Archive pour la catégorie 'Le point de vue de Maiphesse'

C’est le cent soixante dix neuvième fafiot!

Mercredi 11 Mars 2009 

(de créer une rubrique)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Pré en bulle :

Vous avez remarqué que de nombreux faits divers sont mis en valeur par les journaleux quand ça les arrange, juste histoire de faire du chiffre de vente de torchons ou d’améliorer l’Audi matte.
L’humanoïde est un animal avide du malheur de son contemporain, et est toujours prêt à se précipiter sur un lieu de crime ou d’accident en emportant un sucre des fois qu’il pourrait faire un canard en disant « j’y étais! ».
La connerie sanguinaire se vérifie haut la main quand vous êtes dans un bouchon de 10 bornes sur l’autoroute, alors que l’accident est situé sur les voies de l’autre coté de la barrière centrale.

Déconnoland va essayer de rapporter des faits divers, des découvertes de cadavres et tout et tout, et d’en faire une analyse fine à l’eau  afin d’éclairer nos lecteurs et lecteuses de ce qui se passe dans l’immonde.
Cette rubrique n’est pas créée pour concurrencer Water-Closer, preuve en est, que nous avons  un nouveau consultant, le commissaire Maiphesse qui fait autorité au jasmin en matière de criminologie et ailleurs, d’incivilités urbaines d’ordures et de z’y-va-teries de veaux.

Présentation de Maiphesse : 

Le Commissaire Thècle Maiphesse est en retraite depuis au moins trois bières, et a accepté de nous aider à errer dans les méandres de tout ce qui se passe de pas net en ce bas monde.

Rappelons que le Commissaire Maiphesse a suivi une formation dans les services du Effe Bi Ail pour profiler les suce pêts. Il était à l’aise dans tous les arts marsupiaux et avait une ceinture de flanelle barbelée en J’y chie d’sus. Il a parcouru le monde pour épauler les poulagas autochtones dans la mouise. Il a plus fréquenté les burlingues d’Interpol, que son voisin de palier Grinchon Paul.
Le commissaire a été blessé trois fois en service : la première fois en pleine action, la deuxième au croupion et la troisième au niveau des paupiettes.

Il a eu la Médaille du Travail au Corps, reçu trois citations à l’Ordre du Mérite une Baffe, et un pèse personne électronique ta mère pour son départ en retraite.

En résumé, Thècle Maiphesse a autant oeuvré pour la découverte de la vérité que Pythagore pour celle de son thé au rhum.

J’espère que la présentation du personnage vous a rassuré quant à la qualité de cette rubrique intitulée : Le point de vue de Maiphesse.

Mais arrêtons de tergiverser sa tanique, et ligotons le premier dossier :

« L’AFFAIRE DES SQUELETTES DE LONDRES »

maigret.gif

LES FAITS :

A Stratford, à l’est de Londres (Rosbeeferie Maritime), sur le chantier des Jeux Olympiques de deux mille bouze, quatre squelettes ont été découverts enfouis, avec une hache, des pièces de monnaie, quatre pistolets, des casques et les restes d’un navire.

squeletteslondres.jpg

LE POINT DE VUE DU COMMISSAIRE MAIPHESSE :

Après ces découvertes, Scotland Yard a mis ses plus fins limiers sur le coup pour résoudre cette embrouille. Le toutim a été envoyé au labo, et après publications des résultats l’affaire parait aussi sombre qu’obscure!

Je ne fus pas étonné, qu’outre mézigue, contacté par l’antenne d’Interpol de Mézieux-en-Bourbay, Julie Lascaux soit aussi sur l’enquête.

En effet, voici, grosso merdo, les résultats du labo du corps au nerf:

Les 4 gaziers qui ont dépoté leur chrysanthème datent de l’âge de fer, l’artiche date de 330-355, les flingots et les chapeaux en peau de cocotte minute datent de 1945, la hache a 4000ans et le rafiot pourlingue est du XIXème Siècle!

Pour brouiller les pistes, on a affaire à des pros. On serait tombé sur un tueur en série que ça ne m’étonnerait pas!

L’enquête de voisinage a donné peau de balle, mis à part un ancêtre qui a vu s’enfuir, dans la nuit des temps un mecton à l’air pas léolithique sur un vélo silex. Scotland Yard l’a cuisiné un peu pour lui faire avouer l’âge de Pierre, mais le témoin n’a accusé qu’un coup de vieux.

Pour les flingots, là bas le loustique a été formel. Comme les cadavres datent de l’âge du fer et non de l’âge du plomb, les armes ont été déposées là intentionnellement pour nous enduire d’erreurs.

En tout cas, le vol n’est pas le mobile, car  l’oseille de cette époque qui est côtée une fortune a été retrouvé. Nous pouvons écarter toutes les nues miss mates.

En ce qui concerne les casques, on suppute (aux bois?) que le tueur étaient accompagné de 3 complices sur sa moto. mais on n’a pas retrouvé de traces de pneu.

Le plus mystérieux, c’est de retrouver un rafiot en pleine cambrousse. mais comme toutes les investigations pour résoudre cette affaire ont échouées, un rafiot cadre bien pour se planter aussi dans le coin.

Pour l’instant, l’enquête piétine et les fouilles continuent pour trouver des nains dix. Je vous tiendrais au courant de l’évolution d’une affaire qui semble puiser sa source au fond des âges…..

(franck 77)

 

Publié dans:Le point de vue de Maiphesse |on 11 mars, 2009 |6 Commentaires »

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique