Archive pour mars, 2012

C’est le quatre cent dix huitième fafiot!

Samedi 24  Mars 2012
Dimanche 25 Mars 2012
(de sponsoriser plein pot)

 
(Lékinn – My little cod)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Au milieu des lettres d’injures, de menaces, de remerciements, de slips usagés et de colis festifs, je reçois souvent des missives de jeunes et de vieux de tout âge qui me disent que la musique sur les fafiots, c’est pas mal mais qu’on entend les mêmes morcifs et que la plupart sont ringards.

Déjà je tiens à remercier les ceusses et ceuzes qui m’écrivent et qui m’envoient des colis, et je vais en profiter pour vous expliquer comment fonctionne le pan musical du blog de la déconnitude.

Sachiassez dehors et déjà, bande d’assoiffée(e)s de déconnitudes et de vin chaud, que ce blogounet, que toute la blogosphère nous envie, existe depuis bientôt 4 années. c’est vous dire si de l’eau a passé sous les cons.

Si vous êtes un peu curieux, vous pourrez constater aussi que le blog, tel qu’il est, a conservé l’intégralité de ses archives depuis l’origine de la genèse de ses débuts. c’est vous dire que 595 mégabytes sont déjà employés incluant les fafiots, les images et les musiques.

Certains morcifs reviennent en fonction de la catégorie dans laquelle se situe le fafiot du jour, car, à la louche, 1 minute de musique bouffe 1 méga de mémoire.

1704 photos, 156 musiques, 674 articles, 15020 commentaires, 25 cubis de vin chaud, un millier  d’heures de rédaction, voilà, en quantitatif, ce que représente le blog de la déconnitude.

Afin de pouvoir conserver cette somme de déconnaissances en un seul morceau, j’ai du vendre un tableau de maître qu’Anne Sinclair ne possédait pas pour pouvoir abonner mon blogounet à un compte premium d’unblog.fr qui supporte mes conneries et de disposer ainsi de mémoire suffisante.

Bref je paye pour que vous puissiez lire mes conneries, c’est vous dire qu’au mot « altruisme », vous trouverez ma photo dans le dico.

Du coup, si vous considérez que je suis un bienfaiteur de l’humanité que je déteste, je m’en va vous demander un service qui n’est pas obligatoire, cela va de soit.

La musique que vous entendez depuis l’ouverture de ce fafiot, n’existe pas encore sur un support commercial.

Ce que vous entendez en ce moment est écrit, composé, interprété, mixé et enregistré (excusez du peu) par le groupe Lékinn. C’est vous dire si la Nolwenn Leroy qui pompe comme un vampire les grimoires de Pleumeur-Bodou peut aller se faire rechapper la coiffe à côté de ces gaziers!

C'est le quatre cent dix huitième fafiot! dans déconno-news LEKINN-300x224

Ce groupe participe à des qualifications nationales sur le site zicmeup.com et tente de se qualifier en demi-finale « live » qui se déroulera dans un mois au Havre.

Figurez vous, que le blog de la déconnitude est un des sponsors de cette équipe de gaziers fort sympatoches.

Outre le morcif que vous venez d’entendre, en voici un autre qui vous permettra de vous faire une opinion de la qualité du zimbrec:


(Lékinn – Weakness) 

Si vous jugez, en votre âme et conscience, que Lékinn mérite de virer des bacs des productions écrites directement au balai à chiottes, vous pouvez voter pour eux (tous les jours jusqu’au 25 avril), même gratos (j’vous connais) en allant directos sur ce lien.

http://www.zicmeup.com/groupe/lekinn/

LEKINN2-300x225 dans déconno-news

Il suffira de vous créer un pseudo, et une adresse valide que vous avez déjà puisque c’est ce qu’il a fallu pour écrire vos conneries dans les coms ici!

——————–

Dernière minute

Si vous avez écouté Diam’s entre deux heures et trois heures cette nuit, vous vous êtes rendu du compte du bienfait du changement d’heure.

Par contre, si ce matin vous avez la gueule dans le gigot, je vous propose une nouvelle création de ce groupe qui  comptera dans un avenir proche sur  la scène nationale et cela vous permettra de vous dépâter la tronche :


(Lékinn – Baby come on)

En pluche, je vous propose un second lien qui vous montre le potentiel des gaziers et qui conforte l’engagement complet du blog de la déconnitude dans le sponsoring de ce groupe qui mérite d’être connu :

http://www.sfrjeunestalents.fr/musique/membres/lekinn

 ————————————————————–

 (©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

 ****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

 **** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 24 mars, 2012 |15 Commentaires »

C’est le quatre cent dix septième fafiot!

Vendredi 23  Mars 2012
(de ligoter le Parigot)

  
(Claude Nougaro – Toulouse)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Après la chienlit politicarde et journalistique de ces derniers jours, on va ligoter le baveux pour constater que rien ne les arrête tous ces cons là:

C'est le quatre cent dix septième fafiot! dans la une d'un baveux une-parisien-23-mars-2012

Pour la version papelard du Parigot, il faut cliquouiller sur le lien Pêtdf ci dessous:

fichier pdf une parisien 23 mars 2012

 ————————————————————–

 (©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici  

 ****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici 

 **** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

Publié dans:la une d'un baveux |on 23 mars, 2012 |10 Commentaires »

En attendant le quatre cent dix septième fafiot!

Mercredi 22 Mars 2012
(de se méfier de nos nerfs)

  

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

En attendant la fafiot suivant qui en fera crier un rôt sur le bidet à plus d’un, un petit jeu vous est proposé :

Où est Charlie? 

En attendant le quatre cent dix septième fafiot! dans Où est Charlie? ouestcharlie-300x192

————————————————————–

 (©franck.mar77) 

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici  

 ****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici 

 **** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est : 

 deconnoland@orange.fr

 

C’est le quatre cent seizième fafiot!

Mardi 20 Mars 2012
(d’avoir une mauvaise Constitution)

 


(Pierre Perret – C’est l’printemps)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Le P.D.L.D. (Parti De La Déconnitude), représenté par mézigue,  a une très mauvaise nouvelle à vous annoncer:

Le conseil constitutionnel n’a pas validé la candidature de franck77 à la fonction suprême (de connard?)!

C'est le quatre cent seizième fafiot! dans Présidentielles 2012 Conseil_constitutionnel_présidentielles2012-300x225

Pourtant, c’est en sifflotant benoîtement du Gérard Lenormand que j’avais déchargé du coffiot de ma Jyva 4 un carton contenant exactement 507 parrainages jeudi dernier.

Je ne voudrais pas être parano, mais ça sent le coup monté à plein pif!

Le pouvoir a eu peur de notre programme ambitieux que nous n’avions pas encore eu le temps de détailler, et j’étais, hier, sûr que les doigts gourds des vioques qui avaient  dépouillé le garenne ce viquinde avaient fait en sorte que des parrainages passent à l’as.

Alors ce matin, j’ai pris mon turlu et j’ai appelé le singe du Conseil Constipationnel Jean-Louis Debré, qui a déjà un blaze d’hôpital, ce qui donne une idée de la capacité de discernement du gazier.

J’ai demandé donc à Jean-Louis ce qu’il s’est passu ce dont au sujet duquel le contenu de ma caisse sus nommée.

Il m’a expliqué gentiment que sur les 507 parrainages, honnêtement, il en a trouvé quelques uns qui ne passaient pas les qualifs.

Et oui, certains maires n’ont pas eu grâce aux yeux de ces pignoleurs et je tiens à donner la liste de ces maires qui m’ont fait confiance , mais qui n’ont pas eu la confiance de la République :

Le maire de Mézieux-en-Bourbay
Le maire de Tripote-moi-les-Joyeuses 
Le maire de Fouzydonc-Ymboncoult
Le maire d’Illey
Le maire de Mézydonc-sur-Laguiole
Le maire de Pèredominique-en-Robedebure-sur-Yvette
Le maire de Z’yva-les-Cormeilles
Le maire d’Offond
Le maire d’Oyer 
et enfin le maire d’Attorchey 

Tout d’abord, je tiens à remercier tous les maires qui m’ont parrainé, notamment le maire de Grasse, le maire de Colanthe, et la maire d’Epesse dans le bas-Rhin.

J’ai tenu à appeler personnellement les 10 maires qui ont été évincés, et ces derniers ont exprimé un profond étonnement d’une main et une envie de réformer le conseil constitutionnel à coup d’euthanasie bien placée de l’autre.

A l’image de ses confrères, le maire d’Offond est resté collé

Donc, ces dix personnes ne rentrant pas dans le moule de la sélection, je me retrouve comme un con avec 497 parrainages valides.

Je ne voudrais pas faire mon jaloux, mais j’estime que ma candidature valait mieux que celles des dix autres manche-à-couilles, et je reste dans la retenue en disant cela car c’est la semaine de la courtoisie.

« Nous avons perdu une pintade mais nous n’avons pas perdu la bière »  comme disait Hugues Capet fuyant les panzers de Franco le soir de la saint-Barthélémy à Valmy (*).

Puisque la patrie a peur du P.D.L.D.,  je cours vers mon destin qui sera de mener un combat dans la dissidence et je maintiens ma candidature qui repoussera en arrière les limites du fond à reculons.

J’en appelle aux bonnes volontés, et j’invite  toutes les forces vives, de mer, de terre, et de l’air à se rallier à moi, afin de mettre à mal et de couper à pique ce merdier politico-financier qui nous réduit à une portion congrue d’humanité opprimée qui, en plus de ne pas avoir droit au chapitre, se trouve privée de la couverture.

Non, mes chers con-citoyens et mes chères con-citoyennes! Je ne baisserais pas les bras tout cela parce des nantis ont eu le malin plaisir, au milieu des lambris, et dans l’ambiance ouatée de leur burlingue orthopédique, à mettre fin à un mouvement qui pouvait aller aussi loin que son amplitude et de tout ce qui en découle.

Oui, je continuerais à battre la campagne, à battre le pavé et à battre tout ce qui peut me tomber sous la main afin de porter haut nos valeurs en étant sûr que le P.D.L.D. ne se laissera pas faire et pour faire valoir ce que de droit.

Et comme disait Napoléon le lendemain de sa victoire à Marignan à un de ses légionnaires qui arborait fièrement son costume de zouave (**) : « Ma connerie prend de l’Ampleur, Vive l’Ampleur! ».

Sur ce, je demande à tous mes fidèles électeurs et électeuses  de propager le mouvement du P.D.L.D. dans chacunes de leurs actions et de porter la bonne parole à chaque fois que l’occasion se présentera.

Z’yva la République, Z’yva la France.

(*) On ne me baisera pas sur l’Histoire
(**) On ne me baisera pas sur l’Histoire derechef

 ———————————————–

Un petit évènement qui n’a l’air de rien mais qui, en fait,n’est pas grand chose est que le 15000ème commentaire a été écrit, et voici les preuves :

15000-300x89 Conseil constitutionnel dans Présidentielles 2012
15000commentaires-300x96

C’est la déconno-charadouneuse de renommée mondiale, Biquette,  qui a apporté sa bière à l’édifice de la déconnitude.

C’est avec émotion que nous informons la récipient d’air qu’elle n’a absolument rien gagné, puisque le 15000ème commentaire existe parce que le 14999ème a été écrit après  le 14998ème qui a été écrit lui même après le 14997ème commentaire…….

Ceci dit, je tiens à remercier tous les ceusses et ceuzes qui ne font pas que lire nos conneries mais qui prennent le risque d’en écrire.

————————————————————–

 (©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

 ****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

 **** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 

Publié dans:Présidentielles 2012 |on 20 mars, 2012 |7 Commentaires »

C’est le quatre cent quinzième fafiot!

Dimanche 18 Mars 2012
(de fafioter en dilettante (kechua?))

 


(Dire Straits – telegraph road)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Un petit peu de détente ne peut pas faire de mal

Le saviez-vous?
Ça s’est passé un 18 mars.

Et oui, nous avons trop tendance à oublier que c’est le 18 mars 1931 que le célèbre archéologue britannique Jonathan Palmall Dunhill a découvert le plus vieux papier hygiénique.

En effet, c’est dans le tombeau d’ Amné Tonkusulpô, haut dignitaire égyptien, que l’égyptologue a découvert une trace de frein sur une feuille de lotus datant d’une chiée de siècles s’accumoncellant en millénaires.

Ce n’est que le 18 mars 1986 ( hasard du calendrier?), que l’utilisation du microscope à spectre large et à déconno-densiomètre intégré a pu valider la nature de la trace de pneu qui s’est avérée être de la buée de cul lyophilisée . D’ailleurs, une analyse approfondie de l’empreinte a pu prouver que le créateur de cette trace inestimable pour les historiens mangeait de la « nourriture d’époque », ce qui nous renseigne ainsi sur le contenu des repas de la Haute Egypte et, qu’en plus, il souffrait d’une infection purulente puisque le labo a trouvé les pires amibes de Khéops.

Mais fêtons dignement l’anniversaire de la découverte de Jonathan Palmall Dunhill qui aurait mérité de laisser une trace plus importante dans l’histoire

 —————————-

L’énigme du jour
On n’a pas le droit d’écrire des conneries comme ça

Depuis samedi, si l’on achète le CD ou le DVD du concert des enfoirés 2012, cela permet d’offrir 18 repas. Mais une question me turlupine: Si l’on achète un CD ou un DVD du concert des enfoirés des années précédentes est ce que cela permet de faire dégueuler 18 repas?

———————————–

La sortie du jour
Le salon du bouquin de Paris-sur-Seine

Filez vite fait au Salon du Livre qui se tient jusqu’à demain soir Portes de Versailles. Vous pourrez y rencontrer vos écrivains préférés qui dédicacent leurs oeuvres.

Par exemple, aujourd’hui dimanche, nous avons sélectionné quelques séances de dédicaces :

Jean Fonssundoy pour « La prise de température dans le Marais » aux édition Mercure (Stand A33)

Amélie Monbouquin pour « La philosophie du boudoir » aux éditions Belin (Stand G12)

le général Jérémy Lecourant auteur de « Quand j’étais en poste à Galehn » aux éditions Chez Gégène (Stand32 (ampères?))

Anne Sinclair pour « Ma vie en jaune » aux édition du Tour Decochon (Stand FMI69)

Maurice  Proust pour « Après l’heure, ce n’est plus l’heure » aux éditions du Cherche-midi (Stand H-1)

Franck77 pour « Mes pensées sur le balcon » aux éditions Plon (dans l’aile?) (Stand 1664)

C'est le quatre cent quinzième fafiot! dans déconno-news couverturemespensseessurlebalcon

la4emecouverturemespenseessurlebalcon salon du livre dans déconno-news

 

———————————

———————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 18 mars, 2012 |6 Commentaires »

C’est le quatre cent quatorzième fafiot!

Dimanche 11 Mars 2012

(de causer de la journée de la femme)

 


(Yves Jamait – OK, tu t’en vas)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Jeudi dernier, dès l’aube, alors que je me tapais mon petit noir bien serré au café-bar-tabac-PMU-Presbytère-Loto de la place Enrico Machiasse de Mézieux-en-Bourbey, tout en ligotant le Parigot, vl’a t-y-pas que mon pote de trocson  Jérémy Matourné me demande tout de gigot, à brûle pourpoint et sans cul férir, dans un vieux relent de Calva : « Et toi Franck77, que vas-tu faire pour la journée de la femme? »

Je tardais un peu pour répondre à Jérémy car j’étais en train de zieuter mon horoscope du jour qui me balançait qu’au niveau du coeur j’allais avoir des palpitations et l’habitat secoué, pour le turbin j’allais me castagner avec un collègue alors que je suis le seul gazier dans ma petite entreprise, et que pour la Ford j’aurais une tonus.

Fort de cet effet mes rides, je portais mon regard vers le père Matourné en regrettant qu’il ne fut pas un des mes collègues, car le fait divers relatant sa beigne aurait déjà figurée dans le baveux avant même que le forfait ne fut accompli.

C’est la mort dans l’âme, comme dirait le producteur de Johnny annulant un concert sous prétexte qu’on ne peut pas allumer le feu quand il tombe des hallebardes (suisses?), c’est la mort dans l’âme donc, que je répondus à mon collègue sportif (Oui, nous faisons souvent des bars parallèles pour garder notre taille ramequin et conserver notre teint de jeune fille):

« Tu sais Jérémy, la journée de la femme, pour mézigue, ce sera comme pour la journée de la mucco-vit six doses, de la lèpre aphteuse, des genoux cagneux ou des pieds paquets, j’ai plutôt tendance à m’incliner devant un aussi grand fléau. »

C'est le quatre cent quatorzième fafiot! dans déconno-news jeremymatournee

(Jérémy Matourné)

Le sang de Jérémy ne fit qu’un tour d’alambic et pesta gallène:

« Comment, toi franck77, qui est un phare de la pensée constructive, un monument de l’analyse factorielle à rétrocession  bi-polaire, le Kilimandjaro de la pensée déconno-philocoque tu ne bougeras pas le petit doigt pour honorer la journée de la femme et donner une impulsion à une cause aussi noble que douce à explorer? »

Je vous l’avoue, là, mon pote Jérémy m’en avait  foutu un sacré coup dans les baguettes. Je décidus alors, après mon taf quotidien, de faire avancer les choses et de donner un coup de pouce à l’affaire et de mener une ou deux actions ponctuelles qui, si elles aboutissent, feront que cette journée de la femme sera à marquer d’une bière blanche dans le maintien de l’ordre de la jarretière et du panier garni réunis.

Le soir même, en revenant plus tôt du bistrot afin de faire partager dès poltron le minaret à Cunégonde, ma dulcinée, ma détermination à mettre en branle une action fémino-concrête, je pris mon turlu et appela Daniela L’Ombre-au-Zoo qui est à la garde ce que la route est à Maxime Le Forestier, c’est à dire une chienne.

Daniela_Lumbroso-191x300 journée de la femme dans déconno-news

(Daniela L’ombrozoo – Une chienne qui monte la garde)

Je salua l’énervante avec bienveillance et lui proposa tout de go d’illuminer son début de soirée en lui exposant ma proposition de loi à faire adopter un de ces quatre sans fautes afin que la parité soit respectée dans tous les domaines de la vie. Je lui exposa ma tactique qui est de ne pas imposer d’un seul bloc la chose mais de procéder par petites touches.

En effet, mon idée grandiose était de commencer par la parité derrière les camions poubelles : une femme à gauche  sur le marche pied coté pair, et un homme à droite côté impair.

Daniela me dit « Pauvre con » et me raccrochus au pif.

Cunégonde, se tournant vers moi me dit: « Ça s’est mal passé chéri pour ton idée? Tu vois, nous sommes en droit de demander l’égalité mais il faut respecter aussi notre fragilité! ».

Noyé dans mes pensées, je repris mon turlu et continuais mes démarches pour apporter ma bière à l’édifice de la condition féminine : « Allo, Dodo la Saumure, c’est Franck 77. Dis moi voir, t’aurais-t-y pas par hasard de la place dans ton chenil pour héberger une femelle qui a du chien mais vachement de robes? ».

Nous nous sommes mis d’accord sur un enlèvement sur site en respectant un tarif syndical, et c’est en sifflotant, l’esprit reposé,  que je suis allé dans la salle de bain pour pisser tranquillou dans le lavabo avec la certitude du devoir accompli ce dont au sujet de laquelle cette merveilleuse journée de la femme.

———————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 11 mars, 2012 |9 Commentaires »

C’est le quatre cent treizième fafiot!

Vendredi 2 Mars 2012

(de causer du centre du monde)

 


(Georges Moustaki – Les eaux de mars)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

La causerie du jour portera sur le centre du monde, ni plusse, ni moinsse.

Dali, un des derniers génies espagnols avant Antoni Tapiès avant que ça me reprenne, avait décrété que le centre du monde était  la gare de Perpignan.

Je ne voudrais pas offusquer cet authentique artiste que j’admire (eh oui!), mais le centre réel du monde est la petite commune de Ville-à-Couilles-Blètes!

Le journaleux ou la journaleuse qui me contredira en affirmant que  cette vérité n’est qu’une ineptie circulaire   ne peut être qu’un ou une stagiaire.

Preuve en est que n’importe quel pékin qui zieute un baveux télévisé,  ligote la presse écrite, ou bien,regarde à la radio les conneries  suces-dites connait le blaze de cette commune.

En effet. Quelle particularité a Ville-à-Couilles-Blètes? Et bien cette petite commune de banlieue parisienne est le réceptacle de la connerie humaine à l’état pur qui arrive, la plupart du temps, dans un phale conne, affrété par le contribuable moyen.

Par exemple, Nous avons les choses bêtes en cours :

http://franck77.unblog.fr/2008/07/03/cest-le-vingt-huitieme-fafiot/
http://franck77.unblog.fr/2008/07/05/cest-le-vingt-neuvieme-fafiot/
http://franck77.unblog.fr/2008/07/21/cest-le-quarante-troisieme-fafiot/

Autre exemple, nous avons eu les  duettistes qui nous ont beurré la raie un bon bout de temps et que l’on n’est pas prêt d’oublier:

http://franck77.unblog.fr/2011/06/30/cest-le-trois-cent-quatre-vingt-treizieme-fafiot/

Depuis hier, il faut se parfumer la tronche des deux niaiseux qui ont eu la chance, pas comme les syriens opprimés qu’ils filment à l’assaut du scoop en vue du prochain trophée du journalisme de guerre, de ne pas se prendre une bastos, ce qui aurait mis un arrêt définitif à la débiteuse à conneries.

C'est le quatre cent treizième fafiot! dans déconno-news Edith-Bouvier1-300x177
(la môme)

Relisons religieusement l’appel au secours de la donzelle qui pignait après être entrée clandestinement en Syrie afin de mettre en valeur sa connerie journalistique pour prouver au monde que l’homme est con alors que les lecteurs de son baveux profitent benoitement des soldes de chez Cartier et que les ceusses qui regardent ses « exploits » au baveux du play-mobil, du bellâtre, des deux blondasses et de la Druke bafouillantes ne sont intéressés que par le résultat de Guingamp-Gueugnon en 80ème journée de championnat de la ligue des décérébrés économiquement aisés mais qui ont une carrière courte (dixit un supporter décérébré économiquement faible mais avec une carrière longue):

  »Nous avons été blessés dans une attaque hier, avec un groupe de journalistes, dans lequel Marie Colvin et Rémi Ochlik  ont été tués.
Moi, j’ai la jambe cassée au niveau du fémur dans le sens de la longueur entièrement et dans le sens horizontal également. J’ai besoin au plus vite d’être opérée. Ici, les médecins nous ont très bien traités, autant qu’ils le peuvent, seulement ils ne peuvent pas pratiquer d’opération chirurgicale.
J’ai besoin au plus vite de la mise en place d’un cessez-le-feu, d’une voiture médicalisée, ou en tout cas en bon état qui me conduise jusqu’au Liban, et d’être traitée dans les plus brefs délais »

Je ne sais pas pour vous, mais mézigue, quand j’avais entendu et lu ce truc, j’avais envie de décarrer tout de suite en Syrie pour aller lui filer des coups de lattes dans sa guibole à la Miss.

Tout le monde merdeux de la presse et les officiels ont eu la larme à l’oeil.

Alain Juppé, ministre des affaires étrangère a déclaré :

« Je veux exprimer une vigoureuse protestation sur la situation des journalistes à Homs, . Ce qui se passe en Syrie est chaque jour plus révoltant, plus honteux, plus scandaleux. »

Je suis entièrement d’accord avec lui! En effet, qu’une pétasse à couettes vautrée dans un clic-clac Ikéa demande un cessez le feu, une bagnole avec un minimum de kilométrage encore cotée à l’argus, choisisse son pays de destination pour la convalescence en exigeant que ce soit dans les plus brefs délais et sans même dire « S’il vous plait », je trouve cela purement et simplement scandaleux!

En tout cas, une gouinasse qui voulait faire une séance diapos à son retour pour montrer qu’elle avait interviouver des vrais morts et qui voulait coucher tout cela, pour peaufiner son presse book perso, sur papier glacé amorti en kiosque et qui n’a pas eu la présence d’esprit d’opter pour Mondiale Assistance en cas de coup dur, n’a que ce qu’elle mérite en atterrissant à Ville-à-Couilles-Blètes, non mais!

————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

————————————————

 

Publié dans:déconno-news |on 2 mars, 2012 |14 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique