Archive pour le 3 février, 2011

C’est le trois cent soixante et onzième fafiot!

Jeudi  3 Février 2011

(d’avoir un mal fou à supporter la connerie journalistique contagieuse)


(Michel Sardou – J’accuse)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Bon, pour ne pas être taxé de connerie primaire et me rendre passible de la cour martiale, j’essaye de m’intéresser à la nactu et j’ai zapouillé sur les différentes chaînes que me propose la TNT (parce qu’on n’a plus le choix) pour rester un homme de mon temps.

Si j’ai bien tout compris, il parait que la révolution Tunisienne a fait tâche d’huile et que tous les pays vers qui les bobos vont se faire griller la couenne se sont rendus compte que les crouyas(*) qui dirigeaient leurs pays faisaient comme tous les autres dirigeants du monde entier, c’est-à-dire s’en foutent plein les fouilles sur le rabe de la population de base qui est, il faut bien l’avouer, l’animal le plus con de la planète.

Honnêtement, j’ai vu une floppé de basanés avec des cagoules qui brûlaient des bagnoles. J’en conclue que le 1er janvier à Strasbourg c’est une dictature, et que les gaziers qui vont tous les ans sur les marchés de Noël pour voir des merdes illuminées doivent passer aussi leurs  viquindes au Caire ou sous louer la superbe villa de Delanoé à Tunis au moment des vendanges des loukoums.

Que MAM soit une empaffée de première, on le sait depuis des lustres, mais comme le Gourou (le rédacteur en chef du Canard Enchaîné) que suit toutes les rédactions françaises pour dispenser leurs couenneries sur les ondes ou le papelard a dit que MAM a pris un Jet privé d’un gazier proche du pouvoir pour aller se griller le lifting du côté de Tatouine-les-bains pendant les vacances qui vénèrent le dépotage de la rondelle divine, il parait que c’est moins bien que les proprios du Club Merde, de Carrefour et du groupe ACCOR qui hébergent ou alimentent, avec accord des autorités locales, des abrutis de franquaouis depuis des lustres et des lampadaires dans leurs gourbis 5 étoiles à côté de la misère et qui me font gerber à un point que j’ai dû mal à sortir de cette phrase qui est aussi longue qu’une grève d’un con de docker nanti qui en profite pour faire couler des boites à tour de bras mais de ça on n’en parle pas parce que les journaleux nous beurrent la raie avec ce qu’ils veulent et puis merde!

Je vous l’avoue, je suis un gros tinet énervé, mais quand on me parle de la liberté de la presse, je sens ma pine hocher et mon alcool kampfrer.

Déjà que ces raclures de journaleux osent exploiter l’affaire Laétitia au grand jour en montrant le sous-tif dès le premier jour, en se déguisant en tétards pour voir s’il ne peuvent pas prendre « the » clicheton d’une des parties « démembrées » de la gamine et en exhibant la détresse de la famille, alors si c’est ça la liberté de la presse, moi je dis qu’il faut bien travailler sur le projet de loi sur l’euthanasie, et qu’il ne faut pas oublier de s’occuper de ces sous merdes.

Après, on nous dit que le hand c’est vachement mieux que le foot, parce qu’une fois qu’ils ont gagné la coucoupe, les experts (en pub?) sont rentrés en classe économique et que le salaire de base n’est « que » de 500 000 euros annuels. Il est certain que c’est un salaire de misère pour envoyer une baballe dans un filet, mais je vais essayer de m’en remettre.

Ce soir, je me console en fêtant le nouvel an chinois. J’ai chopé un gibelot (puisque c’est l’année du gibelot chez les chinetoques) et j’ai suivi la recette de Francis Evrard : je l’ai empalé sur une tige de baby-foot en l’ayant, au préalable, tartinée de moutarde (la tige, pas celle de Francis).

francisevrard.jpg
(Francis Evrard -
Auteur de « Comment tarauder une rondelle de 5 et demie avec un foret de 22 pour les nuls » dixit Pujadas en son temps)

Heureusement que j’ai un taf monstre, parce que le fafiot aurait douze pages avec les fac-similés des reportages de tous ces cons de journaleux qui ne sont là que pour rendre la population encore plus con (si c’est possible…).

Et ayons une pensée émue pour ces deux là :

taponier401jours.jpg

Au moins, là où ils sont, ils ne nous font pas chier! Et je les en remercie à toute vapeur.

(franck 77)

(*) Je préviens la Halde aux Chaussures qui crie un rôt sur le bidet sur tout ce qui bouge que le terme « crouya » vient du mot arabe « hùya » qui veut dire « mon frère », et que son utilisation est uniquement éthymologique dans ce fafiot!

Publié dans:déconno-news |on 3 février, 2011 |17 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique