Archive pour avril, 2013

C’est le quatre cent cinquante troisième fafiot!

Samedi 20 Avril 2013

 (de prédire que le printemps sera de bourges ou ne sera pas…)


(Gilbert Bécaud – Mr Winter go home)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Avant d’exposer les causes de mon courroux hebdomadaire, j’m'en va vous causer d’un de mes voisins, Roger, (Ro pour les intimes) qui vit son homosexualité  au grand jour, surtout quand le soleil darde de ses rayons les premiers bourgeons turgescents (mon cul?), et qui n’hésite pas à jouer à la brouette de zanzibar avec sa moitié (Pierre) afin de préparer le terrain pour les futures semences dans son pote âgé. Donc, à chaque fois que l’occasion de creuser son sillon se présente, Ro baise Pierre. Cela ne me dérange pas outre mesure tant qu’il ne taille pas la haie mitoyenne ras la bite.

Bref, mon voisin, qui est gay comme un italien quand il sait qu’il aura du vin et pas ma femme, participe à toutes les manifs pour ou contre le mariage pour tous! Vous avez bien lu! Que la manif soit POUR ou CONTRE, il participe.

Mézigue, qui suis assoiffé autant de connaissances que de vin chaud, je lui ai posé la question ce dont quoi qu’est-ce et comment ce fesse?

En fait, Ro (qui bat l’boa?) m’a avoué, qu’étant tellement fêlé du mandrin et frénétique de la rondelle (qui fait l’printemps), il participe à toutes les manifs, car, ce qu’il adore, c’est quand elles se terminent et que les cortèges s’ébranlent! Ça lui fait un bien fou!
 
L’un dans l’autre, son raisonnement se tient! comme son slip…

Mais revenons plutôt aux raisons de mon ire (*).

Tout d’abord, les températures qui montent. Je pense que cela a assez duré, de diou! Vous êtes tranquillou chez vous dans votre burlingue à taffer peinard en écoutant un CD du mime Marceau, et, au moment de la pause vous ouvrez la fenêtre pour pouvoir profiter du chant mélodieux de la grisette à tête bleue, ou du pistoulis à bec verseur, et bien non! Vous entendez une cacophonie de tondeuses, un fatras de motoculteurs, un immonde concert de débroussailleuses, en gros le merdier produit par l’homme qui veut casser la gueule à la nature alors qu’elle vient juste de se réveiller.

Ensuite, il y a les premiers grands cons qui vont chercher le pain en pantacourt, maillot de foot et tongs annonçant une période de rienfoutage nuisible à l’essor économique de notre beau pays qui mériterait mieux que ça.

Puis il y a ces putains de bagnoles décapotables qui sortent du bitume comme les champignons des prés aux premiers beaux jours et qui traversent les villes à tout berzingue dispersant une musique non seulement hurlante mais aussi directement écrite avec une brosse à chiotte!

C'est le quatre cent cinquante troisième fafiot! dans le coin du pote âgé moulin-fournier1
(1er live du printemps de bourges)

Enfin, je vous fais grâce de tous ces canards qui atterrissent régulièrement en phalconne à Ville-à-Couilles-Blètes (ou Orly) qui disent « Même pas mal, j’y retournerais » et qui sont acculés aussi bien par des politiques opportunistes qui, à priori, n’ont rien d’autre à foutre que de dérouler le tapis rouge, que par des journaleux qui nous bavent sur les rouleaux en nous imposant leur informations de merde qui feraient double emploi au moment du dessert chez Ikea.

Comme le clamait le Baron Henri de la Villardière-du-Pont-de-la-Voulgette qui adorait terminer sa journée en entendant le loup, le renard et la branlette : « Ça fait du bien de l’avoir dit de Diou! ».

Sinon, à part ça, ça va…

(*) « Je rappelle aux ceusses et ceuzes qui arriveront de manière Hinault pinée sur ce fafiot en tapant « brouette de zanzibar » sur Gogole et qui n’auraient pas de dico sous la main, que l’ire n’est pas un oiseau à douze cordes, mais une grosse colère qui fait sortir les Zeus de la tête »

———————————————————————–

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

En attendant le quatre cent cinquante troisième fafiot!

Samedi 13 Avril 2013

 (de penser à une Dame que l’on recroisera dans nos pensées)


(Haris Alexiou)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Le virtuel peut paraître artificiel, sans substance, sans âme. Quand j’ai crée ce blogounet il y a  bientôt cinq ans, je pensais juste avoir trouvé une boite bien pratique pour stocker les conneries que j’écrivais, au lieu de les griffonner sur des bouts de papelards que je paumais tellement je suis bordélique.

Je suis d’une nature insociable, « l’autre » me fait chier, je pense souvent que « plusse d’un, c’est le merdier » et que l’humanoïde est, et restera l’animal le plus con de la création.

Au fil du temps, je restais sur mon rail à continuer d’écrire des conneries, me moquant de mon contemporain autant que de moi-même. Les commentaires commençaient à s’accumonceler et je me rendis vite compte que de l’autre côté de la vitrine éclairée de mon écran, des êtres de chair et de sang lisaient mes conneries.

Parmi ces lecteurs et lectrices, certains et certaines font partie de la « communauté » d’unblog, des gaziers et des gazières comme mézigue qui expriment leurs joies, leurs peines, leurs doutes, leurs craintes, leurs souffrances, leurs déconnitudes, leurs amours, enfin tout un tas de trucs qui font que la blogosphère est devenue le vecteur d’écritures aussi variées que les vies qui la parsèment

Même si je ne connaissais que très peu Monalisa, je visitais de temps en temps son blogounet, sans vouloir trop y laisser mon empreinte dans les commentaires pour ne pas dénoter dans cet univers de souffrance quotidienne. Monalisa était, ce que les anciens appellent, une figure d’Unblog, un pilier. Elle luttait depuis de nombreux mois contre une longue maladie. Elle tenait son blog en pointillé en rimant son instant présent.

Le 8 mars 2013, elle écrivait ceci :

Je me suis laissée allée à la douceur de la nuit,
Dans les bras de Morphée, bien blottie,
Mes rêves déjà m’emportaient au loin,
Mon corps agité désirait te retrouver,

(Isabelle . http://isabelled.unblog.fr/)

Monalisa reviendra, mais  que dans nos pensées désormais : elle a perdu un ultime combat jeudi de cette semaine.

Isabelle, tu me remerciais souvent parce que je te faisais rire. C’est à mon tour, maintenant, de te remercier, même si tu me fais pleurer.

(franck77)

Publié dans:déconno-news |on 12 avril, 2013 |9 Commentaires »

C’est le quatre cent cinquante deuxième fafiot!

 Samedi 6 Avril 2013

 (de se repositionner comme il se doigte pour accéder aux responsabilités)


(François Béranger- Magouille blues)

 Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Comme disait le grand philosophe Grec Fétalakis Tuladanlosse, tout de suite après que la capote en papyrus ait explosé alors qu’il enfilait un de ses disciples pour lui faire comprendre le stoïcisme quand on est à quatre pattes avec le bénouse en accordéon sur les spartiates au beau milieu de la place de la cité le jour du marché, comme disait donc Fétalakis : « L’heure est grave! »

En effet, l’heure est grave d’autant plus que l’on ne dit jamais que l’heure est aiguë. Avant que Mes draps partent, l’Immonde ou autre merdia vous dévoilent le zimbrec, je prends les devants et je vous avoue, droit dans les yeux :

C'est le quatre cent cinquante deuxième fafiot! dans déconno-news lesyeuxdanslesyeux

J’ai ouvert un compte en Suisse!

Et oui, et je vous avoue que ce jour là, j’aurais dû me toucher le cul à la place de commettre cette bévue, car quand je me suis pointé au Crédit Arboricole déguisé en Suisse avec une culotte de peau et une plume sur un chapeau de Robin des Bois, ils se sont bien foutus de ma gueule à l’agence!

Z’allez me dire : « Mais pourquoi aller dans une banque déguisé en Suisse pour ouvrir un compte? ». Pour répondre à cette question de bonne à Blois, je ne me défilerais pas en vous sortant le fameux :  « Je ne répondrais qu’en présence de mon avocat », parce que tout simplement, Maître Haruban, mon avocat, ne dessoûle pas depuis qu’il a plaidé dans l’affaire Taubira-Palpin, ce dont au sujet de laquelle je vous causerais dans un fafiot ultérieur (comme le ministre).

En fait, comme j’ai l’intention de me tenir à disposition de la raie publique, il faut que je peaufine mon cul riz cul’homme vite fait afin d’être en position iguane pour décrocher, dans un prochain gouvernement, un porte-feuille ministériel et surtout ce qu’il y a dedans.

Pour ce fesse, si à 50ans, tu n’as pas ouvert un compte en Suisse, tu ne peux pas accéder  aux affaires et tu peux aller te faire rhabiller en enfilant une marinière (ou un marinier si tu veux suivre les conseils de vie de Taubira).

Donc, voila pourquoi j’ai ouvert mon compte en Suisse. Théophile Moitonpèze, le conseiller (sûrement d’origine espagnole) du Crédit Arboricole a finalement arrêter de se foutre de ma gueule, dans la mesure où il avait compris que , potentiellement, je commençais à grimper les marches pour récupérer les rênes de Bercy , et que j’étais « the » gazier qu’il fallait compter dehors et déjà au nombre de ses poteaux!

Après lui avoir exposé mon plan de carrière dans les 20 prochaines années, il m’a dit : « Mon très cher franck77, ce n’est pas le tout de planquouiller de l’artiche en Hélvétie (circulaire), mais les ceusses et ceuzes qui ont les mêmes aspirations que vozigue, ont aussi pondu des montages financiers à la con, et créé des entreprises occultes avec des succursales écran, le tout, agrémentés de comptes œufshort.

Mézigue, vous me connaissez, depuis le temps que vous ne payez pas vos cotisations pour ligoter mes conneries, vous savez que j’arrive à me démerder autrement pour maintenir à flot ce blogounet et que je n’hésite jamais à peser le pour et le contre sans tergiverser (coranique?) avant de prendre une décision qui, dans l’histoire de la magouille politico-financière, entrera dans les annales (comme Michou?).

Je prends les devants derechef, et vous avoue, droit dans les yeux :

droitdanslesyeux2 dans déconno-news

J’ai ouvert un compte oeufshort!

Le gazier du Crédit Arboricole m’avait orienté sur les très classiques îles Caïman (à ne pas confondre avec l’île Qu’a eue Zac), mais j’ai nettement préféré placer mon magot dans les îles Foumoila qui se trouvent sous les Tropiques( du flouze?) et sur lesquelles se trémoussent des mousmées girondes portant des costumes en peau de banane qui vous préparent des cocktails érotiques en remuant bien tout ça.

En pluche, les ceusses qui investissent aux Caïman sont facilement repérés et fichés comme des gaziers qui en croquent haut. Les îles Foumoila sont d’autant plus discrètes que leurs établissements bancaires font, en même temps, épicerie, magie noire et nénette à fond; c’est vous dire le sérieux et la solidité de la chose.

Maintenant que j’ai tout avoué, c’est la conscience tranquille que je peux pustuler au poste de Jérôme Cahuzac qui, en plus d’implanter des tifs sur des casquettes en peau de fesses, semait du blé en dehors des heures de bureaux.

Maintenant que tout a été exposé avec une clarté on ne peut plus luminescente, je conseille au Super Mario de Mes draps partent et au juge Van Ruymbeke qu’ils n’ont pas intérêt à  me baver sur les rouleaux, sinon je le leur claque (le beke), non mais!

edwy-plenel

(Edwy Plenel – le Super Mario de Mes draps partent)

———————

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans:déconno-news |on 6 avril, 2013 |15 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique