C’est le quatre cent trente neuvième fafiot!

Samedi 8 décembre 2012

(de se rencarder sur les miss dans le Parigot)


(Santana- Oye como va)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et si nous ligotions la Une du Parigot?

C'est le quatre cent trente neuvième fafiot! dans la une d'un baveux miss-deconnoland-une-parigot

Et Oui, vous avez bien lu! Miss Déconnoland fait partie des favorites!

Le suce pince est à son comble (aménageable?)…

—————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans : la une d'un baveux |le 8 décembre, 2012 |15 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

15 Commentaires Commenter.

  1. le 8 décembre, 2012 à 19:48 franck77 écrit:

    Bon, Miss Déconnoland est en train de se filer un coup de peigne et se met du sent bon sous les bras…

    Répondre

  2. le 8 décembre, 2012 à 20:49 Pineau écrit:

    Il faudrait aussi qu’elle se mette de l’harpic sous les tringlots.

    Répondre

  3. le 9 décembre, 2012 à 8:04 Sganarel écrit:

    Salut les décon’ miss les pompes sous le sapin !

    Ou quelle était notre miss déconnoland parmi ces beautés clonées.
    On te l’avait dit Franck d’embaucher la dame au chapeau pour la coatcher !

    Répondre

    • le 9 décembre, 2012 à 20:00 franck77 écrit:

      salut Sganarel, tu auras une photo de la Miss avec l’habit de sortie

      Répondre

  4. le 9 décembre, 2012 à 8:16 zogepik écrit:

    Salut Franck,
    Sympa de nous gratifier d’un Santana, un dimanche matin.

    Dernière publication sur AMELIF : Toujours les mots

    Répondre

    • le 9 décembre, 2012 à 19:55 franck77 écrit:

      Salut Zog!
      .
      C’est vrai que le gazier ne gratouille pas sa mandoline avec les genoux de diou!

      Répondre

  5. le 9 décembre, 2012 à 9:26 Biquette écrit:

    Elle a ses yeux des jours où elle confond le rouge et le rouge à lèvres. En plus elle à oublié de se faire épiler le maillot, les aisselles, les sourcils…………..
    .

    Répondre

    • le 9 décembre, 2012 à 19:59 franck77 écrit:

      Tu déconnes Biquette, elle s’est fait brouter le minou pour l’occase, non mais!

      Répondre

  6. le 9 décembre, 2012 à 11:14 Pineau écrit:

    Bonjour tout le monde,

    C’est une Bourguignone. La savoyarde aurait-elle pris une raclette?

    Répondre

  7. le 9 décembre, 2012 à 12:51 fireconsulting écrit:

    Hello,

    Nan,nan,nan,nan, et nan,….c’est les fleurs qui vont lui faire perdre le titre, les couleurs sont pas en harmonie ça ce voit quand même. Rageant de rater cette sélection de haut niveau à cause de ce détail….c’est le bouquet..!!

    Bruno

    Dernière publication sur FIRE-CONSULTING : Monoxyde de carbone, attention danger

    Répondre

    • le 9 décembre, 2012 à 19:56 franck77 écrit:

      Salut Bruno!
      .
      Erreur, les flowers étaient assorties à son slibouze à Miss Déconnoland.

      Répondre

      • le 9 décembre, 2012 à 22:03 Antoine écrit:

        Elle en avait un ?

        Répondre

  8. le 10 décembre, 2012 à 19:20 Sganarel écrit:

    Salut les décon’sole not’ miss deconnoland rhabillée pour l’hivers !

    On aurait eut plus de chance au salon de l’agriculture !
    Comme dit Montebourg « C’est à la fin d’la foire qu’on compte les bouses »!

    Répondre

  9. le 14 décembre, 2012 à 9:05 Biquette écrit:

    Le gros Gégé à laisser son vignoble de gros rouge qui tache pour se mettre à la binouze, ça va le faire gonbler encore un peu plus.
    Mais c’est juste pour l’art de vivre, l’est tombé sous le charme de Néchin, quel sentimentale ce Gégé.

    Répondre

Répondre à Biquette Annuler la réponse.

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique