Archive pour la catégorie 'déconno-news'

En attendant le quatre cent cinquante huitième fafiot!

Samedi 22 Juin 2013

(de se demander comment-ce fesse)


(Tri Yann – La jument de Michao)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Ayant un taf de ch’val, je ne peux pondre un fafiot que l’on me réclame sous la menace, en m’envoyant des lettres anonymes, des lettres d’insultes, des têtes de cochons coupées dans des boites à chaussures, ou pire, des CD de Diam’s à écouter.

Je rappelle aux ceusses et ceuzes qui m’envoient des lettres anonymes et des lettres d’insultes qu’il serait bon d’y joindre un timbre pour la réponse.

 Toujours est-il que je n’ai pas le temps de fafioter tout de suite, car les journées n’ont que deux bras.

Cependant, je voudrais vous soumettre une interrogation qui me turlupine (de ch’val et derechef) ce dont au sujet de laquelle une présentatrice du tirage du loto:

En attendant le quatre cent cinquante huitième fafiot! dans déconno-news nancy-sinatra-loto

Cette charmante personne a pour blaze  Nancy Sinatra, alors que son père ne s’appelle pas Stanislas, et qu’elle n’a pas de lien avec la mafia! Donc, le problème reste entier, pourquoi s’appelle-t-elle ainsi et comment ce fesse?

Par contre, la question ne se pose pas pour la seconde présentatrice du loto, Vanessa Dolmen :

vanessa-dolmen-loto dans déconno-news

On voit tout de suite qu’elle est  une charmante bretonne, non mais!

——————————————————————————–

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans:déconno-news |on 22 juin, 2013 |13 Commentaires »

En attendant le quatre cent cinquante septième fafiot!

Dimanche 16 Juin 2013

 (de fêter les pères, les tierces et les dix de der comme il se doigte)


(Dire Straits-Tunnel of love)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs!

En attendant l’épreuve de philo de demain, dans la série faisons nous des potes pour pas cher, j’ai crayonné un petit pastel sur fond de froc de Veau-en-Velin qui rend hommage à la nouvelle fête des paires…

En attendant le quatre cent cinquante septième fafiot! dans déconno-news dessin-fete-des-peres

——————————————————————————–

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans:déconno-news |on 16 juin, 2013 |5 Commentaires »

C’est le quatre cent cinquante sixième fafiot!

Vendredi 7 juin 2013

 (de déclarer le championnat de canards penseurs ouvert )


(Yves Jamait -Jean-Louis ou le monologue du client)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Ayé, le championnat des jeunes têtes de cons a débuté hier! Zieutons un pneu les résultats :

———————————————-

CHAMPIONNAT DES JEUNES TETES DE CONS QUI PENSENT AVOIR DES IDEES

Classement à l’issue de la 1ère journée :

C'est le quatre cent cinquante sixième fafiot! dans déconno-news classement-des-tetes-de-cons1

————————————————-

La causerie du jour porte sur un évènement qui risque d’être du pain béni pour les connards de tous genres, à commencer déjà par la presse et les politiques, sans oublier les canards de base.

Dans un baveux, ce matin, en enfilant mon petit noir  (qui ne m’a pas encore demandé en mariage), je lis « L’agresseur  suspect d’extrême droite était fiché par la police en tant qu’activiste » en caractère gras. Plus loin, dans l’articulet, on lit « La victime d’extrême gauche était fichée par la police en tant qu’activiste ». Donc, Bristol a du souci à se faire, car cela fait déjà une fiche en moins.

On apprend aussi que les gaziers, avant de disputer le match d’ouverture en milieu urbain, ont eu un « débat d’idées » au cours d’une vente privée de sapes prisée par les extrémistes de tout poil! C’est vous dire la grandiosité du truc! Mais nous ne sommes pas ici pour causer chiffons, mais, petits cons.

On apprend que le Clément avait 19ans, qu’il était à Sciences-Po (*), qu’il était , selon ses fans, intelligent, et que quand un gazier avait un raisonnement pas forcément allant dans son sens, le surdoué  avait l’art de « démonter  » les arguments.

A priori, hier, il a trouvé sur sa route un débatteur d’idées qui avait l’art de « démonter » les gueules, un peu plus primaire comme technique mais somme toute efficace pour clôturer rapidement les débats qui peuvent s’envenimer.

Honnêtement, cela me beurre pas mal la raie tous ces jeunes blancs becs de touts bords qui veulent refaire le monde du haut de leur acné, qui pensent tout savoir parce qu’ils ont lu « leurs » idées chez les autres, ou les ont entendues,  ânonnées  par des universitaires surpayés post-soixante-huitards ou enfants de post soixante-huitards et  qui, quelques années plus tard posent leurs culs satinés dans les salons dorés de la République, ou les boites à partouzes du CAC40.

Un des exemples les plus célèbres de ces têtes de cons est celui de Conn-Benne-Dite qui, après avoir séché les cours pour lancer des pavetons sur les CRS en gueulant comme un putois « Election piège à cons » et qui, tel le poivron transformiste, est passé du rouge au vert, pour enfin être réélu régulièrement député Européen pour glander dans une institution qui pond des textes règlementant le diamètre du trou de balle de la poule qui doit pondre les œufs de la communauté, ou la longueur de la carotte que les grecs ont pu se mettre dans le fion.

Au lieu d’ouvrir des salles de shoot, que l’on offre à  tous ces extrémistes, qui sont aussi cons que les ceusses et ceuzes qui se trouvent au milieu (gauche, droite, centre) mais qui concrétisent leurs conneries avec conviction sur le terrain, que l’on leur offre donc un endroit où ils débattront à grands coup de barre de fer, de batte  de base-ball ,de surins de poings américains. Cela assainirait pas mal de choses, ferait du bien au système, et n’ entraverait pas les actions des gaziers et des gazières qui ont des pensées constructives.

Enfin, cet évènement va relancer les débiteuses à conneries qui seront relayées par les journaleux et leuses, eux-mêmes fers de lance de la réflexion merdique.

[(*) Je rappelle que Sciences-po, (ou sciences politiques) est le réceptacle de boutonneux et de boutonneuses qui apprennent des livres par cœur pendant quelques années, et qui, après être resté le cul posé sur un banc depuis l’âge de 3ans, sont lâchés, avec  leur connaissance livresque de la vie, dans des postes importants dans le privé ou le public, voire dans les gouvernements pour faire profiter de leurs incompétences et de leur connerie diplômée à une France qui se casse la gueule depuis bientôt 50 ans. Il est à noter que pour peaufiner la chienlit, ils sont aidés par d’autres boutonneux et boutonneuses issus d’un autre réceptacle à cons appelé l’E.N.A.]

——————————————————————————–

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans:déconno-news |on 7 juin, 2013 |7 Commentaires »

C’est le quatre cent cinquante quatrième fafiot!

Lundi 20 Mai 2013

 (de narrer le bout d’un instant dans un style épuré)


(Dire Straits – Sultans of swing)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Hier, dimanche 19 mai, c’était la première journée mondiale du boudin-purée!

Cette journée, qui défend une  cause noble, fera date dans l’histoire, sera à marquer d’une bière blanche, et, comme le dit si bien Jérémy Hundoigt, mon proctologue, entrera dans les annales.

Cette journée  a été créée pour sensibiliser la population à l’existence de l’oppression  et de la promiscuité éhontée que doit subir la purée, obligée de côtoyer des boudins.

Certes, le boudin a le droit d’exister! D’ailleurs la LDDDDDB (Ligue De Défense Des Droits Du Boudin) porte haut les couleurs du boudin, qu’il soit noir ou blanc!

Cette première journée mondiale du boudin-purée existe afin de rappeler que le boudin fait partie intégrante de la société, mais que la purée a, elle aussi, le droit d’avoir un peu d’intimité de Diou!

A cette occasion, sur la Place Enrico Machiasse de Mézieux-en-Bourbey, a été organisée une foire aux boudins accompagnée d’un concours de lancer de purée…

C'est le quatre cent cinquante quatrième fafiot! dans déconno-news boudin_puree

Je ne voudrais pas me vanter, mais c’était une putain de bonne journée! J’vous’l'dis comme j’vous’l’cause : elle laissera autant de traces dans nos slips que dans nos mémoires!

Mézigue, qui était à l’origine de cet évènement, j’avais mis les petits plats dans l’écran, et j’avais mis sur pied un programme qui a fait des jaloux jusqu’aux festival de connes qui se déroulent en ce moment sur la Croisette.

Les festivités ont commencées dès poltron le minaret à 8 heures pétantes sur la Place Enrico Machiasse avec petit déjeuner pour tous. On a distribué des croissants au garçons, aux filles, aux gouines, aux tarlouzes, aux transbio et au beurre. C’est vous dire si ça swinguait la baguette sur les coins de la boite en bois dès le chant du coq.

Ensuite, la fanfare municipale a ouvert officiellement la grande foire aux boudins et à la purée en jouant « Tiens voilà du boudin » et « Purée de nous autres » qui deviendront certainement les hymnes de cette journée mondiale.

Tout de suite après, les visiteurs de la foire pouvaient déambuler au milieu des stands dédiés aussi bien à la purée qu’au boudin.

Le midi, bien sûr, les gens pouvaient se restaurer à volonté. Comme il pleuvait à pierre fendre, les patates, qui allaient entrer dans la composition des purées onctueuses, étaient cuites au barbecue. Pour les puristes, en aparté avec loggia, voici la recette de la purée au barbecue :

1.  Comptez entre 4 et 5 patates par convive (le roi?)

3. Epluchez les patates et réservez.

2.  Sortez le barbec sous un hangar couvert.

3.  Mettez une couche de feuilles  de Parigot en boulettes.

4.  Explosez des cageots à coup de lattes et parsemez finement le résultat sur les boulettes.

5.  Sortez la braise du barbec précédent du congélo, et posez là sur l’ensemble.

6. Foutez le feu au Parigot, qui enflammera les cageots, qui, eux même, dégèleront la braise qui retrouvera une deuxième vie.

7. Une fois que l’ensemble est bien braisé (comme ma sœur), sortez le barbec sous la pluie battante.

8. La flotte qui remplira à une vitesse grand V le barbec tellement ça vase, au contact du foyer, ébullira comme il se doigte.

9. Benner les patoches dans la baille en maintenant la braise à température.

10. Une fois que les patoches sont moelleneuses, sortez les du barbec avec une passoire et  véhiculez-les (comme le yuku du même nom) dans un plat très creux, mais avec un fond plat.

11. Prenez un écrase patates à main digne de ce nom (et non un engin électrique de feignasse) et écrasez les patates avec amour d’une main et fermeté de l’autre.

12. Une fois que les patoches sont écrasées versez du lait en conséquence dans une casserole avec 4 ou 5 baies écrasées, rallumez  la braise et faites chauffer sur le barbec, ou sur le gaz (si vous en avez marre de vous faire chier la bite avec la cuisson au barbec sous la flotte).

13. Incorporez le lait chaud doucement dans les patoches écrasées jusqu’à ce que le résultat ressemble méchamment à une purée!

14. Vous pouvez rajouter du beurre, la quantité pouvant aller de la noix à la motte, cela dépendant du tonnage de patoches épluchées.

15. Gueulez un grand coup « à table! » et balancez la purée dans des assiettes à des couettes.

En ce qui concerne la cuisson du boudin, démerdez-vous parce que je n’ai pas que ça à foutre de filer des recettes.

L’après midi s’est passée excellemment et l’atmosphère était bonne d’enfant.

Vint le moment très attendu du concours du lancer de purée. En guest star, ou, si vous préférez, en vieille pie, nous avons eu la visite d’un ancien directeur du F.M.I. (Fouille Moi l’Intimité), instance  internationale qui, pour l’instant, en  a plus fait pour le bien-être de ses dirigeant(e)s et employé(e)s que pour la santé économique mondiale.

Cet ancien directeur, donc, s’est prêté au jeu et nous a fait une démonstration de lancer de purée sur un boudin qui aurait fait pâlir n’importe quel footballeur déconcentré par le chant mélodieux des vulvazahias, et ratant un pénalty.

Après ce super concours, gagné, soit dit en passant par les frères Hullé (Yvon et Jacques), l’élection de Miss Boudin, pouvait commencer.

C’est finalement la candidate présentée par l’amical des portugais de Mézydonc-Ymboncoult, Conchita  Delcola (surnommée Conchi Dans la colle) qui a emporté le morceau avec l’épreuve de la danse du bas-ventre au son du yukulélé à fuel. Il est vrai que sa manière de se trémousser de l’endroit où les poils puent bien, nous les a foutus (les poils). Conchita Delcola , élue à l’unanimité Miss Boudin 2013 de Mézieux-en-Bourbey a gagné, en pluche des ficelles de caleçons du jury, son poids en patoches (soit environ deux stères), un viquinde beauté en théssalo de Tefoutre-de-Maguiole, et le droit de se barrer avec sa dauphine.

dauphine dans déconno-news

Afin de profiter de ce grand élan de solidarité, nous avons insisté pour que le bénéfice de la journée soit partagé entre  la (LDDDDDB) et la ligue contre la lèpre.

A cet effet, et pour réunir encore plus de fonds, sur la scène musicale,  le célèbre groupe « J’tape d’undoigt » nous a gratifié d’un pot pourri de ses meilleurs gosses-pêles.

C’est devant un grand feu de camp que s’est terminée cette première journée mondiale du boudin-purée de Mézieux-en-Bourbey, en espérant que cet évènement fera partie des classiques au même titre que  la journée du coussin péteur, de la sacoche de mini-vélo ou bien des fêlés du bocal.

Ce matin, il ne restait plus que quelques cageots sur la place, et c’est la tête pleine de bon souvenirs que nous vous disons « à pluche, arrivée d’air chaud et à vous les studios de Diou! »

cageots

———————————————————————–

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans:déconno-news |on 20 mai, 2013 |6 Commentaires »

En attendant le quatre cent cinquante troisième fafiot!

Samedi 13 Avril 2013

 (de penser à une Dame que l’on recroisera dans nos pensées)


(Haris Alexiou)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Le virtuel peut paraître artificiel, sans substance, sans âme. Quand j’ai crée ce blogounet il y a  bientôt cinq ans, je pensais juste avoir trouvé une boite bien pratique pour stocker les conneries que j’écrivais, au lieu de les griffonner sur des bouts de papelards que je paumais tellement je suis bordélique.

Je suis d’une nature insociable, « l’autre » me fait chier, je pense souvent que « plusse d’un, c’est le merdier » et que l’humanoïde est, et restera l’animal le plus con de la création.

Au fil du temps, je restais sur mon rail à continuer d’écrire des conneries, me moquant de mon contemporain autant que de moi-même. Les commentaires commençaient à s’accumonceler et je me rendis vite compte que de l’autre côté de la vitrine éclairée de mon écran, des êtres de chair et de sang lisaient mes conneries.

Parmi ces lecteurs et lectrices, certains et certaines font partie de la « communauté » d’unblog, des gaziers et des gazières comme mézigue qui expriment leurs joies, leurs peines, leurs doutes, leurs craintes, leurs souffrances, leurs déconnitudes, leurs amours, enfin tout un tas de trucs qui font que la blogosphère est devenue le vecteur d’écritures aussi variées que les vies qui la parsèment

Même si je ne connaissais que très peu Monalisa, je visitais de temps en temps son blogounet, sans vouloir trop y laisser mon empreinte dans les commentaires pour ne pas dénoter dans cet univers de souffrance quotidienne. Monalisa était, ce que les anciens appellent, une figure d’Unblog, un pilier. Elle luttait depuis de nombreux mois contre une longue maladie. Elle tenait son blog en pointillé en rimant son instant présent.

Le 8 mars 2013, elle écrivait ceci :

Je me suis laissée allée à la douceur de la nuit,
Dans les bras de Morphée, bien blottie,
Mes rêves déjà m’emportaient au loin,
Mon corps agité désirait te retrouver,

(Isabelle . http://isabelled.unblog.fr/)

Monalisa reviendra, mais  que dans nos pensées désormais : elle a perdu un ultime combat jeudi de cette semaine.

Isabelle, tu me remerciais souvent parce que je te faisais rire. C’est à mon tour, maintenant, de te remercier, même si tu me fais pleurer.

(franck77)

Publié dans:déconno-news |on 12 avril, 2013 |9 Commentaires »

C’est le quatre cent cinquante deuxième fafiot!

 Samedi 6 Avril 2013

 (de se repositionner comme il se doigte pour accéder aux responsabilités)


(François Béranger- Magouille blues)

 Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Comme disait le grand philosophe Grec Fétalakis Tuladanlosse, tout de suite après que la capote en papyrus ait explosé alors qu’il enfilait un de ses disciples pour lui faire comprendre le stoïcisme quand on est à quatre pattes avec le bénouse en accordéon sur les spartiates au beau milieu de la place de la cité le jour du marché, comme disait donc Fétalakis : « L’heure est grave! »

En effet, l’heure est grave d’autant plus que l’on ne dit jamais que l’heure est aiguë. Avant que Mes draps partent, l’Immonde ou autre merdia vous dévoilent le zimbrec, je prends les devants et je vous avoue, droit dans les yeux :

C'est le quatre cent cinquante deuxième fafiot! dans déconno-news lesyeuxdanslesyeux

J’ai ouvert un compte en Suisse!

Et oui, et je vous avoue que ce jour là, j’aurais dû me toucher le cul à la place de commettre cette bévue, car quand je me suis pointé au Crédit Arboricole déguisé en Suisse avec une culotte de peau et une plume sur un chapeau de Robin des Bois, ils se sont bien foutus de ma gueule à l’agence!

Z’allez me dire : « Mais pourquoi aller dans une banque déguisé en Suisse pour ouvrir un compte? ». Pour répondre à cette question de bonne à Blois, je ne me défilerais pas en vous sortant le fameux :  « Je ne répondrais qu’en présence de mon avocat », parce que tout simplement, Maître Haruban, mon avocat, ne dessoûle pas depuis qu’il a plaidé dans l’affaire Taubira-Palpin, ce dont au sujet de laquelle je vous causerais dans un fafiot ultérieur (comme le ministre).

En fait, comme j’ai l’intention de me tenir à disposition de la raie publique, il faut que je peaufine mon cul riz cul’homme vite fait afin d’être en position iguane pour décrocher, dans un prochain gouvernement, un porte-feuille ministériel et surtout ce qu’il y a dedans.

Pour ce fesse, si à 50ans, tu n’as pas ouvert un compte en Suisse, tu ne peux pas accéder  aux affaires et tu peux aller te faire rhabiller en enfilant une marinière (ou un marinier si tu veux suivre les conseils de vie de Taubira).

Donc, voila pourquoi j’ai ouvert mon compte en Suisse. Théophile Moitonpèze, le conseiller (sûrement d’origine espagnole) du Crédit Arboricole a finalement arrêter de se foutre de ma gueule, dans la mesure où il avait compris que , potentiellement, je commençais à grimper les marches pour récupérer les rênes de Bercy , et que j’étais « the » gazier qu’il fallait compter dehors et déjà au nombre de ses poteaux!

Après lui avoir exposé mon plan de carrière dans les 20 prochaines années, il m’a dit : « Mon très cher franck77, ce n’est pas le tout de planquouiller de l’artiche en Hélvétie (circulaire), mais les ceusses et ceuzes qui ont les mêmes aspirations que vozigue, ont aussi pondu des montages financiers à la con, et créé des entreprises occultes avec des succursales écran, le tout, agrémentés de comptes œufshort.

Mézigue, vous me connaissez, depuis le temps que vous ne payez pas vos cotisations pour ligoter mes conneries, vous savez que j’arrive à me démerder autrement pour maintenir à flot ce blogounet et que je n’hésite jamais à peser le pour et le contre sans tergiverser (coranique?) avant de prendre une décision qui, dans l’histoire de la magouille politico-financière, entrera dans les annales (comme Michou?).

Je prends les devants derechef, et vous avoue, droit dans les yeux :

droitdanslesyeux2 dans déconno-news

J’ai ouvert un compte oeufshort!

Le gazier du Crédit Arboricole m’avait orienté sur les très classiques îles Caïman (à ne pas confondre avec l’île Qu’a eue Zac), mais j’ai nettement préféré placer mon magot dans les îles Foumoila qui se trouvent sous les Tropiques( du flouze?) et sur lesquelles se trémoussent des mousmées girondes portant des costumes en peau de banane qui vous préparent des cocktails érotiques en remuant bien tout ça.

En pluche, les ceusses qui investissent aux Caïman sont facilement repérés et fichés comme des gaziers qui en croquent haut. Les îles Foumoila sont d’autant plus discrètes que leurs établissements bancaires font, en même temps, épicerie, magie noire et nénette à fond; c’est vous dire le sérieux et la solidité de la chose.

Maintenant que j’ai tout avoué, c’est la conscience tranquille que je peux pustuler au poste de Jérôme Cahuzac qui, en plus d’implanter des tifs sur des casquettes en peau de fesses, semait du blé en dehors des heures de bureaux.

Maintenant que tout a été exposé avec une clarté on ne peut plus luminescente, je conseille au Super Mario de Mes draps partent et au juge Van Ruymbeke qu’ils n’ont pas intérêt à  me baver sur les rouleaux, sinon je le leur claque (le beke), non mais!

edwy-plenel

(Edwy Plenel – le Super Mario de Mes draps partent)

———————

(©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

 **** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

 **** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 ***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans:déconno-news |on 6 avril, 2013 |15 Commentaires »

C’est le quatre cent cinquante et unième fafiot!

Merdredi  20 Mars 2013

(de se dire que c’est plus le printemps que Monoprix)


(Pierre Perret – C’est le printemps)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Je ne sais pas si vous avez remarqué, bande de voyouxes et de vouyouzes que vous êtes, autant assoiffés de déconnitude que de vin chaud, que les campagnes de sensibilisation vont bon train.

Comme dirait mon beau-frère, qui est autant syndicaliste qu’alcoolique: «  C’est en voulant chercher des réponses, que finalement on arrive à se poser des questions. »

Oui, je sais, je vous avais prévenu, il est vraiment syndicaliste! Et bien c’est en suivant cette maxime de bonne tenue, que je fus tenu en haleine devant cette affiche de sensibilisation que j’avais vue sur le cul de l’autobus 23 qui assure la ligne entre  Mézydonc-Ymboncoult et Ile-Enhule-sur Seine :

C'est le quatre cent cinquante et unième fafiot! dans déconno-news depistage-rectal-300x188

Dès que j’ai lu le lit bêlé du zimbrec, je me suis dit : « franck77, ça n’arrive pas qu’aux autres et il faudrait songer à consulter. »

Certes, ma démarche était plus qu’hésitante, mais finalement je pris mon courage à deux mains et le turlu de l’autre pour prendre rendez-vous avec Jérémy Hundoigt, qui est au dépistage déconno-rectal ce qu’est l’addition de 100 centimètres, c’est-à-dire un maître en la matière (si j’ose dire!).

C’est à 10heures pétantes que je l’ai vu hier matin.

D’emblée, je lui ai avoué la cause de mon inquiétude dans la mesure où, étant donné mon âge avancé, j’avais une forte chance d’être atteint par ce fléau, et qu’ayant eu des cas sérieux dans ma famille, dans mon entourage et même chez des gaziers que je ne connaissais ni de la lèvre ni de la dent mais qui m’ont imposé leur infirmité sans demander mon avis, j’avais le droit de savoir.

Jérémy Hundoigt est ce genre de spécialiste qui met tout de suite à l’aise ses patients apeurés. Déjà, il me demanda de retirer tout ça pour savoir si j’étais vraiment à poil sous mes vêtements. Il a eu le bon goût de m’autoriser à garder mes tongs, comme elle étaient étanches et que le carrelage était froid.

Il m’a dit : « Mon cher franck77, d’avoir eu le courage de viendre jusqu’à moi est tout à votre honneur, et comme je vois que votre inquiétude vous mine comme le vase du même nom, je vous prie de grimper sur la table, de poser vos guitares en chasse neige et de me présenter votre trou de balle afin que je puisse dépister de façon iguane et comme il se doigte. »

Présenté comme ça, la confiance fut totale et je laissus l’homme de l’art sonder mon fondement afin qu’il puisse effectuer le dépistage déconno-rectal qui allait me délivrer, ou non, du joug pesant appuyant avec lourdeur de sa masse écrasante une angoisse qui me turlupine (de ch’val?) depuis que j’ai lu cette saloperie d’affiche.

A un moment, pour détendre l’atmosphère, et au plus profond de son examen, il m’a fait bouger les paupières avec deux doigts en imitant la voix de Tatayet.

Une fois l’opération achevée (comme ma table), il me demandit de me refroquer et d’attendre 5 minutes pendant qu’il allait analyser l’objet de toutes mes inquiétudes tranquilou dans son labo (minable?) jouxtant son burlingue.

A son retour, il ne put s’empécher d’avoir la mine des mauvais jours. Il avait une mauvaise nouvelle à m’annoncer. L’examen déconno-rectal était sans appel : ma connerie était bien là, dans un état plus qu’avancé. Il n’avait pas eu besoin du microscope pour distinguer à l’oeil nu beaucoup trop de polypes pour être honnêtes. Il m’avoua que même avec une chimio-thérapie de vache, j’avais plus de chance de perdre tous mes poils qui puent bien qu’un pouillième de mon air con. En fait, il n’avait pas vu ça depuis un contrôle hinault piné chez Sud-rail et dans un colloque de la FSU.

Alors, avec mon oeil aussi humide que la culotte de Zahia en quart de finale de la coupe des vainqueurs de coupes, un regard aussi triste qu’une chanson de Berthe Sylva et un abattement aussi important que celui d’un journaleux sur sa feuille d’impôt, je lui demandus: « Docteur, soyez franc, pas comme l’âne qui encule, et direct, comme le Paris-Vintimille, vais-je m’en sortir ou suis-je condamné? ».

Il me dit: « franck77, la connerie, même si elle est incurable, n’est pas forcément un handicap dans la vie. » J’en connais beaucoup, qui n’ont jamais dévoilé leurs pâtes au logis mais qui ont dégoté  des très hautes responsabilités dans tous les domaines! De ce fait (de Pâques?), vous pouvez vous en sortir, mais ce qui est sûr, c’est que vous êtes condamné…à ne sortir que des conneries! ».

Finalement, c’est le coeur et le larfouillet légers que je ressortus de chez Jérémy Hundoigt. J’ai trouvé enfin un but concret à ma vie : celui de montrer à la face du monde que m’on esprit fait con est du nombre et que je laisserais ma connerie prendre de l’ampleur! Et vive l’ampleur, non mais!.

————————————————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

 

Publié dans:déconno-news |on 20 mars, 2013 |13 Commentaires »

C’est le quatre cent quarante neuvième fafiot!

Mardi  5 Mars 2013

(de  taper sur les doigts d’un suédois)


(San Severino – Frida)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

De ma cellule, j’ai pu zieuter les nouvelles du monde. Il y en a une, marrante, qui m’a mis l’anus à l’orteil :

Le géant suédois de l’ameublement Ikea a annoncé mardi qu’il retirait de ses cafétérias dans 23 pays des tartes sur lesquelles les autorités sanitaires chinoises ont trouvé des bactéries généralement témoins d’une contamination fécale.

Ikea a indiqué à l’AFP avoir pris cette décision après la destruction par les Douanes chinoises de 1800 gâteaux appelés «chokladkrokant» («croquants au chocolat», une tarte aux amandes avec du chocolat, de la crème au beurre et du caramel) interceptés dans le port de Shanghai en novembre. D’après le quotidien anglophone Shanghai Daily, des tests avaient permis de déterminer qu’ils contenaient «un niveau excessif de bactéries coliformes».

Ces bactéries, normalement peu dangereuses pour les consommateurs, sont généralement «une indication de contamination fécale, même si ce n’est pas toujours le cas», a expliqué à l’AFP un microbiologiste de l’autorité de sécurité alimentaire suédoise, Mats Lindblad.

(Source : lefigaro.fr)

C'est le quatre cent quarante neuvième fafiot! dans déconno-news tarta-ikeakaka-300x300
(Tarta Ikeakaka)

Voilà enfin l’explication que j’attendais depuis des lustres et des lampadaires! En effet, mis à part que je me sois toujours demandé pourquoi des mecs vont au cinéma pour bouffer en faisant chier les voisins, j’ai toujours été effaré de voir des gaziers et des gazières partant de chez Ikéa avec un cadoche sur lequel s’accumoncellent 12 colis de 128 planches, une boite de visseries de 25 kgs et un carton de pâtisseries suédoises à emporter.

Et bien figurez-vous, qu’une fois que le gazier a enclenché les bitonios dans les fentes, qu’il a serré comme un malade des ferrures qui fendillent la planche plus merdique que nordique, qu’il s’est gourré de sens pour la porte parce qu’il n’a pas repris le montage de l’élément 3 en inversant l’étape 5 et 7 en ne confondant pas les vis à têtes fraisées de 12  avec les tubulures semi-coniques des supports de type C2 à utiliser dans l’étape 8 pour l’élément du colis 7Bis, et que, enfin, il peut se culter  dans le canapuche pour admirer son meuble en bois presque d’arbre qui a une fâcheuse tendance à pencher du côté où il va se casser la gueule; c’est à ce moment là que la pâtisserie suédoise va jouer son rôle de toute première importance et que cette phrase en aura terminé à être longue comme un âne.

Et oui, le gazier, pour peaufiner son oeuvre ikéesque et retirer le côté branlant de l’affaire, va, sournoisement, glisssssser un chokladkrokant sous le pied trop court et  une tarte aux amandes sous une étagère de traviole,  simplement, parce que toute cette matière fait cale!

————————————————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 5 mars, 2013 |14 Commentaires »

C’est le quatre cent quarante huitième fafiot!

Vendredi 1er Mars 2013

(de faire un point route)


(Yves Montand – Casses têtes)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Un peu de nymphos fraîches ne peut pas faire de mal! Comme on dit dans les milieux informés: « La situation évolue! » (comme ma soeur! Ne vous avais-je point dit que ma soeur était velue?).

Etant donnée l’ampleur de l’évènement qui enflamme Unblog à cause de mézigue, et vue l’importance de la mobilisation mondiale sur les réseaux hertziens, ferroviaires et sociaux, les comploteurs qui ont complotés (ma soeur?) ont vu que le franck77 pouvait devenir une denrée chère au kilo, et qu’il était temps de donner un signal fort de leur détermination quant à continuer de faire fermer sa gueule au gazier à plumes et poireau intégré et tout ce qui s’en suit.

Les organisateurs du merdier ont donc envoyés une vidéo qui mettra les points sur les « i » ainsi que sur les « h aspirés » car ils ne sont pas balèzes en orthographe.

Je tiens à préciser que les âmes sensibles, les enfants, les femmes enceintes, les grabataires accrochés à la vie, les fonctionnaires, les … brefs tous les ceusses et ceuzes qui contribuent à creuser le trou de la sécu peuvent rester pour regarder la vidéo, puisque celle-ci n’a qu’une seule image :

C'est le quatre cent quarante huitième fafiot! dans déconno-news otage-franck77-300x225

Et oui! Franck 77 est détenu par le M.I.C.L.M. plus connu sous le nom de Mouvement Islanique Contre Le Mur, qui a remplacé le M.I.S.L.C.D.L.P. 504, Mouvement Islanique Sur Le Capot De La Pigeot 504 récemment dissous pour cause de manque de pièces détachées.

Le chef du M.I.C.L.M. , Abou de Kourz (Capitale d’une province du Boufmoilglan) a laissé cette vidéo sur le site d’ Algésier Confit pour donner la preuve qu’il détient franck77, d’une part, et pour montrer qui est Raoul d’autre part.

Cette première vidéo ne nous apprend rien, étant donné que la première image est suivie d’aucune autre, mais nous vous promettons que nous allons enquêter sur ce mouvement, et que nous vous donnerons des nouvelles dès que nous les connaitrons, c’est vous dire qu’on n’a pas encore sorti le cul des ronces!

————————————————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

 

Publié dans:déconno-news |on 1 mars, 2013 |14 Commentaires »

En attendant le quatre cent quarante huitième fafiot derechef!

Mercredi 20  Février 2013

(de donner des nouvelles rassurantes)


(Jean Ferrat – la complainte de Pablo Neruda)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Depuis le 16 Janvier 2013, franck77 ne peut plus intervenir sur le forum d’unblog car il parait qu’il disait trop de conneries!

 Vous z’allez me dire: « Oui, mais franck77 ne dit que des conneries! C’est en quelque sorte un ça sert d’os pour cézigue, et il ne peut aller contre dans la mesure où l’on trouve les gênes de la connerie à l’état naturel par paquets de douze dans les tissusses moelleneux de son esprit fait con. »

Il pensait croupir dans les geôles d’unblog en traçant des bâtons journaliers sur les murs immondes de son réduit (au silence?) alors qu’un maton, qui lui apportait sa gamelle dans laquelle nageait un poisson pané de chez Findus confectionné, essentiellement, avec du mou de veau, lui apprit qu’un comité de soutien s’était créé en France.

Sur la plate forme d’unblog :

http://unblog.fr/forums/topic.php?id=31576

Sur le blog d’Isanew

http://isanew.unblog.fr/

Sur le blog de Brigitte

http://construireavecphenix12et81.unblog.fr/2013/02/20/pour-que-franck-soit-de-retour/

Sur le blog de Jiji57 (curé de Tripote-moi-les-Joyeuses)

http://jijicinqsept.unblog.fr/2013/02/21/pour-franck-77-cest-vous-qui-voyez-bande-daveugles/

————————————

LE BLOG OFFICIEL DU COMITE DE SOUTIEN :

http://collectifpourleretourdefranck77.unblog.fr/

 

Pour  rassurer la famille et le comité de soutien de franck77, SuperAdmin vous donne une preuve de vie du gazier :

En attendant le quatre cent quarante huitième fafiot derechef! dans déconno-news preuve-de-vie-1-300x225

(Journal qui donne la preuve de vie pour le mercredi 20 février 2013:
http://isanew.unblog.fr/files/2013/02/libe-franck.png)

(à suivre)

————————————————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 20 février, 2013 |68 Commentaires »
12345...42

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique