Archive pour le 12 février, 2011

C’est le trois cent soixante treizième fafiot!

Samedi 12 Février 2011

(de ne rien respecter, et de me moucher dans les poils)


(Juliette – Les yeux d’or)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Jusqu’à maintenant, je me suis retenu, mais aujourd’hui, trop c’est trop, la goutte d’eau a fait déborder l’ours et j’ai décidé de ne rien respecter!

La liberté de la presse, en France, consiste, semble-t-il, à sortir quinze conneries à la minute en toute impunité. Vous qui arrivez à bouffer en regardant un journal télévisé, ou bien êtes capables de ligoter un baveux allant du Figaro au Parigot en passant par le Connard enchaîné sans avoir envie de vous torcher le prose avec, ou bien qui supportez les baveux radiophoniques sans avoir envie de lancer des coups de lattes dans le poste à galènes, et bien c’est que vous concurrencez le beignet au niveau du QI ou que vous devez faire partis des ceusses et ceuzes qui cassent la tronche à leur forfait pour voter à « graine de tares ».

Hier, j’ai voulu zieuter le baveux télévisé sur la Une. Je pensais tomber sur le beau Rose-and-maque, mais manque de bol, je me suis retrouvé nez à nez avec la bégayeuse exhibant ses cordes vocales tout en braillant des « euh » tous les dix mots.

chazal.jpg

Elle avait, en invité, Laurent Fabius, qui en commentant la chute du mou Barak (Obama?) a déclaré, en substance, qu’il était content que ce renversement de pouvoir n’ait pas eu lieu dans un bain de sang, ce qui aurait pu contaminer toute la région. Effectivement, on comprend mieux qu’il soit invité en tant qu’expert.

fabius.jpg
(Laurent Fabius – député Méridol)

Après 128 « euh » de la blondasse à cou de poule, j’ai changé de cheyenne et je me suis dirigé sur le Kent de la dégoiserie, le Bellâtre dans sa Housse qui remplace le play-mobile qui, soit dit en passant, est grassement payé pour gratter seulement 4 jours par semaine.

laurentdelahousse.jpg
(Laurent sorti de la housse chaque viquinde)

Figurez-vous qu’il causait de l’affaire « Matthias Schepp », les bas morcifs de Laétitia étant devenus périmés pour maintenir en haleine la populace qui se repaît de sexe et de sang en boullotant ses ravioloches « marque repère » remboursés en points fidélité par Edouard Leclerc, le seul gazier, avec Jean Pierre Koffe, qui est capable de dire dans le micro qu’il ne se fout pas de la gueule de ses clients en filant de la bouffe, de merde certes, mais pas chère, et en niant que les marges arrières sont investies dans les tableaux de maître qui ornent son 350 mètres carrés dans un quartier huppé de Paname.

Ou en étais-je? Ah oui, l’affaire « Matthias Schepp ». C’est le gazier (Suisse?) qui a eu la chance de ne pas tomber sur une grève des ferries corses et qui  a perdu ses jumelles en montagne avant d’aller se jeter sous un train chez les Ritals.

A la première question: « Pourquoi est-il allé en Italie? », la réponse est d’une simplicité biblique: pour se jeter sous un train , il vaut mieux aller chez les macaronis qu’à la Gare Saint-Lazare (Lève toi et marche?). En effet, si un train roulait hors périodes scolaires en France, ça se saurait!

Moi, perso, les journaleux qui essayent de nous faire pleurer  en montant en épingle une affaire sordide parmi tant d’autres, ça me donne envie de les coiffer avec un lance flammes.

Ce sont les premiers à défendre la liberté de la presse mais ils n’hésitent pas à sortir les clichetons de la vie courante et des albums de familles.

En gros, l’affaire Schepp est une suite merdeuse d’un divorce qui a eu lieu entre gros richards, ce qui m’émeut à un point, vous ne pouvez pas savoir!

Alors le bellâtre nous bave que le gazier a pris 7000 euros à un distributeur de Marseille et qu’il a même la photo :

leperedesjumellessuisses.jpg
(Ne jamais composer son code devant les télé-spectateurs de France 2)

Il commente le clicheton en précisant que « Le père des jumelles a tiré 14 talbins de 500 raides ». Déjà, je lui ferais remarquer qu’on ne dit pas « le père des jumelles » mais « la paire de jumelles » et qu’un gazier qui est capable de tirer autant d’oseille d’un distributeur sans que l’engin ne lui crache à la tronche avec un son de corne de brume est bien signe que la famille a dû faire des affaires douteuses, dans la grande distribution, par exemple.

Ensuite, pour faire pleurer dans les chaudières, on nous exhibe un Polaroïd des « années bonheur » de la portée:

lapairedejumelles.jpg
(La paire de jumelles suisses -  crédit photo Zeiss-Leica)

Je ne voudrais pas être pris pour le grognon de service, mais nous affirmer que ces jumelles sont suisses ne fera pas une bonne pub pour Leica.

Puis, Kent nous prévient qu’on va se rencarder auprès de l’envoyé spécial en Corse,  le ceusse qui a couvert récemment le scoop de la plaque de verglas Porte de Bagnolet

nicolabertrand.jpg

Nicolas Bertrand intervient, en nous confirmant que « toutes » les gendarmeries de Corse se concentrent sur « tous « les grands axes entre Bastia et Propriano.

bastiapropriano.jpg

Il est vrai que le réseau routier est dense en Corse, mais je pense qu’il est ému (vrini?) par la tournure des évènements

Bien sûr, je vais recevoir des lettres d’insultes en me disant que je ne respecte rien et que je n’ai pas de coeur!

J’assume. Je commencerais à respecter les autres quand les journaleux commenceront à le faire. C’est vous dire que vous n’avez pas fini d’envoyer vos lettres d’injures que je lis avec délectation d’une main et ma paire de lunettes à double foyers de l’autre, c’est vous dire si je comprends le désarroi de Paul le Poulpe en fin de vie tellement j’ai de bras.

Tiens, pour finir, la rédaction de France 2 a envoyé Luc Bazizin pour regarder les cons partir pour aller se péter une guitare en montagne.

lucbazizin.jpg
(Luc Bazizin, au départ des grandes lignes (de front?))

Il nous a rapporté, qu’en plus des millions de cons qui vont embouteiller les routes vers les stations de skis, il y aura 1,5 millions de gaziers et de gazières  ignorants la crise qui profiteront que les ramiers ne soient pas en grève pour se culter dans des TGV pour aller descendre en 2minutes trente une pente neigeuse en dessous d’une ligne Brest- Colmar, après une queue de trois quarts d’heures aux départs des tire-fesses.

Il a même interrogé une enseignante qui a eu le toupet de dire qu’elle a,  heureusement, profité de la journée de grève jeudi pour remplir les valoches et brêler le suppositoire sur son monospace.

On me dit que je ne sors que des conneries. Ce n’est pas de ma faute si j’ai tendance à rapporter ce que j’entends, non mais!

Quant à ces deux là,

taponnier409.jpg

si vous ne savez pas ce que j’en pense, c’est que vous n’avez véritablement pas lu les fafiots précédents bande de voyouxes et des voyouzes que vous êtes…

(franck77)

Publié dans:déconno-news |on 12 février, 2011 |17 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique