Archive pour le 9 février, 2011

C’est le trois cent soixante douzième fafiot!

Mercredi 9 Février 2011

(de préviendre que franck77 est poursuivi par un canard)


(Yves Jamait – C’est pas la peine)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Comme disait Jacques Chazot en virée chez Michou pour lui raconter la dernière de Françoise Sagan: « Je préfère prendre les devants avant de l’avoir dans le cul ».

En effet, vous n’êtes pas sans savoir qu’un grand hebdromadaire ( un hebdromadaire étant un journal hebdomadaire spécialisé dans les voyages en pays chauds) sème la terreur dans les étagères les plus hautes de l’Etat.

Souviens toi, Barbara, il pleuvait comme d’hab sur Brest…

La une du Canard Enchaîné du 2 Février 2011 :

unecanardenchaine2fevrier2011.jpg

Aujourd’hui, la une du Canard Enchaîné du 9 Février 2011 :

unecanardenchaine9fevrier2011.jpg

Et bien, figurez-vous, bande de déconnobytes de ch’val déconnolandesques que mes services secrets ont pu photographier la une du Canard Enchaîné de la semaine prochaine datée du 16 février 2011:

unecanardenchaine16fevrier2011.jpg

Comme dirait mon proctologue, psychiatre de mon prose puisqu’il sonde les profondeurs de mon moi intérieur: «  ça sent le coup bas! »

En effet, votre serviteur sera en proie à ce journal satirique qui épluche toutes les notes de frais de France et de Navarro. Craignant que ce blog fasse de l’ombre à son humour satirique, le rédacteur en chef du Canard a décidé de me rouler dans la sciure et me couvrir d’eau propre.

En ligotant l’articulet attaché au titre , certes tapageur, mais surtout vendeur, ces filous racontent un voyage que j’ai effectué à Noël, soit disant pour aller fourrer une dinde chez ma belle mère.

Avant que la presse du monde entier crie un rôt sur le bidet et me cloue sur une poule au riz, je veux, dehors et déjà, m’expliquer sur ce voyage.

Oui, je l’avoue, le 23 décembre 2010,  j’ai pris un train de la SNCF en étant conscient que cette Société Nationale a, récemment, pratiqué des tarifs préférentiels pour emmener des participants à des congrès de shérifs organisés Outre Rhin par un pote à Mussolini.

Oui, je ne le conteste pas, arrivé à Vire, n’ayant pas l’intention de grossir le nombre des andouilles, j’ai pris un car pour aller jusqu’à Villedieu-les-Poêles, mais en toute innocence. En effet, je ne savais pas, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Jurés, que cette compagnie de bus a eu comme stagiaire Emile Louis qui poussait la galantine jusqu’à monter ses clientes dans son tacot.

Oui, tout cela est vrai. C’est pour cette raison, qu’une semaine avant la parution de ce baveux criant de vérité,  je tiens à présenter mes plus plates excuses  auprès des commerçants de la Rue du Sentier, de l’Association Contre les Félés du Mandrin, et, comme je suis un homme d’honneur qui ne recule pas devant ses responsabilités, je démissionne, dès poltrons le minaret, du bureau des locataires de la Copropriété sise 1 Place Enrico Machiasse à Mézieux-en-Bourbay.

Mais je sais que ce n’est pas la peine, malgré ce mea coule pas,  quand le Canard cherche, il trouve et ne lâche pas son os.

(franck77)

Publié dans:déconno-news |on 9 février, 2011 |18 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique