Archive pour le 4 juin, 2011

C’est le trois cent quatre vingt neuvième fafiot!

Samedi 4 Juin 2011
(d’avoir dégoté le con de la semaine sur mes propres terres)


(Grand corps malade- Chercheur de phases)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

La limite de la connerie, telle la ligne d’horizon recule au fur et à mesure que l’on avance. J’en arrive à me demander même si le futur de la recherche ne résiderait pas dans la transformation de la connerie humaine en bio-carburant tellement la source est inépuisable et excessive.

Comme à mon habitude, hier matin, je suis allé m’enfiler trois p’tits noirs au café-tabac-presse-loto-pasPMU Place Enrico Machiasse à Mézieux-en-Bourbay. J’avais rencard avec un philosophe de mes amis qui devait nous ramener des p’tits beurres pour se les faire en même temps que le jus, mais il a été retenu par la police montée pour une sombre histoire de Salonique pour que le mec naisse, enfin bref…

Il y avait là, tous les habitués du petit matin auxquels j’ai serré la louche avec ce regard de franche camaraderie que l’on ne retrouve plus guère qu’entre parachutistes juste avant de sauter sur Kolwezi. Bref, la France qui se lève et qui picole tôt était alignée le long du zinc avec ce bruit caractéristique du Père Colateur qui laisse échapper son hectare de jus fort en caféine venant de grains torréfiés à coeur et tripatouillés par El Gringo, le gazier qui les a ramenés dans sa loco à vapeur.

Comme tous les vendredi, j’achète Le Parigot édition  Seine-et-Marne, ce qui tombe bien puisque j’habite ce beau département qui sent bon le Brie et la forêt de Bombon.

Le vendredi, pour un euros vingt, ont a l’occasion de ligoter un tissus de conneries internationales, nationales et départementales et, en pluche, le baveux téloche de la semaine suivante qui nous apprend que Flavie Flament sait écrire, que Colle En Tas sera une bonne cuvée, que Valérie Damidot peut vous changer votre cuisine en vespasienne en recyclant ses Tampax et que dans l’horoscope d’Elizabeth Teissier on apprend que le deuxième décan des poiscailles dans le rayon surgelé, aura du fil à retordre à cause d’un conjonction de planètes entre Mars, Kinder Bueno et Peter Pan dans la lune, surtout si vous habitez Maubeuge.

Dans Le Parigot du jour, mis à part le tout venant habituel avec les concombres sous haute surveillance aussi bien en Europe qu’en plein coeur de Manhattan, la guerre des gangs à Tremblay-les-Gonzesses, ou un reportage sur des gaziers qui font le pont et les cons en même temps, qui se grillent la couenne en s’ensablant la raie en étant persuadés que l’Ascension est une étape de montagne gagnée par Charly Gaul Gotha, mis à part tout cela, il y a, en cahier central, les nymphos du département dans lequel, ce dont au sujet duquel, on crèche.

Et là, surprise, ce fut l’appartition, le coup de foudre, la trique au thym, l’extasie grec, le trois bandes infernal bref, je découvrais, comme ce chercheur d’or qui se nique les calots a fouiller trois tonnes de limons dans sa passoire à nouilles pour trouver the pépite, et bien oui, j’avais trouvé ma pépite à moi perso tout seul: le con de la semaine!

Avant de vous le présenter, je vous situe le contexte :

Titre de l’article du parigot :
La chasse aux fumeurs est ouverte en forêt.

Sous titre :
En raison des risques de feux, le préfet (de Seine et marne) a interdit de fumer dans le massif de Fontainebleau jusqu’au 30 septembre prochain.

Comme à son habitude, Le Parigot a interrogé l’homme de la rue, où plutôt l’homme des bois pour savoir ce qu’il en pense.

Donc, en bas de page, il y a un avis « POUR » et un avis « CONTRE ».

L’avis pour est donné par Hervé, 40 ans, adepte de pique-nique de profession, que je vous remets textuellement :

«C’est une question de bon sens. » Hier, Hervé était venu pique-niquer sur un rocher de la forêt de Fontainebleau, avec son épouse et un couple d’amis. Et les mégots, très peu pour lui. « On vient ici pour s’oxygéner et profiter de la nature, pas pour respirer de la fumée de cigarette », estime ce quadragénaire originaire de Pontault-Combault. Qui juge que, si cette mesure durait toute l’année, « ce serait encore mieux ». Hervé craint aussi le risque d’incendie. « Avec le temps qu’il fait, on pourrait être confrontés aux mêmes problèmes que dans le sud de la France. »

(Source : Le Parigot du VENDREDI 3 JUIN 2011)

C’est sobre, logique et efficace.
Maintenant, je vous propose l’avis « CONTRE », donné par Farid, randonneur de trente ans

Venu se balader avec quelques amis parisiens, hier après-midi dans la forêt de Fontainebleau, Farid avait un mégot consumé à la main. « Ils devraient commencer par mettre des cendriers ou des poubelles », peste ce trentenaire. « L’interdiction n’est pas une solution car la forêt est bien trop grande pour surveiller tout le monde, estime Farid.
Il faudrait plutôt éduquer les gens ou placer des panneaux de prévention si la sécheresse pose problème. » Un « arrêté inutile », selon le jeune homme. Qui n’hésite pas à sortir une seconde cigarette en attaquant sa randonnée.

(Source : Le Parigot du VENDREDI 3 JUIN 2011)

————————————————————–

Merci beaucoup Farid de me permettre de dépoussiérer une vieille rubrique intitulée « Le con de la semaine ».

Comme vous l’avez fait dans Le Parigot, c’est à dire accepter d’avoir mis votre photo pour agrémenter cette intervention pleine de bon sens, je me permets de la mettre aussi à la Une de cette rubrique, ce qui perpétuera votre talent pour les générations futures :

rachidlecondelasemaine.jpg
(Le con de la semaine)

On a sûrement oublié de vous dire que tout bon randonneur ne doit pas laisser ses déchêts sur place, sauf cas exceptionnel de coulage de bronze, qui en soit, ne pollue pas puisqu’il rentrera dans la composition de l’humus, nettement moins érectus que votre avis de pseudo randonneur qui a dû décarré de ce beau massif au volant d’une décapotable customizée crachant de la musique directement écrite au balai à chiottes tout en continuant de jeter les tafs par la portière.

Bref, Farid, vous êtes élu « Le con de la semaine ».

Et c’est non sans une certaine émotion, que je vous dédie ce fafiot qui vous ira, sûrement droit où je pense d’une main, et que je vous présente officiellement toutes les ficelles de caleçons de Déconnoland, de l’autre main.

Avant toute polémique et autre couillonade trouducutoire ou journalistique, je préviens la Halde (aux Chaussures?) que ce n’est pas parce que le récipient d’air s’appelle Farid, que je le hisse au rang de con de la semaine. En effet, même s’il avait eu pour blaze Karim ou Ben Oït, il aurait eu son prix quand même, tellement le raisonnement colle avec l’intitulé de la rubrique.

©franck.mar77

————————–

lien pour l’article sur le site du Parigot (avec ficelles de caleçon de déconnoland dans les réactions):

http://www.leparisien.fr/abo-seine-et-marne-nord/ils-devraient-plutot-mettre-des-cendriers-03-06-2011-1478236.php#reactions-article

 

 

Publié dans:Le con de la semaine |on 4 juin, 2011 |18 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique