C’est le quatre cent quatre vingt quatrième fafiot!

Mercredi 15 Juillet 2015

(de causer d’un navet de première bourre qui passe à la téloche ce soir)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Si vous avez votre soirée à niquer, zieuter un monument du cinéma sur ARTE ce soir.

J’ai eu l’honneur de le voir au cinoche le dimanche 2 mai 2010.

Spécialement pour vous, j’ai ressorti la fiche de lecture de l’époque!
Balançons la soudure :

Nous allons enrichir la rubrique « Les sales zobs s’curent ».

Le ciel est d’un grand bleu en ce début de dimanche après-midi. Les bourgeons bourgeonnent, les  arbres arbonnent, les oiseaux oisonnent, bref, un après midi printanier qui fleure bon le lilas, le jardin retourné, Peter Pan et ça fait clochette, en pluche.

Nous nous sommes dits, Ginette, Philémon et moi-même,  pourquoi ne profiterions-nous pas de ce temps superbe pour aller au cinoche? Des esprits belliqueux à souhait et assoiffés de contradictions nous auraient pris pour des fous. Que nenni, je vous narre la suite.

Nous enfourchons donc la Jyva 4 et filons au cinoche.

A l’affiche, il y a , une fois de plus, un film d’animation amerloque en 3D. Ayant eu la chance d’avoir vu « Avatar », nous n’avions pas voulu renouveler l’expérience de voir une autre grosse merde, en 3D, qui plus est. Je pense que les amerloques ont l’habitude de sortir leurs conneries en 3D, pour qu’on puisse les voir de loin pour ne pas marcher dedans.

Il y a aussi, au programme, le dernier film d’Arcady, fleurant bon la semoule d’antan, la famille soudée et la dose de pègre syndicale. Ce doit être une resucée du « Grand Pardon », avec Patrick Bruel reprenant le costard de Roger Hanin qui n’avait pas son pareil pour faire ses po-po-po en défouraillant sur ses collègues de commerce.

Mais zieuter un film noir, alors qu’il fait si beau, ne nous dit rien.

Nous portons notre dé velu sur un film au nom bien français « Mammuth », avec des « monstres » du cinéma, Gérard Depardieu et Yolande Moreau. En pluche, il y a la participation d’Isabelle Adjani, et de Benoît Poelvoorde.

mammuthaffiche.jpg

Voici le synopsis du gourbi, repompé intégralement sur le site Allo Ciné :

Serge Pilardosse vient d’avoir 60 ans. Il travaille depuis l’âge de 16 ans, jamais au chômage, jamais malade. Mais l’heure de la retraite a sonné, et c’est la désillusion : il lui manque des points, certains employeurs ayant oublié de le déclarer ! Poussé par Catherine, sa femme, il enfourche sa vieille moto des années 70, une  » Mammuth  » qui lui vaut son surnom, et part à la recherche de ses bulletins de salaires. Durant son périple, il retrouve son passé et sa quête de documents administratifs devient bientôt accessoire.

Les ceusses et ceuzes qui ont eu la chance d’étudier le grec, avant la crise, savent qu’un périple, en général, est un voyage qui ne se fait que par voie maritime. Mais comme tous les journaleux spécialistes du cinoche ont scribouillé que le périple était effectué sur une moto, je me plie à la majorité.

Mais nous n’allons pas tergiverser sa tanique sur ce détail linguistique, et je m’en va vous livrer deux ou trois impressions sur le chef d’oeuvre de Gustave Kerven et Benoît Délepine.

Au début de la séance, si vous êtes porteurs de binocles, vous avez la fâcheuse tendance à essuyer vos carreaux tellement vous avez l’impression d’avoir les verres en peau de saucisson. Et bien en fait, c’est une habitude à prendre. En effet, comme le film est, les critiques sont unanimes, poétique, les auteurs ont eu le bon goût d’écluser leurs pelloches en tranche de jambon et deux ou trois morcifs de super 8 afin de toucher du doigt la texture de la métaphore filée qui consiste à être le plus près possible du héros, c’est à dire derrière son cul et sa tignasse grasse.

C’est un road movie à la française. C’est à dire que vous remplacez la Harley Davidson par une Sapétoku de contre bande, Jack Nicholson par Obélix, et la ligne droite américaine par un chemin vicinal sillonant la cambrousse de la Poitevine Charantolène.

Il y a deux ou trois moments sympatoches, moments qui sont curieusement regroupés dans la bande-annonce.

La presse a été unanime!

Exemples:

——————————————-

« La distribution est de haut vol, avec Isabelle Adjani qui fait quelques apparitions et Benoît Poelvoorde accroché à son discours de la méthode » ( Libération).

Le gazier de Libération a voulu montrer qu’il avait des lettres, et pas seulement dans sa boite. De deux choses l’une, soit  il n’a pas compris pourquoi Adjani faisait des apparitions (je ne vais pas vous le dire car si on retire les huit grammes de l’intrigue, il ne restera plus que votre seau de pop corn (pour les cons qui vont bouffer au cinéma, cela va de soit)), soit il a voulu faire chercher sur oui-oui-merdia à ses lecteurs à scie dure ce qu’est le Discours de la Méthode, pour bien comprendre le rôle de Benoît Poelvoorde.

mammuthadjani.jpg

————————————————-

Mention spéciale pour Gérard Depardieu : il « se révèle comme ce qu’il n’a jamais cessé d’être : un immense acteur romantique, en mal d’amour et de tendresse » (Le Monde).

 

Effectivement, l’acteur est immense et d’un romantisme exacerbé. Il écrit les plus belles pages du romantisme en traitant de con un charcutier traiteur de chez Leclerc, il fait preuve de tendresse en branlant son cousin du même âge qui fait de même pour le monstre, et atténue son mal d’amour en sautant sa nièce (enfin on suppute (aux bois?)).

 

——————————————————-

Quant à la poésie, elle divise : « Parfois triviale, parfois lyrique, parfois contemplative – comme dans la seconde partie de Mammuth » (L’Express)

Les journaleux actuels ont une sacré conception de la poésie! Voir de la poésie triviale, lyrique et parfois contemplative dans Mammuth est une véritable escroquerie.

mammuthmoreau.jpg

Bref, je m’en va tout de suite acheter une vieille caméra super 8 au vide grenier de Mézieux-en-Bourbay, je vais imprimer la pelloche au gras double en filmant un chien en train de chier, et je vais pondre un synopsis de ch’val en expliquant que l’acteur principal refoule son moi intérieur et recherche, en reniflant son étron, la poésie d’une vie postérieure qu’il risque d’avoir s’il rencontre un doberman deux fois plus haut que lui ,désireux de faire de la roue arrière.

En conclusion, en sortant du cinoche à 17heures32, nous avons bien profité, et encore mieux, du ciel bleu, des bourgeons qui bourgeonnent et des pigeons balconnant sur des balcons pigeonnant.

Je vous laisse un lien pour regarder la bande annonce de la daube (qui est, curieusement, imprimée sur une pelloche normale), tout est dedans!

Image de prévisualisation YouTube

 

Vouloir en voir plus serait du gâchis, et vous ferait perdre bêtement 1h32.

Une dernière chose: Messieurs et mesdames les journaleux et leuses, laissez tranquille la poésie, elle ne vous a rien fait, elle…..

(franck 77)

Publié dans : les sales zobs s'curent | le 15 juillet, 2015 |1 Commentaire »

C’est le quatre cent quatre vingt troisième fafiot!

Mercredi 17 Juin 2015

(de ne pas remettre les conneries à Plutarque )

 augusterodinpenseurdurondingastro.jpg

Chers déconnobloguiteurs et chères déconnobloguiteuses, bonjour!

Aujourd’hui, c’est le grand rendez-vous annuel pour les philosophes que nous sommes!

Pour la huitième année consécutive, nous allons vous refiler une correction d’un des sujets ce dont au sujet duquel le bac Philo (dendron?) 2015.

Nous commençons à avoir des annales de ch’val que Michou nous envie:

2014 : http://franck77.unblog.fr/2014/06/16/cest-le-quatre-cent-soixante-dixieme-fafiot/

2013 : http://franck77.unblog.fr/2013/06/17/cest-le-quatre-cent-cinquante-septieme-fafiot/

2012 : http://franck77.unblog.fr/2012/06/18/cest-le-quatre-cent-vingt-septieme-fafiot/

2011 : http://franck77.unblog.fr/2011/06/16/cest-le-trois-cent-quatre-vingt-onzieme-fafiot/

2010: http://franck77.unblog.fr/2010/06/17/cest-le-trois-cent-treizieme-fafiot/

2009 : http://franck77.unblog.fr/2009/06/18/cest-le-deux-cent-dix-septieme-fafiot/

2008: http://franck77.unblog.fr/2008/06/16/cest-le-bouzieme-fafiot-bis/

—————————————————————-

Et si nous ligotions les propales de cette année :

 Série L : Littéraire (coef 7)
Sujet 1 – Respecter tout vivant est-ce un devoir moral?
Sujet 2 – Suis-je ce que mon passé a fait de moi ?
Sujet 3 – explication de texte : Tocqueville extrait de De la démocratie en Amérique

Série ES : Economique (coef 4)
Sujet 1 – La conscience de l’individu n’est-elle que le reflet de la société à laquelle il appartient?
Sujet 2 – L’artiste donne-t-il quelque chose à comprendre?
Sujet 3 – explication de texte de Spinoza extrait du Traité théologico-politique

Série S : Scientifique (coef 3)
Sujet 1 – La politique échappe-t-elle à l’exigence de vérité ?
Sujet 2 – Une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens?
Sujet 3 – explication de texte de Cicéron extrait de De la divination

———————————————————–

Portons notre dé velu sur le sujet suivant :

« Une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens? »

—————————————————————

Comme d’hab, il nous reste deux plombes pour traiter  ce sujet et mettre en place, comme il se doigte, une introduction, une thèse, une antithèse, une foutaise, une mortaise et une conclusion.

En intro, l’on peut affirmer qu’un sujet de philo, c’est comme une crevette ou une crevisse, bref une volaille aquatique : il faut la décortiquer avant de se la boulotter.

Tout d’abord, nous devons savoir ce qu’est une œuvre d’ art, et là, les petits nenfants, nous n’avons pas sortis le cul des ronces, et une fois qu’on aura résolvationner le zimbrec il faut savoir si le gourbi a un sens, ce qui sera une autre paire de manches.

Vu le temps imparti, nous allons essayer de synthétiser ce qui peut-être considéré comme une œuvre d’art. Quand on parle d’œuvre, cela sous entend qu’un gazier sur deux pattes ait œuvré, sinon en ne s’en sort pas. Et quand nous causons d’un gazier sur ses deux guitares, nous ne ferons pas référence au piroulis chafouin, ni à l’aigrette à bec verseur qui chantent magnifiquement, ni au kangourou qui a un chant moins mélodieux. La nature, en effet, peut donner un spectacle à tomber sur le cul, mais cantonnons-nous au bipède soi disant doué d’intelligence et de créativité qui s’évertue à pondre une œuvre.

Dans les causeries des années précédentes nous avions déblayés le terrain, et en substance il en était ressorti qu’une œuvre d’art, dans son acception contemporaine, peut-être désormais  tout et n’importe quoi sorti d’un esprit génial ou fait con qui expose une expression visuelle, auditive, olfactive ou goûtue de son désir d’initier un partage, voire une propale de questionnement  à l’homme de la rue, et même, soyons fousques, à l’homme de l’avenue, voire  du boulevard.

Nous connaissons tous des tableaux, des statues, des symphonies qui restent des purs chefs d’œuvres, mais il faut maintenant intégrer des œuvres autoproclamées telles les cagouinsses de Duchamp, ou alors les collages de poils de fion à la pisse sur contreplaqué d’Antoni Tapiés, ou le homard à l’américaine de Jeff Koons qui sont à l’art ce que Tarzan est à Jane, c’est-à-dire une calamité.

Bref, l’œuvre d’art qui avait de la tronche du temps de Pline l’Ancien, Descartes, Kant, Spinoza brefle de tous ces grands sportifs de la pensée, peut-être désormais une trace de pneu au fond d’un calebard, ou alors un meuble Ikea recouvert de coquilles d’huitres.

Donald Judd, un artiste minimaliste qui a eu le bon goût de mourir en 1994 disait « Si quelqu’un appelle cela de l’art, c’est de l’art! ». En pluche ça l’arrangeait, tellement sa production entre au nombre des foutages de gueule des temps modernes.

 

Bon maintenant que l’œuvre d’art a été cernée (comme les calots de ma sœur après une nuit de folies avec l’immeuble), il nous faut donner un sens au mot sens.

Nous allons écarter le sens Paris-Province qui n’a pas lieu d’être dans une copie de philo, surtout en milieu de semaine.

Le sens est une notion qui peut partir dans toutes les directions. Il y a le sens que donne l’artiste à son œuvre, Il y a le sens que le spectateur de l’œuvre comprend ou veut donner à l’œuvre, il y le sens caché d’une œuvre, le sens déformé d’une œuvre ou le sens interdit, mais là ça compte moins parce qu’il n’est en place que les jours de marché.

Il y a le sens moral, politique, philosophique et la liste n’étant pas exhaustive, nous nous rendons compte qu’au bout d’une plombe de rédaction ce sujet est un véritable piège à con et qu’on peut partir dans tous les sens et ce, à trois quarts d’heure de l’apéro.

Z’allez me dire, bande de voyousques et de vouyouzes que vous êtes, présenté comme çà, l’art a un sens quand il représente quelque chose de beau (ce qui est un autre sujet de philo pour le définir, mais on ne va se palucher tout le programme).
Loin de moi cette idée et nous n’allons pas faire du ségrégationnisme artistique et englober toutes les merdes créatives dans notre réflexion.

Marcel Spinoza, à ne pas confondre avec le philosophe du même nom, ni avec un musicien qui bande aux néons disait : « Si mon béret est de l’art, l’art n’a pas de sens ».
Comme quoi, le kir alsace peut être compatible avec une réflexion non seulement pragmatique, mais aussi constructive. 

Peut-on ne pas donner un sens à une œuvre? Dans cette proposition interro négative, l’on suppute (aux bois?) que certaines œuvres ont été créées pour ne susciter aucune émotion, aucune interrogation, aucune extase aussi bien de la part du  créateur que du spectateur de l’œuvre.
Certes, certaines œuvres n’ont pas de sens et je connais un encadreur qui est souvent emmerdé pour savoir à quel endroit poser la fistrouille pour pendre certains tableaux.

En tout cas, il est impossible, pour no zigues, que l’art n’ait pas de sens. Comme l’affirmait  Descartes : « Tout a un sens »; d’autant plus qu’avec un blaze pareil  il ne connaissait pas le GPS (tout comme Camille Saint Saëns).

Je ne voudrais pas me vanter, mais je pense que de poser la question « Une œuvre d’art a-t-elle toujours un sens? », c’est un peu se demander si mon casque de chantier a bien un fond. Toutes les œuvres d’art ont eu ont et auront un sens, même celles qui mériteraient celui de la poubelle.

Et ce sens peut aller du purisme de la création , de la volonté à ébahir les sens, ou tout simplement à se remplir benoitement les fouilles, sans oublier que les contemplatifs des œuvres ne sont pas forcément des nez d’boeufs assermentés, non mais!

——————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté plus du tout récente, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

 

Publié dans : le bac philo | le 17 juin, 2015 |9 Commentaires »

C’est le quatre cent quatre vingt-deuxième fafiot!

 Lundi 30 Mars 2015

 (de se dire que la journée mondiale de la connerie verra sûrement le jour en pleine nuit)


(Pierre Perret – C’est l’printemps)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour. 

Dans la grande série des journées mondiales (à la con?) aujourd’hui est celle de la bipolarité (au jasmin?).

journée mondiale bipolarité

Il parait  que le traitement le plus courant est d’utiliser du lithium, dont on fait les piles, à ne pas confondre avec l’opium, dont on fait les pipes.

Je ne voudrais pas cafter et jouer les vierges enfourchées, mais filer du lithium à un bipolaire pour qu’il n’ait que des ions positifs me parait être une hérésie comme disait Cation l’Ancien qui se tirait sur l’électrostatique en attendant qu’Eddy sonne.

Perso, je pense qu’en leur mettant les doigts dans la prise, les patients souffrant de bipolarité redeviendront tranquillou monophasés (comme la lune? ou comme ma sœur? enfin un des astres)…

Je vous rappelle que demain sera la journée mondiale de la raie bien beurrée. Alors cessez de rire charmante Elle et Vire….

——————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté plus du tout récente, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans : déconno-news | le 30 mars, 2015 |21 Commentaires »

C’est le quatre cent quatre vingt-unième fafiot!

Samedi 28 Mars 2015

 (de reviendre et de se rendre compte que la connerie avance toujours plus vite qu’elle ne recule)


(Pierre Perret – C’est l’printemps)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Pour les ceusses et les ceuzes qui supputtent (aux bois?) que je suis un branleur de première, je leur dis que ma production est proportionnelle à la racine cubique multipliée par factorielle  n-1 de la valeur arrondie à la 2ème décimale du montant de vos cotises collectées. C’est vous dire si je suis sympa de reviendre déblatérer des conneries la dessus.

Tout d’abord, j’ai un taf à chier partout et je ne peux être à la fois aux moules et chez les forains.

Ensuite, j’ai appris une très mauvaise nouvelle concernant un blogueur qui a participé activement au blog de la déconnitude, et je lui consacrerais un fafiot plus tard, ne voulant pas reprendre l’activité du blogounet sur un sujet grave et douloureux.

Pour cette reprise, nous allons ligoter les baveux et s’intéresser aux nymphos

Villefontaine :  les cours de pipeau ne sont pas tombés en désuétude.

Un dirlo d’école primaire, pas bricoleur pour un sou, tentait de tarauder des rondelles de 6 et demie avec un foret de 23.
A la surprise générale, le syndicat majoritaire de l’enseignement FSU  n’a pas exercé son droit de retrait!
Interrogé sur l’affaire, Leroy Merlin n’a voulu faire aucune déclaration à ce niveau de l’enquê(quê?)te.

————————

Crash A320 : il fallait s’y attendre…

En effet, depuis qu’on file le manche à des joueurs de Kéno(*), il faudra s’attendre à de plus en plus de cassage de gueule de coucous dans le décor.

KENO 1 - CopieKENO 2 - CopieKENO 3
(Triptyque sur toile de jute avec charnière bi-chromée)

[(*) Kéno : sport cérébral consistant à cocher des numéros sur un bout de PQ permettant à des abrutis de ramasser autant de flouze qu'un footballeur qui est un gazier  encore plus abruti qu'un joueur de Kéno mais qui ne sait ni lire ni écrire, l'empêchant ainsi de  cocher des cases] 

————————

Sidaction : c’est le viquinde      sidaction1

C’est le viquinde du nœud rouge.
N’hésitez pas à donner pour la recherche, les trithérapies (de vache?), et pour que la maladie recule…et comment veux-tu….

Perso, à la sortie de Super-U, pour la collecte, j’y ai déposé un Jésus de 500 grammes et une chaussette en fil d’Ecosse pour le protéger.

Jésus - Copie

————————

Changement d’heure : c’est le viquinde itou

cadeauhorlogeinversee.gif

C’est le viquinde du changement d’heure à la con où il fera jour une heure de plus à la tombée de la nuit, et le viquinde où on entend les chronopsycholopédopsychiatres de mes deux ressortir leurs conneries annuelles aux journaleux qui sortent leurs marrons du feu en exploitant ce fait de société qui, avec la série Poubelle la vie,  la météo des routes, les couloirs de bus de 4 mètres de large et mon voisin sont d’une inutilité affligeante et ne sont là que pour faire chier.

Nolween Leroy n’ayant pas sorti un nouvel Opus bretonnant ces derniers temps, je vais mettre à profit cette heure inexistante du viquinde  pour ne pas écouter le CD de Zaz qui s’est évertuée à chanter des chansons  classiques sur Paris, chansons qui n’avaient pas été massacrées jusqu’à maintenant.

——————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté plus du tout récente, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

 

Publié dans : Les nymphos en vrac | le 28 mars, 2015 |3 Commentaires »

C’est la solution de la trentième déconno-charadounette en attendant le quatre cent quatre vingt unième fafiot!

Samedi 24 Janvier 2015

 (de filer la soluce de la déconno-charadounette et de faire péter les lots)


(Cat Stevens – Lady d’Arbanville)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Et si on filait, en plus d’un mauvais coton, la soluce de la trentième déconno-charadounette, et si on couvrait les récipients d’air de cadeaux somptueux…

Recommémorationnons-nousque la probématique déconno-charadounesque :

——————————————

Mon premier  n’est pas de douche

Mon deuxième possède la note pas futée

Mon troisième paume un maréchal

Mon quatrième me rend vieux

Mon cinquième oublia

Mon sixième s’est oublié

Mon septième largue suffisamment

———–oooooooo———-

Mon tout est ce qu’on est obligé de dire même si on n’en croit pas un mot

—————————

 

VOICI LA SOLUTION :

Mon premier  n’est pas de douche
C’est Bonne, parce que Bonne est de bain (bonnet de bain)

Mon deuxième possède la note pas futée
C’est Ann, parce qu’Ann a l’fa bête (analphabète)

Mon troisième paume un maréchal
C’est é, parce que é perd Nay (Epernay)

Mon quatrième me rend vieux
C’est é, parce que é fait mes rides (éphéméride)

Mon cinquième oublia
C’est Bonne, parce que Bonne omit (bonhomie)

Mon sixième s’est oublié
C’est Sant, parce que Sant a fait (Santa Fé)

Mon septième largue suffisamment
C’est é, parce que é benne assez (ébénacée)

———–oooooooo———-

Mon tout est ce qu’on est obligé de dire même si on n’en croit pas un mot
C’est Bonne Ann é é Bonne Sant é : Bonne année et bonne santé

—————————

Voili, Voilou, le zimbrec était d’une simplicité biblique et Antoine qui était moins bourré que les autres (puisque les hostilités avaient été lancées le 3 Janvier) a commencé dès  poltron le minaret à décortiquer la chose, puis Biquette, fidèle à son habitude, est viendue du diable les ovaires pour peaufiner la chose, tout cela sous les yeux de Sganarel qui s’est fendue d’une propale, certes anecdotique, mais qui a quand même fait semblant de s’intéresser à l’affaire.

D’ailleurs, je vous donne le lien ce dont au sujet duquel tous ces esprits fait cons ont fait tourner leurs six napses pour dégoupiller le merdier:

http://franck77.unblog.fr/2015/01/02/cest-la-trentieme-deconno-charadounette-en-attendant-le-quatre-cent-soixante-dix-septieme-fafiot/

Je ne vais pas détailler la répartition des réponses mais nous pouvons mettre sur un pied d’égalité Biquette et Antoine qui n’ont pas hésité à prendre sur leurs heures de sommeil pour résolvationner cette déconno-charadounette qui a été créée deux  cons-cert par Pineau et Mézigue alors que notre taux de Gamma-GT n’était que résiduel à l’époque des faits.

Donc Antoine, Biquette et Sganarel (qui a le mérite d’être fidèle) ont le droit à un cubi de vin chaud  brassé manuellement avec les pieds et mis en bouteille au château.

En pluche, pour ses bonnes réponses, Antoine recevra un tapis de bain réversible dont un côté lui permettra de poser un cul sur sa plage Niçoise sans s’ensabler la raie, et dont l’autre côté lui permettra, aux heures ouvrables, d’implorer Allah Péro afin de se réhydrater la menteuse comme il se doigte.

En pluche, pour ses bonnes réponses, Biquette recevra un nécessaire à dessin pour pondre des caricatures de Momo qu’elle pourra imprimer sur son gilet pare-balles qu’elle n’a pas encore gagné car elle rechigne à payer sa cotise (tout comme tous les autres d’ailleurs).

En pluche, Sganarel, ne recevra rien d’autre car il ne faut pas exagérer, non mais!

——————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

 

Publié dans : -- solutions des charades -- | le 24 janvier, 2015 |32 Commentaires »

C’est le quatre cent quatre vingtième fafiot!

Jeudi 15 Janvier 2015

(de faire une spéciale dédicace pour tous les connards qui pensent être Charlie)

 
 (Michel Sardou – J’accuse)

 

Chères déconnobloguiteuses et chers déconnobloguiteurs, bonjour!

VOILA CE QUE M’INSPIRENT TOUS LES CONNARDS QUI PENSENT ETRE CHARLIE

 ALLAH AKBAR CHARLIE HEBDO

 

——————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans : déconno-news, Le crobard de la semaine | le 15 janvier, 2015 |22 Commentaires »

C’est le quatre cent soixante dix neuvième fafiot!

 Lundi 12 Janvier 2015

(d’avoir foncièrement mal à Charlie)

 
 (Michel Sardou – J’accuse)

 

Chères déconnobloguiteuses et chers déconnobloguiteurs, bonjour!

JE SUIS ENERVE
(derechef) 

Ah putain ce qu’elle était historique la journée d’hier en France!

On commence même à se demander si la journée du 11 janvier ne pourrait pas devenir la journée mondiale des faux culs et si la connerie  ne pourrait pas, enfin, figurer au patrimoine mondial de l’humanité.

Il parait qu’il faut, et que l’on doit, si l’on ne veut pas  être mal vu, bander un grand coup ou mouiller à grande eau en voyant la réunion d’une cinquantaine de sommités, qui ont défilé sur 200 mètres « aseptisés », cernés de gaziers armés jusqu’aux dents n’ayant plus que les candélabres à surveiller tellement le nettoyage à été fait en amont et tellement cette joyeuse troupe n’a rien à se reprocher.

OUESTCHARLIE

Il parait que tous les français sont des Charlie et que même Georges Clownesque et Brad Pitre sont des Charlie eux aussi.

Mézigue ça me fait mal au cul. Surtout quand sur le service public de la téloche, hier soir, France Inter a eu le bon goût de retransmettre une émission hommage intitulée, on ne sait pourquoi : « Je suis Charlie » alors que cette sublime station supposée garante de la liberté de pensée, d’expression, du Boulevard Voltaire et des doigts de l’homme n’ a pas hésité à virer comme des malpropres ses humoristes il n’y a pas si longtemps.

JE SUIS consterné

J’en arrive à me demander même que si cela avait été le comité de rédaction de France Football qui eut été décimée,  le badge « Je suis demeuré » aurait fait florès.

Des saloperies humaines (et je baise mes mots) osent même spéculer sur les numéros de Charlie sur E-bay! :

ebay - charlie hebdo

 (Proposition d’un gazier qui est plusse super connard que Charlie)

Mézigue, je suis super milliardaire alors!

Hier,  deux de mes voisins qui sont cons comme deux bites alignées sont allés à Paris parce qu’ils se sentaient Charlie. Ils ont déjà passé un moment à chercher un crayon chez eux tellement ils sont au fait de la réflexion pure.

Quand ils sont reviendus, ils étaient tout émoustillés d’avoir participé à une journée historique. Ils ont même l’intention d’acheter le prochain numéro.

Je ne vois pas bien ce qu’ils pourront en faire étant donné qu’ils ne sont pas équipés pour avoir l’esprit Charlie.

En pluche, l’effet Charlie de la journée doit avoir un temps d’incubation, car ils sont revenus cons comme trois bites moins bien alignées.

Enfin bref, il y en a, à la louche, 87% qui feraient mieux de porter ce badge au revers de leur connerie et de leur fourberie :

JE SUIS CHIENLIT

Cette semaine sera celle des baveux de merde qui vont doper leur chiffre de vente en publiant des hommages sur papier glacé à des gaziers qu’ils fuyaient tellement ils en faisaient dans leurs frocs au moment où il fallait vraiment être Charlie.

Mézigue, j’achèterais comme d’hab mon numéro sans avoir besoin de porter un badge « Je suis Charlie », car je suis honnête avec mes pensées, non mais!

——————————-

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

Publié dans : déconno-news | le 12 janvier, 2015 |13 Commentaires »

C’est le quatre cent soixante dix huitième fafiot!

Vendredi 9 Janvier 2015

(de ne pas plaisanter avec l’humour)

 
 (Michel Sardou – J’accuse)

 

Chères déconnobloguiteuses et chers déconnobloguiteurs, bonjour!

JE SUIS ENERVE

 

Quand j’entend les « bien pensants » qui, sur les merdia disent : « Nous sommes tous des Charlie » et qui, il y a peu, étaient pour la limitation de pensée dans l’humour, et bien je crois que ces ceusses et ceuzes là sont plus des charlots que des Charlie.

Ce qui me fout la gerbe encore plusse c’est que certains merdia écrits ou parlés reprennent des anciennes Une de Charlie alors que ces cons là s’étaient désolidarisés  à plusieurs reprises en criant un rôt sur le bidet!

Le blog de la déconnitude, fidèle à ses convictions et, en signe de soutien à Charlie Hebdo,  avait publié une caricature maison (au moment ou les autres faisaient dans leur froc en invoquant le fait de « ne pas aller trop loin »), ce qui explique, bizarrement les 2800 visites journalières depuis le jour ou les 2 merdes ont tué l’intelligence.
J’avais même envoyé cette création à Charb, qui ne l’a pas utilisée.

Alors les gaziers et gazières qui portent à la boutonnière « Je suis Charlie », les méritent-ils vraiment? Je dis NON!

Et toute cette presse qui nous rebat les esgourdes avec leur « liberté de la presse », cette fameuse presse qui, pour la plupart, se couvre de cette liberté  pour n’écrire,  raconter ou montrer que des conneries à grande échelle en toute impunité.

A longueur d’antenne on nous gonfle le burnou avec le profil psychologique des 2 demeurés, leur radicalisation idéologique et tout le boxon.

On a même entendu un avocat qui a supplié les deux « jeunes » (de plus de 30 balais?) de se rendre afin de pouvoir comprendre leur cheminement intellectuel et idéologique!

A cet avocat de mes deux, je lui dis vas te faire… Maître.

Les deux cons ne sont ni des idéologistes, ni des fanatiques mais des z’y va de première bourre qui n’ont qu’un demi neurone à se partager. Je leur conseille de tenter de résister à l’assaut afin que les forces de l’ordre puissent les réduire en purée avant que la ministre de la Justice n’ ait l’ outrecuidance et la possibilité de leur proposer une cellule psychologique.

Que les ceusses et ceuzes qui ont acheté un crayon pour la première fois de leur vie pour le brandir dans la rue, se les mettent où je pense et qu’ils continuent à lire France Football ou Closer…

On ne va pas se laisser impressionner à cause de ces deux zigues. Le blog de la déconnitude persiste et signe en imaginant ce titre à la Charlie : « Allah Akbar t’abat » et j’emmerde les bien pensants et les peigne culs qui s’improvisent Charlie, non mais!

——————-

OUESTCHARLIE

——————————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

 

Publié dans : déconno-news, Où est Charlie? | le 9 janvier, 2015 |27 Commentaires »

C’est le quatre cent soixante dix septième fafiot!

Mercredi 7 Janvier 2015

(de continuer de lutter contre la connerie et la saloperie humaine)

 
(Haris Alexiou)

 

Chères déconnobloguiteuses et chers déconnobloguiteurs, bonjour!

Comme vous l’avez certainement appris, la rédaction entière de Charlie Hebdo a été victime d’un attentat perpétré aujourd’hui,  par des merdes humaines.

Parmi les nombreuses victimes : Charb, Cabu, Wolinski et Tignous.

huile sur le feu

 

On ne va pas se laisser abattre par des cons et des saloperies pareilles!

charlie hebdo mahomet

Le blog de la déconnitude, fera parti des ceusses et ceuzes qui reprendront , en fonction de ses moyens, ce flambeau que ces connards sont persuadés d’avoir éteint….

——————————————————————

(©franck.mar77)

****  Pour commenter le fafiot ou pour lire les commentaires , il suffit de cliquouiller  ici

**** Pour les ceusses et ceuzes qui découvrent ce beau blog, ils ont un aperçu général ici

**** Pour les timides qui veulent nous clouer sur une poule au riz, l’adresse du courriel ce dont au sujet de laquelle est :

deconnoland@orange.fr

***** Une nouveauté, le lien fesses-bouc : http://www.facebook.com/franck.duconno

 

 

Publié dans : déconno-news | le 7 janvier, 2015 |13 Commentaires »

C’est la trentième déconno-charadounette en attendant le quatre cent soixante dix septième fafiot

Vendredi 2 Janvier 2015

 (de déconno-charadouner comme des brutes)


(Cat Stevens – Lady d’Arbanville)

Chères déconnobloguiteuses, chers déconnobloguiteurs, bonjour.

Et si pour relancer la machine, nous faisions marcher nos six napses avec une déconno-charadounette des familles?

Balançons la soudure :

——————————————

Mon premier  n’est pas de douche

Mon deuxième possède la note pas futée

Mon troisième paume un maréchal

Mon quatrième me rend vieux

Mon cinquième oublia

Mon sixième s’est oublié

Mon septième largue suffisamment

———–oooooooo———-

Mon tout est ce qu’on est obligé de dire même si on n’en croit pas un mot

—————————

Pour les ceusses et ceuzes qui veulent savoir comment résolvationner une déconno-charadounette, il suffit d’aller zieuter les archives en cliquouillant la dessous :

http://franck77.unblog.fr/category/solutions-des-charades/

(franck77)

Publié dans : -- solutions des charades -- | le 2 janvier, 2015 |61 Commentaires »
12345...79

Le Plateau Télé de KeNnY |
Soft Liberty News |
t0rt0ise |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.423luque.unblog.fr
| Cema
| Le bon coin politique