Archive pour septembre, 2012

C’est la solution de la vingt septième déconno-charadounette en attendant le quatre cent trente quatrième fafiot!

Dimanche 30  Septembre 2012

(de filer la soluce et de couvrir de cadeaux somptueux les récipients d’air)


(Version West Coast All Stars – Hotel California)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Il est temps pour nous de mettre au propre la soluce de la déconno-charadounette du viquinde et de récompenser les gaziers qui ont fait porter au rouge leurs neurones.

Tout d’abord, recommémorations nous le lit bêlé :

——————————————

Mon premier a le regard de Clarence

Mon deuxième te saoûles avec son redressement

Mon troisième est un lanceur de pierre

Mon quatrième fait avancer sa barque

Mon cinquième la déteste

Mon sixième lâche un gaz

Mon septième ne défèque pas haut

Mon huitième a la cadence chez un cuisiniste

Mon neuvième quitte son poste

———–oooooooo———-

Mon tout est un grand étalage de morues sur de la tôle

———————-

Zieutons la soluce:

——————————————

Mon premier a le regard de Clarence
C’est LE parce que  LE louche (Lelouch) 

Mon deuxième te saoûles avec son redressement
C’est MON parce que MON te bourres (Montebourg)

Mon troisième est un lanceur de pierre
C’est DI parce que DI lapide (dilapide)

Mon quatrième fait avancer sa barque
C’est AL parce que AL pagaie (alpaguer) 

Mon cinquième la déteste
C’est DE parce que DE la hait (Delahaye) 

Mon sixième lâche un gaz
C’est L’AU parce que LAU pète (lopette) 

Mon septième ne défèque pas haut
C’est TO parce que TO chie bas (Toshiba) 

Mon huitième a la cadence chez un cuisiniste
C’est MOB parce que MOB a le pas (Mobalpa)

Mon neuvième quitte son poste
C’est ILE parce que ILE déserte (île déserte) 

———–oooooooo———-

Mon tout est un grand étalage de morues sur de la tôle
La soluce est  donc LE MONDIAL DE L’AUTOMOBILE 

————————-

Nous avons deux grands gagnants qui ont été au coude à coude pendant toute la durée de l’épreuve : Sganarel et Pineau

Ils ont profité de l’absence de Biquette, notre grande déconno-charadouneuse hors catégorie,  pour se disputer les définitions et emporter le morcif.

Sganarel a résolvu 5 énigmes et Pineau 4, c’est vous dire combien le combat fût autant acharné que grandiose.

Les deux récipients d’air, pour cette prouesse, recevront, outre les ficelles de caleçons de Déconnoland :

- 12 bocaux de confiture de tasseaux de 15.
- Une image pieuse représentant Sainte Blandine se faisant rouler dans la farine avant de dire bon suaire à tout le monde.
- Une édition originale numérotée d’une pastel de mézigue exécutée au feutre et crayon de bois sur toile de froc représentant une scène prise sur le vif au Mondial de l’automobile 2012  dont voici une reproduction à l’échelle un pouillième:

pastel au feutr et crayon de bois sur toile de froc - franck77 - 30/09/2012

(franck77)

 —————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:-- solutions des charades -- |on 30 septembre, 2012 |14 Commentaires »

C’est la vingt septième déconno-charadounette en attendant le quatre centre trente quatrième fafiot derechef!

Vendredi 29  Septembre 2012

(de déconno-charadouner une fois de plus)


(Lekinn – Weakness)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et si on re-lançait une déconno-charadounette des familles pour faire turbiner  vos six napses en attendant que je trouve du temps pour raconter des conneries dans un nouveau fafiot?

Allez zou, balançons la soudure:

——————————————

Mon premier a le regard de Clarence

Mon deuxième te saoûles avec son redressement

Mon troisième est un lanceur de pierre

Mon quatrième fait avancer sa barque

Mon cinquième la déteste

Mon sixième lâche un gaz

Mon septième ne défèque pas haut

Mon huitième a la cadence chez un cuisiniste

Mon neuvième quitte son poste

———–oooooooo———-

Mon tout est un grand étalage de morues sur de la tôle

—————————

Pour les ceusses et ceuzes qui veulent savoir comment résolvationner une déconno-charadounette, il suffit d’aller zieuter les archives :

http://franck77.unblog.fr/category/solutions-des-charades/

(franck77)

 —————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires ou pour faire une propale pour la déconno-charadounette, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 28 septembre, 2012 |58 Commentaires »

En attendant le quatre cent trente quatrième fafiot derechef!

Mardi 25 Septembre 2012

(de chercher Charlie partout)


(Gilbert Bécaud – Charly t’iras pas au Paradis)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Après une déconno-charadounette d’anthologie, et n’ayant pas que ça à foutre, pour l’instant, de raconter des conneries dans un nouveau fafiot, je vous propose un jeu d’attente que je soumets à votre sagacité (au jasmin?)

Où est Charlie?

 

En attendant le quatre cent trente quatrième fafiot derechef! dans Où est Charlie? mais-ou-est_charlie_hebdo-300x211

Mais où est Charlie le jour du poisson?

————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires ou pour faire une propale localiser charlie sur le clichetin, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:Où est Charlie? |on 25 septembre, 2012 |10 Commentaires »

C’est la solution de la vingt sixième déconno-charadounette en attendant le quatre cent trente quatrième fafiot!

Dimanche 23 Septembre 2012

(de récompenser les récipients d’air)


(Hubert Félix Thiéfaine- 113ème cigarettes sans dormir)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et si on donnait la soluce de la déconno-charadounette des familles qui a fait turbiner vos six napses ce viquinde?

Allez zou, balançons la soudure:

Tout d’abord, rappellons le lit bêlé du zimbrec:

——————————————

Mon premier rejetait c’derrière glorieux

Mon deuxième perce la paroi

Mon troisième mourait

Mon quatrième pompe le jus’

Mon cinquième se bat

Mon sixième causait comme une biquette

Mon septième, c’est pas comme un métier où c’est pas dur

Mon huitième vire

Mon neuvième oublie

Mon dixième fait un étron fondateur

Mon onzième s’alimenta

———–oooooooo———-

Mon tout fait beaucoup de bruit en ce moment, et pas seulement qu’à Landerneau!

—————————

Nous allons, sans cul férir, donner la solution finale

Mon premier rejetait c’derrière glorieux
C’est LES parce que LES niait c’cul d’héros (Lény Escudéro)

Mon deuxième perce la paroi
C’est CA parce que CA pitonne (capitonne)

Mon troisième mourait
C’est RI parce que RI canait (ricanait)

Mon quatrième pompe le jus’
C’est CA parce que CA sauce (cas soc’)

Mon cinquième se bat
C’est TURES parce que TURES lutte (turlutte)

Mon sixième causait comme une biquette
C’est DU parce que DU bêlait (du Bellay)

Mon septième, c’est pas comme un métier où c’est pas dur
Cest PRO parce que PRO c’est dure, c’est pas comme un métier où c’est pas dur (procédure)

Mon huitième vire
C’est PHETE parce que PHETE déloge (fête des Loges)

Mon neuvième oublie
C’est MA parce que MA omet (Mahomet)

Mon dixième fait un étron fondateur
C’est HO parce que HO chie Minh (Hô Chi Minh)

Mon onzième s’alimenta
C’est MET parce que MET dina (médina)

Mon tout est : LES CARICATURES DU PROPHETE MAHOMET

—————oooooooooo——————

Comme vous pouvez le constater, la déconno-chardounette était d’une simplicité biblique.

Trois déconnobloguiteurs ont participé : Pineau qui a trouvé 2 réponses, Biquette qui a trouvé 7 réponses sans être aidée et 2 avec des nains dix, et Sganarel, qui n’a strictement rien foutu.

Pineau a mené des réflexions de bon aloi et nous tenons à le remercier particulièrement pour cette phrase d’anthologie qui pousse la dialectique déconnitudinale dans ses derniers retranchements : « …J’y ai réfléchi toute la nuit et une partie de la semaine prochaine… »

Je vous invite à ligoter les cheminements logiques dans les commentaires ici.

Biquette n’a pas failli à sa renommée de déconno-charadounneuse hors catégorie; sa très grande modestie et son accoutumance au chocolat lui ont fait refuser de passer professionnelle.

Voilà l’heure de couvrir de somptueux cadeaux les récipients d’air qui ont bien mérité.

Pour Sganarel, bien que sa participation soit de l’ordre de l’anecdotique, il recevra, dans un avenir aussi proche qu’incertain, une image pieuse représentant l’Ange Lure terrassant les arpions d’Herzog dans la montée de l’Aubisque.

Pineau a gagné un séjour pour deux personnes au rayon frais du Leclerc de Landerneau ainsi qu’un bon de réduction de 74,36% en tickets Leclerc sur les lots de 128 steacks à chier de la marque Repère.

Biquette, grande gagnante de l’épreuve, a gagné, elle aussi, ce superbe séjour. En pluche, elle recevra 12 bocaux de confiture de tasseaux de 15. Et enfin, pour récompenser toute cette réflexion surhumaine, elle recevra, sous pli discret pour ne pas affoler les R.G. et faire fermer les écoles et les ambassades jusqu’à Pâques, une aquarelle peinte par mézigue avec des feutres et des crayons de couleurs différentes, cette aquarelle représentant un personnage que l’on cherche partout sondant les fondements de la civilisation le jour du poisson.

Il est bien entendu que Sganarel, Pineau et Biquette reçoivent, dehors et déjà, toutes nos ficelles de caleçon pour l’ensemble de leur oeuvre…

(franck77)

—————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:-- solutions des charades -- |on 23 septembre, 2012 |14 Commentaires »

C’est la vingt sixième déconno-charadounette en attendant le quatre cent trente quatrième fafiot

Vendredi 21 Septembre 2012

(de déconno-charadouner à donf)


(Gilbert Bécaud – Charly t’iras pas au Paradis)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et si on lançait une déconno-charadounette des familles pour faire turbiner  vos six napses?

Allez zou, balançons la soudure:

——————————————

Mon premier rejetait c’derrière glorieux

Mon deuxième perce la paroi

Mon troisième mourait

Mon quatrième pompe le jus’

Mon cinquième se bat

Mon sixième causait comme une biquette

Mon septième, c’est pas comme un métier où c’est pas dur

Mon huitième vire

Mon neuvième oublie

Mon dixième fait un étron fondateur

Mon onzième s’alimenta

———–oooooooo———-

Mon tout fait beaucoup de bruit en ce moment, et pas seulement qu’à Landerneau!

—————————

Pour les ceusses et ceuzes qui veulent savoir comment résolvationner une déconno-charadounette, il suffit d’aller zieuter les archives :

http://franck77.unblog.fr/category/solutions-des-charades/

franck77)

 —————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires ou pour faire une propale pour la déconno-charadounette, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:-- solutions des charades --, déconno-news |on 21 septembre, 2012 |82 Commentaires »

C’est le quatre cent trente troisième fafiot!

Mardi 18 Septembre 2012

(de ne plus faire de bruit dans Landerneau)

 
(Serge Reggiani – Ma dernière volonté)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Il parait que la classe politique, le monde financier, le grand patronnat, et  les masse merdia sont unanimes la dessus: un « grand entrepreneur visionnaire » n’est plus!

Et oui, Edouard Leclerc, fondateur des Centres Leclerc né à Landerneau (dans le Finistère), le 20 novembre 1926, a dépoté son chrysanthème hier à Saint-Divy (dans le Finistère derechef).

 C'est le quatre cent trente troisième fafiot! dans déconno-news Edouard-leclerc-1949
(Le petit Edouard déguisé en Félix Potin à Faimoipleuret-Leboudou en 1949)

Juste après la seconde guerre mondiale, le gazier avait fait du bruit dans Landerneau en ouvrant une picerie. Attention, par n’importe quelle picerie! Ce n’était pas comme la p’tite picerie d’Alim de 4 mètres carrés qui est ouverte 24h24 et qui vend la boite de singe au prix du caviar! La picerie du père Edouard occupait un hangar de ch’val et il clamait haut et fort « Je peux faire baisser le prix de la vie de 20%! ».

Son secret était de vendre au prix de gros des produits de consommation courante en se fournissant chez les producteurs, afin de court circuiter les fournisseurs qui se faisaient trop de gras selon le « visionnaire ».

En s’axant sur cette technique, le gazier a réussi, au fil des décennnies, à polluer le paysage français de grands hangars à conneries, suscitant la vocation d’autres « entrepreneurs visionnaires » qui l’ont concurrencé en construisant des hangars plus grands à conneries.

En résumé, le visionnaire a réussi à éradiquer définitivement toutes ces saloperies de petits commerces de proximité qui donnaient de la vie dans les centres de tous les villages, et a pu donner un coup de pouce au marché du rond-point pour donner accès dans la périphérie de toutes les villes  à ses distributeurs de bouffe fournis par des producteurs acculés à filer quasi gratos leur production aux Leclerc sous peine de voir leur champ transformer en parking à cons.

Heureusement que pour le bienfait du consommateur, le fiston, Michel Edouard Leclerc, tient les rênes de la picerie depuis 2005. Le fiston est encore plus visionnaire que le père! En effet, à force de leçons foireuses d’économie et de bien consommer avec l’aide sournoise des masse merdia, le gazier a réussi à faire « gober » aux consommateurs avertis tous ses produits merdeux de la marque repère en les persuadant que c’est bon pour leur santé et que ça ne peut pas faire de mal à leurs marges arrières alors qu’il ne se  torche pas le fion lui-même avec son PQ double épaisseur à 25% de réduc en ticksons Leclerc si on en prend une palette de 512.

michel-edouard-leclerc-pdg1-300x199 Edouard Leclerc dans Et ta scie vile
(Le petit Michel Edouard Leclerc, inventeur du marqueur de traçabilité de la bouffe de merde) 

Fier de sa réussite, le rejeton continue à bitumer la campagne pour implanter des pièges à cons tout en jetant son dé velu sur d’autres enseignes, à la con elles aussi,  de sport, de magasins de bric à brac, de sapes foireuses, moyennant des loyers prohibitifs, afin de faire une jolie tribune autour des parkings gigantesques où le français moyen peut, tranquillou, charger son cadoche de produits contribuant à la chienlit économique mondiale.

Bref, devant un gazier de cet ampleur, il parait qu’il est de bon ton d’encenser l’engin et de dire au fiston de ne pas changer de braquet!

Mézigue, je ne veux pas d’ennui avec la police. En effet, la dernière fois que j’ai écrit un fafiot blasphématoire contre une bretonne, j’ai reçu un kouign-amann piégé, et la version de « J’entends le loup, le renard et la branlette » chantée en auvergnat!

Donc, devant le grand visionnaire disparu, je m’incline et j’applaudis des deux mains un hommage qui résume tous les autres :

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif : « (Il était) un entrepreneur emblématique et (un) patron visionnaire. Il était l’un des pères de la grande distribution. Il a su bâtir, en un peu plus de 60 ans, un empire solide devenu une des premières enseignes françaises de distribution alimentaire dans notre pays comme à l’étranger. Pour de nombreux entrepreneurs, Edouard Leclerc est et restera un modèle. Pour les consommateurs, il est une référence. Pour la France un motif de fierté ».

C’est avec une grande émotion que je ne me rendrais pas dans le Finistère pour rendre un dernier hommage au bienfaiteur de la France, dans ce petit cimetière breton, visionnaire de ce triste évènement:

ou-est-enterre-edouard-leclerc-1024x724 Landerneau

  (Foire aux vins : -50% sur les bières en ticksons Leclerc)
(Aquarelle exécutée au stylo 4 couleurs marque Repère, une dizaine de rôts la palette de 25)

  (franck77)

 

—————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news, Et ta scie vile |on 18 septembre, 2012 |6 Commentaires »

C’est le quatre cent trente deuxième fafiot!

 Samedi 8 Septembre 2012

(de préparer les confitures pour l’hiver)


(Les frères Jacques – Frédo)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Les meilleurs chefs du monde entier se la disputent pour décrocher des étoiles, les télévisions lui ont proposé des ponts d’or pour présenter une émission culinaire en prime time, mais elle n’exige rien de tout cela, sa modestie rivalisant avec son savoir-faire, elle a la ferme intention de nous rester fidèle et ne désire partager son savoir ancestral qu’avec les lecteurs du blog de la déconnitude, je veux parler de tante Akule!

« Souviens toi, Barbara,
Il pleuvait à pierre fendre sur Brest en pleine canicule.
Mais tu te régalais des petits plats
Que te préparait amoureusement Tante Akule »

(Tiré de « Les septembre de mon enfance » par Tom Novembre aux Editions Octobre Rouge)

Aujourd’hui, à Déconnoland, tante Akule nous dévoile une de ses recettes ce dont au sujet de lesquelles on s’en pourlèche les babouines d’avance….

(franck77)

————————————————————-

Tante Akule propose sa recette cul lit nerfs

La confiture de tasseaux de 15

Ingrédients: une botte de tasseaux de 15, deux litres d’une lasure de votre choix (chêne moyen de préférence), une bouteille de white-spirit, deux kilogrammes de sucre en poudre.

Préparation: 11 minutes 23 secondes.

Temps de cuisson: 3 heures.

- O -

Je me suis dit « tiens, c’est la rentrée, je ferais bien des confitures! ». Mais voilà, quelles confitures? Je me suis alors rendu dans mon jardin, que j’avais déserté pour cause de canicule, et j’ai fait l’inventaire des arbres dont je disposais. J’ai pu localiser un cerisier déjà dépouillé au mois de juin, un pêcher, un peuplier, un trop plié, un palétuvier qui a donné quelques belles palettes de kro, un brigadier qui donne des prunes avant même de se faire gauler, un cognassier qui produit beaucoup de cognasses, et un menuisier qui, à cette saison, est couvert de tasseaux de 15.

Après avoir longuement hésité entre la cognasse et le tasseau de 15, j’ai opté pour la deuxième solution. La cognasse est pourtant très goûteuse. On en fait une confiture qui se tartine bien, mais je n’ai pas le courage de me tartiner de la cognasse pendant tout l’hiver.

Je me suis alors rabattu sur le menuisier, qui produit du tasseau de 15 à la belle saison. Le tasseau de 15 est un fruit qui pousse à l’ombre des murs en parpaings (de 15 eux aussi). L’absence de feuilles autorise un entretien facile et permet au voisin de ne pas gueuler comme un âne en ramassant les feuilles mortes à la pelle. L’autre avantage est que le tasseau de 15 n’a pas de racines de ch’val, et ne va donc pas niquer la clôture en dur. Le seul problème est qu’il en faut pléthore pour bien couvrir le bout de terrain sur lequel il est cultivé.

C'est le quatre cent trente deuxième fafiot! dans les recettes cul lit nerfs de tante Akule Confiture_tasseaux_de_15-268x300

Le tasseau de 18 est bien aussi, mais il est moins digeste, donc plus difficile à scier. Le tasseau de 10 est plus fin, mais il en faut beaucoup plus pour en faire une douzaine.

Autrement, la recette est simple: il suffit d’en dénoyauter une bonne demi-quinzaine et de les faire bouillir pendant trois heures dans une bassine en plastique avec deux litres de fongexor et une louche de white-spirit. Il faut alors laisser refroidir tranquillou et verser dans des boîtes hermétiques de taille appropriée à la grandeur du fruit.

Le conseil de Tante Akule: Garder le sucre en poudre pour une autre occasion.

L’astuce de Tante Akule: Remplacer la bassine en plastique par un fond de brouette en acier. La gazinière en sera très reconnaissante.

Le coup de pouce de Tante Akule: Voici la nétiquette toute prête que vous pouvez imprimer et coller sur les bocaux:

etiquette-confiture-de-tasseaux-de-15-300x212 dans les recettes cul lit nerfs de tante Akule

(Pineau)

—————————————————

(©franck.mar77)
(©pineau.mar17)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

C’est le quatre cent trente et unième fafiot!

Mercredi 5 Septembre 2012

(d’essayer de vivre avec son temps  ou d’être toujours aussi con(dans la limite du raie zonable))


(Version West Coast All Stars – Hotel California)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Ce soir, j’étais totalement angoissé. En effet, nous sommes tenus par les nez de boeufs de journaleux qui abrutissent intentionnellement la populace en nous maintenant en haleine depuis mi-août avec la « rentrée ». Du coup, je suis accroc et je veux être au courant heure par heure ce dont au sujet de laquelle.

Alors, pour ne pas passer pour un insociable  notoire, j’ai fait comme le con moyen qui est persuadé qu’il maîtrise son libre arbitre en me cultant dans le canapuche pour ne pas rater l’édition de 20 heures du Ducon Enchef PueJadas qui nous explique avec un aplomb défiant toute concurrence ce qu’il faut absolument savoir, ou mieux, connaître, des nymphos.

C'est le quatre cent trente et unième fafiot! dans déconno-news Ducon-Enchef-Pujadas-300x225
(Ducon Enchef PueJadas)

Pour mézigue, la rentrée c’est primordiale! Puisqu’on nous beurre la raie depuis le 15 août avec la rentrée des classes, je suppose que pour être un homme de son temps, il faut absolument s’y intéresser.

« Souviens-toi  , Barbara.
Il pleuvait sur Brest et le temps semblait lamentable.
Tu nageais dans l’embarras,
Pas du tout au parfum du prix du cartable…. »

(Extrait de « Brestois, j’suis en double file », d’Auguste Breton aux Editions Cidredou)

En ce qui concerne le prix du cartable, on ne me baisera plus! J’ai une bonne idée du zimbrec et je pense que la théorie  développée dans le fafiot suivant sera d’actualité pendant encore 30 ans: 

http://franck77.unblog.fr/2009/08/18/cest-le-deux-cent-quarante-deuxieme-fafiot/

Ensuite que c’est-il passé dans la nactu?

A la louche, il y a eu un coup dur pour la Nasa! En effet, après les soupçons concernant Armstrong accusé d’avoir abusé des capsules à Paulo, ce dernier a cassé sa trompette.

armstrong-300x207 dans déconno-news
(Premier homme sur la lune (avant Michou, Sevran, Dave et Delanoé))

Il y a eu un autre coup dur, mais cette fois ci pour les naseaux! Jean Luc Delarue a rejoint le paradis blanc. Je rappelle aux ignares crasses que Jean Luc Delarue est le premier homme scientifique qui a prouvé, par l’expérience, que la camping-car était l’outil de travail de prédilection de l’enseignant.

delarue-300x199
(Jean Luc Delarue – metteur en scène de la connerie humaine)

Sinon, à Londres, aux jeux paralympiques,  Oscar Pistorius est  le premier athlète qui a prouvé, par l’expérience, qu’être con et handicapé n’est pas forcément incompatible. En effet,ce dernier a  accusé Alan Oliveira, médaillé d’or du 200 mètres d’avoir couru avec des prothèses trop longues! C’est un peu comme si notre français Lemaître, battu haut la main par 5 autres concurrents à la finale du  200 mètres accusait les autres gaziers de chausser du 46 alors que cézigue ne fait que du 44 de targettes.

Pistorius-300x125
(Course de lames, de fond…)

Mais revenons à ce qui m’intéressait au plus haut point pendant le baveux de ce soir…

Les quinze derniers jours  d’août, il fallait s’intéresser au prix du cartable. Les cinq derniers jours d’août et les tous premiers de septembre, il fallait s’inquiéter pour les enseignants qui devaient attaquer la première de leurs 35 semaines de taf pour les 12 prochains mois.

Lundi, il fallait se parfumer les reportages sur les incompétents de vocation qui se rendaient compte, après un stage intensif d’une heure et demie, que dans la classe, en pluche du tableau, il y avait à désabrutir des  chiares aussi cons que leurs parents.

Mardi, il fallait s’embourber la rencontre des gamins nuls avec les enseignants du même métal.

Et bien ce soir, j’étais inquiet! Je voulais savoir si la première journée de repos des camping-caristes, après deux jours de dur labeur, s’était benoîtement passée. Et bien non!

Ducon EnchefPujadas nous a resservi un baveux de merde avec ses nymphos à chier avec la complicité abrutie de ses sbires qui crachaient, in situ, dans leur sucettes estampillées France Boeufs, leurs conneries basiques mais n’a pas pris de nouvelle des « naufragés » de la reprise et n’a pas « décrypté » leurs états d’âme post-rienfoutage.

Pas la moindre nouvelle des enseignants qui ont, dehors et déjà, commencé leur déprime en étant persuadés qu’avoir, à disposition, 60% du budget national n’est pas suffisant pour masquer la médiocrité de 53% d’entre eux (Chiffres officiels du MED en 2011).

Heureusement, j’ai des nouvelles du front en allant ligoter le blogounet d’ Yves Poey qui est le premier enseignant  a avoir prouvé, scientifiquement, qu’être délirant paranoïaque obsessionnel et directeur d’école élémentaire (comme lui), ce n’est pas  pas forcément incompatible…

————————————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 5 septembre, 2012 |7 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique