dinde pour perpétuer la recette.

Moi je pose la question, et je n’irais pas par quatre chemins, ni par Katmandou : « Est-ce bien raisonnable? ».

nativit.bmp
(Où est Charlie?)

Enfin, moi je dis ça, ce matin je suis heureux comme un Pape. J’ai pu lichetroner tranquillou sans avoir la ligue anti alcoolique au derche puisque la cause était noble, et j’ai pu déballer des cadeaux déposés dans mes tongs aux pieds de panneaux voltaïques sur le toit. (Et oui, le vioque, quand il ne trouve pas de cheminée, il benne ses présents en double file n’importe où, pourvu qu’il y ait des pompes pour réceptionner l’affaire).

J’ai déballé avec mes yeux pétillants un kit de survie « N118″ constitué d’une pelle américaine, d’une couverture chauffante, d’un SuduKu force 3 et de deux litres de gnôle. J’ai eu aussi deux livres de recettes de Tante Akule : »Les desserts au barbecue » et « Les 58 façons de fourrer la dinde sans la faire gueuler ».

L’objet le plus utile, que j’avais commandé en pure prévoyance,  fut quand même une bassine avec des poignées, que j’ai pu étrenner ce matin en toute confiance. En effet, quand on doit boullotter en trois plombes ce que l’on mange habituellement en trois semaines, je ne sais pas vous, mais moi, le lendemain matin, je suis obligé d’organiser une aire de stockage, et il n’y a rien de mieux qu’une bassine.

Bon, je ne vais pas vous embêter plus longtemps. Comme c’est bientôt l’heure de l’apéro, il serait bon d’aller voir si le Saint Esprit a pensé à refaire des glaçons et si l’intendance a suivi.

Je vous souhaite un Noyeux Joël à toutes et tous et n’oubliez pas de mettre le petit Jésus dans la crèche, car c’était quand même le but du jeu à l’origine.

(franck77)

Publié dans:déconno-news, Où est Charlie? |on 25 décembre, 2010 |18 Commentaires »

C’est le trois cent soixante cinquième fafiot!

Lundi 20 Décembre 2010

(de se dire que vivement demain que ce soit l’hiver)


(Julien Clerc – Le patineur)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Boudiou de bordel de gnou de merdhe à chat! Pourtant, hier, j’avais lu mon horoscope sur Sacoches-magazine, ce dont au sujet de laquelle la journée d’aujourd’hui :

Perso, je suis Gémeau ascendant Gémeau. Ça explique peut-être pourquoi j’écris des conneries comme quatre.

Le lit bêlé de mon horoscope avait cette tronche là dans le baveux :

Amour : le Bélier rentre dans le Gémeau, mais ne vous laissez pas faire

Argent : Théophile Moitonpèze, du Crédit Arboricole ne viendra pas vous baver sur les rouleaux demain car la banque est fermée le lundi.

Humeur : Envie de taper sur la tronche à tout le monde et de se défouler sur un fafiot en mi-journée.

Taf : vous pourrez vous brosser pour rouler demain

Ford : Tonus

La journée sera pénible, il faudra s’y mettre, voire 6 mètres cinquante.

 

Et bien, figurez vous qu’en chargeant ma Jyva 4 sous la tempête de neige à 5 plombes et demie du mat, je ne pensais pas que l’intendance n’allait pas suivre sur les deux ou trois axes vitaux qui font que l’économie du pays puisse tourner pendant que les grévistes de l’automne sont partis en vacances en oubliant les raisons pour lesquelles ils gueulaient comme des ânes.

Seulement, voilà le hic. Comme tous les vacanciers ont mis les adjas ce viquinde, dégager quelques dizaines de bornes stratégiques pour que des nez de boeufs aillent au taf, ça ne fait pas sérieux.

Résultat des courses, tant que je roulais sur 5 centimètres de poudreuse sur ma petite route de campagne, j’étais sûr d’être à l’heure sur mon chantier. C’est quand je suis arrivé sur un grand axe d’ Île de France que ça s’est gâté. Je ne voudrais pas Paul et Mickey, mais quand même!

Bon, je ne vais pas aller plus loin, sinon on va me taxer de grognonerie notoire, alors que je suis un être charmant et foncièrement pas le dernier pour la déconne.

C’est la mort dans l’âme, comme dirait Jean Claude Camus venant sur scène pour annuler un concert de l’idole des jeunes parce qu’il pleut à pierre fendre, que je suis reviendu à mon burlingue.

Mais tout de même, je n’ai pas vu un seul blindé pour « dégager » la route ce matin. C’est sûrement pour ça que c’était encore le foutoir, alors que rien ne vaut un bon AMX30 pour évacuer les gaziers qui patinent comme des cons :

Image de prévisualisation YouTube
(Dégagement d’un naufragé de la route qui était dans un con-gère jusqu’aux oreilles)

Il faudrait un pneu que le commandement des troupes  françaises de la métropole s’inspire de l’efficacité de leurs collègues en mission en Côte d’Ivoire.

En effet, il n’y a plus un pète de neige à Yamoussoukro et Abidjan, et les gens se payent le luxe de se balader en calebard! (voir notre document)

blindfrancaiscotedivoire.jpg

(franck 77) 

Bon, pour détendre l’atmosphère, je vous propose d’écouter Père Pineau (le Père Castor de déconnoland) qui va vous narrer un conte de Noël de son crû :

——————————————————

Petit conte de Noël du Père Pineau

Je vais vous narrer un conte de saison basé sur une histoire vraie romancée à 150%. Tout personnage évoqué n’a strictement rien à voir avec la réalité. Si donc tel ou tel se reconnaît, il doit immédiatement cesser de consommer du tilleul-menthe, ou bien il doit se constituer prisonnier auprès de sa déchetterie de quartier.

Cétait l’aut’jour. Il devait être 20 heures 45, ou peut-être 21 heures moins le ricard. j’habitais mon pique à seau six troènes depuis quatre heures, bloqué que j’étais sur la nationale 118 entre Ville-La-Couille-Blette et Ducon-Cil-Yabulle. La neige, gelée et imprévue en ces périodes estivales avait stoppé ma progression, mais surtout le 35 tonnes qui s’est mis en vrac devant moi alors qu’il n’avait pas la permission de rouler, ne facilitait pas la tâche.

gif2.gif

Fort de mon inactivité, je pris une décision dangereuse, j’en conviens, mais vitale: Ma mission était de récupérer mon arrière-arrière petit fils à la crèche laïque,  gratuite et obligatoire de Fouzydonc-Unboncoult à deux bières de là. J’enfourche donc mon téléphone portable pour prévenir l’établissement que j’aurai 4 jours de retard et qu’il fallait mettre le petit au congélo en attendant mon arrivée. Je suis tombé sur un serveur vocal d’une plateforme au Soudan et après avoir pianoté pendant une bonne demi-heure, on m’a passé la patronne de la crèche qui m’explique que l’horaire syndical est largement dépassé et qu’elle entend bien se mettre en grève illimitée. J’abandonne illico l’idée de récupérer le chiarre avant d’obtenir le feu vert de Nanard T’es Beau.

gif1.gif

Tutaku, on frappe à l’huître complètement givré de mon pique à seau et je devine un individu tout bleu sorti direct du film « Avatar chez les schtroumpfs ». Il me colle 135 neuros parce que je téléphone au volant, 135 neuros parce que depuis 4 heures, j’ai retiré la ceinture, 135 neuros parce que je suis garé au milieu de la route, et 135 neuros parce que je l’ai invité à aller s’enfiler un grog avec ses trois collègues qui l’attendent au commissariat pour la belote.

Quand on pense qu’on peut conduire une voiture avec palmes, masque et tuba, ou avec un scaphandre autonome, ou encore dans un sac à patates, à condition de ne pas commettre les infractions sus-citées, je pense qu’il y a de quoi se les bouffer.

J’aime pas les sports d’hiver sur la 118!

(Pineau)

Publié dans:déconno-news |on 20 décembre, 2010 |12 Commentaires »

C’est le trois cent soixante quatrième fafiot!

Dimanche 19 Décembre 2010

(de causer de la vie du génial Adémar Oscar de Tours ce dont au sujet duquel l’épisode 2)


(Les cowboys fringants – Droit devant)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

J’ai reçu un courrier phénoménal me réclamant la suite du récit de la vie de notre héros, alors que la poste est fermée, c’est vous dire le succès de la chose!

——————————————————————————

Adémar Oscar de Tours: sa vie, son oeuvre.

(épisode 2)

googleademaroscardetours.jpg

—————————————————————-

(Résumé du 1er épisode :

Le petit Adémar Oscar de Tours a démarré au quart de tour)

lien épisode 1 : EPISODE 1

————————————————————-

(…)

Il avait en tête l’idée d’une unité de mesure universelle qui pourrait aussi bien quantifier le contenant et le contenu, le liquide et le solide, le fumeux et le gazeux, et qu’un appareil unique pourrait aussi bien mesurer le volume d’un trou dans sa profondeur que le litrage d’un hectomètre de gaz inodore dans sa plus grande largeur.

Cette unité de mesure permettrait ainsi de chronométrer une distance en prenant la température d’une quantité de mouvement et de calibrer une force d’inertie dans un verre doseur afin de la convertir en un volume facilement intégrable aussi bien sur l’échelle de Beaufort que dans une table de logarithme népérien pour attendre.

Afin de poser une base solide pour élaborer sa théorie de mesure universelle, il s’empressa de couler une chape horizontale en pente dont l’inclinaison nulle permettrait d’enquiller une vitesse stagnante dans un immobilisme neutre à température constante.

 

copiedeplanvachementincline.jpg

Certes, l’équilibre de cette base était précaire, mais elle serait, à tout jamais, le fondement d’une grande trouvaille scientifique qui allait prendre son envol dès qu’elle aurait pris la décision de décoller.

Vint ensuite l’élaboration d’un modèle mathématique qui permettrait de construire une numération volumétrique ayant la capacité de mesurer dans le temps une température pouvant supporter la distance.

Le problème, ardu au premier abord, l’était aussi au second.

Mais Adémar n’était pas facile à déstabiliser, il s’attela à la tâche dès qu’il fut inspiré.

L’élaboration de ce modèle ne pouvait se passer d’un minimum de matériel qu’Adémar dut fabriquer lui-même tant le domaine de sa recherche fut innovant.

Il se construisit, dans un matériau alliant le bronze polissé, la toile de jute polymérisée et de la peau de roulement à billes, un compteur mesureur à incandescence multiple et débiteur multifilaire à incrémentation dichotomique et balancier quadra-polaire.

instrumentmesure.jpg

Certes le premier test ne fut pas à la hauteur de ses espérances.
Il n’a pu mesurer que la distance qu’il lui restait à parcourir avant d’avoir des résultats prometteurs.

.
Après cette première expérience de construction de son matos pour appréhender la substance moëlleneuse de sa découverte Nobelisable, Adémar pris sa tête à deux mains et sa cousine en lev… enfin bref.
.
Il décida qu’il fallait investir toute son énergie dans cette recherche fondamentale qui risquait de changer la face du monde…

Le probloque, simpliste à la base, demeurait tout de même insoluble.

Créer une unité de mesure universelle qui était capable de compter une distance, une durée, un volume, une température, un taux de gamma GT et tout autre machin mesurable dans le temps et dans l’espace en même temps semblait être aussi insoluble que la quadrature du cercle ou de comprendre les raisons de succès d’une « artiste » telle que Diam’s…

(fin du deuxième épisode)

©franck.pr77

Publié dans:Les grands inventeurs et teuses |on 19 décembre, 2010 |3 Commentaires »

C’est le trois cent soixante troisième fafiot!

Samedi 18 Décembre 2010

(de causer de la vie du génial Adémar Oscar de Tours)


(Supertramp – School)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Aujourd’hui, nous allons réparer une injustice. Nous allons sortir de l’oubli un génial inventeur, qui aurait pu révolutionner le monde.

En effet,nous nous sommes évertués à tripoter Larousse, à mettre le nez dans les Robert, à ratisser Oui-oui-merdia ou à torturer Gogole, nous n’avons décelé aucune trace de l’existence de cet homme qui a plus fait pour la science, que la télévision française pour la production de merde.

C’est une immense joie, pour nous, de vous faire découvrir un des esprits français les plus géniaux, et c’est avec une pure émotion que nous allons vous narrer l’existence, hors du commun, d’ Adémar Oscar de Tours.

——————————————————————————

Adémar Oscar de Tours: sa vie, son oeuvre.

(épisode 1)

googleademaroscardetours.jpg

On peut lire, dans un vieux registre des naissances à la Mairie de Tours, qu’Adémar Oscar de Tours était né un 10 décembre à Tours, ce qui, somme toute, tombait à merveille!

Adémar Oscar eût été né dans un poulailler, l’aurait-on appelé Adémar Oscar de Flics? Nous ne le saurons jamais…

Le petit Adémar n’était pas robuste à sa naissance.

Il est le fruit d’une liaison vinicole, du côté de Vouvray, entre Justine Titegoutte, rabroueuse de caquet du côté de Pouilly-Fumé et de Jérémy Un Oscar, effilocheur de brichmou dans la bourgade d’Essuyai-Lavéssaylle.

La filiation patronymique de l’époque aurait pu leur faire donner le nom de Jérémy Deux Oscars, ou Jérémy Un Oscar Junior à la chair de leur chair, mais les parents, ne voulant pas traumatiser le foetus, l’ont, d’un commun accord, appelé Adémar Oscar, ce qui sera le premier signe d’un destin hors du commun.

Le petit Adémar a eu une scolarité normale.

Il arrivait à conjuguer n’importe quel verbe par tous les temps, alors, qu’à l’époque, les hivers étaient rigoureux, les printemps vaporeux, les étés sécos et les automnes mouilleux.

conjugaisonverbepeter.jpg

Le petit Adémar excellait en géométrie, en arithmétique et en analyse combinatoire.

Il maîtrisait le système binaire à merveille, et dès qu’il eu la présence d’esprit de retirer ses chaussettes à doigts, il tomba d’emblée amoureux du système décimal qui allait nettement simplifier ses calculs pour peaufiner le bien fondé de ses sublimes inventions.

Une fois qu’il s’était mis à compter ses doigts de mains, puis, les fumantes étant retirées, ses doigts de pieds, le petit Adémar s’est mis en devoir de compter tout ce qui pouvait se compter.

boulierchinois.jpg

Cela pouvait aller du nombre de pots de confitures de nouille qu’entreposait sa maman Justine sur l’étagère de la cuisine au dessus de la rangée de casseroles, qu’il avait déjà comptées en machouillant sa tétine, jusqu’aux épluchures de lapin regroupées dans un seau en osier (à l’époque, on épluchait le lapin, et les seaux étaient en osier).

Tout content qu’il était d’avoir compté, sans se tromper, le nombre de pattes à une horde de palourdes, il se rua sur une biographie de Lafayette pour y compter ses rayons, et il arriva même à compter les oeufs dans le cul d’une poule, bien que cette expérience ne l’eût pas satisfait au même point que ses premiers comptages, et lui donna cette fâcheuse habitude de sentir le bout de ses doigts plusieurs fois dans la journée.

Le petit Adémar grandissait en même temps que sa soif de compter, au grand dam de sa maman Justine qui n’arrêtait pas de le chercher partout pour qu’il l’aide aux tâches aussi diverses que variées et surtout répétitives mais utiles à la bonne marche de la maisonnée.

Il faut dire qu’à l’époque, une fois que Justine était rentrée de son travail, il lui restait encore à estillocher les gifalettes, embaquiner les rabourdières et rembramer les tapolines, ce qui la mettait souvent à la bourre pour cuisiner la poule en daube, ou dépoussiérer la casbah.

C'est le trois cent soixante troisième fafiot! dans Les grands inventeurs et teuses pouledaube

Bref, Adémar s’amusait continuellement à compter alors que Justine ne pouvait pas compter sur lui.

Adémar eut une enfance heureuse, il comptait à loisir tout ce qui passait à la portée de sa main ou de ses yeux.

Il décida de fouiller l’univers des nombres, et s’intéressa aux séries et aux suites.

Pour agrandir ses connaissances, il fit des études de mathématiques appliquées à la Royale University of La Motte Beuvron, ce qui fit que la série de Fourier, le méthode de Green pour la résolution d’équation elliptique, la formule de Bessel, la Lemniscate de Bernouilli ou bien le calcul de l’angle de la tangente courte de la clothoïde n’eurent plus de secrets pour le petit Adémar qui commençait aussi à compter sur sa petite cousine Pélagie pour lui développer sa personnalité.

clothoide.jpg

Pélagie, d’un an sa cadette, était émoustilleuse de pierre à ricochets, et adorait écouter Adémar lui conter fleurette tout en comptant les pétales d’une marguerite afin de savoir combien elle comptait pour lui.

Le petit Adémar faisait des jaloux chez ses camarades de promotion. Alors que la plupart de ses copains mettaient un temps dingue pour compter le nombre de tours à la minute que mettait une centrifugeuse à escarbouillette pour émaringuer 100 kilos de pinocles, le petit Adémar effectuait le calcul en moins de temps qu’il ne fallait à un cul de jatte pour enfiler sa paire de pompes.

machineacalculerhaman.jpg

Les parents du petit Adémar, qui devenait grand au fil des années, étaient fiers de leur rejeton. Ils savaient que leur enfant ne dilapiderait pas ses premiers deniers gagnés sans compter.

Adémar, entre sa deuxième et troisième année de troisième cycle, avait trouvé un emploi d’été pour prendre contact avec la vie active.

Il avait accepté un boulot de compteur de grapouillis pédonculaires dans une fabrique de mégomètres à suspension oscillatoire modulée.

macineacalculerleibniz.jpg

Certes, la tâche fut facile pour lui, mais c’est pendant cette période d’apprentissage qu’il se rendit compte que le domaine de comptage manquait cruellement de matos adapté et de méthodes à des couettes.

Alors, il se dit qu’il fallait révolutionner le comptage, et qu’on pouvait compter sur lui pour y remédier…

(fin du premier épisode)

©franck.pr77

Publié dans:Les grands inventeurs et teuses |on 18 décembre, 2010 |16 Commentaires »

C’est le trois cent soixante deuxième fafiot!

Jeudi 9 Décembre 2010

(de s’informer derechef sans déformer derechef)


(Yves Montand – Le chat de la voisine)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Hier soir, je me suis dis, franck77, c’est bien beau d’écrire des conneries sur ton blogounet, mais il faudrait peut-être un peu de sérieux et t’occuper de la situation catastrophique à Haïti, des risques de conflit en Côte d’Ivoire et des difficultés de vie des sans abris dans cette période hivernale ne te ferait pas de mal.

19h58, je fais péter le courant dans la téloche, je me culte dans le canapuche et je m’en va zieuter le baveux du playmobil :

u20heurefr2le06122010u.jpg

Boudiou de boudiou, la situation est grave. Le Pujadas nous dit, sans cul férir, qu’il a fait rapatrier tous les grands reporters pour couvrir l’évènement, preuve en est la mosaïque des gaziers qui s’affiche derrière son fion :

a20heurefr2le06122010a.jpg

—————————————————–

C’est bien simple, le cataclysme a fait que c’était la foire à Paris sur Seine:

i20heurefr2le06122010i.jpg
b20heurefr2le06122010b.jpg

———————————————————–

Un touriste canadien qui prenait des clichetons du phénomène a été interviouvé:
« Tabernacle, chez nous, on se rend compte qu’il neige quand ça nous arrive aux genoux, mais là, c’est trop drôle chez ces maudits français. Je les collectionne dans ma boite à images, et je ferais une soirée diapos sympatoche  chez moi, ça va swinguer la baguette sur le coin de la boite en bois.
« 

f20heurefr2le06122010f.jpg

——————————————————-

Même dans le neuf cube, où l’ambiance est le plus souvent à la z’y-vaterie chauffante, les difficultés s’accumoncellaient. Notre reporter a interrogé un groupe de d’jeuns qui aidaient un automobiliste :

g20heurefr2le06122010g.jpg

« Casses-toi bouffon, on a chourré une tire à un bâtard qu’a même pas les pneus cloutés ».

—————————————————

Heureusement, malgré la violence de l’imprévible, les équipes sont à pied d’oeuvre pour éviter d’alourdir le bilan :

w20heurefr2le06122010w.jpg
m20heurefr2le06122010m.jpg
n20heurefr2le06122010n.jpg

——————————————————-

Une cellule de crise a été mise en place au ministère de l’intérieur et Brice Hortefeux a précisé qu’il a la situation bien en main.

z20heurefr2le06122010z.jpg

« Il n’y a pas de problème de circulation, la preuve, c’est que j’ai tout de suite appelé le préfet de police qui a un logement de fonction au dessus, il a mis à peine cinq minutes pour me rejoindre. »

——————————————————-

Mais rejoignons en direct Samah Soula qui n’est pas loin de l’épicentre du séisme :

h20heurefr2le06122010h.jpg

« - Allô Samah? Allô? Vous m’entendez?
- Oui David. C’est dans un boxif indescriptible que j’ai porté mes miches jusqu’au pont de Sèvres.
- Quelle est la situation Samah?
- Et bien on se croirait comme un lundi à 18heures sur le périph, alors qu’il est seulement 20h12. Et vous pouvez le constater derrière moi, par comble de malchance, la nuit est tombée, pour rajouter aux difficultés d’une population désespérée. »

Merci Samah.

—————————————

Les aéroports aussi sont très touchés, rejoignons tout de suite notre envoyé spécial :

q20heurefr2le06122010q.jpg

« -Allô Machpro? Allô? Vous m’entendez?
-Oui David. C’est dans un boxif indescriptible que j’ai porté mes couilles jusqu’à l’aéroport de Roissy.
- Quelle est la situation Machpro?
- Et bien il y a une seule piste dégagée depuis 14heures et un arrêté préfectoral somme les avions de rester en l’air, afin de laisser le temps à la police de l’air d’organiser le trafic.

k20heurefr2le06122010k.jpg

- Les passagers prennent-il leur mal en patience Machpro?
- Oui David, ils comprennent la situation, preuve en est le témoignage de Gilbert qui nous dit :

o20heurefr2le06122010o.jpg
 « Je suis embêté, mais je suis solidaire des grévistes »

- Merci Machro

——————————————————-

Sinon, l’aéroport d’Orly connaît la même situation, et tous les vols ont été annulés comme l’indique le panneau d’affichage lumineux :

r20heurefr2le06122010r.jpg

———————————————-

Côté automobilistes, le bilan est très lourd. preuve en est, le témoignage énervé de Paulette Grimpoire :
« - C’est inadmissible, je suis à la MATMUT avec une couverture qui me permet de ne pas être « naufragée de la route », et finalement je l’ai dans l’os!
-  Qu’allez vous faire?
- Et bien je suis en train de filer un coup de tube à mon avocat Maître Sinet qui va les faire cracher au bassinet »

p20heurefr2le06122010p.jpg

Un malheur n’arrivant jamais seul, maître Sinet fait partie des victimes de l’après-midi. Nous l’avons retrouvé dans un hôpital de fortunés, mais malgré son traumatisme, il nous a aimablement répondu :

j20heurefr2le06122010j.jpg

« Et bien, figurez-vous que j’étais en train de discuter le bout de gras avec Maître Bienaufond en marchant sur les marches du palais, quand  je me suis retrouvé sur le cul sans explication. Depuis c’est le trou noir »

Heureusement, le Docteur Cohen nous rassure sur l’état de santé de Maître Sinet, avocat de 69ans.

l20heurefr2le06122010l.jpg

« Et bien, comme vous pouvez le constater, le vieux s’est pété une guitare, mais comme il bosse encore, on ne va pas l’euthanasier »

Voilà ce que l’on peut dire sur la situation qui risque d’évoluer.

——————————————————–

Sans transition, sport.

Eddy Sercul, coureur cycliste belge, était dans son élément aujourd’hui, et dans la classique Place de la Nation – Place de la Bastille, il a pu creuser les écarts :

c20heurefr2le06122010c.jpg
d20heurefr2le06122010d.jpg

Ce journal touche à sa fin, mais n’oublions pas ces deux veinards qui continuent à avoir le cul au chaud dans le désert pendant que chez nous on se les pèle :

t20heurefr2le06122010t.jpg

——————————————-

Après avoir vu-ça, je me suis senti nettement moins con!

Par acquis de conscience, j’ai tout de même poussé ma soif d’infos jusqu’à la météo :

v20heurefr2le06122010v.jpg

« Faites gaffe tout le monde, Météo-France nous avertit que demain on sera Jeudi »

(franck77)

Pour les ceusses et ceuzes qui supputent (aux bois) que je ne raconte que des conneries, tout ce que j’ai écris dans ce fafiot est là :
http://jt.france2.fr/player/20h/index-fr.php?jt=20101208

Publié dans:déconno-news |on 9 décembre, 2010 |35 Commentaires »

C’est le trois cent soixante et unième fafiot!

Lundi 6 Décembre 2010

(de s’informer derechef sans déformer derechef)


(Tri Yann – La jument de Michao)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Pour les ceusses et ceuzes qui n’ont pas envie de déculter de leur casbah et qui veulent tout de même ligoter Le Parigot, une seule solution : consulter la Une du Parigot du jour sur le blog de la déconnitude.

uneparigot06122010page001.jpg

Et pour les ceusses et ceuzes qui ont les calots embourbés, la version papelard est dispo en cliquouillant la dessouxe :

C'est le trois cent soixante et unième fafiot! dans --DECONNOTHON 2010 pdfuneparigot06122010.pdf

(franck 77)

Publié dans:--DECONNOTHON 2010, la une d'un baveux |on 6 décembre, 2010 |11 Commentaires »

C’est le trois cent soixantième fafiot!

Vendredi 3 Décembre 2010

(de faire des promesses de cons pour  la déconno-génitude)


(Georges Brassens – Le temps ne fait rien à l’affaire)

 

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Que d’eau a passé sous les cons, nous en sommes déjà au:

———————————————

4ème Déconnothon 2010

—————————–

logodeconnothon2010.jpg

———————————–

Dons :  00.838.517 déconno-francs

———————–

Afin de mettre au parfum les gaziers et gazières qui découvrent le Déconnothon, il serait bon de recommémorationner les Déconnothons précédents qui ont été, pour la déconno-génitude et la recherche sur le déconno-génome, des tremplins olympiques.

Il suffit de cliquouiller sur chaqun des titres ci dessous pour se rendre compte de l’ampleur de l’évènement :

 

le déconnothon 2008

le déconnothon 2008 dans la presse

une victoire grâce au déconnothon 2008

le déconnothon 2009

 

 

Certes, les efforts dans la recherche ont été considérables, mais le déconno-génome est loin de nous avoir dévoilé tous ses mystères, et vos dons ne seront pas bêtement gaspillés en achetant des Ferrari avec vulvazahia en série pour les responsables de notre labo-minable à Z’Y-Va-Les-Cormeilles, mais pour acheter du matos pointu que l’on ne trouve pas sous le sabot d’une poule.

Nous n’avons pas pour ambition première d’anéantir la connerie, mais de la faire reculer dans le bon sens.

Notre grand professeur Anne Nevoisturienvenir mouille le maillot jour et nuit afin de décrypter l’enchaînement dézoxyribonucléïque ta mère du déconno-génome, et dans son intervention au Congrès Mondial de la connerie en général, et de la déconno-génitude en particulier, qui a eu lieu à Bombay-Laguérite dans les Indes Poitevines le 34 Juin dernier, elle a déclaré, sans cul férir :

« Oui la connerie prend de l’ampleur, mais c’est dans l’adversité que l’on a des ennemis, et même si, dans l’état actuel de nos avancées dans le décryptage du déconno-génome, sa compréhension est claire comme de l’eau de moche, je prends le pari qu’un de ces quatre sans fautes, nous réussirons à détourner la connerie de son lit, et nous prouverons que c‘est en inversant le processus que tout retour en arrière prend de l’avance. »

———————————————-

Pour parrainer le déconnothon 2010, nous avions pensé à une « humoriste » qui nous gonfle le boudin sur toutes les chaînes depuis plus d’un  an, mais elle a été sollicitée par la concurrence.

roumanoff.jpg

Finalement, aucune autre tête de con ne voulant parrainer la chose, votre serviteur s’est dévoué pour prouver le sérieux du zimbrec :

parraindeconnothon2010.jpg

———————————————-

LES MANIFESTATIONS AUSSI DIVERSES QUE VARIEES

ont dehors et déjà commencé :

————————————————————————

Didier 02 PDG de la chaîne de magasins « Marché plus »à Mémant-Ymboncoult dans l’Aisne apporte sa bière à l’édifice en mettant en branle un concours du plus con, et ce, dans différentes épreuves :

Le con qui arrive à prendre  le plus de places avec un seul traîne con :

decoonothon2010d.jpg

Le con qui arrive a faire chier le plus de monde en laissant son cadoche à un endroit stratégique :

deconnothon2010b.jpg

Le con qui arrive à changer le parfum des fruits:

deconnothon2010c.jpg

Le groupe de cons qui arrive à empêcher le passage des traînes-con:

deconnothon2010e.jpg

————————————————————————-

L’école de Jatteau à Moissy-Cramayel (en Seine et Marne) organise un concours de grimaces.

telethon2010concoursdegrimacemoissy.jpg

Les autorités Mongoliennes ont convoqué d’urgence l’ambassadeur de France en poste pour avoir des explications

———————————

N’hésitez pas à nous tenir informés des manifestations organisées dans votre quartier.

deconnoland@orange.fr

—————————–

 

———————————————–

 

DON EN LIGNE

Donnez en ligne pour le Déconnothon sur Internet, c’est facile et ses culs risée.

Remplissez simplement le formulaire ci-dessous au stylo noir et sans déborder :

JE SOUTIENS LE DECONNOTHON 2010 EN DONNANT EN LIGNE:

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

66% du montant des dons faits au Déconnothon sont déductibles de vos impôts 2009, dans la limite de 20% de vos revenus imposables (c’est dire que le contribuable qui donne peau de balle est baisé quand même).

————————————-

MON MODE DE PAIEMENT 2010

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

—————————————-

 

DON PAR TELEPHONE

Les promesses de dons peuvent se faire par téléphone ou fax en composant ce numéro vert :

NUMERO

———————

 

RECU FISCAL

 

JE SOUHAITE RECEVOIR MON RECU FISCAL

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

(franck 77)

 

Publié dans:--DECONNOTHON 2010 |on 3 décembre, 2010 |20 Commentaires »

C’est le trois cent cinquante neuvième fafiot!

Mercredi 1er Décembre 2010

(de s’informer sans déformer)


(Stephan Eicher – Déjeuner en paix)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Pour les ceusses et ceuzes qui n’ont pas envie de se cailler les meules pour aller acheter Le Parigot, Déconnoland vous offre la une pour pas un rond :

launeparigot01122010.jpg

——————————————————————

(Cliquouiller juste en dessous pour la version papelard ligotable en version  PêtDF)

C'est le trois cent cinquante neuvième fafiot! dans la une d'un baveux pdf launeparigot01122010.pdf

(franck77)

Publié dans:la une d'un baveux |on 1 décembre, 2010 |15 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique