C’est le quatre centième fafiot!

Jeudi 8 Décembre 2011 

(de se redéclarer en ayant l’air moins con)

 

 


(
Yves Jamait- Jean Louis ou le monologue du client)

 

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Vous vous souviendez que le lundi 16 mai 2011, j’avais déclaré officiellement ma candidature à la présidentielle 2012. On ne peut pas dire que cette nouvelle de haute importance eut été relayée de façon massive dans les masses merdia.

En zieutant un peu le comportement de mes collègues pour présenter leur candidature, je me suis dis qu’il fallait que je me déclare officiellement derechef mais en étant sur un lieu symbolique.

Par exemple Hervé Morin a déclaré sa candidature au pied du Pont de Normandie, Jean Luc Mélenchon depuis le camion Outiror, Jean Pierre Chevènement aux soins intensifs, Frédéric Nihous dans la boutique de Jérémy Imbloche marchand d’articles de pêche, Philippe Poutou au volant de sa Ford Tonus, Christine Boutin depuis la sacristie du curé Trécy, étaient ces rats, étaient ces rats…

Donc, pour ne pas passer pour un con, moi non plus, c’est de la station d’épuration de Fouzydonc-Ymboncoult que je me re-déclare.

annoncecandidaturepresidentielle2012.jpg

 

Ce lieu est hautement symbolique de l’importance de mon dévouement que je suis le seul à proposer pour mener à bien la mission que le peuple me confiera. En effet, comme les politiques de tous bords se sont évertués à conserver un système merdeux depuis des lustres et des lampadaires, je m’engage à retirer les gros bouts, les étrons, les poils de fions qui grippent l’ensemble et la station d’épuration sera plus efficace qu’une assemblée nationale bourrée d’opportunistes et qu’un sénat, haute instance médicalisée pour les incompétents en fin de vie.

Les ceusses et ceuzes qui veulent constituer mon équipe de campagne ou tout simplement nous approvisionner en bières et en putes ou alors nous filer des valoches de biftons seront les bienvenus, car j’ai la ferme intention d’ouvrir un compte de campagne afin de faire trembler les puissants de tous poils qui nous les brisent en même temps qui nous les pompent.

Faites vous connaitre ici même! Je vous présenterais mon programme un de ces quatre sans faute dès que mon esprit fait con aura dessoûlé.

 

 

Publié dans : Présidentielles 2012 |le 8 décembre, 2011 |15 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

15 Commentaires Commenter.

  1. le 9 décembre, 2011 à 8:49 Biquette écrit:

    Bien dit, en plus tu n’es pas au pied de la station mais sur la station ce qui est nettement plus ambitieux. Pour te soutenir je te laisse tous les cubis de vin chaud que j’aurais gagnés si tu n’avais pas eu le flemme de pondre des charadounettes,pour les putes je connais 2 ou 3 nanas dont ce n’est pas le métier mais qui pourraient faire l’affaire, et par contre pour les biffetons, désolée mais avec la crise tu peux te brosser. Déssoûles vite j’ai hàte de lire ton programme. Bon retour à ta boutique.

    Répondre

  2. le 9 décembre, 2011 à 10:00 Sganarel écrit:

    Salut les décon’cidevants cocardiers Frankystes

    Ouf !! y ma fait peur le Franky , j’ai cru que c’était la piscine de Bolloré !

    Si t’es élu Franky , va t’on gardé notre « ha,ha,ha » ? Il en va de la bonne humeur des banquiers !

    Répondre

  3. le 9 décembre, 2011 à 16:29 André écrit:

    Bonjour Franck, pour la bière, doit bien y avoir une petite épicerie dans le coin, par contre, pour les t’it’s dames, tu devrais voir du côté DSK. Paraît qu’il en connait un rayon c-t’homme-là !
    Bayrou à donné (?) son programme hier soir. Je suis en attente de lire le tien.

    Répondre

  4. le 9 décembre, 2011 à 18:19 Mimi écrit:

    Salut ta toutes et ta tousses:
    Franck , pour les valoches , j’en ai plusieurs dont la valise en carton de la chanteuse portugaiche …mais pour les biftons , faudra patienter , je commence à les imprimer dès ce soir ! Dans le grenier ,la corde est tendue et les pinces à linges sont prêtes ! Y a plus qu’à !

    Répondre

  5. le 10 décembre, 2011 à 8:08 Antoine écrit:

    Je te donne les valises que j’ai sous les yeux en modeste contribution à ta campagne. Tu n’oublieras pas de nous filer ton numéro de compte (il est Suisse ou au Luxembourg ?)

    Est-ce que tu prévoies, au soir de ta brillante élection, une amnistie pour les portes condamnées ? C’est un sujet dont on parle peu.

    Comme slogan, je te propose « A donf avec Francky », ou « Avec Francky les bourses vont reprendre du poil de la bite » ou encore « Jusqu’au bout avec Francky »

    Répondre

  6. le 10 décembre, 2011 à 14:30 Sganarel écrit:

    Salut les décon’te suit Franky …. même en eau trouble !

    Enfin tu te jette à l’eau .On s’inquiete pas pour toi, t’es immuniser contre la conneries, tu sais nager , aucun doute t’auras les palmes !
    Aprés t’on discours de Fouzydonc Ymboncoult n’oublie pas de demander des droits d’odeur !

    Répondre

  7. le 11 décembre, 2011 à 21:54 miblicc3 écrit:

    Un esprit de con peut-il réellement dessoûler ? J’en doute, la déconnade, ça fait souvent du bien, et quand on y goûte, on peut rarement s’en passer par la suite. Merci ça fait du bien de lire des âneries de temps en temps ^^

    Dernière publication sur Craquants croquis : Quelques nouvelles...

    Répondre

  8. le 12 décembre, 2011 à 8:34 Nikko13 écrit:

    Bonjour (Eric Besson qui mange à tous les rats tauliers)

    En soutenance de slip, je veux bien le mini stère du bois de chauffage ou un secret ta rien que des tas d’emmerde qu’on à cul mule.
    Pour les 500 signatures, je connais pas mal de maire sans éthylotest prêt à signer n’importe quoi pur vu qu’il y ait l’ivresse…

    Répondre

  9. le 12 décembre, 2011 à 17:46 Sganarel écrit:

    Salut les décon’consulté le programme présidentiel à Franky !

    Dit Franky j’ai jeté un z’oeil sur tes propositions pour la France .Il y en a quelques unes qui sont pas piquées des hannetons !

    L’avortement obligatoire :
    Autant noyer les vieux à la naissance , non, et les sage femme elle vont se retrouver au chômedu ? Et nos retraites ?
    Une surtaxe sur le préservatif :
    Non là je comprend que tu veuilles récupérer des « Boutinistes » mais c’est pas trés cohérent comme politique !

    Répondre

  10. le 12 décembre, 2011 à 18:55 Mimi écrit:

    MIMI au rapport :
    ça y est chef …les valises sont pleines , les biftons je les ai imprimés à l’encre sympathique … je suis pas peu fière : les biftons sont aussi blancs que s’ils sortaient de la machine à laver de la Mère Denis .. « ah ben c’est ben vrai ça ! »
    Pas de danger de se faire piquer pour transport d’argent sale : » plus blanc que blanc… c’est transparent » , comme disait Coluche !
    Suffisait d’y penser ! En France , on n’a pas de pétrole , mais on a des idées ..la preuve !

    Répondre

  11. le 13 décembre, 2011 à 14:02 Francis écrit:

    il y a des candidats indécrottables, d’autres embrouillés dans des histoires d’eau, enfin bref on va pas s’emmerder !

    Répondre

  12. le 15 décembre, 2011 à 21:07 Anonyme écrit:

    Belle re déclaration !Ok pour les bierres ,on les boira plutot dans ta campagne,derrière la stas où y’a du verre ,pendant que tu nous déroulera ton pro gramme !

    Répondre

  13. le 22 décembre, 2011 à 9:53 Biquette écrit:

    FRANCK dépèche toi de publier ton programme pour que les journalistes aient quelques chose d’intéréssant à se mettre sous la dent, ça nous changera des pleureuses coréennes, des français qui font la queue dans les magasins à 3 ou 4 jours de noël (les cons),des nichons siliconés qui vont couter la peau des couilles et des miches à la sécu.

    Répondre

  14. le 3 janvier, 2012 à 15:20 lambda78x écrit:

    Avec Coluche et Chomsky on doit pouvoir se débrouiller pour emporter l’élection.

    Répondre

  15. le 3 janvier, 2012 à 15:23 lambda78x écrit:

    Suite du commentaire précédent :
    Les dix stratégies de manipulation de masses

    Noam Chomsky

    Le linguiste nord-américain Noam Chomsky a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les média. Nous la reproduisons ici. Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

    1/ La stratégie de la distraction

    Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

    2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

    Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple: laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

    3/ La stratégie de la dégradation

    Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité,

    délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

    4/ La stratégie du différé

    Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

    5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

    La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? «Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celle d’une personne de 12 ans». Extrait de «Armes silencieuses pour guerres tranquilles»

    6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

    Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

    7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

    Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

    8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

    Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte… 9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

    Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…

    10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

    Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

    Répondre

Répondre à Biquette Annuler la réponse.

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique