Archive pour la catégorie 'déconno-news'

C’est le quatre cent trente troisième fafiot!

Mardi 18 Septembre 2012

(de ne plus faire de bruit dans Landerneau)

 
(Serge Reggiani – Ma dernière volonté)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Il parait que la classe politique, le monde financier, le grand patronnat, et  les masse merdia sont unanimes la dessus: un « grand entrepreneur visionnaire » n’est plus!

Et oui, Edouard Leclerc, fondateur des Centres Leclerc né à Landerneau (dans le Finistère), le 20 novembre 1926, a dépoté son chrysanthème hier à Saint-Divy (dans le Finistère derechef).

 C'est le quatre cent trente troisième fafiot! dans déconno-news Edouard-leclerc-1949
(Le petit Edouard déguisé en Félix Potin à Faimoipleuret-Leboudou en 1949)

Juste après la seconde guerre mondiale, le gazier avait fait du bruit dans Landerneau en ouvrant une picerie. Attention, par n’importe quelle picerie! Ce n’était pas comme la p’tite picerie d’Alim de 4 mètres carrés qui est ouverte 24h24 et qui vend la boite de singe au prix du caviar! La picerie du père Edouard occupait un hangar de ch’val et il clamait haut et fort « Je peux faire baisser le prix de la vie de 20%! ».

Son secret était de vendre au prix de gros des produits de consommation courante en se fournissant chez les producteurs, afin de court circuiter les fournisseurs qui se faisaient trop de gras selon le « visionnaire ».

En s’axant sur cette technique, le gazier a réussi, au fil des décennnies, à polluer le paysage français de grands hangars à conneries, suscitant la vocation d’autres « entrepreneurs visionnaires » qui l’ont concurrencé en construisant des hangars plus grands à conneries.

En résumé, le visionnaire a réussi à éradiquer définitivement toutes ces saloperies de petits commerces de proximité qui donnaient de la vie dans les centres de tous les villages, et a pu donner un coup de pouce au marché du rond-point pour donner accès dans la périphérie de toutes les villes  à ses distributeurs de bouffe fournis par des producteurs acculés à filer quasi gratos leur production aux Leclerc sous peine de voir leur champ transformer en parking à cons.

Heureusement que pour le bienfait du consommateur, le fiston, Michel Edouard Leclerc, tient les rênes de la picerie depuis 2005. Le fiston est encore plus visionnaire que le père! En effet, à force de leçons foireuses d’économie et de bien consommer avec l’aide sournoise des masse merdia, le gazier a réussi à faire « gober » aux consommateurs avertis tous ses produits merdeux de la marque repère en les persuadant que c’est bon pour leur santé et que ça ne peut pas faire de mal à leurs marges arrières alors qu’il ne se  torche pas le fion lui-même avec son PQ double épaisseur à 25% de réduc en ticksons Leclerc si on en prend une palette de 512.

michel-edouard-leclerc-pdg1-300x199 Edouard Leclerc dans Et ta scie vile
(Le petit Michel Edouard Leclerc, inventeur du marqueur de traçabilité de la bouffe de merde) 

Fier de sa réussite, le rejeton continue à bitumer la campagne pour implanter des pièges à cons tout en jetant son dé velu sur d’autres enseignes, à la con elles aussi,  de sport, de magasins de bric à brac, de sapes foireuses, moyennant des loyers prohibitifs, afin de faire une jolie tribune autour des parkings gigantesques où le français moyen peut, tranquillou, charger son cadoche de produits contribuant à la chienlit économique mondiale.

Bref, devant un gazier de cet ampleur, il parait qu’il est de bon ton d’encenser l’engin et de dire au fiston de ne pas changer de braquet!

Mézigue, je ne veux pas d’ennui avec la police. En effet, la dernière fois que j’ai écrit un fafiot blasphématoire contre une bretonne, j’ai reçu un kouign-amann piégé, et la version de « J’entends le loup, le renard et la branlette » chantée en auvergnat!

Donc, devant le grand visionnaire disparu, je m’incline et j’applaudis des deux mains un hommage qui résume tous les autres :

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif : « (Il était) un entrepreneur emblématique et (un) patron visionnaire. Il était l’un des pères de la grande distribution. Il a su bâtir, en un peu plus de 60 ans, un empire solide devenu une des premières enseignes françaises de distribution alimentaire dans notre pays comme à l’étranger. Pour de nombreux entrepreneurs, Edouard Leclerc est et restera un modèle. Pour les consommateurs, il est une référence. Pour la France un motif de fierté ».

C’est avec une grande émotion que je ne me rendrais pas dans le Finistère pour rendre un dernier hommage au bienfaiteur de la France, dans ce petit cimetière breton, visionnaire de ce triste évènement:

ou-est-enterre-edouard-leclerc-1024x724 Landerneau

  (Foire aux vins : -50% sur les bières en ticksons Leclerc)
(Aquarelle exécutée au stylo 4 couleurs marque Repère, une dizaine de rôts la palette de 25)

  (franck77)

 

—————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news, Et ta scie vile |on 18 septembre, 2012 |6 Commentaires »

C’est le quatre cent trente et unième fafiot!

Mercredi 5 Septembre 2012

(d’essayer de vivre avec son temps  ou d’être toujours aussi con(dans la limite du raie zonable))


(Version West Coast All Stars – Hotel California)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Ce soir, j’étais totalement angoissé. En effet, nous sommes tenus par les nez de boeufs de journaleux qui abrutissent intentionnellement la populace en nous maintenant en haleine depuis mi-août avec la « rentrée ». Du coup, je suis accroc et je veux être au courant heure par heure ce dont au sujet de laquelle.

Alors, pour ne pas passer pour un insociable  notoire, j’ai fait comme le con moyen qui est persuadé qu’il maîtrise son libre arbitre en me cultant dans le canapuche pour ne pas rater l’édition de 20 heures du Ducon Enchef PueJadas qui nous explique avec un aplomb défiant toute concurrence ce qu’il faut absolument savoir, ou mieux, connaître, des nymphos.

C'est le quatre cent trente et unième fafiot! dans déconno-news Ducon-Enchef-Pujadas-300x225
(Ducon Enchef PueJadas)

Pour mézigue, la rentrée c’est primordiale! Puisqu’on nous beurre la raie depuis le 15 août avec la rentrée des classes, je suppose que pour être un homme de son temps, il faut absolument s’y intéresser.

« Souviens-toi  , Barbara.
Il pleuvait sur Brest et le temps semblait lamentable.
Tu nageais dans l’embarras,
Pas du tout au parfum du prix du cartable…. »

(Extrait de « Brestois, j’suis en double file », d’Auguste Breton aux Editions Cidredou)

En ce qui concerne le prix du cartable, on ne me baisera plus! J’ai une bonne idée du zimbrec et je pense que la théorie  développée dans le fafiot suivant sera d’actualité pendant encore 30 ans: 

http://franck77.unblog.fr/2009/08/18/cest-le-deux-cent-quarante-deuxieme-fafiot/

Ensuite que c’est-il passé dans la nactu?

A la louche, il y a eu un coup dur pour la Nasa! En effet, après les soupçons concernant Armstrong accusé d’avoir abusé des capsules à Paulo, ce dernier a cassé sa trompette.

armstrong-300x207 dans déconno-news
(Premier homme sur la lune (avant Michou, Sevran, Dave et Delanoé))

Il y a eu un autre coup dur, mais cette fois ci pour les naseaux! Jean Luc Delarue a rejoint le paradis blanc. Je rappelle aux ignares crasses que Jean Luc Delarue est le premier homme scientifique qui a prouvé, par l’expérience, que la camping-car était l’outil de travail de prédilection de l’enseignant.

delarue-300x199
(Jean Luc Delarue – metteur en scène de la connerie humaine)

Sinon, à Londres, aux jeux paralympiques,  Oscar Pistorius est  le premier athlète qui a prouvé, par l’expérience, qu’être con et handicapé n’est pas forcément incompatible. En effet,ce dernier a  accusé Alan Oliveira, médaillé d’or du 200 mètres d’avoir couru avec des prothèses trop longues! C’est un peu comme si notre français Lemaître, battu haut la main par 5 autres concurrents à la finale du  200 mètres accusait les autres gaziers de chausser du 46 alors que cézigue ne fait que du 44 de targettes.

Pistorius-300x125
(Course de lames, de fond…)

Mais revenons à ce qui m’intéressait au plus haut point pendant le baveux de ce soir…

Les quinze derniers jours  d’août, il fallait s’intéresser au prix du cartable. Les cinq derniers jours d’août et les tous premiers de septembre, il fallait s’inquiéter pour les enseignants qui devaient attaquer la première de leurs 35 semaines de taf pour les 12 prochains mois.

Lundi, il fallait se parfumer les reportages sur les incompétents de vocation qui se rendaient compte, après un stage intensif d’une heure et demie, que dans la classe, en pluche du tableau, il y avait à désabrutir des  chiares aussi cons que leurs parents.

Mardi, il fallait s’embourber la rencontre des gamins nuls avec les enseignants du même métal.

Et bien ce soir, j’étais inquiet! Je voulais savoir si la première journée de repos des camping-caristes, après deux jours de dur labeur, s’était benoîtement passée. Et bien non!

Ducon EnchefPujadas nous a resservi un baveux de merde avec ses nymphos à chier avec la complicité abrutie de ses sbires qui crachaient, in situ, dans leur sucettes estampillées France Boeufs, leurs conneries basiques mais n’a pas pris de nouvelle des « naufragés » de la reprise et n’a pas « décrypté » leurs états d’âme post-rienfoutage.

Pas la moindre nouvelle des enseignants qui ont, dehors et déjà, commencé leur déprime en étant persuadés qu’avoir, à disposition, 60% du budget national n’est pas suffisant pour masquer la médiocrité de 53% d’entre eux (Chiffres officiels du MED en 2011).

Heureusement, j’ai des nouvelles du front en allant ligoter le blogounet d’ Yves Poey qui est le premier enseignant  a avoir prouvé, scientifiquement, qu’être délirant paranoïaque obsessionnel et directeur d’école élémentaire (comme lui), ce n’est pas  pas forcément incompatible…

————————————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 5 septembre, 2012 |7 Commentaires »

C’est le quatre cent trentième fafiot!

Samedi 25 Août 2012

(de rendre une location avec des observations ce dont au sujet desquelles)


(Lekinn – Weakness)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Ayé, nous sommes débarassés des vacances, le rienfoutage dans le Jura se termine aujourd’hui!

On range les pédalos et comme le proprio de la loc est un branque qui préfère encaisser plutôt que de s’occuper normalement de son affaire, il est de bon ton de lui laisser nos observations sur notre séjour locatif dans cette superbe région.

C'est le quatre cent trentième fafiot! dans déconno-news mont-blanc1-300x210
(Mont Blanc depuis le Colomby de Gex Vendredi 17 août 2012 à 15h34m12s)

Voici, texto, le lit bêlé du zimbrec :

M. et Mme Franck77
10, place Enrico Machiasse
77800bouses Mézieux-en-Bourbay

 à  La cancoillotte-sur-Lesdois
ce samedi 25 Août 2012.

Monsieur,

Nous avons été globalement satisfaits de la location en cours de séjour.

Nous aimerions revenir, cependant, sur un des 13 points de vos conditions générales.

En effet, suivant l’article 7 concernant l’état des lieux, l’état de non propreté doit être signalé au propriétaire ou à la personne chargée de la remise des clés.

Nous avons spécifié à la porte d’entrée (qui était la personne chargé de la remise des clés) que le ménage n’était pas du tout fait!

Cette porte, forte aimable au demeurant, nous a désigné l’autre porte qui enfermait les compteurs d’électricité et de gaz qu’il fallait dès poltron le minaret relever, afin de maintenir votre pression financière ante-location via vos mails.

Ce placard cachait amoureusement aussi une serpillère dont le seul usage aurait pu salir un bouledogue, si celui-ci eut l’idée de se refaire une beauté avec.

Nous avons eu, tout de même, eu le droit au comité d’accueil des huit chaises retournées sur la table qui nous a bien avertis que le mouton était l’animal domestique préféré du logis.

Nous vous faisons grâce de la crasse qui avait définitivement pris position sur les parties supérieures des points lumineux, cette crasse ne nous troublant pas plus que cela étant donné que l’ascension des ces sources n’était pas au programme de nos randonnées futures.

Nous pouvions aussi noter cet état sur les maniques qui nous gênait un peu plus dans la mesure où elles auraient pu servir accessoirement à la cuisine.

Comme vous nous avez laissé aimablement un mot nous avertissant que « le locataire précédent » avait brisé la lunette des toilettes (que vous n’avez absolument pas changé au plus vite), nous supposons que sur votre prochain mot doux laissé sur la table du salon, vous préciserez que les locatiares précédents (en l’ occurence, nous) ont mités les protections des matelas et des oreillers.

Ayant pratiqué votre location en été, nous tenons à vous préciser, pour votre gouverne, que la fenêtre de la chambre qui loge la bagatelle de quatre personnes (soient 50% de l’effectif admissible) ne peut s’ouvrir, non pas à cause d’une défaillance mécanique, mais tout simplement parce que les odeurs de la fosse septique tapent aux carreaux afin d’odoriser généreusement la carrée.

Cette inhabitabilité estivale et hostilité à retenir du monde de cette pièce expliquent, peut-être, la taille de la casserole qui ferait peur à une boite de petit pois, même demi fins.

Certes, comme vous nous l’avez indiqué sur notre messagerie de téléphone portable, nous ne partageons peut-être pas la même notion que vous de la propreté.
Cependant, en général, nous avons pour habitude de rendre une location plus propre que lors de notre arrivée (celle-ci étant la 8ème).

Dans la mesure où nous avons réglés 30 euros (obligatoires, dixit l’article 7 des fameuses condition générales) pour le ménage non fait à notre arrivée et que nous vous avons laissé votre chalet dans un état acceptable (en comparaison à l’état initial), nous n’allons tout de même pas vous réclamer 60 euros pour nos deux prestations, mais seulement la défalcation des 30 euros initiaux que nous vous avons réglés rubis sur l’ongle.

Il va de soit que le dépôt de garantie nous devra être restitué dans son intégralité (normalement ce jour, en même temps que l’état des lieux, mais n’ergotons pas sur la procédure étant donné que vous avez du mal à vous occuper physiquement de votre affaire) car nous ne sommes pas responsables des dégâts occasionnés par les juilletistes et aoûtiens d’avant notre passage.

Etant donné que vous êtes pointilleux sur les encaissements, nous nous permettons d’être satisfaits à hauteur de nos règlements.

Nous certifions donc sur l’honneur, Monsieur, que nous avons occupé votre location « en bon père de famille » et que nous vous restituons votre bien en un état légèrement plus présentable que lors de notre arrivée.

Nous vous prions de croire en notre plus profond respect.

Chaud devant, Hue bijou!

Famille franck77, non mais!

————————————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 25 août, 2012 |5 Commentaires »

C’est le quatre cent vingt neuvième fafiot!

Samedi 18 Août 2012

(de revenir de loin pour en arriver plus près )


(les Violons Barbares – Makedonsko)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et oui, franck77 est reviendu d’un endroit où si l’on n’y va pas, on ne peut pas en revenir puisqu’on n’y est pas allé.

En fait (des bûcherons?) je suis allé en cure de désintostiquation car j’étais devenu addict. Mon beauf qui est con comme une herse, et qui a donc des responsabilités syndicales, m’avait fait remarquer que j’étais accroc à des revues spécialisées et qu’il m’avait souvent vu ressortir d’établissements  mentionnés dans les revues suce dites.

En effet, s’en m’en rendre compte, j’étais devenu un félé du mandrin, un dingue de la rondelle, un taraudeur fou, un limeur compulsif, un inconditionnel du marteau-pilon, un fana du chalumeau, bref je ne pensais qu’à percer, trouer, limer, emplatrer, en un mot comme en cent, je ne perdais jamais une occasion pour déballer mes outils.

Certes, il y avait des compagnons de cure qui étaient plus atteints que moi et qui avaient sombré dans des fétichismes encore plus farfelus du style sniffer des calebards culottés comme des cafetières ou se déguiser en évêque de Bruges pour se faire talquer les objets du culte.

Le psychologue qui m’a suivi m’a tout d’abord fait comprendre qu’il fallait absolument que je me sépare de ma collec de revues que j’avais amoureusement accumoncelées depuis des lustres et des lampadaires. C’est ce que j’ai fait dans la douleur. J’ai mis à peu près quinze jours pour m’en remettre.

Une fois cette étape passée, il m’a conseillé de ne pas toucher à mes outils, sauf si bien sûr, un cas d’urgence se présentait du genre trou à boucher ou fissure à colmater.

Je vous avoue que j’en est bavé à un tel point que je sentais me pousser des babines.

Depuis que je suis reviendu de la cure, je me sens mieux. Certes, je reçois régulièrement les mêmes revues spécialisées, mais je les parcours maintenant très vite et je les jette dans la foulée. En pluche, je gagne en rangement et Cunégonde (ma dulcinée) ne m’engueule plus sous prétexte qu’il est inutile de conserver les revues de Brico-Dépôt, de M. Bricolage, de Castorama ou de Lapeyre puisqu’on les recoit tous les dix jours suivant les promos.

Je suis retourné, une fois, dans un de ces établissement spécialisés pour acheter un petit ensemble armoire et étagère en bakélite polymérisée gris anthracite d’un charme fou, afin d’y fourrer tous mes outils à mains électro-portatifs et tout mon attirail allant du mandrin, à la clef à pipe en passant par un jeu complet de rondelles et de flacons de lubrifiant.

J’avais failli rechuter il y a 10 jours en croisant une superbe brouette (de Zanzibar?) chez Gamm-Vert, mais tel Ulysse résistant à l’appel des sirènes indiquant l’heure de la soupe, je suis passé à côté d’elle sans même la saisir par les poignées, et c’est à ce moment précis que je me suis rendu compte que j’étais guéri et que le temps de m’exciter sur la mèche était raie velue.

C’est la conscience enfin tranquille que je suis parti deux petites semaines dans le Jura, patrie d’Hubert Félix rendant dingues Biquette et Sganarel.

D’ailleurs, entre deux randonnées, nous nous transportimes au musée de la pipe à Saint-Claude et c’est mézigue qui ai pris ce clicheton de la photo d’un gazier à côté de son don:

C'est le quatre cent vingt neuvième fafiot! dans déconno-news dsk_pipe_saint_claude-300x200

————————————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 18 août, 2012 |9 Commentaires »

C’est le quatre cent vingt cinquième fafiot!

 Mercredi 13  Juin 2012

(de causer d’un nouvel hé-rot de l’humanité)


(The Alan Parsons project – Games people play)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Je vous l’affirme haut et fort depuis des lustres et des lampadaires: « l’homme est l’animal le plus con de la création! ».

Heureusement, de temps en temps, il y a des exceptions qui font que l’homme s’en rende compte et qu’il essaye d’égayer cette situation en se démarquant des autres en effectuant une action spectaculaire.

Le présentateur de l’évènement qui a eu lieu, vendredi dernier, dans un petit bar américain ne s’était pas trompé sur l’importance historique et grandiose du moment et n’a pas hésité à dire d’un ton solennel :

« Nous sommes en train de regarder l’histoire mesdames et messieurs, l’histoire va s’écrire aujourd’hui. Vous pourrez dire à vos petits-enfants que vous étiez là au premier concours de rot »

Et oui, un gazier, c’est le cas de le dire, a écrit une grande page de l’humanité en étant l’auteur du rot le plus long de l’histoire (du rot) qui a duré, très exactement, 18 secondes et 10 dixièmes.

C'est le quatre cent vingt cinquième fafiot! dans déconno-news timothy-janus-300x225
(Timothy Janus, le rot gagnant,  World Burping Champion – Crédit photo : agence Reuteur)

Pour cette performance qui, je pense, fera tourner les rots-tatives des journaux sportifs et financiers, je dis :  » Môssieu! ».

Le récipient d’air qui a décroché ce premier record a pour blaze Timothy Janus. Avec un patronyme pareil, il doit avoir plus d’une corde à son arc et  je pense  qu’il s’attaquera au record du monde du pêt.

En tout cas, j’espère que cela fera taire tous ces oiseaux de mauvais augures qui persistent à nous faire croire que le rot va mal alors qu’il est en pleine expansion.

Donc, au nom de Déconnoland, je dis un grand merci à cet américain qui défend avec force le rot et qui n’a pas hésité à ingurgiter presque huit litres de boissons gazeuses pour délivrer le rot le plus beau du monde, et qui, s’il avait eut l’idée d’accompagner le tout d’un bon cassoulet, aurait pu certainement délivrer un message de pêt qui aurait fait pâlir n’importe quel Pape resté coincé dans ses bulles!

Je pense que ce jour de championnat du monde de rot sera à marquer d’une bière blanche, et que le rot continuera de faire vibrer l’histoire de l’humanité.

——————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr 

 

Publié dans:déconno-news |on 13 juin, 2012 |8 Commentaires »

C’est le quatre cent vingt quatrième fafiot!

Dimanche 3 Juin 2012
(de jubiler en regardant tamiser la Gouine)


(Dire Straits – Sultans of swing)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Dans la série des fêtes à la con, la France tient le haut du paveton au niveau mondial. En effet, entre la fête des voisins, la fête des secrétaires, la fête des emmanchés ou bien la fête du bigoudi chauffant,  le français a un calendrier aussi chargé que sa langue.

Mais ce viquinde, la Rosbiefferie Septentrionale a damé le pion aux bouffeurs de grenouilles en organisant une méga chouille pour leur monarque fluorescente, the Gouine Elizabeth II, herself. C’est ce qu’on appelle le jubilé de diamant puisqu’elle n’a pas déculté de son trône depuis 60 balais.

La rombière est cheftaine du royaume du Commonwealth soient, à la louche, 2 milliards de sujets. Ces derniers sont  en pâmoison depuis des lustres et des lampadaires devant la vioque, qui leur a pourtant extorqué 387 millions d’euros (fortune estimée aujourd’hui à 17heures32) alors qu’elle n’a foutu, dans sa vie, que pisser, entre autres,   une côtelette à grandes esgourdes et porter des costards et des galures risibles.

C'est le quatre cent vingt quatrième fafiot! dans déconno-news jubilé-reine-elizabeth-II
(The Gouine on her rafiot)

Même les journaleux spécialistes des glands de ce monde se déguisent en carpette devant l’engin. Sur Reuteuleu j’ai entendu un de ces spécialistes des têtes couillonées, porteur d’une brosse à chiotte sur la tronche  et qui ne met jamais sa connerie en berne, raconter que la Gouine n’a que des conversations très simples, et qu’elle avait réduit son train de vie depuis huit secondes puisqu’elle gare sa bagnole directement sur le champ de course pour ne pas payer le parking et qu’elle va acheter son pudding en chaise à porteurs.

Il parait qu’il ne faut pas regarder la Gouine dans les yeux, ne pas la toucher et qu’elle seule a le droit d’engager la conversation qui se résume au temps qu’il fait sur l’Empire, c’est vous dire si le personnage a de quoi être sympatoche.

Jacques Chirac avait osé tâté le bestiau, ce qui avait failli créer une crise diplomatique  si la Gouine eût décidé de faire sa malouine.

Figurez vous que l’ancêtre a rencontré tous les chefs d’états français de la Vème république. Elle rencontrera donc le nouveau président normal un de ces quatre sans fautes.

La question qui me turlupine (de ch’val?) est de savoir si DSKouilles qui aurait pû deviendre chef des gaulois aurait eu l’audace de faire du rentre dedans à la Gouine?
Je l’aurais bien imaginé, tel Don Arturo Benedetto Giovanni  Guiseppe Pietro Archangello di  Milano di Gorgonzola Oliveira di Figuera di Lisbonna Mona di Quirota de Lasvega, célèbre torero, j’aurais bien imaginé, donc,  notre DSKouilles nationales rentrer dans la Reine…

Les spécialistes de sa gracieuse majesté sont persuadés que la vioque n’abdiquera jamais et qu’elle dépotera son chrysanthème sur le trône. Perso, je ne voudrais pas être le couteau à mastic qui l’en décollera à l’heure fatidique…

Bref, même si le jubilé enchante l’homme de la rue fan de son despote toute droite sortie de chez Gamm Vert, j’emmerde la Reine d’Angleterre qui a un gros tinet tendance à semer sa monarchie partout…

—————————————————

 (©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr 

 ———————————————————–

Publié dans:déconno-news |on 3 juin, 2012 |14 Commentaires »

En attendant le quatre cent vingt quatrième fafiot!

Samedi 2 Juin 2012
(de pas fienter en attendant les conneries)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Et oui, je suis reviendu! Et ça va chier dans un avenir proche et certain…

En attendant, je place mes chouchoux qui s’approchent doucement mais sûrement de la finale nationale :

Image de prévisualisation YouTube
(Lekinn – My litte cod)

Pour apporter votre soutien à ce groupe sympatoche, il faut viendre ici

Publié dans:déconno-news |on 2 juin, 2012 |5 Commentaires »

C’est le quatre cent dix neuvième fafiot!

Dimanche 1er Avril 2012
(de me beurrer la raie avec le 1er Avril)

 
(San Sévérino – Frida)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Nous sommes le 1er Avril, un beau jour à la con par excellence!

En effet, c’est le jour de l’année où tout le monde se croit drôle.

Déjà, si vous allez sur Internet, entre les blogs qui repompent l’historique  du 1er Avril sur Oui-ou-merdia, les forum bourrés de blagues éculées, et si vous écoutez les baveux disant qu’ Eva Joly est favorite dans les derniers sondages, on se rend compte que l’heure est à la déconnade.

Pour mézigue, le 1er avril, c’est comme le 25 décembre, le 1 er janvier et autres dates fêtées par les nez d’boeufs, ça me beurre la raie.

Vous allez me dire: « Bin merde alors, vl’a-t-y pas que le francky nous fait un caca nerveux le jour où tout le monde se poile ».

Déjà, je vous le rappelle, je déteste que l’on m’appelle francky et que ça sent la poubelle violette si vous continuez à insister.

Dire que le jour du 1er avril tout le monde peut-être drôle, je trouve que c’est rabaisser l’art du canular, de la plaisanterie et de la blague.

Il ne suffit pas d’accrocher une raie dans le dos d’un gay luron, ni de scotcher une morue dans celui de Dodo la Saumure, ni d’appeler la boucherie Boucheben pour savoir si sa viande est hallal et aux fines herbes pour rentrer dans un cercle très fermé de personnes qui font que la vie et la mort  ne méritent aucun comportement sérieux dans ce bas monde.

Ce qui me fait le plus mal au cul, c’est d’entendre Dugenou qui rappelle tout au long de l’année le coup qu’il avait fait à sa belle-doche pour le 1er avril alors que le restant de l’année il est morne comme une plaine Napoléonienne et con comme un supporter.

C'est le quatre cent dix neuvième fafiot! dans déconno-news FRANCIS-BLANCHE

Tout le monde n’est pas Francis Blanche qui veut…

 ————————————————————–

 (©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

 ****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

 **** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

 

Publié dans:déconno-news |on 1 avril, 2012 |23 Commentaires »

C’est le quatre cent dix huitième fafiot!

Samedi 24  Mars 2012
Dimanche 25 Mars 2012
(de sponsoriser plein pot)

 
(Lékinn – My little cod)

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Au milieu des lettres d’injures, de menaces, de remerciements, de slips usagés et de colis festifs, je reçois souvent des missives de jeunes et de vieux de tout âge qui me disent que la musique sur les fafiots, c’est pas mal mais qu’on entend les mêmes morcifs et que la plupart sont ringards.

Déjà je tiens à remercier les ceusses et ceuzes qui m’écrivent et qui m’envoient des colis, et je vais en profiter pour vous expliquer comment fonctionne le pan musical du blog de la déconnitude.

Sachiassez dehors et déjà, bande d’assoiffée(e)s de déconnitudes et de vin chaud, que ce blogounet, que toute la blogosphère nous envie, existe depuis bientôt 4 années. c’est vous dire si de l’eau a passé sous les cons.

Si vous êtes un peu curieux, vous pourrez constater aussi que le blog, tel qu’il est, a conservé l’intégralité de ses archives depuis l’origine de la genèse de ses débuts. c’est vous dire que 595 mégabytes sont déjà employés incluant les fafiots, les images et les musiques.

Certains morcifs reviennent en fonction de la catégorie dans laquelle se situe le fafiot du jour, car, à la louche, 1 minute de musique bouffe 1 méga de mémoire.

1704 photos, 156 musiques, 674 articles, 15020 commentaires, 25 cubis de vin chaud, un millier  d’heures de rédaction, voilà, en quantitatif, ce que représente le blog de la déconnitude.

Afin de pouvoir conserver cette somme de déconnaissances en un seul morceau, j’ai du vendre un tableau de maître qu’Anne Sinclair ne possédait pas pour pouvoir abonner mon blogounet à un compte premium d’unblog.fr qui supporte mes conneries et de disposer ainsi de mémoire suffisante.

Bref je paye pour que vous puissiez lire mes conneries, c’est vous dire qu’au mot « altruisme », vous trouverez ma photo dans le dico.

Du coup, si vous considérez que je suis un bienfaiteur de l’humanité que je déteste, je m’en va vous demander un service qui n’est pas obligatoire, cela va de soit.

La musique que vous entendez depuis l’ouverture de ce fafiot, n’existe pas encore sur un support commercial.

Ce que vous entendez en ce moment est écrit, composé, interprété, mixé et enregistré (excusez du peu) par le groupe Lékinn. C’est vous dire si la Nolwenn Leroy qui pompe comme un vampire les grimoires de Pleumeur-Bodou peut aller se faire rechapper la coiffe à côté de ces gaziers!

C'est le quatre cent dix huitième fafiot! dans déconno-news LEKINN-300x224

Ce groupe participe à des qualifications nationales sur le site zicmeup.com et tente de se qualifier en demi-finale « live » qui se déroulera dans un mois au Havre.

Figurez vous, que le blog de la déconnitude est un des sponsors de cette équipe de gaziers fort sympatoches.

Outre le morcif que vous venez d’entendre, en voici un autre qui vous permettra de vous faire une opinion de la qualité du zimbrec:


(Lékinn – Weakness) 

Si vous jugez, en votre âme et conscience, que Lékinn mérite de virer des bacs des productions écrites directement au balai à chiottes, vous pouvez voter pour eux (tous les jours jusqu’au 25 avril), même gratos (j’vous connais) en allant directos sur ce lien.

http://www.zicmeup.com/groupe/lekinn/

LEKINN2-300x225 dans déconno-news

Il suffira de vous créer un pseudo, et une adresse valide que vous avez déjà puisque c’est ce qu’il a fallu pour écrire vos conneries dans les coms ici!

——————–

Dernière minute

Si vous avez écouté Diam’s entre deux heures et trois heures cette nuit, vous vous êtes rendu du compte du bienfait du changement d’heure.

Par contre, si ce matin vous avez la gueule dans le gigot, je vous propose une nouvelle création de ce groupe qui  comptera dans un avenir proche sur  la scène nationale et cela vous permettra de vous dépâter la tronche :


(Lékinn – Baby come on)

En pluche, je vous propose un second lien qui vous montre le potentiel des gaziers et qui conforte l’engagement complet du blog de la déconnitude dans le sponsoring de ce groupe qui mérite d’être connu :

http://www.sfrjeunestalents.fr/musique/membres/lekinn

 ————————————————————–

 (©franck.mar77)

 ****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

 ****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

 **** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

 deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 24 mars, 2012 |15 Commentaires »

C’est le quatre cent quinzième fafiot!

Dimanche 18 Mars 2012
(de fafioter en dilettante (kechua?))

 


(Dire Straits – telegraph road)

 

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Un petit peu de détente ne peut pas faire de mal

Le saviez-vous?
Ça s’est passé un 18 mars.

Et oui, nous avons trop tendance à oublier que c’est le 18 mars 1931 que le célèbre archéologue britannique Jonathan Palmall Dunhill a découvert le plus vieux papier hygiénique.

En effet, c’est dans le tombeau d’ Amné Tonkusulpô, haut dignitaire égyptien, que l’égyptologue a découvert une trace de frein sur une feuille de lotus datant d’une chiée de siècles s’accumoncellant en millénaires.

Ce n’est que le 18 mars 1986 ( hasard du calendrier?), que l’utilisation du microscope à spectre large et à déconno-densiomètre intégré a pu valider la nature de la trace de pneu qui s’est avérée être de la buée de cul lyophilisée . D’ailleurs, une analyse approfondie de l’empreinte a pu prouver que le créateur de cette trace inestimable pour les historiens mangeait de la « nourriture d’époque », ce qui nous renseigne ainsi sur le contenu des repas de la Haute Egypte et, qu’en plus, il souffrait d’une infection purulente puisque le labo a trouvé les pires amibes de Khéops.

Mais fêtons dignement l’anniversaire de la découverte de Jonathan Palmall Dunhill qui aurait mérité de laisser une trace plus importante dans l’histoire

 —————————-

L’énigme du jour
On n’a pas le droit d’écrire des conneries comme ça

Depuis samedi, si l’on achète le CD ou le DVD du concert des enfoirés 2012, cela permet d’offrir 18 repas. Mais une question me turlupine: Si l’on achète un CD ou un DVD du concert des enfoirés des années précédentes est ce que cela permet de faire dégueuler 18 repas?

———————————–

La sortie du jour
Le salon du bouquin de Paris-sur-Seine

Filez vite fait au Salon du Livre qui se tient jusqu’à demain soir Portes de Versailles. Vous pourrez y rencontrer vos écrivains préférés qui dédicacent leurs oeuvres.

Par exemple, aujourd’hui dimanche, nous avons sélectionné quelques séances de dédicaces :

Jean Fonssundoy pour « La prise de température dans le Marais » aux édition Mercure (Stand A33)

Amélie Monbouquin pour « La philosophie du boudoir » aux éditions Belin (Stand G12)

le général Jérémy Lecourant auteur de « Quand j’étais en poste à Galehn » aux éditions Chez Gégène (Stand32 (ampères?))

Anne Sinclair pour « Ma vie en jaune » aux édition du Tour Decochon (Stand FMI69)

Maurice  Proust pour « Après l’heure, ce n’est plus l’heure » aux éditions du Cherche-midi (Stand H-1)

Franck77 pour « Mes pensées sur le balcon » aux éditions Plon (dans l’aile?) (Stand 1664)

C'est le quatre cent quinzième fafiot! dans déconno-news couverturemespensseessurlebalcon

la4emecouverturemespenseessurlebalcon salon du livre dans déconno-news

 

———————————

———————————————–

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires, il suffit de cliquouiller ici 

****  Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un apercu  général ici

**** Pour les timides qui veulent me clouer sur une poule au riz, l’adressse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

Publié dans:déconno-news |on 18 mars, 2012 |6 Commentaires »
1...34567...42

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique