Archive pour février, 2012

C’est le quatre cent douzième fafiot!

Lundi 27 Février 2012

(de remercier à tout vent et à tire le riz d’veau derechef à l’Os-en-gelée)

 


(Georges Chelon – Il faut rendre à César)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Boudiou de boudiou quel viquinde fabuleux ce fut pour mézigue!

Après avoir été récipient d’air d’un César à Paris-sur-Seine vendredi soir, vl’a-t-y pas que que j’ai eu un Oscar à l’Os-en-gelée cette nuit. C’est vous dire que je n’ai pas molli! Brad Pitre et Georges Clownesque ne m’ont pas trop tiré la tronche, mais j’ai l’impression que ça leur a buriné un gros tinet le fion quand même. Même Jean of the Garden en est resté muet, c’est vous dire si son rôle lui a gangréné les six napses!

Vendredi soir, pour fêter mon trophée, je n’ai pas fait comme ces stars populaires qui ont fait des films populaires mais qui ont décarré pour aller bâfrer au Fouquet’s. Mézigue, je me suis boulotté tranquillou, dans ma Jyva 4,  mon casse-dalle jambon beurre préparé par Tante Akule et enveloppé dans un pochon. (Pour choper la vraie recette du casse-dalle jambon beurre , il faut cliquouiller ici).

 Je pousserais même l’éthique, ne reniant pas mes origines, à attendre une quinzaine, avant de commander mes 500litres de fioul chez Bolloré Energie .

Pour en reviendre à ce qui s’est passé cette nuit, après la remise du gourbi entre mes pognes, je me suis fendu quand même d’un discours en rosbeef.

Je vais vous avouer un truc, je ne me suis pas trop cassé le burnou sur ce coup là dans la mesure où j’ai intrégralement recraché mon discours de vendredi soir, en le bouillant dans une sauce à la menthe.

Pour les ceusses et les ceuzes qui n’étaient pas là ce viquinde, je vous donne le lien de mon discours de remerciements pour le César que j’ai eu :

http://franck77.unblog.fr/2012/02/25/cest-le-quatre-cent-onzieme-fafiot/

Et maintenant, ladies et gentlemen, voici mon discours de cette nuit à l’Os-en-gelée dans sa version bouilleur de crû : 

C'est le quatre cent douzième fafiot! dans déconno-news oscars-2012-256x300

First, let me say thank you! Well, that’s done.

Then I want to say thank you to my beautiful brother, southern syndicalist at the RATP which would have equally deserved this award, and which makes me tap away the bullshit in its purest form in each of our handshakes and who inspires me a lot in my works.

Then I want to say thank you to Ripoline,my sister, instit depressed, who prefers to be called a school teacher, on sick leave since 10 years and very young retired person when she knew she had her accumonceled points for incompetence to be able to claim a unearned rest, and that his example encourages me to fight, at my level, against human degeneration.

I want to say thank you to all those journaleux and journaleuses who are so generous that I don’t have physically time to write a fafiot to each of crap they write in all merdia so much the source is inexhaustible.

I thank all those politicards from one extreme to the other who can persuade their constituents that they work for their welfare while it is only for their ass, pignolant a crappy system they have pleasure in keep.

I want to thank all narrowed of the bulb who demonstrate every day that man is the animal most con of creation.

I would not forget to thank all those contemporary geniuses who sell their crap at high prices in the name of art and critics that lay dithyrambs what about which of the above-named works by trying to persuade the Boeotian that the production of shit has become an art major.

I would also like to thank all those singers who bawl their texts to the con on music written in the toilet and who have a career even though for the most part they are, at some point, forced to pump existing works to recover some money.

I do not forget to thank those researchers who manage to steal phenomenals credits for research as absurd and useless that are fundamental to weigh down the public debt.

I want to thank the man himself, in all its most pathetic, more absurd, more ugly, more despicable, more con and just help me during the days I lack inspiration.

Finally I want to thank all déconnobloguiteuses déconnobloguiteurs and all who support me and whose loyalty and selflessness touched me deep within myself, at your own risks to meet my proctologist.

And finally, I want to thank my dear Cunegonde and my grand son Philemon, the flesh of our flesh which support my déconnitude and whom I care about as the apple of my hair.

Really thank you for this Oscar of the déconnitude that I am assigned, this trophy which missed me, so much my bullshit is gaining momentum.

Long live the ampleur!

—————-

————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

————————————————

(© franck.mar77)

**** For write comments or read the comments, just cliquouiller here

**** For ceusses and ceuzes who discover this very beautiful blog, they have a general overview here

**** For the faint hearted who want me nail to a chicken with rice, the email address is:

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 27 février, 2012 |10 Commentaires »

C’est le quatre cent onzième fafiot!

Samedi 25  Février 2012

(de remercier à tout vent et à tire le riz d’veau)

 


(Jacques Higelin- J’ suis qu’un grain de poussière)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Hier, je vous l’avoue, l’émotion était à son comble…

C'est le quatre cent onzième fafiot! dans déconno-news cesar-2012-256x300

Tout d’abord, je voudrais dire merci! Comme ça, c’est fait.

Ensuite je voudrais dire merci à mon beau-frère, syndicaliste sud à temps partiel à la RATP qui aurait tout autant mérité cette récompense , qui me fait toucher du doigt la connerie à l’état pur à chacune de nos poignées de main et  qui m’inspire beaucoup dans mon oeuvre.

Puis je voudrais dire merci à Ripoline ma soeur instit déprimée, qui préfère qu’on l’appelle professeur des écoles, en arrêt maladie depuis 10ans et très jeune retraitée dès qu’elle a su qu’elle avait accumoncelé ses points d’incompétence pour pouvoir prétendre à un repos nullement mérité et que son exemple me pousse à lutter, à mon niveau, contre la dégénérescence humaine.

Je voudrais dire merci à tous ces journaleux et journaleuses qui sont d’une si grande générosité que je n’ai matériellement pas le temps de rédiger un fafiot à chacune des conneries qu’ils sortent tous merdia confondus tant la source est inépuisable.

Je remercie tous ces politicards d’un extrême à l’autre qui arrivent à persuader leurs électeurs qu’ils travaillent pour leur bien être alors que ce n’est que pour leur cul en pignolant un système foireux qu’ils ont un malin plaisir à conserver.

Je tiens à remercier aussi tous les rétrécis du bulbe qui démontrent chaque jour que l’homme est l’animal le plus con de la création.

Je ne voudrais pas oublier non plus de remercier tous ces génies contemporains qui arrivent à vendre leurs merdes à prix exorbitants au nom de l’art et aux critiques qui pondent des dithyrambes ce dont au sujet desquelles les oeuvres des sus nommés en voulant persuader le béotien que la production de merde est devenu un art majeur.

Je pense aussi à remercier tous ces chanteurs et chanteuses qui braillent leurs textes à la con sur des musiques écrites au balai à chiottes et qui font carrière même si, pour la plupart, ils sont, à un moment donné, obligés de pomper des oeuvres existantes pour se refaire une santé.

Je n’oublierais pas non plus de remercier ces chercheurs qui arrivent à chaparder des crédits phénoménaux pour des recherches aussi absurdes qu’inutiles et qui ne sont fondamentales que pour alourdir bêtement la dette publique.

Je tiens à remercier l’homme en lui-même, dans tout ce qu’il a de plus minable, de plus absurde, de plus laid, de plus détestable, de plus con et qui vient m’aider les jours où je manque d’inspiration.

Enfin je tiens à remercier toutes les déconnobloguiteuses et tous les déconnobloguiteurs qui me soutiennent et dont leur fidélité et leur abnégation me touchent au plus profond de moi même, aux risques d’y croiser mon proctologue.

Et pour terminer, je tiens à remercier ma chère Cunégonde et mon grand Philémon, la chair de notre chair qui supportent ma déconnitude et à qui je tiens comme à la prunelle de mes cheveux.

Vraiment merci, pour ce César de la déconnitude que je me suis attribué sans cul férir tellement ce trophé  me manquait, tellement ma connerie prend de l’ampleur.

Vive l’ampleur!

————————————————

(©franck.mar77)

**** Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 25 février, 2012 |7 Commentaires »

C’est le quatre cent dixième fafiot!

Jeudi 16  Février 2012

(de crier un rôt sur le bidet avec les autres)

 


(Michel Sardou – J’accuse)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et si on zieutait les nymphos de l’actualité ?

Allez zou, balançons la soudure :

Politique sociétale
La polémique au quart de tour pour les nuls

Il y a une nympho qui m’a mis l’anus à l’ortei,l c’est celle concernant le député UMP Christian Vanneste.

Dans une vidéo, le député UMP du Nord déclare : « En Allemagne, il y a eu une répression des homosexuels et la déportation qui a conduit à peu près à 30 000 déportés. Et il n’y en a pas eu ailleurs. (…) Il n’y a pas eu de déportation homosexuelle en France »

Trois secondes huit dixièmes après la plublication de cette vidéo, tout le monde criait un rôt sur le bidet en disant que c’était scandaleux.

En tête de liste des indignés choqués, nous trouvons, bien sûr des assoces gay et joyeuses, les journaleux qui enfoncent le clou, les politicards de gauche et de droite qui ne savent pas lire.

C'est le quatre cent dixième fafiot! dans Les nymphos en vrac christian-vanneste-300x150
(Christian Vanneste – Gay Luron)

Je ne voudrais pas frimer, mais mézigue qui ai un peu étudié la chose il  y a des lustres et des lampadaires connaissait cette état de fait. Et mes vagues souvenirs ont bien été confirmés par Serge Klarsfeld, le président de l’association des Fils et Filles de déportés juifs de France.

Interrogé par l’AFP, Serge Klarsfeld, qui a par ailleurs assuré ne pas connaître Christian Vanneste, a expliqué ne pas avoir « eu connaissance de documents » faisant état de la déportation d’homosexuels français. « Parmi les déportés, il y avait des homosexuels mais ils ont été déportés comme Juifs, résistants ou droits communs », a ajouté Serge Klarsfeld, le « chasseur de nazis ». Il a précisé que des homosexuels avaient été emprisonnés par Vichy en raison des lois édictées par l’Etat Français contre les homosexuels.
(Source : Telegram.com).

Sur le site du monde, nous lisons :

GayLib, mouvement de défense des homosexuels associé à l’UMP, a réagi en demandant que le député soit exclu du parti présidentiel. « On ne peut que s’indigner, on ne peut qu’être choqués », a déclaré Catherine Michaud, secrétaire générale de GayLib, assimilant les propos de Christian Vanneste à ceux de Jean-Marie Le Pen qualifiant les chambres à gaz de « point de détail ». Pour elle, Christian Vanneste « a toute sa place au Front national ».

L’historien Mickaël Bertrand, qui a dirigé un ouvrage collectif sur la question (La Déportation pour motif d’homosexualité en France, éditions Mémoire active), estime à 62 en France le nombre de « déportés qui ont été envoyés dans des prisons et des camps allemands en raison de leur homosexualité ». « Cela ne signifie pas pour autant que des centaines d’homosexuels français n’ont pas été déportés en tant que juifs, communistes et/ou résistants », écrit-il sur son blog.

————————————

Moi j’vous l’dis, la question se pose : « A-t-on le droit, en France , d’exprimer sa pensée aux risques de dire des vérités? » et j’ajouterais:   »Je ramasse les copies dans quatre heures ».

Tout est sujet à polémique Victor, pour un peu que des assoces à la con soient relayées par des merdia dans le même état!

On ne peut plus rien dire, on ne peut plus causer argot, on ne peut plus utiliser des expressions populaires telles que « Il m’a fait un travail d’arabe », « J’ai du travailler comme un nègre », « Il est saoul comme un Polonais » ou alors « Il est con comme un breton » sans qu’on ait la Halde aux chaussures, Didier Tu rames, Lulu la Nantaise  ou l’amicale des crépières sur les endosses.

Déjà, cet évènement m’a appris que Gaylib existait ( Sortie du contexte, j’aurais pris cela pour une société fournissant des parkings à Vélib).

fessesplage dans Les nymphos en vrac
(Gaylib – Le parking à vélo de l’homme moderne)

La secrétaire générale Catherine Michaud a dû étudié l’histoire sous la table.

Donc si j’affirme qu’henri III était un bilboquet à lui tout seul, je suppose que Catherine Michaud serait tout autant indignée et choquée et me trainerait devant les tribunaux populaires qui existent de plus en plus car il est de bon ton d’être choqué et indigné par tout et n’importe quoi, même parce ce qui est vrai!

Alors, sur ce coup là, franck77 sera beau joueur et dit, lui aussi, qu’en ce qui concerne le traitement des homosexuels français pendant la seconde guerre mondiale, c’est honteusement scandaleux!

En effet! C’est une infamie discriminatoire de ne pas avoir fait profiter, à une minorité non visible, de voyages gratos en trains qui partaient toujours à l’heure conduits par des cheminots jamais en grève.

Et en fouillant un peu, je suis sûr que parmi les ceusses qui achetaient une Renault à l’époque, il y avait sûrement des homosexuels qui n’ont pas profités des prix « sortie usine » puisque la Régie, pendant cette période, ne vendait que des véhicules de collaborateurs.

Donc, Madame Michaud, que doit-on faire pour réparer ce scandale? Organiser des nuits chaudes à Buchenwald? Embaucher les petites mains de Lejaby pour confectionner des étoiles roses non réclamées?

Vous voyez, madame Michaud, messieurs les journaleux et leuses, mesdames et messieurs les politicards de tout poil,  mesdames  et messieurs les jurés, monsieur le président que nous sortons tous des conneries, mais qu’il serait utile, de temps en temps, de réfléchir avant de réagir bêtement et de laisser quand même un mince espace aux pensées et à la dialectique

——————————————

Justice
3615 Emma

Florent Gonçalves, l’ex directeur de la maison d’arrêt pour femmes de Versailles a été condamné à 10000euros d’amende et un an de prison ferme pour avoir entretenu des rapports et avoir remis des puces téléphoniques à la jeune Emma (ex appât du gang des barbares)

Florent-Gonçalves-emma-puce-300x131
(Florent Gonçalves et sa puce – Crédits photo : Maton)

Donc, c’est le forfait le plus cher du marché puisque la puce téléphonique coûte 10000 euros pour un an! Ce n’est pas encore demain que free entrera en prison!

Mais  si on chope 10000 euros d’amende pour filer des puces en taule, à combien se monte la prune si on refile des morbacs?

———————————————

(©franck.mar77)

**** Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

 

Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de la quelle est :

deconnoland@orange.fr

 

 

 

Publié dans:Les nymphos en vrac |on 16 février, 2012 |19 Commentaires »

C’est le quatre cent neuvième fafiot!

Jeudi 9 février 2012

(de rendre hommage à Antoni Tàpies)


(Georges Chelon – Créer)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Vous me connaissez un pneu depuis le temps que vous n’hésitez pas à prendre de votre temps précieux pour consulter ce blogounet hétéroclite aux risques et périls de votre santé mentale.

Je disais donc que vous me connaissez en tant que poète dans l’âme, artiste dans le fond, doué d’une sensibilité à fleur du pot et ému par toute création humaine.

Et bien c’est avec une grande tristesse que j’ai appris la mort du grand artiste espagnol Antoni Tàpies à l’âge de 88 ans.

C'est le quatre cent neuvième fafiot! dans lard content pot rein antoni-tapies-300x200

José Ignacio Wert, ministre de l’Éducation, de la Culture et des Sports espagnol, a décrit Antoni Tàpies comme « l’une des figures les plus marquantes de l’art espagnol de la seconde moitié du XXe siècle ».

Le journal El Mundo a salué « le dernier grand artiste du XXe siècle ».

Déconnoland salue le génie du gazier, peintre d’une grande maîtrise et immense sculpteur.

Une fois n’est pas coutume, en hommage à l’artiste, Déconnoland va se transformer en galerie virtuelle et exposer les oeuvres maitresses du génie :

tapies-plat-blanc-300x281 Antoni Tàpies dans lard content pot rein
tapies-no-doors-or-windows-226x300
tapies-cos-lligat-300x289
tapies-pissara-amb-formula-300x289
antoni-tapies-roba-interior-300x228

tapies-calcul-251x300

C’est beau, c’est grand. Devant autant de génie, Géricault n’a plus qu’à se reconvertir en photomaton chez Costa Croisières.

Ne boudons pas notre plaisir, et laissons place, dans notre exposition virtuelle, après Antoni Tàpies le peintre, à Antoni Tàpies le sculpteur :

tapies-straw-and-wood-300x232
tapies-pageot-300x225
tapies-wardrobe-300x171
tapies-baignoire-300x300
(l’artiste devant une de ses sculptures)

Devant autant de maîtrise de l’art, on ne peut que s’incliner. C’est un coup à faire passer Rodin pour un démouleur de cake.

Certains esprits chagrins vont encore dire : « franck77 vient encore nous baver sur les rouleaux en perpétuel critiqueur! »

Ai-je critiqué l’oeuvre de l’artiste dans ce fafiot? Non!

Je ne l’ai écrit qu’en pur esthète (de veau?), tâtant moi-même du pinceau et sculptant à mes heures vraiment perdues.

Pour prouver ma bonne foi pour les ceusses et ceuzes qui me découvrent en tant qu’artiste, je vais, sans prétention, vous présenter ma peinture la plus célèbre :

joconde_franck-250x300
(Joconde’s jumelle – huile sur Toile de froc – 1969)

et deux ou trois sculptures qui ont fait l’attraction du musée de Z’yva-les-Cormeilles pendant les journées du patrimoine :

 PHONE-CALL-IN-VRAC-300x225

(Phone call in Vrac – Moulage PVC en PCV – 2002)
————————————-

edf-BLUES-300x225

(EDF-Blues – Composition Legrand merdier – 1990)
———————————–

PAPELARDS-WORLD-225x300

(Papelard’s world – oeuvre en formation)
—————————

Ne maitrisant pas la technique du collage de poils de fion à la pisse sur contreplaqué, n’osant pas attaquer mon bidet au pied de biche, ayant des paluches trop petites pour manier du pochoir sur de la toile de jute et ayant paumé mon ardoise de CM2 pendant un déménagement en 1974, je ne suis qu’un piètre bricoleur du dimanche par rapport à Antoni Tàpies.

C’est avec nostalgie que je garderais  en mémoire cette dernière image de cet immense artiste qui laissera, je n’en doute pas,  un grand vide:

 

Antoni-Tapies--300x168

L’artiste n’est  pas assis à côté d’une de ses oeuvres mais  a, humblement, posé son pardosse sur une chaise en plastoc…

 ——————————————-

(je pense que nous pouvons avoir un statut présidentiel, car, bizarrement, il est de bon ton d’en causer du gazier suce-dit! la preuve:

http://francoishollande.fr/actualites/adieu-tapies/

le blogueur ci dessus doit être un adepte de la déconnitude car il met sur un pied d’égalité notre Antoni et les grands maîtres de la renaissance!)

 (©franck.mar77)

**** Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

Publié dans:lard content pot rein |on 9 février, 2012 |31 Commentaires »

La solution de la vingt cinquième déconno-charadounette en attendant le quatre cent neuvième fafiot!

  Mardi 7 février 2012

(de résolvationner la déconno-charadounette derechef)


(Yves Montand – A bicyclette)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Tout d’abord, recommémorationnons nous  le lit bêlé du zimbrec :  

1. Mon premier manifeste de la tendresse

2. Mon deuxième est une préfecture du Sud de la France

3. Mon troisième numérise

4. Mon quatrième ne fait pas frais

5. Mon Cinquième prend une empreinte

6. Mon sixième assaisonne

————————————

Mon tout a plus d’un tour dans son sac

—————————————-

Voici la résolvation du zimbrec :

1. Mon premier manifeste de la tendresse

C’est AL parce que AL câline (alcaline)

2. Mon deuxième est une préfecture du Sud de la France

C’est BER, parce que BER est Nice (Bérénice)

3. Mon troisième numérise

C’est TO, parce que TO scanne (Toscane)

4. Mon quatrième ne fait pas frais

C’est CON, parce que CON fait rance (conférence)

5. Mon Cinquième prend une empreinte

C’est TA, parce que TA moule (Tamoule)

6. Mon sixième assaisonne

C’est DOR, parce que DOR sale (dorsale)

————————————

Mon tout a plus d’un tour dans son sac

La soluce est donc ALBERTO CONTADOR

La solution de la vingt cinquième déconno-charadounette en attendant le quatre cent neuvième fafiot! dans -- solutions des charades -- alberto-contador-300x282

Pour les ceusses et ceuzes qui ne savent pas qui est ce nain jaune, Alberto Contador est un célèbre cycliste ibérique qui s’est vu bêtement retiré le gain du Tour 2010 de son sac (donc, il n’a plus que deux Tours dans son sac) car il a été, à l’insu de son plein gré, contaminé par de la viande à chier au départ de Pau, ce qu’ il a fait(*).

[(*) chier et larguer une peau]

—————————————-

C’est un fois de plus Biquette qui règne sans partage sur l’épreuve puisqu’elle a tout trouvé de la tête aux pieds sans se fouler et sans se mettre en danseuse.

Elle se paye même le luxe de me dire que cette déconno-charadounette était du niveau maternel et me dresse, en pluche, la liste des lots qu’elle désire recevoir! C’est vous dire si elle prend ses aises dans cette rubrique, non mais!

Alors Biquette, pour récompenser ton talent de déconno-charadouneuse, tu ne recevras pas un tonnelet de rhum, mais un cubis de vin chaud, car j’ai mon stock à vider, et tu ne recevras pas un lot de strings doublés de laine de verre, mais le fac similé de l’analyse d’urine d’Armstrong une fois qu’il avait pris les capsules à Paulo pour chourrer son 7ème Tour de France.

Il faut montrer de temps en temps qui est Raoul ici!

Et comme tu fais partie des fidèles, et que je ne voudrais pas que tu me tires la tronche pour n’avoir pas satisfait tes désirs de cadeaux, je t’envoie une crêpe numérotée à l’effigie de Nolwenn Leroy avec son certificat d’authenticité, ce qui fera baver de jalousie les anonymes qui n’osent pas se repointer ici.

———————————-

(©franck.mar77)

**** Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

Publié dans:-- solutions des charades -- |on 7 février, 2012 |6 Commentaires »

C’est la vingt cinquième déconno-charadounette en attendant le quatre cent neuvième fafiot

Lundi 6 février 2012

(de mettre en branle les six napses derechef)


(Michel Legrand – Les moulins de mon coeur)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

En attendant le fafiot suivant, nous allons relancer notre grand jeu que la blogosphère nous jalouse :

La vingt cinquième déconno-charadounette

Balançons la soudure:

1. Mon premier manifeste de la tendresse

2. Mon deuxième est une préfecture du Sud de la France

3. Mon troisième numérise

4. Mon quatrième ne fait pas frais

5. Mon Cinquième prend une empreinte

6. Mon sixième assaisonne

————————————

Mon tout a plus d’un tour dans son sac

—————————————-

(©franck.mar77)

Pour les ceusses et ceuzes qui ne savent pas comment résoudre une déconno-charadounette, n’hésitez pas à ligoter les archives que voici que voila:

http://franck77.unblog.fr/category/solutions-des-charades/

( Pour jouer, il suffit de cliquouiller ici.)

 

Publié dans:-- solutions des charades -- |on 6 février, 2012 |10 Commentaires »

C’est le quatre cent huitième fafiot!

Vendredi 3 Février 2012

(de se mettre au parfum dans le Parigot)

 


(Stephan Eicher – Déjeuner en paix)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et si nous ligotions la Une du Parigot?

C'est le quatre cent huitième fafiot! dans la une d'un baveux une-leparisien-03-02-2012

Voici la version papelard :fichier pdf une leparisien-03-02-2012

Que cela ne nous empêche pas de déconnobloguiter sur tout et n’importe quoi dans la limite du raie zonable…

———————

 (©franck.mar77)

**** Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog (je pense surtout aux nouveaux arrivants de chez Nolwenn), ils ont un apercu  général ici

Publié dans:la une d'un baveux |on 3 février, 2012 |11 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique