Archive pour la catégorie 'le coin entre au pot logique'

C’est le treizième fafiot!

(de la première causerie du coin entre au pot logique )

  

Chers déconnobloguiteurs , chéres déconnobloguiteuses, chers clients, chères clientes,  

Bonjour.  

J’ai la très grande joie d’inaugurer pour vous aujourd’hui, une nouvelle catégorie de ce blog, que les blogosphéreux du mon dentier nous envient, appelée « le coin entre au pot logique ».  

Cette catégorie nous permettra de  découvrir les zusses et coutumes de certaines espèces animales vivantes ou disparues.  

Pour ne pas être accusé de sous documentation du bois et scientifique, j’ai recruté, à prix d’or, « Ze » spécialiste de l’entre au pot logis : Yves Copinces, qui est une sommité au jasmin de la préhistoire, de l’archéologie, et de l’omis ni dé.  

Il est cht’itulaire depuis 1969, (année érectus), d’une chaire à saucisse, au Collège de France, il dirige un labo au CNRS, il est  membre illustre de l’académie des sciences, de l’académie de mes deux sines, Honary fellow du Royal Canin Antrhopological Song Institute of Great Britain et Scie, Foreign associate de la Royal Society For Fize Of The Motte-Beuvron Academy,  Docteur honoris causa mon cul ma tête est malade des universités de Bologne, de Liège, de Chicago et de Z’y va les Cormeilles, membre actif du club Homo-çapincelesfesses (mais là ça compte moins car c’est une boite à partouze encore en travelo en Malaisie Bismurée), et détient de multiples breloques telle que l’ordre nationale du mérite une baffe, les palmes académiques avec bouée canard et tuba assortis, et la médaille d’or du gratteur de bigorneau en apnée le mardi……et jean passe.

———————————————————–

Aujourd’hui le spécimen étudié est le Prolo Vulgarus Grévaris Cégétus, plus communément appelé le Bernard Thibault (à ne pas confondre avec son frère ennemi  le Jean Marc Thibaut, mari de Maguy Tasdechair):

 180pxthibault2005.jpg

crédit photo: Num Eric(Agence Pascap)  

Selon Yves Copinces (multiple, nous l’avons vu dans le pré en bulles) , le Bernard Thibault  se situe entre l’homo ça couince et l’homo ça pionce.

Adepte des peintures rupestres sur banderoles, il vénére régulièrement le grand chef de la crotte sud, enculosaure 1er, de la tribu de la vie duraille.  

Son langage, primitif, ne se manifeste qu’en levant le bras.

La femelle du Thibault, soumise déjà à l’époque de l’omelette mérovingienne, ne lui sert que pour chauffer le bout du piquet afin de le durcir pour transpercer le réformaris à poils durs, objet de ses craintes, uniquement aux jours et heures ouvrables.

Le Bernard Thibault accuse un naturel solitaire (même dans ses plaisirs) mais ne rechigne pas à se regrouper avec ses congénères tous les trois mois pour lever le bras ,ce qui en langage Cégétositeux veut dire, « j’bosse pas demain on va les niquer »  

Quand le Bernard Thibault ne lève pas le bras, il lève le coude, surtout à la fin des ses rassemblements traditionnels en rotant un grand coup, ce qui veut dire, en langage syndicositeux, « demain je recommence à buller, on les a niqués »  

Après cet instant de rut final, le Prolo Vulgarus Grévaris Cégétus rentre dans une période de béatitude prolosobite pour arroser la fin du « mouvement », ce qui en langage prolosautiste veut dire « Hé Momo passe moi les bières je surveille les merguez ».

Merci, de votre attention sociale pour cette conférence de panier.

  

Publié dans:le coin entre au pot logique |on 17 juin, 2008 |18 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique